Faits-divers

Ermitage: Plage bouclée pour cause de risque de chute de filaos


L'épisode de forte houle de début de semaine a amplifié le phénomène d'érosion (photo d'archives)
L'épisode de forte houle de début de semaine a amplifié le phénomène d'érosion (photo d'archives)
Les dernières fortes houles qui ont déferlé le long du littoral Ouest ont engendré un risque de chutes d’arbres, notamment sur la plage de l’Ermitage dans un périmètre compris entre le poste de MNS et le restaurant La Bobine.

Pour des raisons de sécurité, le maire de Saint-Paul a signé un arrêté municipal interdisant la circulation et l’installation de toute personne sur la plage et arrière plage de l’Ermitage-les-Bains aux abords des filaos déchaussés par la houle. Des barrières délimitent la zone concernée.
 
Vendredi 18 Septembre 2015 - 16:18
Lu 3359 fois




1.Posté par noe le 18/09/2015 17:41
Du bon bois pour la vraie cuisine au feu !

C'est le resto d'à côté qui a dû prendre le sable pour combler son sol ...

2.Posté par Grangaga le 18/09/2015 20:18 (depuis mobile)
Y fo tié tout' filao.....tansion y tonm' si noutt' touriss'.

3.Posté par Thierry le 18/09/2015 21:52
Cette arbre est un souvenir de ma jeunesse et d'une bande de potes...

4.Posté par Thierry le 18/09/2015 21:54
Comme di Noe, pié de bois là i sava servir pour faire cuire rougail saucisse. Rip !

5.Posté par CALOU le 18/09/2015 23:06
Ce qui fait le charme de ces filaos qui bordent la plage de l’Hermitage, ce sont ses multiples racines qui s’entremêlent et qui permettent au rêveur d’imaginer des formes par soleil couchant, un peu comme quand on observe les nuages à l’horizon.
Combien de fois ai-je vu des photographes s’allonger sur le sable pour trouver le bon angle de vue afin de numériser le souvenir inoubliable !
Et là, sous prétexte qu’un promeneur puisse se faire tuer à cause de la chute de ces vénérables monuments qui abritent le soir mille oiseaux qui viennent dire leur prière avant de s’endormir, des équipes avides de trancher, couper décident d’effacer d’un coup de tronçonneuse cette centaine de filaos ; cela me rappelle d’ailleurs ces destructeurs de temples historiques dans les pays d’Afriques du nord qui détruisent, hélas, pour des motifs qui dépassent notre compréhension.
Messieurs les destructeurs, respectez ce que les anciens ont pris tant de temps à mettre en place. Vous proposez de remplacer ces arbres par des plantes rampantes, les patates à durant, pourquoi pas les pagottes, ces lianes qui produisent des épines qui nous empêchent de marcher les pieds nus sur le sable.
Sachez messieurs qui prétendez tout savoir que ces filaos ont été plantés au 19ème siècle pour arrêter la progression de dunes. Les plantes rampantes, dites-vous ne pourront pas jouer ce rôle.
Vous qui vous croyez « connaisseurs », réfléchissez mieux et plus longtemps ou renseigner-vous avant de détruire notre passé ! J’imagine mal l’Hermitage sans ses filaos !
Les racines sont à l’air, j’en conviens ; pourquoi ne pas monter un muret tout autour de chaque arbre et remplir de bonne terre afin de recouvrir ces bras et ces jambes qui ne demandent qu’à maintenir debout la grande dame âgée de plus de 100 ans !
On parle patrimoine et tourisme : Profiter de la présence de ces filaos pour raconter aux gens de passage « comment l’était dan’ temps longtemps » ! Les fours à chaux de la zone mériteraient qu’on les réhabilite et qu’on explique aux gens pourquoi et comment on faisait de la chaux.

6.Posté par Pierre le 18/09/2015 23:30
Les restos de bord de plage empêchent les vagues de venir mourir tranquillement en déposant du sable. Au lieu de cela, les vagues se cognent contre les murs et remportent du sable avec elles. Chaque année, la plage diminue et de nouveaux filaos sont coupés.
A quand une municipalité assez courageuse pour exiger le recul des restos de bord de mer?

7.Posté par Thierry le 18/09/2015 23:42
Super moment prenant de CALOU. Ce ne sont que des arbres à couper, trancher et enfin, même pas brûlés pour faire du bon cari. Ils seront jetés en déchetterie.

Il y a effectivement des techniques pour préserver ces arbres, mais cela ne permettra pas dans quelques années qu'y soient construits des immeubles pieds dans l'eau ou des commerces.

Faisons de la place pour le béton et l'argent.

8.Posté par Grangaga le 19/09/2015 02:48 (depuis mobile)
6 é 7: zot'' y vé bann'' Kors'' la Rényion là, y arr'' ropran du sèr''viss'' koué ????

9.Posté par Alice le 19/09/2015 06:14 (depuis mobile)
Enlev ce band resto de merde la souplé. Ces verues.
Installez vous à Nice . chez vous quoi

10.Posté par stop le 19/09/2015 09:38
assez de ces restos de merde qui gatent nos plages.
notre patrimoine fout le camp avec la transformation de la Reunion sans aucun respect de nos sites naturels
le tourisme doit respecter ce qui fait le charme de la Reunion mais ne pas conduire à dégrader

11.Posté par Que faire? le 19/09/2015 12:37
La seule solution ? bétonner tout l'ensemble et y construire des grattes ciel ! Un peu de modernisme , que diable !!

12.Posté par tanguy47 le 19/09/2015 12:37
il faut virer ces baraques de bouffe de bric et de broc qui détériorent le paysage, la plage et laisser la nature faire son travail.,

13.Posté par NINONNIOUI le 19/09/2015 18:56
La nature reprend son droit.LAISSE PIED BOIS VIVRE;;....

14.Posté par kld le 19/09/2015 20:44
les pas du roi de l'époque "longtemps" n'ont pas été respecté , la loi littoral n'a pas été respecté , et ce par les anciennes municipalités st pauloise , sans rancune avec les "entrepreneurs" mais fectivement , le bon sens poussent à "etre animiste" et laissons faire le mè-re nature , ya.

15.Posté par kouillonice le 19/09/2015 20:53
c'est exactement ça Ninininouininounini, le pied'd'bois LI LE DANS SON LELEMENT alors laisse à li pousser trankil !
encore un sale coup de ces sales surfeurs : ils ont monté des tas de bars au bord de l'eau pour picoler dès la sortie de l'eau (il parait même qu'il y a des salles de shoot cachées derrière)
y en marre !
renvoyons ces surfeurs d'où ils viennent !
il faut interdire les bars partout, sauf dans les hauts, come ça la plage redeviendra le territoire des filaos-importés-donc-non-endémiques-disons-des-migrants-et-encore-forcés-mais-que-c'est-pas-grave ! et les gens des hauts y pourront picoler à qui mieux mieux pour oublier que l'UNESCRO leur a volé leur jardin !
sales surfeurs, va !

16.Posté par Jean francois VIGNE le 20/09/2015 00:26
La nature reprend sa place!! bientôt tout ces bâtiments a proximité de la plage auront les pieds dans l’eau.

17.Posté par Jacques BOVIS le 20/09/2015 10:12
j'aime post 5 un peu de poesie de realisme vs devriez ecrire sur la reunion vos commentaire sont tres juste. superbe merci

18.Posté par Buzz le 20/09/2015 12:14
Couper ces arbres est une véritable aberration . Si vous remarquez bien les racines retiennent le sable et depuis je ne sais combien d'années ils sont toujours là. Certains ont étaient abattus pour pouvoir construire ces restaurants et maintenant le sable n'est plus tenu et chaque grosse Houle nous perdons de la plage. Messieurs comblez plutôt avec de la terre et du sable, nettoyez les plages en enterrant les coraux qui permettrons de consolider nos plages et en même temps de les nettoyer !!! Prenez exemple sur les îles voisines et éloignées .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales