Politique

Ericka Bareigts : "Je n'ai pas senti suffisamment d'intérêt" de la part de Victorin Lurel


Ericka Bareigts : "Je n'ai pas senti suffisamment d'intérêt" de la part de Victorin Lurel
Ericka Bareigts est revenue ce dimanche lors d'un point presse sur sa rentrée parlementaire ainsi que sur son entrevue avec le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel. Sur ses entrevues, devrait-on préciser, puisque Ericka Bareigts avait claqué la porte lors de son premier entretien avec le ministre, mardi 10 septembre.

Elle s'en explique :  "lors de ce premier entretien raté, qui était calé depuis le mois de juillet, je n'ai pas senti suffisamment d'intérêt de la part du ministre sur les points que je souhaitais aborder. Il a son caractère, j'ai le mien aussi. J'ai préféré écourté notre entretien. Le lendemain, à sa demande, nous avons eu une nouvelle entrevue et j'ai obtenu cette fois-ci des réponses positives", a souligné la députée (PS) de la 1ere circonscription.

Défiscalisation, centrale d'achat, banque publique d'investissement et dialogue social étaient au menu de cette rencontre avec le ministre des Outre-mer.

Une nouvelle gouvernance pour la défiscalisation

Sur la défiscalisation, Ericka Bareigts souhaite établir une nouvelle "gouvernance", plus cadrée.  "Je souhaite que nous ayons une démarche de guichet. Nous devons faire en sorte que 100% de l'argent public utilisé dans la défiscalisation soit inséré à 100% dans le développement de l'économie réunionnaise et soit donc créateur d'emploi", a-t-elle affirmé. "On ne sera pas sur des projets qui ne sont pas liés au territoire. Les chasseurs de prime seront éliminés de la scène", prévient Ericka Bareigts. Pour ce faire, la députée estime que la défiscalisation doit être basée sur une contractualisation et sur une évaluation de l'argent public utilisé. Elle a reçu, sur ce point, l'aval du ministre des Outre-mer.

Au sujet de la banque publique d'investissement, Ericka Bareigts demande à ce qu'elle soit "véritablement tournée vers les TPE et les PME, qu'elle soit à leur service et non pas au service des grandes entreprises qui bénéficient déjà du CICE (Crédit d'impôt compétitivité emploi). "Le ministre est d'accord et attend mes propositions", souligne-t-elle.

Bareigts à la rencontre de l'intersyndicale mardi prochain

Concernant le projet de centrale d'achat mené par la Chambre de commerce et de l'industrie de la Réunion (CCIR), la députée socialiste se montre enthousiaste, tout comme Victorin Lurel. "Cette coopérative serait susceptible de fournir en produits les petites supérettes dans les zones isolées et dans les grands centres urbains. Ce projet va créer de l'emploi, y compris dans les Hauts. Le ministre soutiendra ce projet et m'a même dit : "s'il y en a une deuxième, ça serait très bien !", confie Ericka Bareigts.

Dernier point abordé, le dialogue social dans les entreprises, qu'Ericka Bareigts souhaite structurer. "C'est un vrai souci à La Réunion. Nous devons faire en sorte que le dialogue se fasse. Il faudra aborder la question des salaires, la structuration des branches mais également la question de la suppression ou non de l'article 16 de la loi Perben", qui a pour effet que les conventions nationales ne sont pas applicables d'office en outre-mer.

La députée rencontrera l'intersyndicale mardi pour évoquer la question du dialogue social.
Dimanche 15 Septembre 2013 - 18:00
Lu 1502 fois




1.Posté par KOZEMAN974 le 15/09/2013 21:49
Ericka fait son cinéma...mais Je la trouve plutôt agréable à regarder! elle a l'air de bosser sur des dossiers contrairement à sa collègue Orphé qui Surf avec Bello sur la démago et le populisme.

2.Posté par Lili le 16/09/2013 06:29
Blablabla blablabla, arrête ton char, tout ça pour faire parler de toi ??? On commence à te connaitre maintenant !!!

3.Posté par David Asmodee le 16/09/2013 07:17
Bolcheviks contre Mencheviks. Deuxième version.

Mais pourquoi y mêler les TPE-PME ?

4.Posté par fabien le 16/09/2013 11:21
Paroles, paroles, paroles ...
Que du bla bla bla !
100% baratin pour 0% de résultat concret.
Erika fait sa propagande en vue des prochaines élections.
Je ne connais pas d'élue plus gnan gnan qu'elle, qui se gargarise avec de grands mots, et qui n'est qu'une pâle copie de son beau père ANNETTE.
Erika est un vrai perroquet qui ne fait que répéter tout ce que lui dit de faire le maire de Saint-Denis.
Elle est vraiment la voix de son maître.

5.Posté par arkebuze le 16/09/2013 13:30
Heureusement que Mâdame Ericka est là pour conseiller le ministre et attendre ses propositions... Nous sommes donc sauvés... On croit rêver !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales