Politique

Eric Fruteau: Droit de réponse au sujet des accusations de la majorité municipale

L'ex-maire de Saint-André, Eric Fruteau publie un communiqué pour répondre à ce qu'il appelle les "accusations de la majorité municipale".


Eric Fruteau: Droit de réponse au sujet des accusations de la majorité municipale
"Droit de réponse au sujet des accusations de la majorité municipale concernant la gestion des associations à Saint-André.
 
Dans la presse du 2 mai 2014 nous avons eu l’occasion de lire un compte rendu du dernier conseil municipal de Saint-André. On lisait "le cabinet du Maire gérait en direct les associations satellites".

Ainsi, par la présente nous souhaitons répondre aux accusations gratuites émises par la majorité municipale.

D’abord nous rappelons que nous n’avons pas de leçons à recevoir de la part des élus de l’actuelle majorité concernant la gestion des associations sur la ville.

Nous rappelons encore que dans un rapport sur la gestion de Saint-André sur la période de 2004-2007, la Chambre Régionale des Comptes avait émis beaucoup de réserves sur la gestion de la vie associative à Saint-André. Jean Paul Virapoullé était alors Maire.

La CRC avait notamment souligné que "11% des associations percevaient 60% des subventions municipales".

Aussi la CRC avait pointé la mauvaise gestion des dossiers des associations "Amicale du personnel", "Comité des fêtes", "OMAG", "CIC" ou encore "AIQTD".

Suite à ce rapport, plainte a été déposée auprès du procureur pour gestion de fait.

La mise en examen de Jean Paul Virapoullé dans l’affaire de "l’Amicale du personnel" et sa condamnation par la Cour des comptes, le reconnaissant comme gestionnaire de fait, ont suivi. Cette situation le prive donc du pouvoir d’ordonnateur.

En mairie, nous avons pris soin de mettre en place un service de contrôle de gestion nous permettant de suivre les recommandations de la CRC. C’est ainsi que tous les documents des associations de Saint-André ayant reçu des subventions sont à la disposition de l’actuelle majorité dans les services. Libre à l’actuelle majorité de vérifier avec les services municipaux.

Aussi, nous ne pouvons laisser dire que "le cabinet de l’ancien Maire gérait directement des associations satellites". Sans aucune preuve, l’actuelle majorité se lance dans des accusations gratuites, mensongères et sans cesse diffamatoires à notre encontre et à l’encontre des responsables d’associations tous bénévoles. Je rappelle que la gestion des associations subventionnées ou pas est de la responsabilité des membres de ces dernières, de leur bureau et de leur conseil d’administration. Les subventions ont toujours été accordées selon les projets présentés suite à un appel à retirer les dossiers à un moment de l’année.

A aucun moment un lien ne peut être établi entre l’engagement des citoyens au sein d’associations, leur gestion et l’exécutif alors en place. Le faire serait que de pure calomnie. Ces responsables d’association sont ils victimes d’un délit de nom ?

Nous invitons donc l’actuelle majorité à faire preuve de beaucoup plus de prudence et de mesures dans ses déclarations.

Si la majorité a  des preuves de mauvaise gestion ou d’illégalités, elle  peut alors porter plainte. Sinon, s’il ne s’agit que d’une pure volonté de communiquer à outrance dans le seul but de dénigrer et de salir l’ancienne équipe, nous nous réservons le droit de porter plainte pour calomnie ou diffamation.

La vérité est que l’actuelle majorité a baissé les subventions de 300.000€ (chiffre du dernier BP 2014 adopté par les élus de majorité).  

La majorité, peut être gênée par la situation de gestionnaire de fait reconnue de M. Virapoullé Jean Paul, et dans un souci de se débarrasser de cette image, s’est lancée depuis un mois à de la calomnie répétée et régulière à l’encontre de l’ancienne équipe et de certains responsables d’association.

Nous invitons l’actuelle majorité et M. Jean Paul Virapoullé à se mettre au travail et à appliquer leur programme selon les engagements pris auprès de la population. L’heure n’est plus à la campagne électorale mais au travail.

Eric FRUTEAU – Conseiller général
Saint-André, le 6 mai 2014"
Mardi 6 Mai 2014 - 12:10
Lu 1490 fois




1.Posté par francette le 06/05/2014 14:47
M Fruteau n'a pas été avare non plus lors de son mandat de maire qu'il n'a pu obtenir qu'avec le PCR sur la gestion qui a précédée ce mandat.
C'est de bonne guerre si ça n'est pas diffamatoire, on s'en tape.
Quand j'entends le Président Hollande que M Fruteau (tout comme le PCR, ce qui lui a causé sa perte voire sa disparition) a soutenu dès la primaire, je me dis que la politique de droite va aussi bien a M Virapoullé qu'à M Fruteau.
C'est juste une question de casting.

2.Posté par JEAN le 06/05/2014 16:42
Blanc bonnet, Bonnet blanc, ils sont tous les deux des assoiffés de pouvoir, des clans familiaux...qui gèrent qu'avec la gueule.

3.Posté par noe le 06/05/2014 16:57
C'est curieux !
Dans beaucoup de municipalités , on engraisse plein d'associations bidon ... à croire que les subventions sont partagées entre l'association et le "donneur" d'ordre !
Je me rappelle l'ARAS naguère prolifique mais qu'on a du lui couler les ponts au plus vite ...
Les associations sont des gouffres financiers qui n'apportent rien à la collectivité ...si ce n'est d'etre engraissée à ne rien faire !

4.Posté par Jean Paul le 07/05/2014 20:16
Au cabinet du Jean-Paul Virapoulle il y a la secrétaire personnelle du maire qui l'appelle Jean Paul devant le public, qui s'est fait appeler madame S... par l'autre secrétaire, c'est elle qui prend des décisions sur tel parapheur ou tel dossier et qui décident qui doit voir le maire ou pas, elles décident aussi à la place des élus c'est mieux que le maire le nomme directrice de cabinet c'est sur en 1 mois le maire à déjà perdue 2000 voix il fera un mandat pas plus. et depuis un mois la population est sous perfusion à coup de bon de 50 euros et 100 euros des vieilles recettes marche toujours

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales