Politique

Enfant électrisé au Tampon : Vlody "partage l’indignation et l’inquiétude des parents"

Hier, à Bras-Creux, au Tampon, un élève de neuf ans a reçu une décharge de 380 volts alors qu'il s'appuyait sur une rambarde à la sortie des classes. La sécurité au sein de l'école en travaux est montrée du doigt par les parents d'élèves et les professeurs. Conseiller général du Tampon, Jean Jacques Vlody réagit dans un communiqué et assure qu'il "partage l’indignation et l’inquiétude des parents et de l’ensemble de la communauté éducative".


Enfant électrisé au Tampon : Vlody "partage l’indignation et l’inquiétude des parents"
 
"Jean Jacques Vlody soutient les parents de l’Ecole de Bras-Creux dans leur mobilisation pour la sécurité de leurs enfants. Il partage l’indignation et l’inquiétude des parents et de l’ensemble de la communauté éducative.
Avec la reprise des travaux de construction de cet établissement, les conditions d’accueil des enfants sont particulièrement difficiles voire dangereuses.
D’une part, pendant les interclasses et la pose méridienne les enfants traversent une zone de circulation urbaine sans l’accompagnement d’un adulte.
D’autre part, les poussières de chantier font courir des risques avérés aux enfants de cette école. En effet, dans la semaine du 29 août au 2 septembre deux enfants ont dû être hospitalisés suite à des crises d’asthme aigues occasionnées par les poussières liées au chantier.
 
Jean Jacques VLODY soutient les enseignants qui ont exprimé leurs exaspérations et leur solidarité avec les parents en débrayant pendant 15 minutes en début de matinée ce lundi 5 septembre.

Jean Jacques VLODY demande à la municipalité l’affectation de personnel supplémentaire pour l’accompagnement des enfants sur leur trajet, mais aussi la mise en place, en concertation avec l’entreprise, de dispositifs d’aspersion afin de diminuer le niveau de poussière.

Jean Jacques VLODY est consterné par le grave accident qui met en péril la vie d’un enfant, il déplore que malgré une pétition adressée au Maire par les parents et un courrier envoyé hier pour alerter sur la situation de dangerosité de ce chantier, les mesures de protection n’aient pas été prises assez rapidement.

Jean Jacques VLODY
Conseiller général"
Mercredi 7 Septembre 2011 - 11:31
Lu 1713 fois




1.Posté par mwa la pa di le 07/09/2011 11:43
Bonsoir,

J"ai toujours cru que dans des chantier il y avait des "Monsieurs Sécurité" dont le role étaient justement de garantir la sécurité sur un chantier. Alors où est il passé ce Monsieur ?

2.Posté par Noé BABET le 07/09/2011 11:53
noe974
Monsieur , vous avez raison de soutenir les parents et aussi aux Profs qui se donnent corps et âmes à leur métier ....
Espérons qui l'école , les écoles seront votre priorité quand vous serez élu un jour ...et que vous ne ferez pas comme certains qui disent que l'école est "la priorité" et après les élections "lèche béton" ....
tj des paroles à faire dormir un bouc avant le sacrifice !
et pourtant les écoles n'ont pas besoin de grandes choses , mes amis .....

3.Posté par en foutant le 07/09/2011 13:36
A noel BaBET.
Ah oui si il fait comme il a l'habitude. Au moins il n'y aura plus d'école, vue qu'il va les fermés les une après les autre comme il le fait si bien . donc plus de problème.
cette homme a abandonné la population tamponnaise au profit de deux mandant bien rémunérer, et lorsqu'il y a un gros problème bien médiatique on le revoie . ridicule .

4.Posté par claude le 07/09/2011 13:41
Monsieur votre priorité les écoles ou étiez-vous lorsqu'il y a eut des problèmes au collège de Terrain Fleury qui excusé du peut relève de votre compétence en tant que vice président du département.
je ne défends pas la mairie qui peut être aurait du être plus vigilante sur cette école. Mais regardé d'abord vos compétence avant de juger celle des autres.

5.Posté par metencor le 07/09/2011 13:50
JJV le retour opportuniste. Qu'a t-il fait alors qu'il était encore conseiller municipal du Tampon?? RIEN.
Il a fallu attendre qu'un enfant soit électrocuté pour que Vlody s'indigne et soutienne les parents. Pathétique ces politiques. Bon rétablissement au gamin.

6.Posté par parc des palmiers le 07/09/2011 14:07
la connerie de paulet Payet est certes poussée à son paroxysme dans cette histoire, mais en réalité elle illustre parfaitement l’état d'esprit des élus de la Réunion:

des que quelqu'un signale un dysfonctionnement, une aberration, l’Élu croit que c'est une affaire politique de l'opposition et en fait une affaire personnelle de passer en force comme si c'etait sa propre survie qui en dépendait.

7.Posté par Une réunionnaise avertie le 07/09/2011 14:36
m. Vlody a franchement de l'audace! Lui qui n'a pas hésité à abandonner son poste d'élu de l'opposition de la commune du Tampon et préféré celui de la Région biensûr, puisqu'à ce niveau, il perçoit des indemnités d'élu (ce qui n'est pas le cas pour les élus d'une commune étant dans l'opposition). Il a démontré son manque d'intérêt pour les Tamponnais et là, il ose demander à la municipalité de réagir. Un peu tard! Aussi bien pour lui que pour la municipalité d'ailleurs, qui a manqué de contrôler les travaux en cours. Si m. Vlody avait été toujours présent en tant que conseiller municipal de l'opposition, croyez-vous qu'il aurait alerté les services de la mairie sur ce problème à l'école de Bras Creux? J'en doute. Tamponnais, ouvrez les yeux! Cet homme, comme beaucoup d'hommes politiques de la même génération, a faim! Faim de pouvoir et d'indemnités et peu enclin à l'intérêt des réunionnais.

8.Posté par Longanis le 07/09/2011 14:42
Ki cé ka di...

Il existe à la Réunion... allez, disons dans le Sud, une collectivité où l'autorité administrative supérieure (je parle bien d'encadrement, pas des élus) a érigé en règle absolu cette formule: "vous n'entrez pas dans mon bureau avec des problèmes, mais avec des solutions", histoire de spécifier qu'elle (cette personne) n'était pas là pour régler les problèmes, alors qu'on aurait pu le penser, au poste où cette personne officie...
Et nombre de cadres en ont fait la douloureuse expérience qu'ils résument eux, par cette autre formule: "on entre dans on bureau avec un problème, on en ressort avec deux, plus une engueulade!"
Allez, un indice supplémentaire: c'est dans le Sud, c'est d'actualité, et récemment, un grand ponte, élu à de hautes fonctions régionales a demandé sa tête à son successeur...

9.Posté par VIGILANCE DONC!!!. le 07/09/2011 14:51
la population, et surtout les enfants commencent a faire les frais de la donation faite par DIDIER ROBERT a cet incompétent de maire!!. tous très proche du président sarko qui est entrain de démolir et compromettre l'avenir de ces gamins!!.

10.Posté par pouake le 07/09/2011 14:52
à poste 3 , 4, 5 qu''est ce que vous auriez fait à la place de JJ Vlody au lieu de le critiquer ,je rejoins poste 2, JJ Vlody sera élu à la tête de la commune en 2014 et vous verrez la différence . Paulet Payet est un Maire incompétent ,et D Robert encore plus pour avoir laisser la commune dans les mains de ce monsieur ,vous poste 3 , 4, 5 vous vous êtes fait avoir par ce DR et vous le regrettez , pour moi c''est écris JJ Vlody sera le prochain Maire et Député du Tampon ,vous n"avez qu''a regarder les résultats des dernières élections!!!!!!!

11.Posté par jason bourne le 07/09/2011 14:57
pauvre Vlody un homme un mandat que fait il comme conseiller municipal ....rien

valable pour tous les politiques ...

12.Posté par pouake le 07/09/2011 15:13
jason si ou gagne fait mieux présente prochaines élections , juste po out in formation JJ Vlody n'est plus conseiller municipal ,depuis les dernières élections

13.Posté par babar le 07/09/2011 20:38
Jean Jacques a raison!!
mais il aurait plus raison s'il avait dénoncé ça avant l'incident.
trop tard JJV!!!!!!!!
attention à l'amalgame JPV
mdr

14.Posté par Gilbert le 07/09/2011 20:55 (depuis mobile)
Pas normal. Depuis Robert la vole la commune l'école a été a l'abandon pour être a l'honneur il a pris un ami a lui pour essayer de rénover l école. Juste pour abuser des électeur. Dommage. Son successeur est maintenant dans l obligation de terminer son chef d' œuvre. Le pire, Paulet était au courant de cette magouille. Voila maintenant ou sa mène l incompétence d' un élu. Heureusement le gamin a pu s en sortir. En espérant que les parent ne lâcherons pas pour faire éclater la vérité.

15.Posté par Corre gilbert le 07/09/2011 21:06 (depuis mobile)
Robert et Paulet même combat. Leur poche

16.Posté par albert le 07/09/2011 21:17
Parent éleve de ecole de Bras creux je regrette que des gens en profite de cette incident pour faire de la récupération politique c est dommage pr nos enfants

17.Posté par germain le 07/09/2011 21:50
mr V oldy pourquoi le conseil generale ne donne pas de contrat dans les ecoles du Tampo
c 'est la commune du Tampon qui finance nos postes de 4 mois

18.Posté par Caton2 le 07/09/2011 22:10
Personne n'a remarqué que JJV parlait de lui à la troisième personne, comme Jules César et Napoléon?
"Jean Jacques Vlody soutient". Ce courrier n'est pas un communiqué de son attaché de presse, il est signé: Jean Jacques Vlody Conseiller général.
Hallucinant! Ça en dit long sur la suffisance ce petit élu, dont l'ambition est donc d'être César à la place de César! Hé! mon gars, c'est pas la guerre! C'est juste un accident malheureux comme il en arrive tous les jours dans le monde. Et puis il n'y a pas mort d'homme comme dirait Jack Lang!

19.Posté par Tek le 08/09/2011 08:20
Ca jaze, ca jaze, ca s'affole, mais au Tampon les choses changent et c'est avec un gros coup de pied au cul que nos concitoyens vont foutre dehors les incompétents de la Mairie.

20.Posté par polo974 le 08/09/2011 10:04
1. le 380V n'existe plus, c'est du 400V
2. le 400V, c'est entre 2 phases (en triphasé), hors le gamin a pris le courant entre une phase et la terre, soit 230V (qui a remplacé le 220V)
3. le 230V est mortellement dangereux
4. bravo pour l'usage correct du terme "électrisé" (électrocution, c'est mort par électrisation)
5. c'est n'importe quoi cette rentrée...
6. pourquoi le corps enseignant n'a pas fait usage de son droit de retrait ?
7. que les parents fassent usage de leur droit (ne pas remettre les gamins dans cette école, porter plainte, exiger un accueil correct des gamins (enseignement obligatoire, parait-il))
8. Vlody gesticule...

21.Posté par Caton2 le 08/09/2011 12:39
20. Le terme électrisation est impropre. Une électrocution peut ne pas être mortelle.
Voici les définitions du dictionnaire de l'Académie Française (dernière édition) http://atilf.atilf.fr/academie9.htm:
ÉLECTROCUTION n. f. XIXe siècle. Emprunté de l'anglo-américain electrocution.
Action, qui peut être mortelle, du courant électrique sur un organisme. Des brûlures dues à une électrocution. Mort instantanée par électrocution. Dans certains États des États-Unis d'Amérique, les condamnés à mort sont exécutés par électrocution.
ÉLECTRISATION n. f. XVIIIe siècle. Dérivé d'électriser.
Action au cours de laquelle des charges électriques statiques apparaissent ou sont communiquées.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales