Economie

Entrée en vigueur du statut d'auto-entrepreneur

Depuis le début de l'année, la Loi de modernisation de l'économie instaure le statut de l'entrepreneur individuel communément appelé auto-entrepreneur. Résultat : Il est dorénavant possible de débuter une nouvelle activité indépendante en prenant le minimum de risques.


Hervé Novelli
Hervé Novelli
Débuter ou arrêter une activité indépendante en parallèle à celle qui est déjà exercée n'est pas aisé. Que vous soyez étudiant, salarié, fonctionnaire, demandeur d'emploi ou retraité, vous pouvez désormais voler de vos propres ailes en devenant entrepreneur individuel. Entrée en vigueur depuis le 1er janvier, la Loi de modernisation de l'économie n°2008-776 du 4 août 2008 instaure ce nouveau statut de l'auto-entrepreneur. "Travailler plus pour gagner plus" : la phrase polémique du chef de l'Etat reviendrait-elle à la mode ?

Le Chapitre I, Titre 1 de la loi de relance permet de développer une activité à titre unique ou complémentaire pour augmenter ses revenus. Et pour cause, le Secrétaire d'Etat chargé du commerce, de l'artisanat, des PME, du tourisme et des services, Hervé Novelli prévoit plus de 200.000 créateurs pour cette année... Actuellement, ce ne sont pas moins de 2.000 inscriptions qui ont été enregistrées depuis le 1er janvier 2009.
Les professions libérales ne seront pas en reste puisqu'un amendement à la loi de relance a a été adopté, qui devrait leur permettre de bénéficier de ce nouveau statut dès février.

Qui peut devenir auto-entrepreneur et qu'apporte ce nouveau régime ?

Pour devenir auto-entrepreneur, il faut être soumis au régime de droit fiscal de la micro entreprise. Ce même régime est de droit si les conditions suivantes sont réunies :

- Exploiter une activité sous forme d'entreprise individuelle
- Réaliser un chiffre d'affaire inférieur à un certain seuil (32.000 ou 80.000 euros)
- Bénéficier de la franchise TVA

Le crédo de ce nouveau statut devrait permettre plus d'initiative : "S'il n'encaisse rien, il ne paie rien".
En réalité, ce type de régime est simple dans les démarches à accomplir. Les cotisations dues sont calculées en fonction des encaissements et les déclarations sont simplifiées. Comme pour les cotisations et contributions sociales, si aucun encaissement n'est intervenu, aucun impôt ne sera déclaré et payé. Les avantages sont nombreux. Faut-il y voir la fin des tracasseries administratives françaises où il est parfois nécessaire de s'armer de patience avant d'obtenir un document? Toujours est-il que les auto-entrepreneurs bénéficieront d'avantages non négligeables parmi lesquels une comptabilité allégée ou encore une protection du patrimoine immobilier personnel en le rendant insaisissable.

La possibilité est donc offerte de voir ses revenus augmenter. Espérons que l'administration française suive le rythme...
Mardi 13 Janvier 2009 - 10:03
Ludovic Robert
Lu 1295 fois




1.Posté par galacour le 13/01/2009 18:47
Enfin une vraie mesure, nombre d'entre nous qui voudraient exercer une activité indépendante sans pour cela arrêter son métier actuel du moins dans l'immédiat, juste au moins le temps d'essayer...je crois que je vais me lancer.

2.Posté par Vladan le 13/01/2009 20:37
Déjà pour ceux qui veulent se lancer tout en continuant de travailler, car c'est toujours pas évident d'avoir sa clientèle de suite....pour pouvoir y vivre...

3.Posté par ppere le 14/01/2009 09:03
Oui c'est une mesure qui semble aller dans le bon sens sauf sur deux parties du texte :
Citation :
1- "[S'il n'encaisse rien, il ne paie rien]" le but recherché est bien de gagner sa croutte ? Donc dés le 1er euro gagné il faudra payer ??
2- "(si aucun encaissement n'est intervenu...") Vous connaissez beaucoup de système qui survive sans encaissement ?
Pour moi il y a anguille sous roche ... Explication ?
Amts


4.Posté par Ulysse le 14/01/2009 09:04
Quand il y a des réformes positives il faut le dire.
En plus comme il y en a tellement peu ...
Là je crois bien que c'en est une.

5.Posté par jihelge le 14/01/2009 20:43
Pas dénué d'intérêt.

A suivre !

6.Posté par Albert Ebasque le 15/01/2009 08:07
OUF!!! il était temps d'avoir un vrai coup de pouce intelligent.....allez!! au boulot!!! (je parle pour moi)

7.Posté par JEAN-YVES FRIEDRICH le 31/01/2009 10:14
Ce statut est très bien et devrait permettre des initiatives. Souvent les idées sont là, le marché dans une certaine mesure aussi mais le nerf de la guerre, l'argent, fait défaut.
Ceux qui devraient s'associer au risque ne le font pas, banques et autres.
Je suis bien sûr également conscient que c'est avant tout à l'entrepreneur de prendre des risques. Là dessus pas de lézard. Mais je comprends aussi la colère des vrais entrepreneurs , ceux qui en ont la fibre-pas ceux qui sont prêts à monter une boite toutes les 5 minutes dans tout et n'importe quoi- quand les grandes entreprises locales donnent le mauvais exemple :
- ne créer des emplois que s'il y a subventions
- demander le plus de liberté possible pour virer les gens comme ils veulent
- payer le moins d'impôts et de charges possibles
- faire en sorte d'être dans une situation monopolistique et le rester (ben oui quelle belle rente de situation, c'est mieux que le fonctionnaire ou le RMIste qu'ils fustigent si souvent).
Bref ils veulent tout de la collectivité, ne rien ristourner, juste s'enrichir aux frais de la princesse, et surtout que la mère patrie ne mettent pas le nez dans leurs affaires.

Je ne veux pas faire une généralité de mes propos, ils n'engagent que moi, mais c'est vraiment le fruit de mes observations et de mon vécu et je vous assure que j'aimerais bien faire mentir les faits.
Je mets bcp d'espoir ds ce statut qui devrait faire émerger de la concurence et créer de l'activité. Il y a tellement de choses à faire sur notre ile, tellement de besoins à satisfaire. On a certes pas de matières premières, pas de main d'oeuvre au prix du Tiers-Monde. Mais nos cerveaux ? Ils n'ont pas besoin d'essence ? Et en plus ils ne s'usent que si nous ne nous en servont pas.

Je suis peut-être un peu trop optimiste, mais c'est ma nature.

J'aimerais bien débattre sur le sujet. Pas forcément pour la polémique mais surtout parce que dans plusieurs cerveaux il y a toujours plus que dans un seul.

A bientôt les mecs et les mequesses.


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales