Politique

Eric Soret : “Il faudra de plus en plus de batailles pour obtenir le minimum social”

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste réunionnais “veut que l’Etat prenne ses responsabilités, toutes ses responsabilités”. Pour ce faire, cela passe par un Conseil général cohérent et fort et “qui n’accepte pas toutes les décisions du gouvernement”.


Eric Soret est déterminé. “La gauche doit défendre ses valeurs, celle du partage des richesses et de l’égalité surtout dans le contexte actuel. L’Etat ne cesse de réduire les budgets réservés aux plus modestes, il faudra donc de plus en plus de bataille pour obtenir le minimum social”.

Selon Eric Soret, “il ne faut pas attendre un tel engagement de celui qui a représenté le canton depuis mars 2008. Aujourd’hui, le quatrième canton La Source – Bellepierre – Le Brûlé, c’est d’avoir élu il y a dix-neuf mois un conseiller général qui est dans une majorité zembrocal : UMP, PCR et PS”.

“Aujourd’hui, cette personne revient sur le canton avec un bilan très mitigé. Nous avons vu peu de choses avancer en faveur des jeunes, des personnes âgées et du social en général”.

Eric Soret “veut proposer une alternative aux électeurs du quatrième canton de Saint-Denis. J’ai été candidat en mars 2008, j’ai fait 13%. Je suis resté en contact avec un certain nombre de ces électeurs, ils m’ont demandé de revenir, car ils ne se reconnaissaient dans les deux autres candidats”.

“C’est cet engouement de la population qui m’a incité à revenir, d’autant que je suis dans une démarche d’une vraie gauche à La Réunion, avec le Nouveau parti anticolonialiste réunionnais”.

“D’ailleurs, ma candidature est soutenue par Olivier Besancenot. Nous, notre objectif est de construire une gauche qui ne s’excuse pas d’être de gauche”, assène Eric Soret.
Lundi 7 Septembre 2009 - 12:45
Jismy Ramoudou
Lu 2325 fois




1.Posté par pierre le 07/09/2009 19:24
"J J Morel Candidat pas comme les autres"

Il possede l'art, avec un grand A il a l experience au service des structures engagées dans une demarche de progres.
Avec une VA qui n'est plus a prouver:
Fort de la finesse de ces analyses il m a convaincu il est l'interlocuteur privilégié de notre circonscription et de notre département.
C'est une chance à saisir.

Pierre De Belpierre

2.Posté par Jean-Pierre Laffitte le 07/09/2009 22:17
Son discours est séduisant.
Ses opinions bien affirmées.
Pas de concessions.
Bien à gauche et fier d'y être.

J'aime ce genre de candidat.
Il incarne une vraie rupture avec les pratiques politiques qui ont ruiné la Réunion.

Bref, l'avenir passera par des gens comme lui qui sont fidèles à eux-même, et fidèles à leurs engagements.

Jean-Pierre Laffitte.

3.Posté par franck le 08/09/2009 23:51
post 2 : je ne vois pas où est l'avenir avec ce genre de type

4.Posté par lucien flament le 09/09/2009 09:04
Posté par franck le 08/09/2009 23:51
post 2 : je ne vois pas où est l'avenir avec ce genre de type
------------------------------------------

L'avenir c'est ce qui s efait à Saint-Paul où deux marionnettistes prénommées Franck et Aimé guident les pas de Jocelyne Refesse. Avec elle, Franck sait où est l'avenir: c'est lui qui dit où il faut aller.
Bravo les gars. Continuez à manipuler de jeunes réunionnaises ainsi!

5.Posté par Robin Rangé le 19/09/2009 00:31
En tant que militant, je tiens juste à rappeler que le sigle NPAR signifie "Nouveau Parti Anticapitaliste Réunionnais" et non pas "Nouveau Parti Anticolonialiste Réunionnais" comme retranscrit dans l'article.

Quant à Franck qui déclare ci-dessus : "je ne vois pas où est l'avenir avec ce genre de type", je voudrais simplement lui demander quels sont les arguments concrets qui lui permettent d'avancer cela ? Si l'on veut avoir un réel débat, le minimum est d'avoir la correction de publier ses arguments et ses idées. Critiquer sans ne jamais rien proposer, nous savons tous que cela ne mène à rien.

Salutations,
Robin R.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales