Faits-divers

Ermitage: La terrasse d'un resto de plage craque face aux vagues


Ermitage: La terrasse d'un resto de plage craque face aux vagues
Que ce soit en hiver avec les fortes houles de saison ou l'été avec les cyclones, les installations de bord de plage sur la côte Ouest ne connaissent que très peu de répit.

Avec la trajectoire très défavorable pour l'Ouest, le pire était à craindre pour ces restos pieds dans l'eau. Au final, un seul se retrouve sérieusement touché. Sa terrasse a cédé face à la montée des eaux.

Sa voisine directe - le restaurant la Bobine pour ne pas le citer - se payait même le luxe de servir à nouveau ses clients dès ce vendredi midi. Dans les autres établissements, les employés œuvraient serpillère et balai à la main.
Vendredi 3 Janvier 2014 - 18:15
.
Lu 7329 fois




1.Posté par La baie des cochons, les Sodome et Gomorre de l ecologie le 03/01/2014 18:31
ca fait plaisir de voir la nature reprendre ses droits quand ils ont été bafoués

2.Posté par cireur de pompe le 03/01/2014 19:33
Tant mieux ! si toutes ces constructions illégales avaient pu être détruites par les éléments..Cela aurait accéléré le réaménagement du littoral ouest.

3.Posté par Bon dié i puni pa lo roche !!!! le 03/01/2014 19:52
ALLEZ GOUTE SA !!!!!!!!!

4.Posté par noe le 03/01/2014 20:50
Dommage !
J'aimais sa "dodo lé la" !

5.Posté par L'Ardéchoise le 03/01/2014 21:32
1 et 2, je partage entièrement votre point de vue.
Ces constructions sont de vilaines verrues, au détriment d'une nature jadis magnifique qui se dégrade à la vitesse grand V.
Et pas que chez vous.
J'ai des tas d'exemples de randonnées "bord'mer" où à certains moments il y a une tolérance pour traverser des hôtels, des propriétés privées qui empiètent carrément sur la mer par des terrasses avec piscine, ou alors vous obligent à faire d'immenses détours au bord de hauts murs; et aussi de plages jadis idylliques mangées par des constructions plus prétentieuses les unes que les autres.
...

6.Posté par almuba le 03/01/2014 23:32
Pour faire du fric ils seraient prêts à construire sur la mer.
Bien fait pour eux.

7.Posté par ? le 04/01/2014 04:30
Quand tout va bien tout le monde est gagnant : Mairie et restaurateur. Et maintenant que va t'il se passé?
Vive Dame Nature qui a repris ses droits, et souhaite que la Mairie ne laissera plus de construction illicite de cette façon.

8.Posté par NRL le 04/01/2014 07:56
Lurel est venu annoncé l'annulation de la NRL, et c'est tant mieux

9.Posté par africa addio le 04/01/2014 08:34
ces constructions font moins de dégâts que les tribus de pique niqueurs pollueurs squattant les plages, sans parler des campeurs illégaux et c un plaisir d'y manger pour un prix correct !

Par contre pour ce qui est des maisons détruites à st paul en bord de plage personne ne trouve rien à redire....curieux , l'origine ethnique des différents propriétaires serait elle l'explication ???

repose de caillebotis, quelques pelletées de sable d'un trac....et c'est reparti pour le bonheur de tous, j’espère qu'ils mettront de la quenelle au menu pour les constipés de service.

10.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 04/01/2014 09:25
Que la Mairie de Saint Paul les fasse reculer et adopte une charte architecturale pour "ces verrues".
Il faut faire respecter la réglementation.
Mais comme une commune "capitale du sud" le maire n'a rien à foutre de la réglementation des constructions aux bords de la plages (snack-rondavelles face au cimetière, multiplexe...) le "laiser-aller" est autorisé.

11.Posté par jean-jacques le 04/01/2014 10:13
On appelle ça un resto "pieds dans l'eau".

12.Posté par africa addio le 04/01/2014 10:50
c'est curieux....nos amis gaucho écolo indépendantistes qui vénèrent d'habitude le "modèle" explosif corse tenaient un tout autre discours à l'époque de la paillote "chez francis".....détruite par des barbouzes et dont l'état voulait qu'elle soit reconstruite selon la règle des 50 pas du roi !!!!

13.Posté par les snacks: Sodome et Gomorre de l'erosion le 04/01/2014 10:53
il suffit de regarder la photo de l'article pour mesurer avec la hauteur des racines de filaos hors sols, les dégâts causés par le mur du snack:

au lieu de laisser l’énergie de la vague s'amortir sur la plage, le mur refoule chaque vagues qui vide la plage de son sable.

14.Posté par Je coné mon pays le 04/01/2014 11:04
Zot i ve faire virer tout ça là ?
C'est simple:
Que 2 ti créoles la cour aillent eux aussi installer des cabanes exactement comme celles existantes et vous verrez...
3 ou 4 mat'choca + 50 m la corde choca ramassé dans la ravine + 2 paquets bois gouyavier + 5 ou 6 bobines fil EDF usagés + 1 table avec 2 ou 3 chaises récupérés su le boncoin ... et voilà...
Chiche les gas...
Je coné mon pays, je coné qui nana le droit qui ça na point.....

15.Posté par mumu le 04/01/2014 08:42
En premier lieu je suis réunionnais et j aime mon île. Les commentaires précédents me laisse sans voix: qui parlent? Des fonctionnaires qui se lèvent le matin et voit leur salaire tomber sans bouger ou le grater d'ki du coin? Ces restaurants sont nécessaires pour le tourisme, il en faut pour donner ce cachet tropical! Si c est pour manger a 500m des côtés autant que je reste a la case ou que j aille dans un autre coin. Quand des clients ou amis viennent a l reunion, c est la bas que je les emmene. Il faut p être que l île soit indépendante pour ne plus avoir ce type de raisonnement et penser enfin que l économie tourne Grace a ce type de commerce et initiative. Quand on regarde l aménagement de la bo... Pour pas la citer, c est beau ces petits kiosques!!!
Comment ils gagnent leur vie ces soi disant protecteur de la nature, fonctionnaire, rentiers??

16.Posté par ndldlp le 04/01/2014 13:07
9.
la regle est la meme africa idio.
les paillottes comme les villas ou hotels construits en bord de plage doivent etre detruits.

17.Posté par cireur de pompe le 04/01/2014 15:30
il en va des maisons en bord de mer comme des paillottes..recul immédiat ou imposé !

18.Posté par africa addio le 04/01/2014 18:18
16....comme c curieux je parle d'hypocrites gauchistes et te voilà ! Qui se sent morveux se mouche...

19.Posté par L'Ardéchoise le 04/01/2014 18:20
"Tant de mains pour transformer ce monde et si peu de regards pour le contempler !" (J. Gracq)

20.Posté par africa addio le 04/01/2014 18:26
les paillottes comme les villas ou hotels construits en bord de plage doivent etre detruits


même les petites cases créoles en baie de st paul ? soyons raisonnable, il doit bien y avoir une exception kiltirelle ou une discrimination positive à évoquer comme pour votre ami autonomo-indépendantiste gargotier...le fameux "chez francis" !!

21.Posté par @ 15 le 04/01/2014 18:40
on a envoyé Aniel Boyer au tribunal pour l'erosion qui a fait tomber le pont de la riviere st etienne. Lui aussi se cachait derriere l'alibi de l'emploi économique et des fonctionnaires colonials. qu'est ce qu'on attend pour envoyer ces snacks au tribunal?


22.Posté par Choupette le 04/01/2014 18:47
14.Posté par Je coné mon pays

"Que 2 ti créoles la cour aillent ..."

Ils sont trop occupés à tenir la boutique debout ou en train d'emmerder les gens.

Ou coné out pays, et zot i coné à qui zot na à faire.

Si la municipalité ne peut rien faire, ne serait-ce qu'en reboisant les espaces avec des filaos, la nature s'en charge.

J'ai connu cet endroit comme village de pêcheurs. La plage n'était fréquentée que le week-end ou le soir avec les gosses du coin se baignant dans des chambres à air. Et des filaos, tout plein.

Saint-Gilles est en train de reculer.

23.Posté par cireur de pompe le 04/01/2014 22:49
la SEM TAMARUN n'a t elle un projet concernant le réaménagement nécessaire des bords du lagon. si pierrot voulait bien interviewer sa soeur sur le sujet... cela permettrait à l'africa d'être moins idiot.. enfin son cas est tellement désespéré..



24.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/01/2014 22:50
quand un con éternue, je me sens obligé de le moucher.. que veux tu .. tu m'as l'air bien enrhumé..

25.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/01/2014 22:53
mumu,
on peut développer autrement le tourisme.
par ailleurs, la proximité des habitations est un frein au développement touristique. l'exemple du copa en est un, avec ses voisins qui pour un peu de bruit demandent la fermeture de cet établissement.
le littoral st paulois et st gillois, méritent un autre développement que l'anarchie qui a prévalu dans les années 60.. avec les passes droits qui vont avec et dont on mesure aujourd'hui, l'incompatibilité avec le dit développement attendu..

l'indépendance n'est pas la solution..mais la réflexion et les actions fortes pour que l'on s'en sorte..sans doute le début.

26.Posté par Moun léhaut le 05/01/2014 03:30
rend a nous nout plage comme lété avant...nous la pas besoin do moun y sort dehors pour ni akapar nout lenvironemen...

la nature y remèt lé choses en place

27.Posté par africa addio le 05/01/2014 07:16
24...quelle prose....mais ça ne reste que du niveau celui qui dit celui qui est, niveau grande section maternelle !

La réflexion et les actions fortes.....ça sonne bien mais quand on connait votre médiocre niveau intellectuel et votre autoritarisme ça ressemble à Pol Pot planifiant son programme.

28.Posté par Archibald Haddock De La Pitrerie ( ahdlp pour les intimes) le 05/01/2014 07:24
moi Archibald je suis dans le camp du bien, donc j'ai le droit aux jurons pittoresques et à la haine sous effet........

Mort au Fhaine !
Con !
Pleutre !
Couard !
Idiot !
Bachi-bouzouk
Mille millions de mille sabords !
Bougres de faux jetons à la sauce tartare !
Coloquinte à la graisse de hérisson !
Espèce de mérinos mal peignés
Cyrano à quatre pattes
Zouave interplanétaire
Ectoplasme à roulettes
Bougre d’extrait de cornichon
Jus de poubelle
Espèce de porc-épic mal embouché
Patagon de zoulous
Loup-garou à la graisse de renoncule
Amiral de bateau-lavoir
Bayadère de carnaval
Bougres d’extrait de crétins des Alpes
Espèce de chouette mal empaillée
Macchabée d'eau de vaisselle
Astronaute d'eau douce
Bulldozer à réaction
Simili-martien à la graisse de cabestan
Concentré de moules à gaufres
Espèce de mitrailleur à bavette
Tchouck-tchouck-nougat
Garde-côtes à la mie de pain
Papou des Carpates
Sombre oryctérope
Traîne-potence

29.Posté par africa addio le 05/01/2014 07:39
23....Ainsi tu crois que la frangine à Pierrot va dynamiter tout le littoral et lui redonner son aspect d'avant guerre pour faire plaisir aux gauchistes ??? mdrrr

TAMARUN SPL


LA SALINE LES BAINS • Dpt : 974 • Région : LA REUNION

Président : Jean-Claude MELIN

Directrice générale : Claudine DUPUY

Activité
Secteur : Tourisme, Culture et Loisirs
Domaine : Développement territorial et tourisme d'affaires
Activité principale : 3-04.2 Comité de tourisme

Détail de l'activité : Créée en 1994 par la Commune de Saint-Paul, Tamarun a pour vocation de contribuer au développement de la microrégion ouest de l’île de la Réunion et plus particulièrement de la station balnéaire de Saint Gilles. Suite à l’acquisition des actions des privés par les collectivités locales, TAMARUN SEM STATION BALNEAIRE s’est transformée en Société Publique Locale, dont le champ d’intervention s’étend au développement économique et touristique du territoire du TCO. Il s’agit de se doter d’un outil opérationnel d’intervention qui garantira à ses actionnaires une mise en œuvre optimale de leurs compétences en matière de développement et d’animation touristiques, ainsi que de préservation et de valorisation du cadre de vie.

Réalisations : Gestion d’équipements touristiques : centre de séminaires, aire naturelle de camping, rondavelles et Rosalie ( le train des plages) - Aménagements : Aménagement du mail de Rodrigues ( l’Ermitage les bains), implantation de signalétiques réglementaires, requalification de voiries et d’espaces publics, aménagement touristique intégré d’un espace naturel (la Ravine St Gilles) ,.. - Concertation : montage et animation d’ateliers participatifs réunissant des professionnels et des particuliers sur diverses thématiques liées à l’aménagement et à l’environnement, création d’un site internet d’information interactif « stgilles.com »

http://stgilles.com/

30.Posté par africa addio le 05/01/2014 07:52
pas besoin d'interview quand on sait surfer sur le net....ça replante mais les paillotes restent en place, fort heureusement !
Combien d'arbres resteront en place une fois que les voleurs seront venus se servir.....( on se rappelle tous de la razzia des végétaux plantés sur la route des tamarins ) ça va être difficile de mettre des antivols dans le sable ou d’empêcher les vandales de sévir ! bon courage....

http://stgilles.com/section.php?id_section=4&id_article=art_spyfi_20101222_133450

L’Aménagement des sous-bois de l’Ermitage
Reboisement :
Depuis plusieurs années, le sous bois situé en arrière plage de l’Ermitage subit façon très marquée les effets de l’érosion côtière.
L’objectif de ce projet est de reboiser le sous-bois de la plage de l’Ermitage à travers la plantation de végétaux résistants à cet environnement et tendant à capter le sable.
Le site retenu constituant une zone expérimentale devant conduire à la mise en œuvre d’une action plus large de reboisement sur le littoral Saint-Gillois.

Densifier le sous-bois de l’arrière plage de l’Ermitage à travers la plantation de plusieurs végétaux permettra de limiter ce phénomène.

Objectif quantitatif :
Le sous bois sera renouvelé en végétaux d’environ 50%.
Environ 1 760 végétaux seront nécessaires au reboisement : 130 veloutiers, 130 maniocs marron et 1 500 filaos.
Afin de limiter les dégradations, chaque végétal sera attaché à un tuteur.

Moyens humains :
7 agents seront mobilisés pendant une semaine.

31.Posté par africa addio le 05/01/2014 08:01
recul immédiat ou imposé !

Tu parles en grand comique comme un socialiste nationaliste dans la grande vadrouille ! Ne sommes nous plus dans un état de droit dans lequel les tribunaux se sont déjà prononcés sur ces affaires ?

Achtung...schnellle, raus !!! nous zafons les moyens dé fou faire bouger....

32.Posté par africa addio le 05/01/2014 08:12
la nature y remèt lé choses en place

l'épisode du chik semble déjà oublié, alors que le moustique s'est chargé de remettre tout le monde en place à cause des band cochons sans hygiène....et que toute la Réunion reprochait à la métropole d'intervenir trop tard....les plus gros pollueurs de l’île ne sont pas les restaurateurs du bord de mer, un petit tour sur ce site te le prouvera....
http://www.bandcochon.fr/

33.Posté par quisyfrottesypique le 05/01/2014 10:08
Que voulez-vous, Dame Nature à sa façon tente de faire respecter ses droits " les 50 pas géométriques" dont les requins terrestres souhaitent quoiqu'il en coûte que coûte s'emparer!
Une petite piqûre de rappel de temps en temps ne fait pas de mal!
C'est le porte -parole du monde marin qui s'exprime au nom de ses habitants réprimés.

34.Posté par tp974 le 05/01/2014 22:25
Bien fait pour eux ! la nature reprend ses droits ! ils apprendront que, contrairement à ce qu'ils prétendent, cette plage ne leur appartient pas.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales