Politique

Ericka Bareigts ouvre le débat parlementaire sur le projet de loi "égalité et citoyenneté"

Le coup d’envoi des débats sur le projet de loi "égalité et citoyenneté" a été donné hier à l’Assemblée nationale. Il a pour objectif de réaffirmer les valeurs républicaines. Le projet de loi se veut la réponse du gouvernement au constat dressé par Manuel Valls en 2015. Le Premier ministre avait évoqué un "apartheid territorial, social et ethnique en France". Un projet de loi notamment porté par la secrétaire d'Etat à l’Egalité réelle, en attendant son propre texte actuellement examiné par le Conseil économique et social pour un vote avant la fin de l'année. Ericka Bareigts a présenté les contours de cette loi hier après-midi à Paris devant la représentation nationale. Ce texte est le dernier grand "train législatif" du quinquennat de François Hollande. Le vote solennel est prévu pour le 6 juillet. Quelques extraits du discours d'Ericka Bareigts :


Renforcement de la démocratie participative au coeur des villes :

"Sur les conseils citoyens initiés en  2014, avec Patrick Kanner, ministre de la Ville, nous allons leur donner plus de pouvoirs pour ainsi donner plus de force à la parole citoyenne". 

Maitrise de la langue française :
"Aujourd’hui ce sont près de  6 millions de personnes qui rencontrent des difficultés avec la maîtrise du français dont 3 millions confrontés à l’illettrisme en incluant les Outre-mer". "Dans le cadre de la formation continue, toute personne pourra bénéficier d’une formation lui permettant d’améliorer sa maîtrise de la langue française et de vivre pleinement sa citoyenneté dans la République".

"Il en sera de même  pour le dispositif d’intégration des étrangers. Ce travail sur la langue française sera complété par la création d’une Agence de la Langue Française pour la Cohésion Sociale au 1er janvier 2017".

Diversifier les recrutements de la fonction publique :
"Pour diversifier le recrutement des agents publics, le projet de loi prévoit d’ouvrir encore davantage l’accès à la fonction publique par la voie du 3ème concours qui sera généralisé dans les trois fonctions publiques".

"Elle sera complétée sur proposition du gouvernement par la mise en place d’un dispositif de pré-recrutement des jeunes sans emploi dans la fonction publique d’Etat".

"Afin de garantir la diversité de profil et l’égal accès à la fonction publique (…) le gouvernement devra, tous les deux ans, publier un rapport sur la lutte contre les discriminations et la prise en compte de la diversité de la société française dans les trois fonctions publiques".

Ambition de déconstruire les mécanismes d’exclusion et d’inclure l’ensemble des citoyens dans la République :
"La répression des injures à caractère raciste et discriminatoire  est donc aggravée au même niveau que celle des provocations et diffamations à caractère raciste".

"Pour ces délits, la peine pourra être accompagnée par un stage de citoyenneté que la commission a rebaptisé : "stage d’apprentissage des valeurs de la République et des devoirs des citoyens". L’excuse de provocation en matière d’injures racistes ou discriminatoires sera désormais exclue".
 
Renforcement égalité homme/femme :
"Le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes sera inscrit dans la Loi. L’action de cette instance consultative sur le droit des femmes sera donc pérennisée et permettra de veiller à ce que l’exigence d’égalité des sexes soit toujours portée et accentuée". 



Mardi 28 Juin 2016 - 12:10
Lu 2691 fois




1.Posté par Gromale le 28/06/2016 12:23
La Réunion lé en l'air avec Dimitri Payet, Wenceslas Lauret et Ericka Bareigts !

2.Posté par Pamphlétaire le 28/06/2016 12:29
Parfait pour l'égalité, je suis pour après que les différences ci-après aient été supprimées des élus vis-à vis des salariés :

C’est tiré du livre de Philippe Pascot « Pilleurs d’Etat » sorti en mai 2016.

Questions qui fâchent entre égalité *, légalité et moralité

Pourquoi ?

Pourquoi un député au bout de seulement cinq ans de cotisations retraite touche une retraite moyenne de 1500 € par mois alors qu’un employé pour 42 années de cotisation touchera 896 € en moyenne ?

Pourquoi, au bout de deux mandats de six ans chacun, un sénateur peut-il toucher plus de 3700 € par mois de retraite ?

Pourquoi la retraite des élus n’est-elle pas prise en compte dans l’écrêtement (8200 €) des indemnités d’élus ?

Pourquoi une cotisation retraite d’élu rapporte-t-elle en moyenne 6,50 € pour un euro cotisé pendant 20 ans alors qu’un salarié du régime général touche entre 0,87 et 1,57 euro pour un euro cotisé pendant 42 ans ?

Pourquoi un élu peut-il cumuler ses différentes retraites (jusqu’à cinq retraites) ?

Pourquoi un élu peut-il travailler en touchant sa (ses) retraite(s) d’élu complète(s) sans plafond de montant, alors que le citoyen lambda ne peut le faire sans dépasser la valeur de son dernier salaire ?

Pourquoi les élus ont-ils une retraite par capitalisation et l’interdisent-ils résolument aux « autres » qui n’ont droit qu’à une retraite par répartition ?

Pourquoi les cotisations retraite des élus peuvent-elles être abondées par les collectivités, ce qui permet à un parlementaire de toucher sa retraite à taux plein avec moins d’annuités de cotisation ?

Pourquoi une partie de la pension de retraite des parlementaires est-elle insaisissable (même en cas de fraude d’amende) ?

Pourquoi un agent public qui voudrait se présenter à une élection législative ne devrait-il pas démissionner de la fonction publique ? Un salarié le doit, lui, s’il veut travailler ailleurs !

Pourquoi deux ans d’allocation chômage pour un salarié lambda du régime général et trois ans pour les députés ? Ceux-ci ont-ils plus de mal à retrouver un travail !

Pourquoi les députés qui ne se représentent pas peuvent-ils toucher l’allocation différentielle et dégressive de retour à l’emploi ? Un salarié qui démissionne n’a, lui, droit à rien !

Pourquoi la fonction d’élu est-elle officiellement bénévole et que l’élu s’en met quand même plein les poches ?

Pourquoi un salarié au petit salaire ne peut-il bosser que jusqu’à 62 ans (67 ans pour les cadres) et un élu avec un gros salaire jusqu’à sa mort ?

Pourquoi faut-il avoir un casier judiciaire vierge pour entrer dans certaines professions et que ce n’est pas le cas pour être élu ?

Pourquoi un parlementaire échappe-t-il aux règles communes d’embauche d’un salarié alors qu’il vote des lois pour que les autres des appliquent ?

Pourquoi un parlementaire doit-il donner le détail de son patrimoine alors que personne n’a le droit de le publier sous peine d’amende ?

Pourquoi la fraude dans la déclaration de patrimoine d’un élu ne vaut-elle pas la prison mais seulement 30 000 € d’amende alors que la simple fraude d’un citoyen pour faux et usage de faux d’un document délivré par l’Administration est punissable de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende ?

Pourquoi un parlementaire (député ou sénateur) touche-t-il une IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) de 5770 € par mois pour un député et de 6200 € par mois pour un sénateur, dont l’usage n’est pas contrôlable et pour lequel il n’a de compte à rendre à personne ?

Pourquoi, durant son mandat, un élu peut-il s’acheter un bien qu’il nomme souvent « permanence », le payer à crédit avec l’IRFM, qui est de l’argent public, et le garder - ou le vendre - pour son bénéfice personnel ?

Pourquoi les parlementaires cumulards peuvent-ils toucher plusieurs enveloppes de frais de représentation (frais en tant que président d’agglomération, frais en tant que maire, IRFM en tant que député…) ?

Pourquoi les restaurants trois étoiles de l’Assemblée nationale du Sénat coûtent-ils si peu cher à l’élu ?

Pourquoi un parlementaire peut-il être conseil d’une société et toucher des honoraires faramineux en plus de ses indemnités ?

Pourquoi un élu à revenu égal de celui d’un salarié paye-t-il moins d’impôt sur le revenu ?

Pourquoi les parlementaires et les maires peuvent-ils embaucher qui ils veulent dans leur cabinet, par exemple, pour les sénateurs, les membres de leur famille ?

Pourquoi parle-t-on toujours de réduire le nombre de fonctionnaires mais jamais celui des parlementaires ?

Pourquoi les sénateurs se sont-ils versé en 2011, au titre d’un « rattrapage exceptionnel », une prime de 3531,61 euros avant les congés d’été… ?

Pourquoi aucun chiffre n’existe sur la présence ou non des sénateurs lors des séances au Sénat ?
Pourquoi les élus, chantres de la justice, acceptent-ils tous les ans la réduction du nombre de juges d’instruction (623 en 2009, 553 en 2011, 540 en 2012…) ?

Pourquoi la pension de réversion d’un élu décédé est-elle de 66 % sans condition de ressources du survivant alors que celle d’un salarié du privé est de 54 % sous condition de ressources du survivant (aucune réversion au-dessus de 19 614,40 brut annuel !) ?

Pourquoi la retraite d’un élu est-elle garantie et connue d’avance alors qu’un salarié du régime général n’est sûr de rien ?

Pourquoi un député peut-il cumuler plusieurs « réserves parlementaires » sans que cela se sache officiellement ?

Pourquoi l’indemnité de fonction d’un député et son IRFM ne sont-elles pas imposables ?

Pourquoi un député a-t-il droit au remboursement de frais de taxis parisiens (alors qu’il touche l’IRFM pour ça) ?

Pourquoi un ancien sénateur ou un ancien député ont-ils droit à la gratuité à vie en première classe SNCF ?

Pourquoi un ancien sénateur et son conjoint ont-ils le droit au remboursement de la moitié de 12 vols Air France par an et à vie ?

Pourquoi un sénateur peut-il emprunter jusqu’à 150 000 € à un taux préférentiel ?

Pourquoi les anciens ministres, leurs conjoints et leurs enfants ont-ils droit à la gratuité à vie des vols Air France et à la gratuité à vie des transports sur le réseau SNCF ?

Pourquoi une mairie ne se porte-t-elle pas automatiquement partie civile quand un élu de sa commune est mis en cause dans une affaire lésant les intérêts de la ville ?

Pourquoi y a-t-il dans le service des fraudes un service spécial pour les élus ? Une fraude d’élu est-elle différente des autres pour bénéficier d’un traitement de faveur ?

Pourquoi un élu condamné définitivement ne rembourse-il pas les frais d’avocat dépensés pour lui par la collectivité ?

* J’ai rajouté ce mot car je trouve que ce substantif a place ici.
A consommer sans modération et à faire connaître au plus grand nombre de citoyens.
C’est ce qui devrait être enseigné dans le secondaire.
Un lien d’une conférence donnée par Philippe Pascot (avant que ce lien ne soit supprimé):
https://resistanceauthentique.wordpress.com/tag/philippe-pascot/


3.Posté par Zarin le 28/06/2016 12:50
"Maitrise de la langue française ?"

L’algérianisation du français.
Vous avez dit « sabir » ?

Le français ne fait que se renforcer dans son caractère algérien.

Ibtissem Chachou
Université de Mostaganem

http://eprints.aidenligne-francais-universite.auf.org/668/1/TAP_Lengas70_Chachou.pdf

4.Posté par s2p2 le 28/06/2016 11:39
Que vient faire dans ce projet de loi l'article concernant la CCATGI issue de la loi ALUR et toujours pas en application depuis plus de 2 ans, attente tellement légitime des consommateurs et authentiques professionnels ? Faiblesse des exécutif et législatif tellement éloignés des réalités ! Pauvre secrétaire d'état insouciante comme son président que la construction et l'immobilier représentent 1/3 du PIB "qd le bâtiment va tout va" cours d'économie de 5ème !

5.Posté par Loulou le 28/06/2016 14:01
En ce qui concerne "la maîtrise de la langue française", il serait judicieux de demander des conseils au maire de St-paul...

6.Posté par Pamphlétaire le 28/06/2016 14:22
Chapitre XIII (Déclaration d'intérêts et d'activités "bidonnée") du livre "Pilleurs d'Etat" par Philippe Pascot, a/ en sous-titre "les minimalistes", on y trouve pages 193 et 194 :

1/ Jean-Claude Fruteau, député de la Réunion.
Tout ce que l'on sait concernant ce député est qu'il a gagné 2300 € en tant que maire de Saint-Benoît entre 2008 et 2014. Pour le reste le mot qui revient souvent dans toute les cases qu'il a l'obligation de remlplir, c'est NÉANT.

b/ en sous-titre "les mélangeurs de sommes globales" page 194 :
2/ Ericka Bareigts, députée de la Réunion.
Cette députée additionne toutes ses indemnités de 2009 à 2013. C'est comme ça que pour cinq ans en tant que conseillère municipale de Saint-Denis, elle aligne 80165,73 €, soit 1336,09 € par mois.Très bien payé d'être élue dans la ville de Saint-Denis à la Réunion.

c/ en sous-titre "les grosses pointures", pages 185 et 186 :
3/ Michel Fontaine, sénateur de la Réunion, maire de Saint-Pierre.
En 2012, ce médecin radiologue aura gagné plus de 332.000 € en comptant ses rémunérations de président de la Communauté intercommunale des villes solidaires du Sud-Est de la Réunion (CIVIS), de sénateur et ses revenus fonciers. Tout est bien dactylographié dans sa déclaration. Ils ne sont pas nombreux à s'être donné cette peine.

4/ Jean-Pierre Raffarin, sénateur de la Vienne.
333.318 € en 2013 dont 91.239 € "d'indemnités" parlementaires auxquelles s'ajoutent 72.456 € d'IRFM (indemnité représentative de frais de mandant).
En tant que conférencier, il a touché la somme de 78.500 € et 52.500 € de droits d'auteur.
Son salaire de professeur à ESCP Europe (établissement de l’enseignement supérieur français) s'élève à 19.623 € et enfin il touchait 9000 € par mois en tant que président d'une laiterie coopérative (démission en avril 2013).

5/ Serge Dassault, sénateur de l’Essonne.
Plus de 800.000 € en 2013 dont 56.389 € pour un mandat et 78.744 € d'IRFM.

6/ Jean-François Copé, député de Seine-et-Marne.
242.726,77 € de revenus en 2013 dont 5148,77 € pour un mandat, 231.808 € en tant qu'avocat, auteur, etc., et 5770 € d'IRFM. Pour le reste des émoluments de M. Copé, une attestation de son comptable est jointe en annexe...et non visible.

Et quelques autres comme Olivier Dassault (fils de ...) pour 357.000 € de revenus annexes ou François Fillon pour 142.000 €. Globalement, ils sont plus d'une vingtaine à déclarer plus de 100.000 € de revenus en sus de leurs indemnités de parlementaires. De quoi laisser rêveur...


d/ en sous-titre "le pauvre!", page 187 et 188.
7/ Patrick Balkany, député des Hauts-de-Seine.
Les deux seules informations que l'on peut trouver dans sa déclaration d'intérêts et d'activités, c'est 14500 € de droits d'auteur sur trois ans et 24500 € de rémunération en tant que maire de Levallois-Perret sur six ans, soit 340 € net d'indemnité d'élu par mois de mandat. Pas un chiffre sur son indemnité de député ni un mot sur son épouse qui, dans sa déclaration, n'existe pas. Un élu pauvre et célibataire !

e/ en sous-titre "le surdoué de la gestion du temps...et de l'argent qui va avec", page 187.
8/ Thierry Robert, député de la Réunion.
En plus de ses différents mandants qui devraient déjà l'occuper à plein temps, on découvre, inscrites sur la déclaration de ce député une bonne vingtaine de SARL, SCI, SCCV, EURL et autres sociétés dont il est le gérant déclaré pour la somme encaissée de plus de un million d'euros entre 2007 et 2012. En sus de ses indemnités bien entendu.

f/ en sous-titre "ceux qui se trompent", page 188.
9/ Claude Bartolone, député de la Seine-Saint-Denis.
C'est sans doute par erreur que le président de l'Assemblée nationale, dans la seule case où apparaissent ses indemnités trouve le moyen sur deux lignes d'inscrire un chiffre en brut pour l'un et en net pour l'autre. Pour un vieux briscard de la politique comme Claude Bartolone, certains pourraient croire que cela fait amateur...à moins que !
... / ...Voir le livre cité en début du commentaire pour le reste.

Oui vivement l'égalité, la légalité, la moralité et la citoyenneté en France...CQFD.
.

7.Posté par sandrine le 28/06/2016 14:24
ce ministère c'est du bidon, c'est a un ans des élections que le gouvernement tente de nous faire croire qu'il se souci de nous. Si le gouvernement pensait faire d'une pierre deux coup en nommant bareigt s'est un peu loupé, elle n'as rien fait pour la Réunion. Elle n'as toujours rien fait d'ailleurs

8.Posté par Bosseur le 28/06/2016 14:51 (depuis mobile)
C''est une bonne élève
Elle a bien travaillé
Aucun risque pour elle de remarquer, et encore moins de contester, la gestion calamiteuse du pays par son bon maître Hollande.

9.Posté par PATRICK CEVENNES le 28/06/2016 15:10
fukcd473
Tout ça pour ça ? Mdr !

Pas un alinéa pour les autochtones des fonctions publiques pour qu'ils puissent être prioritaires pour les mutations dans les lointaines contrées de la République ? Mdr !

Ce travail sur la langue française sera complété par la création d’une Agence de la Langue Française pour la Cohésion Sociale au 1er janvier 2017"
.
Pourquoi créer cette agence qui va coûter la bagatelle de 6M€? A c'est vrai, cette agence est taillée sur mesure pour le CGTiste Lepaon !
b[L'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme]b existe déjà. Elle fait l'excellent travail. Mais elle n'emploie que 12 personnes pour un budget de 1,2M€ dont 600.000€ de subvention de l'État.

Allez, encore 11 mois à la supporter, et après grand coup de pied au cul 3ème planète après Mars.

10.Posté par bibi le 28/06/2016 15:20 (depuis mobile)
reponse à loulou.
Quoi qu''''''''''''''''''''''''''''''''il en soit il est maire. il se débrouille bien croire moi il arrive bien à s''''''''''''''''''''''''''''''''exprimer. je l''''''''''''''''''''''''''''''''ai vue de mes propres yeux le ptit sini devant la grande notoriété il s''''''''''''''''''''''''''''''''en sort très bien

11.Posté par kafir le 28/06/2016 17:06
Une farce créole et sa sauce légèrement pimentée !!

kafir

12.Posté par Roland le 28/06/2016 17:35
Tient elle i bouge encore
elle devrait commencer par mettre de l'ordre au sein des agissements du gouvernement et avantage

13.Posté par Julien le 28/06/2016 17:41
Je dois constater que sa volonté sur la fonction publique me fait bien sourire. Il est prévu dans la loi sur la sécurité en outre-mer prévoit une augmentation des effectifs de police et de gendarmerie, ça aussi c'est un cheval de bataille.
AURONS-NOUS DES ULTRAMARINS en plus dans les effectifs ?

14.Posté par schrodinger le 28/06/2016 17:44
ah bah, c'est comme le loup, on dis qu'il a disparu et il apparait !!!!
ben au final au vu des mesures elle aurait du rester dans le trou noir d'ou elle est coincée !!!

15.Posté par L''''INSOUMIS le 28/06/2016 17:53
2.Posté par Pamphlétaire
6.Posté par Pamphlétaire

MERCI A TOI PAMPHLETAIRE....

SI TOUS CES ABRUTIS DE MILITANTS POUVAIENT REFLECHIR UN PEU ....!

VOTER EST UN DEVOIR....????

OUI....C'EST VRAI QUE "LA SOUPE" EST TELLEMENT BONNE POUR CES "ELUS DU PEUPLE"...

16.Posté par PEC-PEC le 28/06/2016 18:13
EGALITE que de crimes commis en ton nom ! ! !
Si , comme le démontre si bien "pamphlétaire", si on commençait par le fait que l'égalité soit réelle dans la vie courante....Que certains n'aient pas d'avantages sur les autres, ceci dans tous les domaines. Les salaires, les retraites, la vie en générale....Que celui qui travaille plus, gagne plus, celui qui prend des risque soit récompensé, que celui qui roupille, continue à roupiller....Tout cela me semble normal.
La récompense en fonction du mérite, sans magouille, sans tricherie...Un monde de gens honnêtes....
Bon il est temps que je me réveille, je divague.....

17.Posté par tite retraitée le 28/06/2016 18:14
Quand-est-ce que madame la sous-sinistre réunionnaise de l'inégalité sociale, va-t-elle avoir le courage de s'attaquer au problème numéro 1 de l'inégalité à La Réunion: la SUREMUNERATION

qui tire tous les prix vers le haut et qui accroit davantage les injustices sociales avec l'immense majorité des salariés qui avec les demandeurs d'emplois et les ti-retraités ne la perçoivent pas ???

18.Posté par citoyen le 28/06/2016 19:55
D'accord avec pamphlétaire mais il faudrait une sacrée révolution pour arracher ces privilèges indus de leurs griffes intéressées. "Nous travaillons pour le bonheur du peuple," qu'ils disent. Zikakan?

19.Posté par Ver ité le 28/06/2016 21:45 (depuis mobile)
Et l égalité entre fonctionnaire du rapport lurel? -200millions par an sur l indice de correction ..et 88 millions par an ensuite sur le reste de la sur rem...vive bareight..vive lurel..vive karam..de biens dangereux politiciens à plus de 5000euros..

20.Posté par Pamphlétaire le 29/06/2016 00:22
Des citations dont Coluche s'est fortement inspiré et imprégné émanant d'un homme politique à la verve exemplaire, citations toujours présentes et actuelles :

“Un escalier de ministère est un endroit où des gens qui arrivent en retard croisent des gens qui partent en avance. ”

“En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables.”

“Tout le monde peut faire des erreurs et les imputer à autrui : c'est faire de la politique.”

“Une phrase française, ça se compose d'un sujet, d'un verbe et d'un complément direct. Et quand vous aurez besoin d'un complément indirect, venez me trouver.”

“La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts.”

“Toute tolérance devient à la longue un droit acquis.”

Georges Benjamin Clemenceau...

21.Posté par Un membre eveilcitoyen974 le 29/06/2016 02:54
Les citoyens ont rien vue de bien avec se gouvernement ! que des discours et de violence aucune solutions de changement réel ....

22.Posté par CITOYEN le 29/06/2016 04:56
A QUOI SERT TOUTES CES AGITATIONS SUR L ÉGALITÉ RÉELLE TOUT CA C EST DU VENT POUR ENDORMIR LE PEUPLE ON EST FRANÇAIS DE NOM , D EXCEPTION ON AURAS JAMAIS LES MEMES DROITS QUE SUR L HEXAGONE IL NE FAUT PAS D ILLUSION .

23.Posté par Pamphlétaire le 29/06/2016 07:39
Vous n'avez pas donné d'indications aux citoyens dont la Réunion votre terre natale Mme la Ministre, sur un nouvel impôt émanant de vos coéquipiers... Ah oui, c'est pour le bien du peuple et on allait sortir cela comme cadeau un peu plus tard, pour le départ ou le retour en congé peut-être...

Matignon va créer une nouvelle taxe pour aider les régions à se développer

Prélevée sur les ménages et les entreprises, elle devrait rapporter 600.000 euros. Le Medef dénonce une «fuite en avant très préoccupante».

Étant las de faire des copier-coller, vous irez voir sur le lien et y laisser vos commentaires si vous ne voulez pas revenir sur Zinfos....

24.Posté par noémolvides le 29/06/2016 10:42
ou comment etre parfaitement inutile avec l'argent public...CQFD

25.Posté par SEVERIN le 29/06/2016 10:50
Foutaise,quand les élus parasites de tout bord de notre pauvre république,utilisent la voyance / le chamanisme pour violer,la vie privé d'un chômeur de longue durée.Volez ces projets de créations-innovations de nouveaux produits, détruire sa vie de famille,fouille de son appartement par leurs militants etc etc etc .Une pistonné nommée a un poste bidon,nous instaurer un simulacre de texte de loi sur l'égalité et la citoyenneté.Commencez par respecter la vie privé du peuple,l'égalité dans le droit au travaille qui mène a la liberté dans notre sois-disant belle DÉMOCRATIE.In yab des Yvelines

26.Posté par PEC-PEC le 29/06/2016 11:38
En son temps les critiques étaient tombées sur la femme d'un député ayant touché de l'argent pour un rapport bidon..... Que fait donc cette ministre ci ce n'est la même chose, en plus coûteux...Un ministère tout entier pour du vent...C'est surement ça les économie de Hollande...On nous prend décidément pour des cons !

27.Posté par tite retraitée du secteur privé pour la Liberté - l''''Egalité et la Fraternité - le 29/06/2016 11:49
à @ 22.Posté par CITOYEN le 29/06/2016 04:56 qui déclare:

"ON EST FRANÇAIS DE NOM , D EXCEPTION ON AURAS JAMAIS LES MEMES DROITS QUE SUR L HEXAGONE IL NE FAUT PAS D ILLUSION. "

Après avoir décripté votre charabia, j'en arrive à la conclusion suivante: Vous avez raison !!!

Au lieu de vivre dans l'illusion, vous pourriez concrètement,...ICI, à La Réunion dans ce département Français très largement peuplé d'assistés ( fonctionnaires -kréols et zoreils- agriculteurs; élu-e-s exclusivement kréols muticumulards dont certains repris de justice pourtant réélus par les électrices et les électeurs; chômeurs à vie qui refusent cependant le moment venu, d'aller couper la canne largement subventionnée par l'Europe ; syndicalistes braillards de "toupoils" qui ne représentent qu'eux-mêmes mais protégés par leur très avantageux statut équivalent fonctionnaires d'Etat;...

Faire l'effort d'aller rencontrer des professeurs, largement sur-rémunéré, qui vous apprendront à parler et lire correctement NOTRE belle langue commune," Le Français ", enseignée dans toutes les écoles laïques de NOTRE République Française hexagonale et Dom-Tom compris !!!

28.Posté par In' utile le 29/06/2016 12:19 (depuis mobile)
Faire du vent avant les vacances..bravo ericka!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales