Politique

Emplois verts: "Une nouvelle fois la Région fait un effort financier"


Emplois verts: "Une nouvelle fois la Région fait un effort financier"
Après deux heures de réunion, Didier Robert, président de la Région, a tenu à faire une conférence de presse juste après l'annonce du maintien des 2.500 emplois verts pour le second semestre 2012.

Le président de Région a rappelé que ce dispositif avait été "amplifié" après l'arrivée de la nouvelle majorité régionale en mars 2010. "L'objectif affiché était d'arriver à 10.000 emplois dans la filière verte sous notre mandature. La filière verte est très importante car elle participe à l'embellissement et la propreté de l'île, elle a son importance en matière touristique (…). Depuis deux ans, nous avons pu bénéficier de l'accompagnement de l'Etat sur ce dispositif", explique Didier Robert qui rappelle que la Région a engagé une "enveloppe" de 20 millions d'euros par an pour la filière emplois verts.

"En tout, ce sont 129 chantiers qui sont ouverts et encadrés par 75 associations", souligne-t-il. Mais une première alerte est arrivée sur le bureau de la Région récemment. "La notification de l'Etat pour le second semestre 2012 était inférieure au premier semestre. On est passé de 1.800 contrats à 900. On ne peut pas tenir dans ces conditions. Si on voulait renouveler les chantiers il y avait un déficit de 1487 contrats aidés pour ce second semestre", ajoute Didier Robert.

Une solution provisoire

"En 2010, le nombre de contrats emplois verts s'est élevé à 1.375, en 2011 à 2.028 et en 2012 à 2.768 emplois verts incluant en plus du dispositif emplois verts le plan ravine mis en place par la Préfecture", précise Didier Robert. "A aucun moment la Région n'a dépassé l'engagement de 2.500 contrats. Je peux entendre que l'Etat se trouve dans une situation tendue mais nous n'avons pas à la subir et dépendre des choix faits à Paris qui viennent en contradiction avec les promesses faites par François Hollande", ajoute-t-il.

Ce matin, le protocole signé à permis de dégager une solution "provisoire" mais pas à "long terme". "Le préfet a dû utiliser des contrats ailleurs et les réaffecter vers les emplois verts. La seule différence est que la Région doit fournir un engagement financier supplémentaire", précise Didier Robert. Un engagement financier estimé par le président de Région entre 3 et 4 millions d'euros. "Mais la question se posera à nouveau pour 2013 et 2014. Il faudra être extrêmement vigilant", souligne Didier Robert.

Un président de Région remonté vis à vis de certains élus locaux socialistes. "Je trouve irresponsable et incompréhensible de la part de certains élus locaux, notamment le sénateur Vergoz et le député Vlody, de trouver des explications autres que la réalité. Moi j'ai fait le choix entre défendre le gouvernement et les Réunionnais, j'ai choisi de défendre les Réunionnais", conclut Didier Robert.

(Vidéo de Didier Robert à la sortie de la préfecture après la signature du protocole d'accord)

Mercredi 22 Août 2012 - 16:32
Lu 1583 fois




1.Posté par UN ILIEN le 22/08/2012 16:48
LES EMPLOIS VERTS, FAUDRAIT PEUT ETRE LES DEPLOYER SUR LA PLAGE DE L'ETANG SALE LES BAINS !!! ELLE EST DEGUELASSE CETTE PLAGE. DE TOUTE FACON, TOUTE LA REUNION EST DEGEULASSE.

2.Posté par noe le 22/08/2012 17:08
Un grand bravo pour notre Président de Région , sans son acharnement , les emplois verts seraient devenus sombres pour beaucoup !

On sait pour qui coller son bulletin de vote la prochaine fois !

3.Posté par Thierry le 22/08/2012 17:17
Noël sera meilleur pour ces gars en contrat aidé ... mais le Jour de l'An sera le temps d'une remise en cause de cette solution ... provisoire ... parce que RIEN aucune solution de continuité ou de remplacement n'est proposé ...

Disons nous bien que le secteur des entreprises privées est ainsi pénalisé ... les chômeurs pouvant prétendre à une embauche dans une entreprise grâce aux dispositifs existants ... vont avoir une surprise ... Cela s'appelle déshabiller Pierre pour habiller P... Le problème se reporte ailleurs ... A qui le tour, le dernier gouttera la sauce s'il en reste ... c'est cela aussi le CHANGEMENT ... et accuser son voisin de son incompétence ... Pinocchio ...lui, s'il mentait, on le voyait tout de suite ...

4.Posté par Marc le 22/08/2012 17:25
Ce gouvernement socialiste et ceux qui les représentent à La Réunion, ne sont pas à la hauteur des enjeux qui nous attendent !
Après avoir tout promis pour gagner, ils fuient leurs responsabilités et essayent de noyer le poisson comme Michel Vergoz hier soir à la télé.

5.Posté par Ludovic LESTE le 22/08/2012 17:39
Après une si grosse erreur de la part du gouvernement ainsi que de nos élus du même bord politique, je trouve admirable le calme de notre président de région. Bien que ceux qui se réclame social nous ont déjà annoncés la couleur. "Il n'ont pas vraiment la fibre social".
En commençant par le premier d'entre eux, le maire de st Denis! Préfèrent le soutient au gouvernement à la population qui l'a élu. Suivit bien sur de sont staf sénateur et député nouvellement élu! Déjà " à ma botte" de Paris. Et dire qu'il passer leurs temps a crié à la casse social sous Sarkosy! Comment appel t'ont se qu'ils viennent de faire alors?
Par contre, dans l'utilisation des emplois vert, suite à la rentrée désastreuse que nous venons de subir. Je suis pour que le gouvernement, transfert les fonds nécessaires pour permettre aux mairies de titulariser dans se service qui me semble devenu régalien. Et bravo encore pour l'appel au calme et à la sérénité lancé par Mr Didier Robert. Restons simplement vigilant sur les exactions de se parti social pas vraiment social !!!!!!

6.Posté par Simplet le 22/08/2012 18:09
Si les choses étaient si simples cela se saurait ...
Lors de cette réunion le Préfet a transféré des contrats aidés destinés à d'autres missions vers des emplois verts ... tout simplement parce que ces contrats aidés n'étaient pas utilisés ...

La phrase du Préfet en dit long sur ce sujet : "Commencez par utiliser les contrats qui vous sont attribués, avant d'en demander d'autres".

Comme à leur habitude, nos élus (de tous bords) pleurent le ventre plein ...

La Région ne peut pas non plus se plaindre d'investir financiérement de plus en plus dans les emplois verts ... sa participation financière est liée au nombre d'emplois verts qu'elle accepte ... comme ce nombre augmente chaque année, il est normal que sa contribution augmente chaque année ...
Je ne vois pas pourquoi ils se plaignent dans la mesure ou La Région a accepté d'augmenter ses emplois verts ... il y a là un vrai paradoxe (mais nous avons l'habitude avec nos élus) ...

J'ai toujours été étonné par le double discours de nos élus (tous bords confondus) ... il y a ce qu'ils disent à leurs électeurs réunionnais ... et ce qu'ils disent dans les ministéres et les Assemblées ...

7.Posté par jean philippe le 22/08/2012 18:15
je voudrais qu'on explique comment se passe l'embauche des contrats aidés que ce soit dans les collectivités ou leurs associations satellites véritables garde manger des élus. plus de clartés dans l'embauche de ces emplois .Si on est catalogué opposant dans les municipalités on aura jamais droit a ces emplois aidés .(vivement a des embauches par un organismes indépendant)

8.Posté par zariko le 23/08/2012 08:12
C'est le résultat qui compte, Didier Robert est monté au créneau, et c'est ça qu'il nous faut retenir. Pendant que d'autres passent leur temps à déblatérer dans le vide !
Au ces familles auront un peu de répit ! mais il faut rester vigilant comme le dit si bien le Président de Région !
La Région travaille pour la Réunion !
Moi ça ne pose aucun problème à ce que mes impôts, car c'est de bien ça dont il est question, serve à faire travailler des personnes pour que notre Ile soit toujours mieux entretenue. Juste pour exemple : Il n'y a qu'à aller voir le site de pique nique des Makes, on a la preuve la bas que ces emplois servent à quelque chose !

9.Posté par guy pierre le 23/08/2012 09:08
je tiens à rappeler à ceux qui parlent ou écrivent sans connaitre le sujet, que les emplois verts sont essentiellement et en très large majorité orientés vers les sites touristiques, qu'à ce titre ils pallient à l'incompétence des communes sur lesquels sont situés ces sites.
Qu'il ne faut pas confondre les genres, les emplois verts sont validés par Pole Emploi et non par les politiques, à ce titre je tiens à souligner que mes convictions politiques sont en opposition avec l'orientation de la Région, mais que le président de celle-ci , monsieur (ça meriterait une majuscule) DIDIER ROBERT ne m'a jamais demandé, lorsque j'ai demandé des contrats aidés verts pour mon association, ni où je votais ni quels étaient mes engagements politiques et m'a aidé à les obtenir.
Cela méritait d’être dit.
De plus , je souligne que ce fut le seul à avoir eu le courage de venir en face des emplois verts et à nous avoir soutenu plus que fermement lors des négociations.
Cela s'appelle un homme officiel qui fait face à sa population, loin de tout propos politique.
Même si mes choix personnels m'engagent ailleurs , je tiens à lui présenter mes respects les plus vifs et l'assurer de ma très haute considération pour son attitude non partisane portée sur le seul soutien au besoin des réunionnais!
Et que compte tenu de ce que j'ai vu de nos politiques, y inclus ceux proches de mes engagements, je vais reconsidérer ma façon de voter lors des élections locales.

10.Posté par Thierry le 23/08/2012 14:21
@ Guy Pierre, le changement c'est aussi cela ... un mensonge finit toujours par sauter aux yeux ... et faire des déçus ...

Tout comme un voleur finit toujours par se faire attraper...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales