Economie

Eolien terrestre à la Réunion : Le gouvernement dévoile les lauréats

Les lauréats des projets d’éoliennes terrestres des départements d’Outre-mer et de la Corse viennent d’être dévoilés. Au total, six entreprises ont été sélectionnées pour développer des parcs d’une puissance totale de 95 mégawatts (MW). Deux sites sont retenus à la Réunion, à Sainte-Rose et à Saint-Leu.


Eolien terrestre à la Réunion : Le gouvernement dévoile les lauréats
Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie et du Développement durable, et Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie et de l’Energie ont choisi six entreprises pour développer des projets d’éoliennes terrestres en Corse, Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion et les collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

A la Réunion, c'est la société Alizéo Mascareignes qui s'adjuge les deux lots : ceux du parc écolien de Sainte-Rose ainsi qu'un autre du côté de Saint-Leu.

Pour la Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin, Aerowatt a remporté deux lots et Sea Energy 4 un lot.

Les installations, qui devront être équipées de dispositifs de stockage d’énergie électrique et de prévision de production, valoriseront l’innovation en ouvrant la voie à l’intégration accrue des énergies renouvelables dans les zones dite "non interconnectées", sans remettre en cause la stabilité de ces réseaux.

Une mission pour préciser les contraintes liées aux territoires

Au total, l’ensemble de ces parcs devrait permettre une production d’électricité d’une puissance totale de 95 mégawatts (MW). "Nos objectifs ne pourront être atteints sans un fort déploiement de l’éolien terrestre. Il représente plus d’un quart de notre objectif et est l’une des énergies les plus compétitives. C’est pourquoi le gouvernement est mobilisé pour soutenir son développement", a rappelé Nathalie Kosciusko-Morizet dans un communiqué ministériel.

Implantés sur des territoires composés de communes littorales, ces projets sont soumis à une étude. Ainsi, une mission travaille actuellement sur les contraintes d’implantation des éoliennes sur ces terrains et étudie la nécessité de modifications du cadre législatif et réglementaire.

Pour rappel, Le Grenelle de l’environnement a fixé un objectif de 23% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique en métropole et 50% dans les départements d’outre-mer à l’horizon 2020.

Les autres projets lauréats :

Guadeloupe, Saint-Barthélemy, Saint-Martin
1- AEROWATT - PETITE PLACE
2 -SEA ENERGY 4 - MENARD
3 -AEROWATT – DADOUD

Martinique
1- MG ENERGY- PROJET EOLIEN DE PAIN DE
SUCRE
2- AEROWATT- DEHAUMONT

Guyane
1 -CREOL’EX SAS CR’EOLE – MATITI

Corse
1- ECO DELTA - PROJET EOLIEN DE MERIA
Lundi 20 Février 2012 - 07:33
.
Lu 3563 fois




1.Posté par midiazot le 20/02/2012 07:03
Quelques infos sur les éoliennes
http://ventdubocage.net/

2.Posté par dubitatif le 20/02/2012 07:16
ca serait intéressant de connaitre le vrai bilan des éoliennes à la Réunion:
- le cout
- la defisc
- l'energie produite
- l'energie consommée (car on les voit tourner les jours sans vents; c'est parait-il une histoire de maintenance)
- les nuisances
- le bilan financier

L'implantation des éoliennes a St leu est surprenante quand on voit que les parapentistes y ont fait leur camp de base précisément pour le relief abrité et que le terrain des winsurfeur s’arrête à la pointe de l’Étang salé.

3.Posté par John Galt le 20/02/2012 07:57
le grand n'importe quoi schizophrène des talibans pastèques pendant 6 mois de l'année les pales resteront statiques à qui profitera cette gabegie

4.Posté par Gajik le 20/02/2012 09:04
Encore un plan de campagne UMP pour tenter de contrer la réalité du choix du tout nucléaire que défend Sarkozy : on va amuser le bon Peuple avant les élections avec des éoliennes, ainsi l'arbre de l'éolien cachera un peu la forêt de l'intégrisme nucléaire qui est la seule bible du groupe Sarkaréva. Cà va compenser idéologiquement envers les Ultra-marins l'arrêt du photovoltaïque.

Efa Choli la mère du Capitalisme Vert a déjà porté un bon coup aux idées écolos, ne serait-ce que par son fort accent "étranger" qui occulte ses idées (les français ne supportant pas les étrangers qui s'immiscent dans la politique nationale, supportent bizarrement Sarkozy dont le père est un Hongrois qui refuse la nationalité française, allez comprendre la xénophobie du Dupont franchouillard !). Il suffit d'envoyer la mère Morizo-Kosciusket avec ses moulins à vent et on rajoute un masque de plus sur la gueule du Président qui devient désormais écolo en chef. C'est vrai qu'avec le PDG d'Ushuaïa Sarkozy aurait eu moins de mal à mettre les écolos à sa botte puisqu'il fait partie du clan des opportunistes.

5.Posté par titi le 21/02/2012 10:30
Bravo à l'Etat Français de donner l'appel d'offre à la Réunion à une entreprise en liquidation judiciaire. Elles ne sont pas pretes d'être montées ces éoliennes !

Source : http://www.leprogres.fr/jura/2011/12/06/alizeo-en-liquidation-judiciaire-35-salaries-licencies

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales