Santé

Erreur médicale au CHR : Le chirurgien est suspendu provisoirement


Erreur médicale au CHR : Le chirurgien est suspendu provisoirement

La Direction Générale du CHR Félix Guyon a annoncé la suspension provisoire et immédiate du chirurgien-urologue présumé responsable de l'erreur médicale qui a causé l'ablation du mauvais rein d'un patient.

Le 14 février dernier au CHR Félix Guyon, l'urologue avait retiré le rein droit d'un patient, au lieu du rein gauche qui était malade. La direction de l'hôpital vient d'annoncer sa suspension immédiate et provisoire, dans l'attente d'une éventuelle suspension définitive par le Centre National de Gestion.

Le praticien aurait donné son accord pour "solliciter une position de recherche d’affectation", c'est-à-dire être réaffecté à des tâches administratives mais pas au CHR Félix Guyon.

Selon le communiqué de l'hôpital, on ne sait pas encore si le patient, septuagénaire et souffrant d'insuffisance rénale, devra être dialysé à vie mais il devrait quoi qu'il en soit se faire à nouveau opérer du rein malade.

"Analyser les causes ayant conduit à l’erreur médicale"

Par ailleurs, il faudra attendre les résultats de l'expertise pour savoir si la faute incombe entièrement au chirurgien ou en partie aux services de l'hôpital. En effet, d'après Luis Santos, de la direction de la qualité et de la communication, la "check list" de vérification du dossier médical qui précède une intervention chirurgicale aurait été correctement réalisée, ce qui implique que toutes les personnes présentes auraient confirmé l'ablation du rein droit. Aussi, l'erreur devrait se trouver en "amont du bloc opératoire."

Par ailleurs, la direction de l'hôpital a annoncé la "mise en place sans délai d’une revue de morbi-mortalité (RMM) permettant de rechercher et d’analyser les causes ayant conduit à l’erreur médicale. De même, sur l’antériorité du chirurgien en cause, les affaires citées sont encore en cours d’instruction (relaxe en première instance) et les analyses internes n’ont pas établi d’erreur médicale".

D'après le communiqué, "le patient et la famille ont été rencontrés dès le 22 février par le Directeur Général et le Président de la Commission Médicale d’Etablissement afin de présenter les excuses de l’établissement, de les informer plus en détail sur les circonstances, de leur proposer un accompagnement psychologique et de les aider à obtenir une indemnisation".
Lundi 7 Mars 2011 - 17:24
Lilian Cornu
Lu 4183 fois




1.Posté par noe974 le 07/03/2011 17:27
Dans certains boulots , il ne faut pas faire d'erreurs ...l'erreur est inadmissible et impardonnable ...la vie d'une personne est en jeu ...
Dans certains pays la lapidation serait donnée de suite ...
Une vie contre une vie , et c'est normal !

2.Posté par XIII le 07/03/2011 17:29
On vire pour bien moins que ça dans d'autres boites ...

3.Posté par macadam cowboy le 07/03/2011 17:33
faudrait prélever un rein au " médecin " fautif pour réparer le patient !

4.Posté par noe974 le 07/03/2011 17:41
-Reins : l'homme en a 4 ?
-rein bébé na pois de cap en quantité !
-zo de rein
-mal aux reins
-rein la morue ...

On ne sait plus où poser son rein quand on a mal aux reins !!!

5.Posté par fiuman le 07/03/2011 17:50
Va-t-il falloir trépaner neo974?

6.Posté par Ded le 07/03/2011 19:01
J'aime le mot "provisoirement"
Qu'on nous indique la durée de cette suspension ( le temps d'une enquête me répondra le directeur du CHR , ah bon parce que les erreurs de ce chiriugiens ne sont pas réelles? parce qu'on va chercher pourquoi il s'est si souvent trompé?...histoire que le temps passe ...) car lorsqu'il reprendra du service , on aimera savoir où , afin d'éviter d'aller se faire charcuter par lui et son équipe ( oui, car on l'oublie mais il n'était pas seul ...et personne n'a fait de vérifications?)

7.Posté par noa974 le 07/03/2011 19:16
il faut que tu ailles prendre ta petite pilule noe974 !! mdr !!

8.Posté par DocKnock le 07/03/2011 19:45
curieux qu'on se concentre sur le chirurgien : la check list de l'OMS (pas une petite institution quand même) est OBLIGATOIRE depuis le 1 janvier 2010 (pas hier non plus !) donc
- soit l'hôpital est entièrement responsable de ne pas l'avoir mise en application depuis plus d'un an.
- soit tous les membres de l'équipe de la salle d'opération se sont assis dessus ce jour la : infirmières, infirmière anesthésiste, anesthésiste, panseuse, chirurgien et interne si il y en avit un (ou plusieurs)

rapellons qu'on fait un temps mort et qu'on enonce à voix haute l'identité du patient, le côté à opérere si il y lieux, le materiel necessaire, etc.

9.Posté par BATOFOU le 07/03/2011 20:16
SUSPENDU PROVISOIREMENT ...............Ce chirurgien doit être virée, pas d'autre alternative...

10.Posté par BMJC974 le 07/03/2011 20:46
Il n' a pas de nom ce médecin?
Il faut que l'on sache comment il se nomme afin que les patients qui sont suivis par cette nullité soient prévnus de son immense "talent" et "son professionnalisme".

A la vindict populaire !!!

11.Posté par Solidarité CCAS le 07/03/2011 21:00
Mais que fait la cgtr il faut soutenir les salariés.
ce praticien va il entamer une grève de la faim. ?

12.Posté par môvélang le 07/03/2011 21:44
mais qui est ce charlatan, avec qui il couche, pourquoi il est autant protégé?

Espérons que la famille ne se laissera pas acheter, !
bizarre , on bat un chien , on risque la prison, un ................., tue des gens , il ne risque rien , même pas une garde à vue

13.Posté par Logique le 07/03/2011 21:49
8.Posté par DocKnock le 07/03/2011 19:45
rapellons qu'on fait un temps mort et qu'on enonce à voix haute l'identité du patient, le côté à opérere si il y lieux, le materiel necessaire, etc.

De ce qu'on en lit, il se serait planté depuis le début (bien avant d'opérer) sur le coté à retirer.

C'est dingue de confondre la droite et la gauche...

14.Posté par dévacoa le 07/03/2011 22:59
Logique le 07/03/2011 21:49 http://www.rien.com

Tu penses que les portugais en urologie sont meilleurs que les français MDR .

15.Posté par jean bob le 08/03/2011 09:15
et si c'était une erreur de papiers mal rempliis avant l'opération ? le chirurgien n'est pas seul dans le bloc opératoirel

16.Posté par noe974 le 08/03/2011 09:51
On peut se tromper quand on regarde le patient ventre ouvert ...où est le rein gauche ? où est le droit ?...on peut confondre le droit du gauche (en regardant dans un miroir)
Dans un cliché de radio , le droit c'est le gauche ...

Si ce médecin avait une trentaine de reins à opérer , la fatigue aidant .....

17.Posté par juan le 08/03/2011 12:39
On nous fatigue depuis 15 jours avec une histoire de requin à la con, le procureur général passe alors à la télé et tout le reste... et pour un fait d'une telle gravité le médecin n'est même pas en guarde à vue C'EST HORRIBLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! quel justice pourrie ...

18.Posté par doc le 08/03/2011 13:55
encore un appprenti sorcier , qui veut jouer au pro a la reunion
qu'on verifie ses antécédents , qu'on vérifie ses diplomes , qu'on vérifie ses conditions d'embauche
si c'était un membre de ma famille .......... (...)

19.Posté par Z'embroKaf le 08/03/2011 14:43
10.Posté par BMJC974 le 07/03/2011 20:46

Il n' y a que 2 chirurgiens urologues au CHD...donc facile à trouver le nom !!!

20.Posté par laluno le 08/03/2011 16:44

16.Posté par noe974 le 08/03/2011 09:51

Ce monsieur savait très bien que s'il fallait enlever le rein de ce patient c'est qu'il était atteint d'un adénocarcinomes ..après une radio, scanner ou IRM, et une biopsie Un chirurgien n'opère jamais sans les images médicales même lues à l'envers...C'est comme si vous aviez 2/10 de vue ; que vous conduisez sous la pluie, sans lunette et lumière sur la route de Cilaos...

C'est une grande faute, par négligence de la vie humaine...

21.Posté par gbdz le 12/03/2011 10:38
http://www.francesoir.fr/actualite/sante/operation-du-mauvais-rein-bavures-en-serie-du-chirurgien-distrait-80463.html

Si on cherche, on trouve.
Google!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales