Politique

Enseignement supérieur et recherche: Vlody salue l’adoption du projet de loi


Enseignement supérieur et recherche: Vlody salue l’adoption du projet de loi
Après une semaine de débat en séance publique, le vote solennel du projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche a eu lieu ce mardi 28 mai à l’Assemblée nationale.

Jean-Jacques Vlody se félicite de l’adoption de ce projet de loi qui propose une réforme "ambitieuse en vue de préparer l’université de demain : réussite de tous les étudiants avec comme objectif d’amener 50% d’une classe d’âge à la licence, nouvel élan à la recherche la dotant d’une vision de long terme avec un rôle stratège pour l’Etat, réaffirmation d’un ancrage territorial des universités, ouverture vers l’international à travers l’enseignement en langue étrangère".

Jean Jacques Vlody salue tout particulièrement l’avancée des droits des stagiaires portée désormais par cette loi suite à l’adoption des amendements qu’il avait déposés avec ses collègues députés, Patrick Lebreton et Jean-Claude Fruteau, en séance publique, parmi lesquels : mise en place d’un dispositif autre que le rapport de stage permettant aux étudiants d’informer les universités sur la nature et la qualité de l’accueil reçu en entreprise, extension de la gratification obligatoire pour tous les stages de plus de deux mois, quel que soit l’organisme d’accueil (entreprise, administration publique ou association) et reconnaissance d’une nouvelle mission à l’enseignement supérieur de favoriser un égal accès au stage à tous les étudiants.

"L’adoption de ce projet de loi tourne la page de dix années de mépris pour les valeurs de l’université et de la recherche et s’inscrit pleinement dans les priorités défendues par Le Mouvement Progrès, pour la jeunesse, pour l’éducation et pour l’emploi", conclut-il.
Mercredi 29 Mai 2013 - 07:17
Lu 1059 fois




1.Posté par la mère guepe le 29/05/2013 10:27
On aimerait avoir les commentaires de Mr Vlody sur l'opposition des députés verts lors du vote à l'Assemblée Nationale; Par ailleurs, ici, on n'entend plus l'écolo de service, la pastèque ( verte dehors et rouge dedans ) , alias Rahiba Dubois ... Il semble qu'elle se " contente " de s'engraisser avec ses indemnités de conseillère régionale !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Arsi le 29/05/2013 11:25
Si M. Vlody avait lu attentivement le projet, il aurait compris que cette loi signe officiellement la mort de l'Université : par la "spécialisation progressive" de la Licence (3 années) on va faire de l'Université un "lycée bis", avec des cours de remise à niveau sur toutes les matières fondamentales (français, maths) sur lesquelles les bacheliers ont des lacunes invraisemblables. Avec un peu de chance les étudiants commenceront leurs études "supérieures" en 2ème voire 3ème année.
Quant au taux de réussite de 50 % il ne suffit pas de le décréter, il faut prévoir des moyens précis pour atteindre cet objectif, sans baisser le niveau des examens. On fait avec l'Université exactement ce qu'on a fait avec l'objectif de 80 % de réussite au bac = on massacre le niveau. Au lieu d'essayer de rattraper le carnage, on le propage à l'Université.
Et je ne parle pas des nouvelles règles de gouvernance, qui mettent le pouvoir entre les mains "d'extérieurs", en dépossédant les enseignants et personnels de l'Université, qui sont les seuls à savoir de quoi ils parlent. Surtout qu'il faut savoir que la majorité de ces extérieurs ont d'autres activités professionnelles... donc ils ne sont jamais là dans les Conseils, ils donnent des procurations à ceux qu'ils connaissent... et qui monopolisent donc l'entier pouvoir.
Cette loi est une catastrophe absolue, je ne comprends pas comment on peut s'en réjouir.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales