Politique

Ericka Bareigts "fière et émue" après le vote en 1ère lecture du projet de loi Egalité réelle


Le projet de loi Egalité réelle Outre-mer vient d’être adopté en 1ère lecture à l’Assemblée nationale ce mardi après-midi par 314 voix contre 140. La ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, a exprimé sa fierté et son émotion à l’issue de ce vote solennel devant l’Assemblée nationale.

Après beaucoup de débats et de nombreux amendements, l’examen de la loi égalité réelle outre-mer s’était achevé dans la nuit de mercredi à jeudi dernier. La ministre des Outre-mer et les députés y avaient apporté des amendes au texte, le faisant passer de 15 à 116 articles.

Le communiqué d'Erick Bareigts :

"Je salue l’adoption par l’Assemblée nationale, en première lecture, du projet de loi « Egalité réelle Outre-mer ».

Ce texte de progrès consacre une nouvelle approche des Outre-mer, en reconnaissant leur diversité et en leur donnant les moyens de leur développement économique et social. Il s'inscrit résolument dans l'ambition que nous portons avec le gouvernement, celle de faire des territoires ultramarins des atouts pour la réussite de notre pays.

Avec une nouvelle méthodologie de convergence, ce projet de loi s'attache à mettre en place une stratégie territorialisée adaptée aux réalités locales.

Parce que nous savons que le développement économique va de pair avec le développement social, le projet de loi comporte des mesures en faveur de l’égalité sociale : l’alignement progressif du complément familial, l’extension de l’assurance vieillesse ou la suppression de la condition du paiement des cotisations sociales imposée aux travailleurs indépendants pour le versement des prestations sociales… Ces mesures, nécessaires, étaient attendues.

Plusieurs dispositions, très concrètes, prévoient notamment de renforcer la continuité territoriale, de mieux ancrer les territoires dans leur espace régional, d'encourager les mobilités, d'assurer les conditions de la lutte contre la vie chère, ou d'intensifier les efforts en faveur du logement.

Avec ce projet de loi ambitieux et juste, nous actons la naissance d’un nouveau modèle stratégique de développement qui permettra de libérer les potentiels des Ultramarins. Et, au-delà, nous confortons l’édifice républicain en faisant avancer l'égalité réelle dans tous les territoires de la République et en donnant à voir une France forte de sa diversité."
Mardi 11 Octobre 2016 - 19:41
Lu 2067 fois




1.Posté par Gromale le 11/10/2016 20:42
Super ça, enfin des avancées pour La Réunion !!

2.Posté par Question bete le 11/10/2016 21:14 (depuis mobile)
Bravo à elle..aux collectivités locales désormais de decliner le plan de convergence..après que le senat ait fait son boulot..la victoire n'est pas certaine..?

Et bravo au mystérieux contributeur mis en avant par bareigt..

3.Posté par Henri le 11/10/2016 22:02 (depuis mobile)
Pas de quoi être fière ! Loi inutile et qui ne prend pas notre réalité en compte

4.Posté par kld le 11/10/2016 22:12
""fière et émue"" , c'est bien d'etre " fier et ému" , les émotions "réelles ", ça fé du bien ! bravo.

5.Posté par Dazibao le 11/10/2016 22:15
a exprimé sa fierté et son émotion
............................
Faut que les lectures durent dans le temps et il y aura une telle émotion que ce ministère se transformera en ministère des mouchoirs.....

6.Posté par Pif le yinch le 12/10/2016 00:40
Pour voir le texte adopté en 1ère lecture, c'est ici :
http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/14/ta/ta0823/(index)/ta

Pour savoir quels députés ont voté pour, contre, ou se sont abstenus :
http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/14/(num)/1329

A gauche et au centre (droit comme gauche), une immense majorité de "pour".
A droite, une immense majorité de "contre".
Au FN, une majorité d'abstentions.
Très instructif !

7.Posté par Michel le 12/10/2016 06:43 (depuis mobile)
Quel avancée pour nous ? Cette loi est tellement nul comme son auteur. Vivement 2017....

8.Posté par ste suzanne le 12/10/2016 06:46
la fierté sera encore plus grande quand vous allez regarder l état de compte en banque et vous ne seriez pas ému de la voir encore plus grande
surtout ayez un peu plus d émotion en pensant que certaine de vos compatriote n ont pas le moyen d arriver
a la fin du moi avec leur salaire de misère

9.Posté par Reveillez vous le 12/10/2016 07:21
si y a égalité
il n y aura plus d'octroi de mer ??

pour rappel illégal en europe mais avec dérogation pour les dom ......

10.Posté par golf51 le 12/10/2016 09:36
Tout ça pourquoi au juste ?? l' égalité réelle n'existera jamais malgré les belles paroles de nos "chers" politiques.

11.Posté par esteban le 12/10/2016 11:00
fière et émue quand on a des soucis que nos enfants n' ont pas à manger c' est aussi l' égalité réelle, pouvez vous être fière. depuis que ce gouvernement est en place, c' est plus que compliqué

12.Posté par farida le 12/10/2016 11:03
comment piger les réunionnais !!!! Ericka aurai t elle la bonne méthode.

13.Posté par gargoulette le 12/10/2016 12:14 (depuis mobile)
C''est que du feu les préoccupations urgent des réunionnais c''est la vie chère 2 catégories des gens ceux qui bénéficie les 53% de vie chère et les gens sans importance. L''octroi de mer qui pénalise tjrs les mêmes classe sociale les apparatchiks qui e

14.Posté par @ Gromale le 12/10/2016 12:59
Rêve pas chéri !!!!

15.Posté par Pierre Balcon le 12/10/2016 13:15
à KLD et à quelques autres : 7 questions :

- être fière de soi même !! Narcissisme ou générosité ?
- La loi et ses nombreux amendements ont-ils été votés par le parlement , le gouvernement ou E Bareigts elle même ?
- combien de réunionnais , pourtant électeurs , ont - ils lu le projet de loi absolument vide pour La Réunion ?
- la loi est elle définitivement votée ou doit elle encore faire des navettes avec le Sénat et être soumise au contrôle d'un Conseil C ?
- le journaliste du JIR qui , ce matin et sur 2 pages , fait l'apologie d'E Bareigts , a- t - il voté aux dernières élections F Hollande ou Nicolas Sarkosy ?
- si la réponse à cette 5 ème question est F Hollande , ce journaliste mérite-t-il sa carte de presse ( qui lui vaut d'être payé en partie par nos impôts ) ou n'est il au fond q'un militant , et ,dans ce cas, est il à jour de ses cotisations?
- E Bareigts sera t elle candidate aux prochaines législatives dans la première circonscription ?

16.Posté par Zozossi le 12/10/2016 15:57
"Egalité réelle… texte de progrès… nouvelle méthodologie [sic]… l'édifice républicain… république (encore)… diversité…"

Qui fait mieux qu'Erickqa dans l'enfilage de mots creux?...
Aussi creux que cette loi de fin de règne.

Les deux députés FN, Marion Maréchal Le Pen et Collard, se sont abstenus et ont dénoncé cette mascarade au mieux dérisoire (alignement de tarifs postaux…), au pire nuisible (augmentation des prestations sociales à Mayotte ouvertes à tous, ce qui va encore aggraver l'immigration clandestine comorienne dont Mayotte crève déjà).

Les deux députés concluent:
"Le pouvoir régalien continue son retrait progressif des Outre-Mer au bénéfice d’une Union européenne qui les méprise.
Or, le développement des Outre-Mer est indispensable au renforcement de l’unité entre les Français métropolitains et ultramarins.
Le Front National est le seul mouvement qui consacrera un grand plan quinquennal pour les Outre-Mer :
-effacer les exceptions au principe d’égalité,
-réorienter le budget alloué à Bruxelles au profit d’un programme de continuité territoriale entre Métropole et Outre-Mer,
-instaurer la priorité nationale pour nos compatriotes ultramarins,
-développer les zones franches pour faciliter l’investissement des PME,
-mettre en valeur les richesses naturelles et notamment les ressources marines."

17.Posté par A mon avis le 12/10/2016 16:39
@ 16 et c'est en s'abstenant que le FN montre son intérêt pour l'outre-mer ! C'est bien dans la logique du FN : brasser du vent et crier fort pour rameuter le "bon peuple" !

@ 15 : vous dénigrez beaucoup Ericka Bareigts, mais ne donnez pas beaucoup d'arguments laissant entendre que vous même avez lu le texte de loi.

Ce n'est pas en lisant ces commentaires que j'en apprendrai beaucoup sur ce texte que personnellement je n'ai pas lu.

18.Posté par Pierre Balcon le 12/10/2016 17:23
à post 17
Je l'ai en effet lu et relu dans sa version originale et ses amendements.
J'ai lu aussi les comptes rendus des débats .
Ici n'est pas le lieu pour exposer dans le détail mon analyse , seulement par manque de place et je ne voudrais pas assommer nos amis internautes de commentaires fastidieux.
C'est un texte absolument creux , qui ne concerne a vrai dire que Mayotte.
J'ai dit par ailleurs que cet accrochage qu'on nous impose à Mayotte allait nous être fatal . Le cas de Mayotte doit être traité par voie d' ordonnances, comme l'on fait jusqu'à présent tous les gouvernements. Il y a un tel rattrapage à opérer là bas qu'on ne peut pas se payer des débats pendant 10 ans et en plus avec des textes qui vont à ce compte là saturer en permanence le dispositif législatif des DOM !
Le faire par la loi n'est qu'une manière de manipulation par" l'affichage" comme on dit . A quelques mois d'élections on voit pourquoi...
Pour les reste comme toujours c'est une loi fourre tout dont à vrai dire la métropole s'en fout.
Comme le dit P Dupuy il ne dessine aucune perspective et est complètement hors sujet.
Pour donner l'illusion qu'on avance on charge ce que l'on appelle dans le milieu " un véhicule législatif" de dispositions hétéroclites et on n'oublie évidemment pas de nourrir la "bête bureaucratique" en créant des commissions , des documents , des rapports etc..
Triste pour La Réunion , triste pour la pensée politique.
Quant au cas Bareigts pour avoir été quelques temps au PS je sais hélas comment il fonctionne et je n'en suis pas fier .

19.Posté par UPR le 12/10/2016 19:37
UPR - DOM TOM
10 octobre, 13:43 ·

LA JOURNALISTE AUDE LANCELIN, VIRÉE DE "L'OBS" À LA DEMANDE DE FRANÇOIS HOLLANDE, SORT UN LIVRE DANS LEQUEL ELLE DÉNONCE LE VERROUILLAGE COMPLET DES GRANDS MÉDIAS FRANÇAIS PAR LES PUISSANCES D'ARGENT, ET APPELLE À UN NOUVEAU CNR.
---------------------------
Invitée ce 10 octobre 2016 à s'exprimer sur RMC par Jean-Jacques Bourdin à l'occasion de la sortie de son livre, Aude Lancelin dénonce publiquement les liens entre les grands médias et les entreprises du CAC40.

Elle alerte les Français sur la dérive totale d'une presse servile, à la botte des puissances d'argent, et elle fait publiquement référence à l'idéal d'une presse libre et indépendante du pouvoir politique, comme le voulait le Conseil National de la Résistance (CNR).

Aude Lancelin confirme ainsi totalement la validité du programme que j'ai présenté, il y a 5 ans.

Je rappelle que, dans ce programme que je reprends pour 2017, je propose précisément aux Français d'en revenir aux idéaux du Conseil National de la Résistance dans tous les domaines, et en particulier pour ce qui concerne la presse.

Mon programme présidentiel prévoit en effet notamment :

- l'éviction des féodalités économiques et financières du capital des plus grands médias,

- la renationalisation de TF1,

- l'établissement d'un cahier des charges démocratique et culturel pour transformer TF1 en une véritable chaîne de service public, assurant l'accès à toutes les sensibilités politiques et garantissant un niveau culturel. Ce qui signifie une baisse drastique des programmes abrutissants et des productions américaines, et une large part faite aux productions culturelles françaises et venues du monde entier,

- une réforme profonde du CSA, notamment du processus de nomination de ses membres, lui attribuant un véritable pouvoir d'injonction sur les grands médias,

- l'encadrement des ressources publicitaires des grands médias,

- l'adoption par la loi d'un véritable statut protecteur des journalistes. Dans mon programme, je prévois que tout journaliste qui fera l'objet de pressions ou de menaces de nature politique, relatives au contenu de ses articles, que ces pressions émanent du président de la République ou d'un ministre, ou d'un dirigeant d'une entreprise publique ou privée, ou de son propre rédacteur en chef, devra immédiatement porter plainte devant le procureur de la République pour atteinte à la liberté de la presse. Toute procédure de licenciement d'un journaliste devra suivre une procédure particulière garantissant au maximum la protection du journaliste.

François Asselineau
10 octobre 2016

20.Posté par Gerome le 12/10/2016 20:38 (depuis mobile)
Elle peut être émue et fière de son incompétence notoire . La véritable égalité réelle ne se trouve pas dans un texte de loi mais avant tout dans les actes , le concret . Pour l'instant elle peut être élue et fière de zéro acte

21.Posté par napicouillon le 13/10/2016 06:40
Texte de loi par-ci, texte de loi par-là; mais sont-ils appliqués réellement ?....

Erika fière de paperasses et de blablabla... Pendant ce temps "cabris i mange salade" et le chômage et la pauvreté.... s'installent de plus en plus.
Les élections approchent, toute la clique du gouvernement va encore nous sortir toutes sortes de baratins pour essayer de rester dans leur gros fauteuil mais un bon coup de vent balayera bientôt cette bande de zouaves ....

22.Posté par koko le 17/10/2016 18:10
c une loi Réele dans l'ilégalité
tout le monde le sait
2017, on vient

23.Posté par golf51 le 21/10/2016 21:34
Qu'on soit obligé de pondre une loi pour " l'égalité réelle" est une plaisanterie ,cela devrait être une évidence!
Nous sommes citoyens Français donc avec les mêmes droits qu'en métropole. Il me semble que la devise est bien " Liberté, Egalité, Fraternité" , donc appliquons simplement ces mots.
Tout le reste est bla bla bla !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales