Politique

Eric Fruteau : "2013, année décisive"

Eric Fruteau, le maire de Saint-André, explique dans une tribune que nous publions intégralement, que 2013 sera "une année décisive" concernant la future décentralisation et ses enjeux pour La Réunion. 2013 sera en effet "l'année de la réforme institutionnelle certes, mais aussi celle du temps de la négociation", souligne-t-il. "Je propose que chaque collectivité prenne une initiative, et lance, par anticipation, le débat pour faire émerger solidairement face à l’Europe et à l’Etat, la vision la plus juste et la plus forte possible", écrit Eric Fruteau


Eric Fruteau : "2013, année décisive"
Un souffle nouveau est nécessaire, une nouvelle ère de la décentralisation s’impose. Comment les gouvernants nationaux et les élus locaux envisagent-ils de prendre à leur compte ces objectifs, afin d’en tirer le meilleur pour  La Réunion et les Réunionnais ?

Réflexe d’adaptation et modèle de développement

Je l’ai écrit à plusieurs reprises, (livre "Développons La Réunion », tribunes « Emplois aidés…vers l’espoir d’une Réunion développée !", " La situation réunionnaise s’aggrave, comment sortir de l’impasse ? ") il est primordial que nous installions, dans le cadre l’union européenne et de la république française, un nouveau mode de gouvernance qui inscrive notre département dans une logique de codécision avec l’Etat. Un Etat ni censeur, ni providence, mais régulateur garantissant  et améliorant la démocratie en permettant réellement un processus participatif responsabilisant chaque citoyen.

Aussi, au regard de nos spécificités et difficultés (éloignement, insularité, positionnement géographique, retards structurels et crise conjoncturelle,…), au regard des défis à relever (démographiques, environnementaux, énergétiques,…) le réflexe d’adaptation doit primer dans toute décision législative. Telles sont les conditions d’un réel aboutissement de la promesse républicaine de l’égalité entre territoires et citoyens d’un même pays.

Des péréquations nécessaires

Par conséquent, une grande vigilance est nécessaire et les parlementaires doivent se saisir de cette opportunité pour faire gagner La Réunion des prochaines années. Les questions suivantes ne sauraient restées sans réponse : Comment les nouvelles orientations permettront-elles de  rattraper le retard de notre île et de rééquilibrer les microrégions (Potentiel fiscal faible de l’Est, retard de développement économique,…) ?

Quelle péréquation entre régions riches et régions pauvres pour corriger au plus juste ces inégalités ? Quelles politiques et gouvernance pour réduire les disparités entre citoyens leur offrant une même chance de réussite, un égal accès à la santé, à l’éducation, aux loisirs,… ?

Le futur schéma régional de développement économique dressé par la prochaine conférence territoriale (regroupant les exécutifs des intercommunalités, du département et de la région) saura-t-il tenir compte de ces préoccupations ? Chaque collectivité a-t-elle déjà réfléchi à ces changements (par exemple,  la coordination des transports publics pour la région, l’aménagement numérique pour le conseil général ou encore les plans locaux d’urbanisme pour les intercommunalités) ?

Les enjeux structurants…

2013 est donc une année décisive : année de la réforme institutionnelle certes, mais aussi celle du temps de la négociation : dans le cadre de la politique agricole commune et de la convention canne ; dans celui des fonds européens (POE 2014-2020) et du contrat de plan état région (CPER) pour la même période.

Comment les exécutifs en place envisagent-ils cette préparation avec l’ensemble des élus ? Quels sont les projets structurants et répondant aux défis de l’emploi et de la cohésion sociale, du logement et de la formation, du développement économique et agricole, du désenclavement, de l’eau et des énergies, de la sécurité alimentaire, de la compétitivité des entreprises, de la recherche,…

Aurons-nous à positionner au moment de cette négociation ? Les objectifs fixés pour l’ensemble des RUP à l’horizon 2020,  seront-ils en phase avec les enjeux structurants qui concernent les bassins de vie de nos outre-mer ? A toutes ces questions il est urgent d’apporter des réponses.

Pour ce faire, la contribution de chacun est essentielle. Je propose que chaque collectivité prenne une initiative, et lance, par anticipation,  le débat pour faire émerger  solidairement face à l’Europe et à l’Etat, la vision la plus juste et la plus forte possible.
Cette vision constituerait le socle d’un projet de développement durable, solidaire qui s’appuierait sur la nouvelle gouvernance de codécision avec l’Etat dont l’acte III de la décentralisation aura jeté les bases.

Eric FRUTEAU
Lundi 1 Avril 2013 - 10:03
Lu 1716 fois




1.Posté par Amiral La Po le 01/04/2013 10:54
Mon pôv Fruteau depuis ke moin lé né mi entende,mi lire que l'année en cours sera décisive et que des décisions importantes seront prises.....Toujours le même baratin.....

2.Posté par blablabla le 01/04/2013 14:03
ok l'acte 3 de la decentralisation est importante pour la reunion et pour son futur.
mais d'abord, il faudrait regler beaucoup de problèmes liés aux années de politque incoherente à la Reunion.
Pourquoi les hommes politiques ont-ils laisser les reunionnais dans cet état de dependance économique et de pauvreté intellectuel alors que le monde évoluait sans cesse. le mur est tombé il y a plus de 20 ans .

il faut arreter de mettre la faute sur l'Etat , car c'est bien les hommes politique en place depuis 40 ans qui ont fait que la Réunion se retrouve dans cette situation.

Si on regarde au port, verges a créé des guettos qui explosent en ce moment.
la Possession, Roland robert n'avait aucune vision d'ammenagement ou de devellopement, il essay de gommer ces lacunes 40 ans après mais la population n'est pas dupe.

Dans des villes qui étaient de droite c'est pareil, St-Paul et st-andré illustre mes propos.

Il faut renouveller la classe politique et aprés cette nouvelle classe politique discutera avec l'etat des changements pour notre ile.

Quand n vit que Nassima Dindar a laissé crevé cette grosse association, elle aussi aurait du être poursuivie pour négligence.

Autre point: c'est tout cela qui a fait qu'au fil des années on a assisté à une desaffection des electeurs pour la politique.


on eut encore en discuter longtemps...

3.Posté par allan le 01/04/2013 14:42
Noria de questions. C'est quasiment une profession de foi électorale avant l'heure qui n'apporte pas de réponses aux questions posées et se contente de reporter la responsabilité d'une éventuelle mauvaise orientation sur les autres (l'Etat, les autres collectivités...). C'est un peu facile. souci d'occuper l'espace médiatique à la veille d'échéances électorales?. Il revient aux élus de travailler collectivement à l'amélioration de la société dès le premier jour de leur élection. En particulier dans des situations de crise. Il revient aux élus, acteurs de la démocratie représentative, de se rassembler, d'identifier les problèmes, de travailler et ensuite de faire connaître et proposer des solutions adéquates à la situation du territoire. Enfin de les défendre collectivement. Il ne s'agit pas pour chacun de tirer la couverture à soi. Car dans cinquante ans, nous serons toujours au même point

4.Posté par nakavoir le 01/04/2013 14:58
curieux comme les "années en cours" deviennent décisives à chaque veille d'échéances électorales. l'année était aussi" décisive" en 2008 pour st andré...résultats ? elle était décisive aux dernières présidentielles...et alors ???.... baratin et baratin c'est toujours le mem zistoir, ns faire prendre des vessies pour des lanternes que ce soient les uns ou les autres quel que soit le bord qu'ils soient...quand ça les arrange ... sur st andré que n'a t'on pas entendu avec une ville qui avait peur sous l'équipe précédente ! quesce ki a changé de ce côté là ???? rien chaque opposition est systématiquement étouffée voire menaçée, c'est du pareil au même et pire encore car comme pour d'autres on y avait cru ! non seule une révolution et organisation plus citoyenne pourra faire bouger les lignes un jour. je ne crois plus en ces artistes du langage un peu lourd là en l'occurence. s'augmenter son salaire de maire en pleine crise fut un de ces premier geste ek plein de bons prétextes ce fut une grave erreur de crédibilité. na kavoir le nombre d'électeurs en forte baisse à chaque élection...pour comprendre qu'à force de baratin ils détruisent la démocratie qui avait parfois déjà du mal a porter son nom...élu ek si peu de votant vs voulez faire quoi de légitimé ??? au cg c'est la partouze politique zembrocale ek ceux qu'il décrit comme des ennemis pour nous dire quoi aprés ? qu'ils baisent pas bien ? Vaste supercherie de plus avec la verve et le punch en moins qu'avait au moins son prédécesseur même si là aussi na pou koser...

5.Posté par péréquation le 01/04/2013 15:40
"la contribution de chacun est essentielle"...tiens on a déjà entendu ça....avant. le problème c'est qu'il y a eu un "avant" mr le professeur . et aprés un avant cé pas pareil qu'avant un aprés...mi esper ou sera plus là en 2013 koméla.. vs nous avez trompé ns on ne se trompera plus en tout cas pour ma part je ne vote plus vs m'en avez écoeuré. si vs êtes encore dans votre blockaus en 2013 vs y serez bien seul. c'est mimi de se rappeler qu'il y a un peuple au moment où il doit aller voter mais une fois ne veut pas dire deux. quand a votre discours c'est du déjà entendu vergés l'a déjà dit avec plus de prestance et de crédibilité que vous ek les résultats qu'on connait d'ailleurs. votre blabla lourdingue n'ateind pas nos pavillons alerté des résultats vos engagements précédents et bléssé de votre augmentation de salaire de maire pendant que ns avons celui de la peur. ça pour rester en état de vigilance com ou di kass pas la tête nou la fin'comprend le zafer'!!!!!! qu'elle péréquation comme vs dites entre l'augmentation de votre train de vie et l'arrière train de vos électeurs ? quant à "comment se positionner"...c'est tout réfléchi l'ami ça fait trop mal par ou ça passe ! com ou la dit ek out charabia pour faire l'intelligent et un peu lourdingue "le réflexe d'adaptation" i doit primer et que ns barre et que ns entend plus rien ns là !

6.Posté par un saint andreennnnnnnnnnnnnnnn le 02/04/2013 07:28
Mr fruto;rien ne vas plus chez vous je pense que vous etre bien frite,vous ne savez plus quoi faire ,2014 ne pas trés loin je vous demande de prepare vos bagage et attendre le prochain train .le cheval d'un tour votre arrogance votre inolance .
je suis persuadé que Mr VIRAPOULLE reprendra la MAIRIE et le dipavali retournera en ville .ou aime pas les malbar mai ou aime aller mange zot service ,n'avez pas honte .
vos conseiller qui fou rien le matin et repose l'aprés midi et bien payé .
encore quelques mois aprés c fini pour vous reprenez le fonction de frof..

7.Posté par eh ben oui !!! le 02/04/2013 09:14
allé dit partout donc mr la prof..............

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales