Economie

En conflit avec le groupe Caillé, les magasins Leader Price en pleine transition


Mounice est catégorique : "c'est vers les produits frais que le magasin travaille à flux tendu"
Mounice est catégorique : "c'est vers les produits frais que le magasin travaille à flux tendu"
Les magasins Leader Price s'organisent. Quelques jours après la médiatisation du bras de fer entre certains franchisés et le groupe Caillé, le personnel s'organise en rayons. C'était le cas ce jeudi au Leader Price du centre-ville du Port. Une enseigne de proximité qui attire une clientèle d'habitués. La seule interrogation concerne, justement, les habitudes d'achats des clients.

"Les seuls problèmes d'approvisionnement auxquels nous serons confrontés seront de retrouver pour le rayon des produits frais", Affirme Mounice, qui réapprovisionne le rayon des laitages. En effet, contrairement au non alimentaire ou à l'alimentaire non périssable rapidement, "nous ne pouvons évidemment pas faire de stocks en produits frais", ajoute-t-il.

Les derniers produits estampillés Leader Price s'écouleront pendant encore quelques jours
Les derniers produits estampillés Leader Price s'écouleront pendant encore quelques jours
A quelques mètres de là, Josianne Babet, responsable des rayons "DPH", comprenez tous les produits hors aliments "fraîcheur" se veut rassurante. "Nous possédons encore un stock conséquent de produits Leader Price, assez pour arriver à la fin du mois, voire même un peu au-delà", explique-t-elle.

Mais la plus grosse partie des négociations ne fait que commencer en coulisses. Alors que le groupe Caillé a mis en demeure les franchisés Leader Price en coupant net la livraison de leurs gammes de produits, les quatre commerces concernés, (Tampon, le Port, Terre-Sainte et Petite-Ile) devront négocier avec de nouveaux distributeurs. "Jusqu'à présent, on négociait directement avec la centrale d'achat, ce qui garantissait des prix à un certain niveau. La direction devra désormais négocier pour chaque nouveau produit de remplacement", explique les responsables de rayons.

La seule inconnue concerne la réaction des clients. "Certains ont leurs habitudes avec tel produit estampillé Leader Price, on va voir si ça leur posera un problème ou pas d'avoir d'autres marques en remplacement", précisent-ils. D'autant plus qu'environ 80% du catalogue total du magasin est estampillé de cette marque de distributeur. En tous les cas, si cette rupture entre le groupe Caillé et Leader Price semble consommée du côté des employés, elle passe totalement inaperçue du côté des clients qui n'en ont pour l'heure pas entendu parler. Il faut dire qu'ils continueront de trouver des produits avec logo Leader Price au moins pour deux ou trois semaines.

Rappelons que le groupe Caillé a donné un ultimatum de huit jours à compter de ce mardi aux Leader Price pour changer d'enseigne. Les directeurs des Leader Price concernés envisagent de porter l'affaire en justice. Ils réclament un délai supplémentaire pour préparer la transition.

En conflit avec le groupe Caillé, les magasins Leader Price en pleine transition
Jeudi 14 Mars 2013 - 14:52
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2944 fois




1.Posté par les yeux plus gros que le ventre le 14/03/2013 14:46
Le groupe Caillé est foutu. Ce patron d'opérette va faire le plongeon comme son copain Foucque.
Cadjee a réussi à refiler , à prix d'or, la marque Porsche au pauvre Caillé enfermé dans son délire d'achats compulsifs.
Jules et Jacques se retournent-ils dans leurs tombes quand ils voient comment le rejeton a saboté l'entreprise familiale ??

2.Posté par Mégalo le 14/03/2013 15:17
C'est vrai que le François (pas le nouveau pape) mais le Caillé est un mégalo
Il n'a que le mérite d'être né fils à papa.
C'est un destructeur des entreprises locales

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales