Société

Encore plus de caméras de vidéosurveillance dans les rues de St-Denis

La ville de Saint-Denis un peu plus sous l’œil de la police... Ce matin, la municipalité a ouvert les portes du centre de vidéosurveillance à la presse afin d'expliquer l'utilité des 19 nouvelles caméras disposées dans les rues du chef-lieu.


Encore plus de caméras de vidéosurveillance dans les rues de St-Denis
 
Certains crieront à la surveillance à outrance, d'autres se sentiront plus rassurés… Quoi qu'il en soit, les citoyens vont devoir s'y faire, ils sont observés. Même si "les citoyens honnêtes n'ont pas de raison de s'inquiéter", prévient ce matin, Nalini Merlo-Vélopoullé, adjointe à la mairie de Saint-Denis en charge de la sécurité.

19 caméras de vidéosurveillance supplémentaires seront donc actives dès le 8 juillet dans le centre-ville, sur le Barachois, aux Camélias, au Chaudron et à Sainte-Clotilde, souvent à la demande des commerçants et pour un investissement de 412.000 euros. Elles viennent s'ajouter aux 13 caméras déjà en service dans la rue Maréchal Leclerc. Partout où une caméra a été installée, un panneau "espace public sous surveillance" est fixé afin de prévenir les passants.

"Ce sont des sites dits sensibles qui ont été visés"

Le choix des rues ne s'est pas fait au hasard… "Il s'agit d'une démarche concertée entre la ville, la police et la justice. Ce sont des sites dits sensibles qui ont été visés", explique l'adjointe, qui précise par ailleurs que les caméras disposées dans la seule rue Maréchal Leclerc ont permis "une baisse significative de la délinquance".

Par ailleurs, les bandes vidéos peuvent être mises à disposition de la justice dans le cadre d'enquêtes judiciaires. "Les caméras ont participé en 2010 l'élucidation de quelques affaires, à l'instar du gang des rideaux métalliques ou encore de trafic de stupéfiants", souligne Nalini Merlo-Véloupoullé.

A l'intérieur du centre, quatre personnes par équipe de deux en alternance surveillent de 9h à 19h les faits et gestes des passants. Dès qu'un incident est observé (dégradation, violence physique, malaise, vol…), la police municipale est immédiatement prévenue. Les nouvelles caméras font appel à une technologie numérique qui renvoie une image de haute qualité et une capacité de zoom importante.

Il a été rappelé que l'opérateur est là pour visionner la voie publique, et elle seule. Toutes les parties privatives sont donc masquées.
Mercredi 6 Juillet 2011 - 11:35
Lu 1597 fois




1.Posté par 1001 Tendances le 06/07/2011 11:52
C vrai la vidéo-surveillance permet de se sentir plus en sécurité en ville

2.Posté par noe le 06/07/2011 11:59
Cette commune socialo surveille tout le monde ...plus moyen de passer incognito ...on vous "look" par caméras interposées ....

3.Posté par Roger le 06/07/2011 12:29
"Celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour se sentir en sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et perdra les deux". Thomas Jefferson

4.Posté par Femme de droite le 06/07/2011 12:51
A NOE :

Je suis une femme de droite et pourtant je suis d'accord avec la pose de caméras. Vous n'écrivez que des bêtises NOE !!!

5.Posté par le congo chez tintin le 06/07/2011 12:59
Socialistes...vidéo surveillance.....encore un magnifique retournement de veste, c'est terrible la réalité..., pas moyen d'y échapper !!!!

6.Posté par Peau lisse le 06/07/2011 13:22
Donc:avant 9h,et après 19h, c'est la jungle ?

7.Posté par Choupette le 06/07/2011 13:45
Si seulement cela servait aussi à éduquer les porcs qui jettent leurs "papiers gras" partout.
En Angleterre, les citoyens qui se laissent aller à jeter quoi que ce soit sur la voie publique sont rappelés à l'ordre illico presto.

3.Posté par Roger

Si Th. Jefferson devait revenir à la vie, à notre époque, il changerait d'opinion.
Ce sont les mauvais comportements de quelques uns qui condamnent toute une population.

8.Posté par Anti cons et connes le 06/07/2011 14:52
Il y aura toujours des k...s (le k est un superlatif) pour déplorer la perte de liberté.
Quelle liberté ? La liberté des caniars de commettre des délits ?

Le passant est dans un espace public. Il est vu par tout le monde. Qu'est ce que ça peut foutre qu'il soit vu par une paire d'yeux supplémentaire ?
Et qu'est ce qu'ils en disent des affaires élucidées grâce aux caméras ? Il aurait fallu ne pas les élucider pour faire plaisir monsieur et madame k.. qui ne veulent pas être filmés ?

"Celui qui est prêt à sacrifier beaucoup de sa sécurité et surtout celle des autres pour se sentir en liberté alors qu'il ne le sera ni plus ni moins avec ou sans caméras, ne mérite ni l’une ni l’autre, et mériterait de perdre les deux". Signé : Anti cons et connes.

Comme nous sommes un peuple de k..s, il faut bien-sûr que les espaces surveillés soient bien visiblement déclarés comme tels pour prévenir les caniars : "ne venez ici, allez commettre vos méfaits ailleurs en toute impunité, là où il n'y a pas de panneaux de zone surveillée ..."

9.Posté par jean pierre rikar le 06/07/2011 16:17
combien ca coute?

bien sur les prefets mettent une pression folle avec "credits illimités" de l'etat puisque le but est de palier aux suppressions de postes dans la police nationale. Mais si le fric de l'etat , c'est pas nous, c'est les autres, il en demeure pas moins que le fonctionneemnt de cette video surveillance coute tres cher aussi et reste à la charge des contribuable municipaux.

alors combien ca coute? pour quel résultat?

10.Posté par USPPM le 06/07/2011 17:48
Pensez vous réellement que ce soit la solution la plus appropriée au manque de moyen humain ?

11.Posté par small brother le 06/07/2011 21:27
19+17 cameras ca fait 32 .

A St pierre ce sont 37 cameras qu'il y aura d'ici la fin de l'année 2011. a titre d'anecdote, la place de la mairie a ete programmée non pas pour une eventuelle délinquance, mais pour les corteges des manifestations ....

12.Posté par cour des comptes le 07/07/2011 07:54
Guéant furieux contre la Cour des comptes

Par Europe1.fr
Publié le 6 juillet 2011



(...) Claude Guéant regrette aussi que les rapporteurs mettent "en doute l'efficacité des systèmes de vidéosurveillance,

13.Posté par Anti cons et connes le 07/07/2011 08:28
10.Posté par USPPM le 06/07/2011 17:48
Pensez vous réellement que ce soit la solution la plus appropriée au manque de moyen humain ?
---------------------

Réponse : oui.

Pfffffffff
Réfléchissons 2 secondes :
Les caméras ne peuvent pas faire de mal (aux gens honnêtes).
Combien même il y aurait pléthore de personnel, les hommes ne pourront jamais tout voir, alors que les caméras : oui.
Si il y a manque de moyens humains, alors il faut utiliser des caméras pendant que les flics assureront ailleurs les tâches les plus sensibles et urgentes. L'objectif n'est pas de remplacer les flics : il s'agit de compléter leur action en leur absence.

14.Posté par falcucci pascal le 07/07/2011 09:14


SES BIEN

VIVRE ENFIN LA SÉCURITÉ PUBLIC !!

MERCI MME MERLO DU BON TRAVAIL !!!

15.Posté par camera boy le 07/07/2011 11:31
oui felicitons gilbert Anette et Michel Fontaine qui agissent pour notre sécurité. on paye des impots et nous sommes fiers que nos cameras participent à la croissance.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales