Politique

Eric Fruteau : “La mise en place du PLU, c'est de la pression pour tous les maires”

Le maire de Saint-André a souhaité échanger avec ses concitoyens sur la mise en place du Plan local d'urbanisme. Une centaine de personnes qui a fait le déplacement, certains juste pour le déclassement de leur terrain.


“Ce PLU doit se faire parce que Saint-André n'a plus de PLU. Le Plan local d'urbanisme a été annulé en 2007. La mise en place d'un PLU est indispensable pour l'aménagement du territoire saint-andréen pour les années à venir”, dit Eric Fruteau, maire et conseiller général de Saint-André.

Outre le fond, la municipalité de l'Est veut aussi soigner la forme. “Il y a une phase de concertation avec le public”. Hier soir, ils étaient plus d'une centaine de personnes à voir répondu à l'invitation du maire et conseiller général, Eric Fruteau. “L'objectif est d'échanger, que nos concitoyens nous donnent leurs impressions. Cette étape est essentielle dans la mise en place d'un PLU”.

Lors de son discours de bienvenue, le professeur de mathématiques s'est voulu pédagogue. Eric Fruteau a défini le cadre avant de passer la parole au cabinet d'études chargé de présenter le PLU, “ce document opérationnel et stratégique” institué par la Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU) du 13 décembre 2000.

Réaliser un Plan local d'urbanisme est toujours un exercice de style complexe pour les mairies, plus particulièrement à Saint-André. “C'est vrai, c'est un exercice difficile mais rien ne peut se faire si on néglige l'aménagement du territoire. Et il faudra faire avec le cadre existant : le Schéma d'aménagement régional (SAR), le Schéma de cohérence territorial (SCOT), les lois littorales, le Parc national de La Réunion, la loi sur l'urbanisme et la SRU”.

Pour Eric Fruteau, comme pour l'ensemble des maires de l'île, l'une des caractéristiques du PLU reste le déclassement de terrain pour les constructions privées. “Sur les déclassements de terrain, il appartient à la collectivité de fixer un cadre en concertation avec le public, de manière à ne pas faire n'importe quoi. Et si on veut préserver le territoire pour les générations futures, il est important de déterminer ce cadre”.

Sur la vidéo, Eric Fruteau aborde la pression de tous ceux qui veulent déclasser leur terrain sur le maire.
Jeudi 28 Janvier 2010 - 07:23
Jismy Ramoudou
Lu 1479 fois




1.Posté par Pti caf la cour le 28/01/2010 09:37
Eric Fruteau c'est la MAIRE QUI A PEUR DE LA PRESSION : il préfère parler devant une foule acquise à sa cause qu'écouter individuellement la population. Saint-André :ABANDONNE, LA PEUPLE TRAHI, HUMILIE, MEPRISE par celui qui se prend pour un petit CAID.

2.Posté par michou le 28/01/2010 12:06
voila un maire courageux qui s'explique devant ses administrés

3.Posté par Jason974 le 28/01/2010 21:29
L'Intérêt Général n'est pas la somme des intérêts privés. Le PLU c'est avant tout un projet d'aménagement et de développement durable d'une commune. ll traduit les orientations politiques de la commune... En tout cas voilà un "déclassement" vers lequel bien du monde à l'air de courir... !

4.Posté par l'enveloppe le 28/01/2010 22:10
monsieur FRUTEAU ne précise aucunement si le PPR (prévention des risques) est approuvé ou pas à saint-andré?
depuis son élection il à fait une révision du POS mais pour une multinational à bois rouge prés de l'usine , le petit va créve petit
n'a poins l'enveloppe pous donné

dis à nous un mot su IMAZOUTE le principal financeur de petit éric

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales