Santé

Erreur médicale : L'avocat du chirurgien évoque "une succession de dysfonctionnements de la chaîne médicale"


Erreur médicale : L'avocat du chirurgien évoque "une succession de dysfonctionnements de la chaîne médicale"
 
Il est sorti de son silence. Par le biais de son avocat, Me Pierre-Dominique de la Foata, le chirurgien qui a retiré le rein sein au lieu du rein malade à un patient du CHR Felix-Guyon le mois dernier (lire : Le chirurgien se trompe et retire le mauvais rein ) est revenu sur cette invraisemblable erreur.

Dans une lettre adressée au journal Corse Matin, l'avocat explique que celle-ci "résulte d'une succession de dysfonctionnements de la chaîne médicale dont le chirurgien est le maillon ultime (...) dans un contexte de surexploitation du personnel médical et de la déficience des moyens alloués à l'hôpital public, situation particulièrement sensible au CHR de La Réunion...".

Pourquoi un journal Corse pour cette explication. Tout simplement parce que le chirurgien, le Dr Bao Le Thaï, y fait l'objet d'une mise en examen pour homicide involontaire suite au décès d'une patiente lors d'un accouchement. Concernant cette affaire, qui fait beaucoup parler sur l'île de Beauté, son avocat considère que son client est victime d'un "déchaînement médiatique orchestré pour le livrer à la vindicte populaire" et qu'"aucun amalgame ne doit être établi entre le drame d'Ajaccio et l'incident survenu à La Réunion".

Enfin, Me Pierre-Dominique de la Foata conclut sa lettre en revenant sur le parcours du chirurgien décrié : "Ancien interne et chef de clinique des hôpitaux de Paris, formé à la transplantation hépatique et rénale dans les meilleurs services européens (il) était venu en Corse pour des raisons familiales après plus de 20 ans d'un exercice irréprochable à Paris".
Jeudi 17 Mars 2011 - 15:59
Lu 3335 fois




1.Posté par noe974 le 17/03/2011 16:23
Faute inexcusable ...il s'agit d'une opération chirurgicale avec vie ou mort de patient ...

On a eu confiance et on n'avait pas le choix ...il fallait subir cette opération ...Et on coupe le bon rein ...

Faute grave düe à un manque de professionnalisme de la part de ce chirurgien !!!!

2.Posté par Lorenzo Lamas le 17/03/2011 17:24
Noe, tu sais lire?

=> 20 ans de services irreprochables !
=> Erreur dans toute la chaine (mauvaises conditions de travail, sur exploitation du personnel, etc.)
=> Part de responsabilité d'autres personnes dans ce problème.

Qu'est ce que tu en sais que c'est un manque de professionnalisme? tu étais dans la salle? tu connais personnellement ce médecin?
Combien de chirurgiens font des erreurs mortelles sans que ce soit médiatisé?
=> un médecin n'a pas d'obligation de "résultat"

Qu'est ce qui était mieux? ne pas opérer du tout parce qu'il y avait un risque ou bien essayer de sauver le patient?

3.Posté par ablancourt le 17/03/2011 17:57
Formé à la transplantation hépatique et rénale????et il enlève un rein sein????

4.Posté par le congo chez tintin le 17/03/2011 18:16
Chef de clinique à l' AP...m'étonnerait que ce soit un tocard !

Plus personne ne veut faire obstétrique à cause de la mode des procès importée des states, ça va faire pareil en uro ?
Tout le monde médical en dermato...pas de gardes, ni de nuits ni de week ends, pas de décès..pas de procès ?

Il y a une commission des erreurs médicales qui fonctionne très bien, ce procès et cette médiatisation sont superflus et spécialement malvenus.



5.Posté par Lorenzo Lamas le 17/03/2011 18:23
Ok, quel est le pourcentage de chirurgiens qui ont deja commis des erreurs médicales ?
(je pense qu'il doit etre très élevé).
N'oublions pas que l'erreur est humaine. N'avez vous jamais fait d'erreur?
Il n'était pas seul, il y avait toute une équipe avec lui ... donc il n'est pas le seul responsable.
En 20 ans de service irréprochable, il a sauvé combien de vie?
Vous avez fait combien d'années d'étude? et vous faites quoi pour "sauver" des vies?

6.Posté par Felix le 17/03/2011 21:05
A Lorenzo Lamas....

TU n'es pas en CME là....rerourne a tes staffs et ferme là !!!!!

7.Posté par macadam cowboy le 17/03/2011 21:27
post 4 je le connais , j'ai pas voulu le " balancer " lors du premier fil...mais c'est pas une lumière !
le chirurgien est le " patron " du bloc , si il y a une connerie il en est ( ou devrait en être ) responsable et se retourner éventuellement vers un collaborateur qui n'aurait pas fait son taf à son niveau....
il y a un vrai problème ! en cas d'erreur médicale l'omerta du milieu rend très difficile toute mise en cause , même évidente...ceci dit , je t'accorde volontiers que la dérive " juduciariste " à tout va de la société commence à poser de vrais problèmes dans certaines branches comme l'obstétrique etc...
la solution ? de meilleures assurances et un peu plus de transparence dans le milieu médical...?

8.Posté par Lorenzo Lamas le 17/03/2011 22:16
Hey félix, on a ses règles?

Tu suggères quoi? qu'on licencie tous les chirurgiens qui ont fait des erreurs (mortelles) et qu'on les foute en prison?

9.Posté par Mayrig le 18/03/2011 03:19
@Lorenzo Lamas
« Un médecin n'a pas obligation de résultats]? Alors ça c'est la meilleure!" Non mais sans blague! « Pas obligation de résultat » ? Ce n’est que pour …….. « la chirurgie esthétique !!!!! »
Il a, au minimum, "l'obligation de porter attention à ses gestes, à ce qu'il fait! Je connais les hôpitaux et cliniques (malheureusement pour moi!). J'ai failli "crever" pcq qu'après une opération bâclée ds une clinique de la métropole, l'anesthésiste de garde, la nuit, n'a pas daigné se déplacer alors que je faisais une hémorragie très grave. J’ai failli crever avec 3 enfants à charge, j'ai été plusieurs fois transfusée et je suis handicapée à vie à cause d'un MAUVAIS CHIRURGIEN! Ce n'est pas 20 années sans erreur médicale, ils ne travaillent pas sur un bout de papier, mais SUR DES PERSONNES. Un peu trop facile de se dérober! Et il y a bien évidemment des avocats pour défendre l'indéfendable. Il avait bu, ou quoi? Il n'est pas encore latéralisé (connaître sa gauche de sa droite) à son âge?????
Je me suis toujours dit qu'il y a trois types de malfaisants sur la planète :
Le juriste, le psy et le con.
Si je veux commettre une saloperie, je trouverai toujours un juriste pour justifier mon acte, un psy pour l'excuser et un con pour me pardonner.
Joseph Bialot


10.Posté par Mayrig le 18/03/2011 03:27
Commentaire n° 8 de Lorenzo :Ce pauvre Lorenzo! Il est payé par la défense, pas possible! TOUS les médecins (et les autres d'ailleurs) sont responsables de leurs actes, pénurie ou pas. Je me répète : il travaille sur des personnes. Il se doit d'être encore plus attentif. Responsable de ses actes.... et donc pour un chirurgien des SES opérations... ... peu importe qu'il ait "sauvé des vies". On "ne compte pas", Il n'y a pas une ardoise avec des points, j'ai sauvé 20 vies, "j'ai droit" à 10 morts!!!!! Qu'est ce que c'est ce raisonnement? Ce n'est pas un jeu, on ne gagne pas le "droit" de recommencer lorsqu'on "s'est gourré" Hé, oh on n'est plus devant sa console, on est ds la réalité, réveille-toi, mec!

11.Posté par Lorenzo Lamas le 18/03/2011 12:38
Il me semble justement que au niveau "légal", un médecin/chirurgien n'a pas d'obligation de "résultat", mais il a une obligation de "moyen". (Un chauffeur de taxi a une obligation de résultat).

A aucun moment je dis que OUI, on a le droit de tuer des gens parce qu'on a sauvé des vies. Je dis simplement d'une part qu'il n'a pas fais exprès, et d'autre part, que le punir et l'empêcher d'exercer ne va ni arranger la situation pour le "blessé à vie", ni permettre au chirurgien de sauver d'autres vies.

Une autre question à se poser est: Si tous les médecins/chirurgiens n'ont aucun droit a l'erreur (et doivent aller en prison dès qu'ils commentent une erreur "mortelle"), est ce qu'il y aurait encore suffisamment de personnes qui voudraient faire ce métier et se taper autant d'années d'étude?

Je pense que TOUS les chirurgiens ont déjà commis des erreurs au cours de leur parcours; dont certaines mortelles; mais ces erreurs ont été beaucoup moins médiatisées et les chirurgiens ont eu beaucoup moins de problèmes.

Maintenant ... qu'est ce qui est le plus intelligent? tolérer une part de risque et d'erreur et encourager les chirurgiens a opérer et essayer de sauver des vies OU punir la moindre erreur?
=> Si on punit la moindre erreur, plus aucun chirurgien voudra opérer si il y a le moindre risque, et il y aura beaucoup plus de mort ...
A titre personnel, je préfère qu'un chirurgien me dise qu'il y a des risques mais qu'il va essayer de me sauver plutôt que de mourir dans qu'il puisse essayer.

Selon moi également, lorsqu'on ne peut pas être "objectif" par rapport a une situation (ce qui est ton cas Mayrig, vu que tu as eu des problèmes personnels de même ordre - et je peux comprendre ton énervement et la difficulté de vivre après ce genre d'erreur, sur un plan humain), on ne peut pas analyser constructivement et intelligemment une solution.

A mon avis, la justice a bien assez à faire pour arrêter/stopper ceux qui tuent volontairement des gens plutôt que se consacrer à des gens qui sauvent des vies depuis des années et qui ont tué involontairement (en essayant a la base de sauver la personne).

12.Posté par bellara le 18/03/2011 13:23
Toute ERREUR EST HUMAINE MAIS PAS SUR LA SANTE DES "humains"il ne s'agit oas
d'espérience mais d'une intervention qui pourrai soulager le patient, et l'aider à reprendre une vie normale et surtoout pas entrer dans le monde des dyalisé qui eux SOUFFRENT ET ATTENDENT UN REIN SAIN sui sauverait leur calvaire!!!la faute est donc totalement imputable au boucher
et pas aux autres personnes du bloc...les radiographies sont les éléments CLE d'une intervention réussie, apparement il était trop sur de lui, et peut être n'a t il pas pris soin de regarder le tableau ou sont affichées les radios.
UN SANCTION DOIT TOMBER NE PLUS EXERCER APRES ET AUSSI SES EXPLOITS A AJACCIO..D OU IL A DU PARTIR MANU MILITARI IL AURAIT PU VENIR AUX MAINS DE LA MAFIA
LA REUNION (ile d'asile aux criminels et récivistes de tout poil)
c'est triste et irréparable, prions pour tous ceux qui ont subi et sont entrés au ciel...

13.Posté par mayrig le 18/03/2011 16:59
Dans la plupart des commentaires, je trouve que la plupart d'entre vous se soucient bien peu de la vie des "autres" et prennent des décisions alors qu'ils n'ont jamais été concerné.
Dans ce cas, et quels que soient les chirurgiens, rien ne nous prouvent que dans ses dernières années d'exercice, il n'a pas commis d'autres erreurs. En effet, pour lui comme pour bien d'autres, bien qu'il y ait des fautes manifestes, graves, suivies de décès, il est expliqué à la famille que le patient "n'a pas résisté à l'opération" ou autres allégations. le problème: nous ne sommes pas aptes à juger du bien-fondé des explications qui nous sont données. Il peut y avoir erreur médicale, suivie de décès que nous ne pouvons pas déceler. Lorsque c'est trop flagrant (dans ce cas, le rein sain) l'erreur ne peut être masquée.Je ne suis pas pour la médiatisation systématique.Bien d'autres ne l'ont pas été, ne le sont pas, et ne le seront pas. Nous ne sommes jamais à l'abri d'une "maladresse", et tant d'erreurs médicales" passent à la trappe" !!!Tous les chirurgiens sont concernés, rappelez-vous le scandale de l'opération de Johnny H., CT pourtant un chirurgien reconnu. C un fait, ils ont fait le choix de devenir chirurgien : ils doivent l'assumer dans tous les cas! Je ne reconnais aucune exception tout en désapprouvant la médiatisation. Il peut y avoir arrangement à l'amiable (pas tjrs facile!) et indemnisation ou procès... sans médiatisation !
Excusez mon ton acerbe pour cette nuit CT la nuit en métropole)

14.Posté par Lorenzo Lamas le 18/03/2011 21:36
Il n'est pas question de "prendre des décisions" il est question de donner son avis...


15.Posté par kris le 19/03/2011 03:43
la premiere prise de risque pour réaliser une intervention réside dans l'anesthésie...opérons a vif !si on opère encore....enfin si on trouve un mec assez c...pour le faire....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales