Politique

Ericka Bareigts dénonce les fermetures de classes prévues à la rentrée prochaine


Ericka Bareigts dénonce les fermetures de classes prévues à la rentrée prochaine
Après avoir récemment qualifié Nicolas Sarkozy de "père fouettard de l'Education Nationale" (lire ici), Ericka Bareigts, candidate socialiste aux législatives sur la première circonscription, est une nouvelle fois montée au créneau pour dénoncer la fermeture, dans notre académie, de 112 classes à la prochaine rentrée.

L'adjointe au maire de Saint-Denis est d'autant plus mécontente que 20 de ces fermetures de classe concerneront directement des écoles dionysiennes. "Les enfants de Saint-Denis payent un lourd tribut car nous sommes la commune la plus concernée par ces fermetures" s'insurge-t-elle, tout en rappelant que l'académie a déjà connu des fermetures de classes lors des deux dernières rentrées scolaires.

L'académie de la Réunion à la traîne

Selon elle, alors que l'illettrisme touche 21% de la population et que plus de 3.000 jeunes quittent chaque année le dispositif scolaire sans diplôme, notre académie devrait bénéficier de plus de moyens. La décision du gouvernement de fermer des classes dans notre académie irait donc à l'encontre du bon sens pour Ericka Bareigts, d'autant qu'elle affirme qu'au regard des récentes évaluations nationales du premier degré, la Réunion pointerait à la 18ème place, sur 20, dans le classement des académies . "Depuis quatre ans, nous répétons qu'il ne faut pas fermer mais ouvrir de nouvelles classe à la Réunion. Lorsqu'on est dernier de la classe, on doit mettre en œuvre davantage de moyens pour se remettre à niveau", plaide-t-elle.

Un débat au cœur des prochaines échéances électorales

Ericka Bareigts ne s'en cache pas, la problématique de l'éducation sera pour elle au coeur des prochaines échéances électorales, des présidentielles aux législatives. La candidate socialiste à Saint-Denis dit être convaincue que l'éducation et la formation sont des aspects incontournables pour l'émancipation et l'autonomie des jeunes. Pour éviter "une vraie catastrophe humaine", Ericka Bareigts espère donc bien être élue prochainement. Et si François Hollande parvenait aussi, de son côté, aux plus hautes fonctions de l'état, elle annonce, d'ici octobre 2012, le vote d'une loi d'orientation et de programmation comme future base à un "pacte éducatif".

Quatre propositions des socialistes

La candidate évoque finalement son programme, autour de quatre propositions principales : "Au nom du principe de l'égalité, je demanderai qu'il n'y ait pas de fermetures de classes pour 2012. (...) Pour les classes de CP et CE1, nous proposons une moyenne de 20 élèves par classe. (...) Nous souhaitons aussi la scolarisation des enfants de moins de trois ans, afin de poser les bases d'une co-éducation avec les parents dès le plus jeune âge, en petite section".

Enfin, si les électeurs lui accordent leur confiance, Ericka Bareigts, qui regrette la suppression par le gouvernement de la formation des maîtres, souhaite la création d'une école supérieure du professorat et de l'éducation. 
Jeudi 16 Février 2012 - 07:42
Lilian Cornu
Lu 1571 fois




1.Posté par noe2012 le 16/02/2012 06:46
C'est un constat alarmant !
Mais , il y a aussi une grande baisse des effectifs dans de nombreuses écoles ...
Il y a des classes avec 16 élèves ...pendant que d'autres carburent avec 28 élèves ...
On supprime mais on crée aussi dans écoles où les effectifs sont lourds !!!!

Il y a fermetures mais aussi des ouvertures de classes ..
C'est l'offre et la demande !

2.Posté par Conrad le 16/02/2012 07:38
Je ne vote pas à gauche, mais je suis forcé de reconnaitre le bon sens de cette dame et je la félicite pour son engagement pour notre jeunese. Bravo, d'autres politiciens devraient suivre votre exemple !

3.Posté par pffff le 16/02/2012 08:16
vous étiez ou, pendant ces derniers jours?

Revons des indemnités d'élus de la Republique.....

Le gateau est enorme

4.Posté par Paulo le 16/02/2012 08:33
Malgré un affichage louable de bonnes intentions, Ericka Bareigts roule uniquement pour elle et pour le clan Annette.
Après deux défaites cuisantes sur son propre nom aux élections passées, Ericka Bareigts n'a de toute façon plus droit à l'erreur sur l'échiquier politique local.
Car derrière elle, d'autres socialistes ambitieux l'attendent au tournant.
Sa défaite aux législatives serait vécue par certains comme une délivrance et un soulagement à long terme.
Il serait grand temps que les vrais socialistes virent tous ceux du clan Annette et retrouvent surtout les vraies valeurs d'un parti socialiste qui se meure aujourd'hui avec de tels personnages opportunistes à tous les étages.
Car au rythme où le clan Annette gère la politique municipale de Saint-Denis, Ericka Bareigts pourrait aisément s'encarter à l'UMP.

5.Posté par foutotor le 16/02/2012 09:07
Comme conrad, je ne comprends pas qu'elle soit la seule a dénoncé ces décisions mortelles pour la Réunion. Nous n'avons pas de ressources économiques, notre seule richesse c'est ce que nous pouvons investir dans le Réunionnais. Dans la course, on est les derniers et on nous handicape un peu plus. C'est comme si on enlevait des médecins là où il y a le plus de malades !!!!!

Que font les enseignants, les parents d'élèves, Bloquer les écoles, barrages filtrants au rectorat.

@Paulo Sors de ce pseudocorps Nativel

6.Posté par Gilles le 16/02/2012 09:09
Mme Bareigts a tout à fait raison de crier au scandale. Depuis 5 ans, le gouvernement s'évertue à détruire le système éducatif, social et culturel français. Nous ne sommes pas dupes. Élevez les esprits est trop dangereux pour la droite. Le changement, c'est maintenant....

7.Posté par Onai le 16/02/2012 09:20
bravo Mme. Je me sens très concerne ayant une petite fille de 4 ans.
Le projet éducatif global est une véritable réussite. Ma petite nièce de 6 ans "s'éclate dans les cours d'anglais et nous épate à chaque réunion de famille.
Je souhaite que vous portiez d'autres projets de cette envergure au plan national.
Une 5 eme proposition pourrait être la prise en compte plus grande, dans la formation des maîtres des pbs spécifiques de notre île

Je vous souhaite tous les succès que vous méritez. Nous avons ici encore plus besoin de votre combativité

8.Posté par philippe le 16/02/2012 10:15
Entièrement d’accord avec vous Madame Bareigts, il est inadmissible que nos enfants soient sacrifiés sur l’autel de l’économie car il ne s’agit pas de faire de leur éducation un enjeu au rabais, au contraire l’éducation de nos enfants doit être un placement en or basé sur leur avenir, notre avenir et l’avenir du pays.
Et j’espère que, si vous êtes élue à l’assemblée nationale, vous ferez voter une loi rendant obligatoire le projet éducatif global (qui est une superbe initiative au niveau communal , donc pourquoi ne pas voir plus grand !)

Pour rappel voici l'une des promesses du petit Nicolas en 2007 :

« Dans les quartiers où s'accumulent tous les problèmes de l'exclusion et du chômage, je propose de créer des classes de quinze élèves dans les collèges et les lycées.» Ou encore : « Il faut d'abord que nos enseignants exercent leur métier dans de bonnes conditions. Ils sont la clé de la réussite de tous les élèves.»

La vérité aujourd'hui :

Depuis 2007, Nicolas Sarkozy a utilisé deux d'arguments pour légitimer une réduction inédite du nombre d'enseignants au sein de l'Education Nationale: la baisse supposée du nombre d'élèves depuis 2005, et les nécessaires économies budgétaires. A l'approche du prochain scrutin électoral, l'examen du dernier budget de l'Education nationale concocté par le gouvernement Sarkozy a permis de constater l'ampleur de la tartufferie. Depuis 2007, Nicolas Sarkozy a réduit d'environ 15.000 les postes dans l'enseignement chaque année. Pourtant, les élèves sont en augmentation constante depuis 2006 dans le primaire (+59.000 en 5 ans), comme au collège (+41.000). A l'inverse, leur nombre semble fondre aux deux extrémités, en maternelle et au lycée (-67.000). Dans les deux cas, les moyens et programmes ont été drastiquement allégées. Surpris ?

9.Posté par MENSONGES974 le 16/02/2012 12:17
Le PS local ou l'Art d'enfoncer des portes ouvertes...

Mme joker...

10.Posté par ZARIKO le 16/02/2012 12:52
20 élèves par classe, mais quelle hérésie ! soyon sérieux un instant Mme Bareigts. vous savez très que ce n'est pas possible, surtout dans le contexte européen et mondial que nous sommes. Il y a d'autres solutions pour que nos marmailles en difficultés soient identifés dès le plus jeune âge et soient accompagnés avant qu'ils n'arrivent au collège. 20 ou 30 élèves par classe le problème restera entier, si on ne repense pas la manière de prendre en main les enfants dès le plus jeune âge;
C'est bien beau de parler d'illétrisme, mais qu'avez vous fait depuis 2008 en tant qu'adjointe déléguée à l'éducation à la mairie de saint denis. Ce vous n'avez pas été capable de faire en local, vous pensez pouvoir le faire à l'assemblée national !!!! soyon sérieux !!!

11.Posté par sgeg le 16/02/2012 14:31
l'éternel discours démago préhistorique larmoyant...ces socialistes sont de sacrés comiques !
car l'effectif moyen par classe ne veut rien dire...cela peut masquer des disparités avec ici 20 élèves et ailleurs 30...et un bon enseignant motivé et aimant son job ( il y en a plein heureusement ) fera du très bon travail avec 30 élèves , alors qu'un fatigué de naissance ayant attéri dans ce métier pour les congés , la sur-rèm et les jours de grève arriverait à se noyer avec un seul élève ! LOL !
parler de fermeture de classes sans donner l'évolution des effectifs ne veut non plus rien dire...et de toutes manières , quand les finances d'un pays sont dans le rouge , tout le monde doit à son niveau accepter de faire un effort pour le bien collectif...cette remarque vaut pour tous les parents d'élèves
"démissionaires " qui ne s'occupent jamais de leurs matmailles , foutent tout sur le dos de l'enseignant
et sont ensuite les premiers à pleurer " nou lé pa plis noulé pamoins " que leur gosse ne sait pas lire !

12.Posté par foutotor le 16/02/2012 14:52
LOL !!! ZARIKOKO ne doit pas avoir des enfants scolarisés à Saint-Denis sinon il ne poserait même pas la question de ''avant 2008 et après 2008''. SoyonS sérieux !!! Et je ne pense pas que cela soit à la commune de repenser la pédagogie nationale. SoyonS sérieux !!! Quant à la lutte contre l'illéTtrisme, là nous franchisons le ''mur du çon'' avec Zarikoko, c'est du ressort de la formation professionnelle, compétence régionale, chapeautée par l'ANLCI, agence nationale créée par la loi de juillet 1998. Allons !!! SoyonS sérieux !!! Le sujet est suffisamment grave pour que l'on ne se laisse pas aller à faire de la politique politicienne mesquine.

13.Posté par muppets le 16/02/2012 15:05
Dans la famille panett, je veux la belle-fille. Mais serait elle d'accord pour financer par un peu plus de ses impôts (si elle en paye bien sûr) ses désirs de toujours plus.

14.Posté par onsentlamanipulation le 17/02/2012 07:20
Madame La Bareigts, sincèrement qu'avez vous fait pour Saint-Denis dans l'éducation ? Projet Educatif Global qui ne rime à rien. Quand vous dites, pour moi ce qui est important dans l'éducation, quand mon fils arrive, je lui demande s'il a bien mangé à l'école. C'est beaucoup réducteur ! l'éducation c'est pour vous seulement, la cantine !!!
En plus, vous vous foutez bien des gens. Voici un exemple : il y a 3 semaines, nous étions un groupe de personnes au Colorado en train de manger la-haut. Vous êtes arrivé le midi avec un gros bras et vous êtes venu embrasser tout le monde alors que l'on ne connait pas. Vous avez dit que je suis candidate à la députation et je viens vous saluer. Je n'ai pas voulu vous embrasser (mi koné pa ou) car je vous ai dit que vous étiez hypocrite et que vous passer nous embrasser parce que c'était les élections. Ma voisine vous a fait la même remarque, elle a dit : "Madame Bareigts, jusqu'à quel point, ou lé hypocrite, ça fé, 2 ans que mi essaye d'avoir un rendez-vous, ma la fine écrire, téléphoner, laisser des messages auprès de out secrétariat, zéo calebasse, la fumé grand bois". Out figure la assize, ou savé plus quoi faire, d'autres personnes la fé honte à ou et la di a ou out 4 vérités et ou la parti. Ou té obligé partir ........
Madame, ou parle d'éducation, il fo revoir out copie avant. L'école avant 3 ans, met l'école à la naissance aussi si ou vé. Que des promesses !!! De votre côté, vous en qualité de personne physique, sincèrement, kossa ou la fé ? Donne a nou out bilan !
Vous nous prenez pour des démeurés, ban créole i konné lé bête comme vous aimez dire. Nou la pas parti l'école, donc, nou konné pas lire, pas écrire donc nou peu gober tout ça ou di.
Non Madame Bareigts, le peuple créole sait discerner les mensonges et les vérités. Dans ce cas précis, ou lé en train de mentir car ou veu être élue. Au fait, comment ou touche par mois ?

Donnez-nous vos différentes indemnités mensuelles : oublies pas tout : conseil régional, cinor, mairie, université ........ Rapidement et si vous voulez avoir réellement la sympathie des électeurs
dites-nous vos indemnités, le peuple sera ravi de voir combien vous gagnez par mois.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales