Social

Enseignants-stagiaires : "30 Guadeloupéens affectés en Guadeloupe, pourquoi pas nous ?"


Une quinzaine d'enseignants-stagiaires est toujours mobilisée dans le hall de la Région. Ils ont fait part encore une fois de leur déception suite à la réunion d'hier. "La valeur travail est bafouée", estime une enseignante-stagiaire mutée à l'académie de Créteil "où les postes sont excédentaires" alors qu'ici "on préfère attribuer des heures supplémentaires à des vacataires" auxquels "on cherche à nous opposer", indique Jossia Virin, enseignante-stagiaire en bureautique.

"C'est la politique du diviser pour mieux régner",
s'indigne une autre enseignante, avec dans les bras son enfant en bas-âge. "Le recteur refuse de nous dire quels sont les besoins réels pour la Réunion. Dans la conjoncture actuelle, on ne peut pas demander à notre conjoint de quitter son travail ici pour nous suivre là-bas. En métropole, ils seront de nouveaux chômeurs", explique-t-elle.

"Il n'y a pas que des jeunes" parmi les enseignants mutés

Les enseignants mutés contre leur gré assurent que "beaucoup d'élèves sont sur une liste d'attente pour partir en lycée professionnel mais qu'il n'y a pas assez de professeurs. Pourquoi est-ce qu'on ne nous attribue pas ces postes. Ils nous opposent des arguments comptables alors que les jeunes stagiaires ont pour certains déjà fondé une famille. Il faut casser l'image de jeunes enseignants qu'on nous colle. Il n'y a pas que des jeunes".

Ils assurent préparer "un comité d'accueil" à l'arrivée de la ministre de l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard, en visite sur l'île jeudi. Ils ont également demandé à avoir une audience auprès de la Préfecture. "Qu'elle nous explique pourquoi 30 Guadeloupéens ont pu être affectés en Guadeloupe alors qu'elle a déclaré que des Réunionnais attendent depuis des années en métropole ? Pourquoi eux et pas nous ?".

"Spécificités locales dans la transmission du savoir"

Les manifestants organiseront un débat public à la Région ce vendredi et appellent la population à venir débattre du rôle de l'académie face au chômage, l'emploi et la formation. "Nous voulons que l'Education nationale tienne compte des spécificités locales dans la transmission du savoir auprès des jeunes", indique l'une des enseignantes, mère de famille. "Pourquoi est-ce que les jeunes réunionnais qui ont Bac+4, +5, sont au chômage ici et doivent partir ?".

Un constat qui, selon eux, a été souligné par le président de Région, Didier Robert, qui n'a pas encore fait de déclaration après sa rencontre avec le recteur Mostafa Fourar, hier après-midi. Mais il aurait déclaré que "des solutions auraient pu être trouvées". Les enseignants ont fait part de leur déception du "manque de fermeté" du président de Région, même s'ils reconnaissent qu'il continue à "soutenir" le mouvement.

La mobilisation des enseignants dure maintenant depuis la mi-mars. Ils campent dans le hall de la Région depuis début avril.
Mardi 18 Mai 2010 - 12:07
Karine Maillot
Lu 4316 fois




1.Posté par Lisa le 18/05/2010 12:53
Vous avez de la chance que se sois Mr Didier Robert le président de la région, car si c’était Mr Vergers ou (...) Dindar il y aurait eu longtemps qu’il vous aurait fait viré par les forces de l’ordre, eaux coupé, électricité coupé, pas de toilettes et pas d’internet, demandez aux ex ARAST.

2.Posté par le congo chez tintin le 18/05/2010 13:15
Les enseignants ont fait part de leur déception du "manque de fermeté" du président de Région,



On est d'accord, DR n 'est pas assez ferme..... avec vous, il doit vous envoyer chier grave, faire comme si vous n'existiez pas...tel un cauchemar !!!

Les magouilles et la racisme mode gwada sont tout sauf un exemple à suivre pour la Réunion.....allez à Créteil, son lac, son architecture audacieuse,son multiculturalisme, freedom sur le net, ses loyers modérés, le RER (mieux que le tram train ), la diversité colorée comme au pei....puis vous profiterez des vacances pour passer votre première étoile, et ne revenez pas avant d'être flèche d'argent !

3.Posté par Ded le 18/05/2010 13:42
Pourquoi en Guadeloupe et pas ici?

Peut- être que là-bas ,il y a avait des postes libres tout bêtement ou peut-être que la fifille à sa maman est intervenue ( ce qu'elle ne fera pas pour la Réunion car la Réunion c'est pas chez elle)

Une réponse au Gros plan (page 2 du quotidien d'aujourd'hui) d'ou j'extrais la phrase suivante:"nos collègues titulaires se plaignent de la charge de travail avec les heures supp."
MENSONGE EHONTE!!
Les profs ne peuvent se voir imposer qu'une seule heure supplémentaire , toutes les autres ,ils sont volontaires pour les prendre car elles ne sont pas imposables. Et ils les prennent pour se faire encore plus de fric ( dans cetains LP des profs font jusqu'à 6 ou 7 HS en plus par semaine! au détriment du boulot bien sûr!) Arrêtons avec ces mensonges.
Ces jeunes n'ont pas de postes car les titulaires bourrés d'heures supplémentaires se gavent . D'ailleurs , avez-vous vu beaucoup de profs titulaires les soutenir?

4.Posté par chikun le 18/05/2010 14:10
Enseignants-stagiaires : "30 Guadeloupéens affectés en Guadeloupe, pourquoi pas nous ?"

Ne vous génez pas ,personne ne vous retiens , allez donc faire une demande pour travailler en Guadeloupe.
N'oubliez pas de passer la serpillère dans le hall de l'hotel de région avant de partir.
et emmenez avec vous votre pathologie : l'Onirisme.

Merci.

5.Posté par Kréol_ la cour le 18/05/2010 14:28
Post 2 le congo chez tintin

Dans ton post on sent ton indignation pour ce qui se passe sur cette ile...et comme tu sembles si bien connaître Créteil on dirait que la vie la bas a l'air paisible...donc pourquoi ne pas partir toi et nous laisser un peu tranquille!

6.Posté par babouck le 18/05/2010 14:58
Le résultat que vous avez obtenu, c'est à dire le niet du recteur de la Réunion, était prévisible.

C'est la résultante de la politique suicidaire dans laquelle vous a emmenée Madame Marie Hélène Dor.

Votre stratégie de lier le sort de tous les stagiaires n'est pas la bonne.

La meilleure des réponse est l'étude au cas pas cas, comme la proposées le rectorat, le SNES-FSU, le SNUEP-FSU, le SNALC, le SGEN-CFDT, et l'UNSA.

Les ATP sont des affectations, hors mutations, qui prennent en compte les situations particulières, rapprochement familiale, handicap... Tous les ans, des situations identiques sont gérées par le rectorat et les élus des personnels responsables positivement.

Votre manière de procéder pénalise tant les stagiaires que vous être, les ATP dans l'île depuis plusieurs années, les prochains lauréats réunionnais qui seront nombreux lors de cette session 2010, ceux qui sont déjà en métropole....


7.Posté par fiuman le 18/05/2010 15:37
les guadeloupéens peuvent rester chez eux, c'est le début de l'indépendance, et si les apprentis prof sont primo-affectés en Guadeloupe ils auront une bonne idée du racisme à l'antillaise

8.Posté par kikose le 18/05/2010 15:44
Pourquoi trente en Guadeloupe : tout simplement parce que les postes sont libres et que les métro ne veulent plus venir dans un pays aussi accueillant et raciste. Alors ils prennent là où ils peuvent.

9.Posté par malozoeil le 18/05/2010 16:26
"30 Guadeloupéens affectés en Guadeloupe, pourquoi pas nous ?"
Parce que vous n'êtes pas guadeloupéens !
"Dans la conjoncture actuelle, on ne peut pas demander à notre conjoint de quitter son travail ici pour nous suivre là-bas. En métropole, ils seront de nouveaux chômeurs"
Si vous aviez pu envisager ce cas de figure avant de postuler, avouez que vous auriez gagné en crédibilité sur d'autres sujets et notamment sur vos capacités à enseigner le civisme...
"Nous voulons que l'Education nationale tienne compte des spécificités locales dans la transmission du savoir auprès des jeunes"
Et vous êtes évidemment, sans la moindre expérience pédagogique significative, les mieux armés pour vous lancer dans ce noble projet ...?
"Pourquoi est-ce que les jeunes réunionnais qui ont Bac+4, +5, sont au chômage ici et doivent partir ?".
Soit ils restent ici au chômage en attendant un hypothétique emploi sur lequel, faute d'expérience, ils seront jugés insuffisants et écartés. Soit ils se lancent dans la bataille et se construisent un solide CV qui fera d'eux des candidats intéressants pour les recruteurs et les entreprises, y-compris à La Réunion.


10.Posté par Cambronne le 18/05/2010 16:57
"La valeur travail est bafouée", estime une enseignante-stagiaire mutée à l'académie de Créteil

Elle n'a jamais travaillé et ose s'exprimer ainsi qu'elle vienne dans le privé pour voir une peu
Ce pays est foutu , avec une jeunesse qui vient avec des slogans ridicules

11.Posté par Cambronne le 18/05/2010 17:01
L éducation Nationale ne pourrait pas le virer pour refus d'obtempérer , le problème serait vite résolu ils pointeront au chômage étant donné qu'ils n'ont jamais eu l'intention de travailler

12.Posté par XIII le 18/05/2010 17:11
Franchement, s'il n'y avait pas la sur rémunération des fonctionnaires ici, ces personnes se battraient elles de la même façon pour rester???

13.Posté par Zkaèl le 18/05/2010 17:17
Post 8 - kikose
Pourquoi trente en Guadeloupe : tout simplement parce que les postes sont libres et que les métro ne veulent plus venir dans un pays aussi accueillant et raciste. Alors ils prennent là où ils peuvent.
-----
I fé pitié lo bann boug i sort déor ... po nir rod "la prime coloniale" ... zot lé oblizé fors azot nir Larénion !!!

Les grévistes enseignants seront-ils virés manu-militari du la Pyramide inversée, à l'occasion de la visite de Madame la Ministre de l'Outremer ce jeudi ?
La question mérite d'être posée ...

14.Posté par Choupette le 18/05/2010 17:30
A Monsieur D.R.
Il vaudrait mieux retarder la construction de la route du littoral au profit d'une piste d'atterrissage sur l'avenue R. Cassin. Le Rectorat et la Région se trouvant sur le même axe, ce sera tout bénèf.
Cela, afin de faire monter directement dans l'avion les profs-stagiaires.
L'enregistrement des bagages se faisant plus tard...

15.Posté par MIKI le 18/05/2010 18:01
Y a des postes la bas laissé moi rire !! ahhhhhhhhhh!!
Soi vous faites expres soi vous etes ...

16.Posté par MIKI le 18/05/2010 18:02
POst14 :
On commencera par te fairemonter avant !!...

17.Posté par ANIN le 18/05/2010 18:07
Parce que les guadeloupéens sont solidaires et que personne ne l'éxtérieur ne peut venir prendre les postes, alors qu'a la reunion, avec une population moins homogene qui se tire dans les pattes, les extérieurs ont compris et profitent de la situation.....jusqu'à quand?

18.Posté par Cambronne le 18/05/2010 18:26
14.Posté par Choupette le 18/05/2010 17:30

Roooooooooooooooooooooöh ma pauvre Choupette z'avez vu comment ils vous parlent MIKI DU POST 16 il dit faire monter la crème chantilly l'animal , ils ont pas l'impression d'être un peu plus ridicule de jour en jour ... qu'ils démissionnent ça vaudra mieux , les français n'ont pas besoins de fonctionnaires au rabais , surtout des bolcheviks révolutionnaires qui trouveront le moyen de faire grève 3 fois par an , vaudrait mieux pour nous qu'ils démissionnent maintenant , l'on comprend ensuite pourquoi 75% des jeunes aspirent à devenir fonctionnaires vous en avez un échantillon

19.Posté par palaksa le 18/05/2010 19:10
pokosa bana pa zot, ben ma dia zot mwen kan zot t wa sa dopi avan, zot t di pa ryin, t gard pa zot, zot t pa dan lastér zot lédan...yink zordi zot rouv lo zié ben ferm ali po lo res larm koulé

20.Posté par justin de Guadeloupe le 18/05/2010 19:23
Les règles sont les mêmes pour tous! La Guadeloupe est une académie déficitaire avec, chaque année, des postes au mouvement. D'une part, parce qu'il y a une forte rotation des profs non Guadeloupéens (devinez pourquoi!) et, d'autre part, parce qu'il n'y a pas assez de demandes de profs guadeloupéens. La situation est autre à La Réunion où les postes sont rares et les demandes des Réunionnais de métropole importantes. Je rappelle que les natifs de l'île ont 1000 points de bonus ce qui leur donne priorité lorsque les postes existent.

21.Posté par SMOOKY le 18/05/2010 20:02
Une vraie TELE NOVA brésilienne,pas besoin d'aller se vautrer derrière la TV,le feuilleton péi nous amuse . Voir une bande de cr*tin dormir au "Département", rebondissement la "Marie Luce" arrive. Peut être que Zorro aussi. Ils seront obligé quoiqu'il arrive de démissionner pour rester au pays et donner leurs places à d'autres moins c*n ou de partir, bon débarra.

22.Posté par Pas Glops le 18/05/2010 20:07
Tout simplement parce que la Guadeloupe est composée en grande majorité par des racistes (même la ministre 14% Penchard s'est exilée à paris) et qu'aucun fonctionnaire normalement constitué irait travaillé là bas. Quand à nos futurs profsq Réunionnais c! Ok pour un poste dans l'île , mais sans les avantages et non anexé!

23.Posté par decibel le 18/05/2010 20:37
Alors pour arrêter la démagogie des Réunionnais qui pensent que la Réunion leur appartient et ont défini un code racial; pour arrêter les pseudo Français qui veulent que tout le monde soit identique alors que bien évidemment ce n'est pas le cas voir pas souhaitable; le sysème est en fait plutôt bien fait :
- sachez que chacun des domiens (nouvel instit ou instit en métropole) a un bonus en point qui le fait passer automatiquement avant tous les autres issus de Métropole; donc le côté les zoreils prennent le boulot, arrêtez c est nul.
- le problème est que le nombre de postes ouvert ne permet pas de recruter tout le monde puisque effectivement ceux qui sont issus des DOMs et qui ont ce bonus plus l'anncienneté qu'ils ont eu en métropome passent devant les nouveaux qui ont uniquement ces bonus.

Donc arrêtons l'histoire de les zoreils prennent les jobs, c 'est débile; le seul vrai sujet c est quels moyens et combien de postes doivent être ouverts pour que nos élèves rattrapent le retard et aientt des conditions correctes pour étudier.

Pensons à l'intérêt de la Collectivité plutôt qu'au cas de 10 ou 20 personnes qui avaient tout de même je l'espère compris le principe du recrutement de l'Education Nationale.

24.Posté par le congo chez tintin le 18/05/2010 20:45
5 kouilloniss_la kour !...Dans ton post on sent ton indignation pour ce qui se passe sur cette ile...et comme tu sembles si bien connaître Créteil on dirait que la vie la bas a l'air paisible...donc pourquoi ne pas partir toi et nous laisser un peu tranquille!



Toujours cette manie de cocopei à distribuer des bons points de kreolitude, et à dire qui peut vivre ici ou non en fonction de son allégeance à Vergès !

Quand la Réunion sera indépendante tu expulseras qui tu veux et tu paieras tout seul tes fonctionnaires, tu les muteras ou tu veux, tu ruineras l'ile en 20 ans comme ton copain "président" Zimbabwéen....si ça te chante !


En attendant ici c'est toujours la France et ce...depuis l' arrivée des premiers habitants, donc je vis ou je veux, je pense comme je veux ici chez moi.....ET JE T'EMMERDE,... toi l' esclave pei de Moscou...avec ton gros nez mélanodermeux qui ne sent que ce qui l'arrange et qui lui bouche la vue.. ..TOI et .tes cheveux en dessous de bras qui se défrisent à la vue du vilain blanc...TOI et ta vue basse de Kunta Kinte maoïste jaloux.... maintenu depuis des lustres dans l'ignorance et la haine par Popaul et ses sbires !!!


25.Posté par Tiens bô largue pas. le 18/05/2010 21:54
Cambronne you're heavy man

very heavy!

Casse toi!

26.Posté par georgio le 18/05/2010 22:01
la chance ti poule pas la chance ti canard !
soyons sérieux oté, arrêtez de comparer ce qui se font ailleurs et de le transposer ici à la réunion,sans chercher le comment du pourquoi, les guadeloupéens ont leur fierté et nous la nôtre. Soit vous voulez travailler et vous faîtes comme d'autres l'ont fait avant vous, soit vous dîtes que vous n'allez pas travailler en france et vous vous désistez de ce concours en laissant la place à quelqu'un qui a plus faim que vous et qui serait prêt pour partir et pourquoi pas revenir demain enseigner dans son pays. Arrêtez de jouer les enfants gâtés et largue un pé nout lourlet dont ! il y a d'autres cas qui méritent plus d'être sous les projecteurs, des personnes qui n'ont pas de toits, ni à manger et qui voudraient bien s'en sortir eux aussi... et pourtant on ne les entend pas... méditez !

27.Posté par Tikaf le 18/05/2010 22:33
Alors là Pierrot. Ton forum a un gros problème : ces 2 malades que tu croies servir de faire valoir à ton forum et qui n'en font qu'un. Pas besoin d'être con pour comprendre ça. A moins que tu n'y soies largement associé...Tu vois ce que je veux dire? Le problème c'est que cette diatribe est profondément raciste et est de nature à inciter à la haine raciale, fusse-t-elle de la provocation à la con.Elle est puni par la loi! Si tu ne mets pas le hola. Je promets de toute mes forces de m'en occuper...Et moi ausi je ne fais pas de promesses en l'air...Si c'est toi Pierrot qui es sous ce faux nez...alors assumes enfin ta haine raciale...En tout cas tu en es au moins lecomplice...sous prétexte de liberté de penser...car n'est pas hara kiri qui veut...

(Réponse de Pierrot Dupuy : Je ne sais s'ils sont une seule et même personne. Et sache que je n'ai pas besoin de faux nez, comme tu dis. Quand je pense quelque chose, je l'écris et je l'assume.
Par contre, si un commentaire a dépassé ce que tu penses être la ligne jaune, n'hésite pas à me le faire savoir dans ma boite mail pierrot.dupuy@zinfos974.com
Mais il faudrait que tu me donnes un peu plus de détails sur les personnes en question pour que je retrouve leurs posts)

28.Posté par Bayoune le 19/05/2010 08:15
Aujourd'hui le pouvoir colonial ne sort plus la grosse artillerie, le décret d'octobre 60 de Michel Debré - qui a permis d'évincer de la Réunion un certains nombres de fonctionnaires génant susceptibles de troubler l'ordre public. Le pouvoir colonial, le même des années 60, sa la pa sanzé, semble plus discret, et emploie, pour vider la Réunion de ses forces vives, la méthode de Messmer - qui pour contrer toutes velléité d'indépendance ou d'autonomie de " peupler blanc" - Zot toute réniyoné zot la romarké la masine lé biyin uilé.
Tous les prétextes sont utilisés pour faire partir nos enfants, " la mobilité est une chance offert aux réunionnais" " il faut aller voir du pays, voyager, se frotter aux autres, en europe, pour revenir plus armés de connaissances" sauf que la bas le réunionnais est rejeté comme des malpropres, et que le PARTIR est un allé sans retour, l’EXIL quoi sinon la déchéance, la MORT.pour certains " Vous n'avez pas de diplôme le BUMIDOM, l'ANT, ou encore avant dans les années 40, colonial oblige, le BDPA nous promettait une vie meilleure a Madagascar à la SakaÎ israélisée, une formation promise à Simandre pour nos garçons, qui finiront clochards à Paris, à Crouy sur Ourcq pour nos filles - dont certaines finiront comme "péripatéticienne" sur les trottoirs de Strasbourg St Denis, dans le Bois de Vincenne ou de Boulobne à Paris, s'offrant aux plus offrants pour survivre dans ce monde de racistes de méprisants de la France, qu’ils croiyaient patrie miroitée par les agents du colonialisme.
La formation en question, la vie meilleure, Notre Dame de Paris, la Tour Eiffel, le rève quoi n'étaient que du bluff, un piège qui s'est refermé sur nos pauvres enfants exilés gagnés par la propagande coloniale - et qui continue malheureusement….
Nos enfants, aujourd'hui, diplômés à BAC +4, +5 - on veut encore les déporter.
Non il faut qu'ils refusent cette déportation, qu'ils restent pour la formation des enfants de la Réunion, comme les Guadeloupéens, qui eux ont trouvé le langage persuassif – qui rebute les Cambronne, le Congo chez Tintin, les Choupettes et consorts de merde… Nos enfants doivent se battent, que tout un chacun réunionnais se sentent concernés par leur juste combat, comme en Guadeloupe que les réunionnais se mobilisent, se jettent dans la lutte a coté de nos enfants diplômés qui refusent avec raison et légitimité le déracinement, l'exil. Encore une fois, s'il n'y a pas de poste à la Réunion, comment se fait-il qu'une cohorte de sans couleur débarquent tous les ans - et trouvent des postes, pour lesquels, eux ils sont inadaptés, ne comprenant pas la langue du pays - Je veux pour preuve, cet enfant, qui a été expédié par la maîtresse zorèy, chez un orthophoniste zorèy - qui elle aussi ne comprenait pas cet enfant resté dans le même état après de 50 séances, mais a retrouvé le parlé, avec un maître réunionnais remplaçant kan lo madanm zorèy la parti fé in pti baba an pliss pou ède anou pèpe banc la Réniyon..... nout péi.

29.Posté par grangaga le 19/05/2010 09:17
Créteil ou toute le sud de Paris c'est "pli" pire que le 9-3. Chaudron, le Port ou St- Louis à coté c'est le paradis. Pour faire un reportage à la J-P- Pernault dans une classe la-bas il leur faudra des bon mois à TF1 pour réunir des ptites tètes blanches, encore si une grande majorité ne vient pas de l'Europe de l'Est. Pour en revenir à ce que dit Bayoune, les orthophonistes pourquoi ne pas les "kazé" là ou il y a vraiment besoin...Déor!!!......Heu!... oui..mé... pardon...la bezwin in diplom' po fé l'ortofoniss' la Rényon, ou y fo lo bougu' y travay' dann'...lé mité koué.....!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales