Economie

Engen et AER lancent un nouveau réseau de recharge électrique en station-service

Si le distributeur pétrolier Engen n'est pas le premier dans l'île à se lancer dans la recharge électrique, il innove en proposant dès aujourd'hui 12 recharges à travers les 34 stations-service de son réseau. Plus de crainte pour les conducteurs de voitures électriques de tomber en panne sèche d'énergie.


Engen et AER lancent un nouveau réseau de recharge électrique en station-service
Engen et AER (Auto Elect Réunion) se sont associées pour lancer à la Réunion le réseau Luciole. Kézaco ? Il s'agit de points de recharge électrique disséminés dans 12 stations-service du réseau Engen à travers toute la Réunion. "On s'est lancé dans ce partenariat avec AER en début d'année lors de la présentation de leurs véhicules électriques. On y a tout de suite cru. On a décidé d'installer 12 bornes sur les 34 stations-service de l'île. Cinq supplémentaires seront installées d'ici la fin de l'année", explique Hervé Maziau, directeur régional de Engen.

L'idée de proposer des recharges électriques dans son réseau de stations-service est venue après le lancement d'une étude de marché. "On s'est rendu compte que les Réunionnais faisaient en moyenne 35 km par jour", poursuit-il. Les véhicules électriques ont une autonomie de 100 km en moyenne, largement suffisant pour couvrir cette distance.

Reste que la crainte de ne pas accéder à un système de recharge électrique fait encore peur à l'automobiliste réunionnais. "Avec notre réseau de bornes de chargement, l'automobiliste est sûr de trouver de l'énergie", précise Hervé Maziau. Une borne a même été installée à la Plaine-des-Palmistes et les écarts n'ont pas été oubliés.

De son côté, Vincent Hoarau, directeur général d'AER, a voulu s'associer avec Engen pour permettre à ses clients de trouver facilement des bornes de recharge. "Nous avons de plus en plus de demandes sur les véhicules électriques. Notamment en raison de leur coût d'utilisation estimé entre 1 à 1,20 euro pour 100 km", explique Vincent Hoarau. En achetant un véhicule chez AER, l'automobiliste repartira avec une carte de recharge chez Engen. Pour l'automobiliste lambda, il faut compter un euro par heure de recharge. Une paille comparée aux prix des carburants.

Et promouvoir l'électrique ne semble pas déranger un distributeur de produits pétroliers. Au contraire. "Tous les grands pétroliers travaillent sur la transition énergétique. Il faut être prêt car le pétrole va disparaître dans le futur (…). De plus, dans le cadre de la loi de transition énergétique l'Etat se voit imposé d'acheter 25% de véhicules électriques lors d'appels d'offres, et dans les marchés publics de carburant on doit aujourd'hui pouvoir répondre à une offre de recharge électrique", conclut Hervé Maziau. Pas folle la Luciole...
Vendredi 26 Septembre 2014 - 15:18
Lu 1504 fois




1.Posté par Jeff le 26/09/2014 16:48
Intéressant, mais le problème principal est le prix de la ZOE ici, par exemple. On peut la louer pour 146,65€/ mois en métropole ou au prix d'achat 11500€ mais c'est impossible ici, ils ne peuvent que la vendre : 23000€ car ils faut acheter la batterie donc Prix de Vente + ou - 12000€ + 11000€.de batterie.

Nous les pa plus, nou lé pa mwin mais

2.Posté par KLD le 26/09/2014 18:28
Ben ils en font de la marge , hein?

3.Posté par Vert974 le 27/09/2014 00:56
La question à se poser, est comment on produit l'électricité a la Réunion.
Aujourd'hui rouler en voiture électrique produit autant de CO2 qu'une voiture essence.
La voiture électrique à la Réunion, une fausse bonne idée.
Les recharges devraient se faire unique sur de l’électricité verte produite par les énergies renouvelables.

4.Posté par Jeff le 27/09/2014 08:46
Pas tout à fait vrai Vert974. J'ai fait installer une station photovoltaïque et je produis 75% de mon électricité. Je me suis donc intéressé à la ZOE, car je me serais bien vu rouler gratos, mais le prix prohibitif des batteries ajouter au prix de la voiture m'a rebuté. La combat écolo serait de se battre pour avoir les mêmes conditions de location qu'en métropole.

Si cela s'avérait possible, où prendre l'argent pour entretenir le réseau routier? that is the question.

5.Posté par Jeff le 27/09/2014 12:11
Pour info : avec ma station photovoltaïque j'alimente : Ma piscine , ma climatisation, une machine à laver la vaisselle, une machine à laver le linge, un frigo avec congélateur, un frigo, un four à chaleur tournante, un microonde etc.,

Coût mensuel EDF = 21€ (auparavant 86€), je ne revends pas mon surplus à EDF.

Et je ne suis pas un écololo taliban, j'ai aussi deux récupérateurs d'eau pour mettre ma piscine à niveau et arroser bananiers, manguiers, vanille,

6.Posté par tibougreunion le 27/09/2014 13:03
excellente initiative, mais rien de l'article n'informe sur le type de recharge mis a disposition, le type de prise, ou l'intensité et le voltage?

beaucoup de model électrique arrivent, en hybride, hybride rechargeable, ou tout electrique. Malheureusement renault, n'a pas fait de bon choix commerciaux, les nombreux commentaires le démontrent. mais en étant patient d'ici quelques mois à 2 ans il y aura le choix.

dire que rouler en voiture électrique produit autant de co2 qu'une essence, n'es pas tout a fait correct, déjà que le parc automobile a tres peu de model essence mais du diesel bien plus poluant en rejet divers.
en suite sur la production d'électricité en elle même, avec plus de 30% de production verte, et un nombre de projet photovoltaique en stand by, car impossible d'integrer dans le resau; ce mode de consommation est tout indiqué sur l'ile. La charge et la decharge en "smartgrid" permet justement d'absorber, et de restituer cette énergie électrique au moment voulu, qui correspond justement au période d'ensoleillement.

il faut juste bien comprendre et modifier nos habitudes, la recharge de la voiture c'est la journée= au boulot ou à la case, quand nos voiture sont à l'arret et au soleil. quand on produit le plus d'energie verte par nos panneaux.
reste à edf de d'adapter leur abonnement à ceux qui produisent et consomment "vert ou jaune"

7.Posté par question bête le 27/09/2014 13:52
comment sera produite l'électricité à la Réunion si le pétrole disparaît.....?
n'est il pas urgent de développer avec des mesures de soutien régionale, le photovoltaïque...et d'envoyer EDF energie renouvelable se faire f...?

8.Posté par MAUGIS le 29/09/2014 17:05
Nous étudions avec la Région, des entreprises locales et métropolitaines, les diverses solutions pour une future autonomie énergétique de l'ile.
A l'exemple de la petite ile des Canaries (El Hierro), cette autonomie paraît possible (ile verte sans pétrole) en combinant éolien, solaire, mer, méthane, etc avec diverses techniques de stockage de l'énergie (Station de Transfert d'Energie par Pompage, Piles à combustible, etc.).
Reste à trouver des solutions financières et légales (Le prix de l'énergie réunionnaise dépendra de la loi et de la durée d'amortissement des investissements) mais les projections financières globales sur l'économie de l'ile, permettent d'estimer un coût local de l'énergie très inférieur aux prix actuels.

François MAUGIS
Président de l'association Energie Environnement
Membre du Conseil économique, social et culturel du Parc national de la Réunion
45 bis chemin des Pruniers - 97490 Ste CLOTILDE
Ile de La Réunion (France DOM)
Tel: 0262 13 18 25 - GSM: 0692 12 19 77
A l’international : + 33(0)262131825 – GSM : + 33(0)692121977
E mail: energie.environnement@wanadoo.fr – http://assee.free.fr

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales