Social

Emplois verts: La Plateforme "estime outrageux d'insulter l'investissement du personnel"

Communiqué de la Plateforme des associations emplois verts à propos de la journée consacrée aux emplois verts le 16 août :


Emplois verts: La Plateforme "estime outrageux d'insulter l'investissement du personnel"
"Une journée pour valoriser le travail des agents Emplois Verts

75 associations émargent au Dispositif Emplois Verts. Elles représentent 143 chantiers répartis sur l'ensemble de l'Ile employant plus de 2 000 personnes.

Les moyens financiers alloués sont conséquents et représentent plus de 20 millions d'euros pour l'année 2013.

Nous rappelons l'engagement principal de la Plate-forme des Emplois Verts à défendre le Dispositif Emplois Verts et le dispositif des contrats aidés en collaboration avec la Région et l'Etat pour les années à venir.

Pour information, les associations émargeant au dispositif Emplois Verts ont utilisé entre 2010 et 2013 plus de 19 000 contrats aidés permettant à plus de 6 000 personnes de bénéficier d'un emploi (source : Commission Transparence et Vérité) ;

Il est à noter que chaque salarié bénéficie d'un parcours cohérent de formation professionnelle adapté à leur projet personnel. Ces formations sont en lien avec le marché de l'emploi et répondent aux attentes des employeurs. Cette obligation de l'Etat est respectée par l'ensemble de nos associations.

Ainsi, avec tous les salariés, de très belles opérations sont effectuées sur toute l'Ile, à l'exemple de la mise en valeur de l'aire de pique nique de Bois Madame à Sainte Marie , du site du Chemin Jeanson à Saint André, du site de Mon Plaisir «Viens à Zot » à Saint Louis et des aires de repos de la route des tamarins.

Nous rappelons que ces métiers sont avant tout manuels et demandent beaucoup d'investissements de la part des agents en raison des aléas climatiques et de la pénibilité des tâches.

Chaque agent est un acteur du développement durable en raison de son implication à la sensibilisation du grand public afin de prévenir la dégradation du milieu naturel et les actes d'incivilités.

Conscientes de la fragilité du dispositif dans lequel évoluent les salariés, les associations ont décidé de se regrouper sous la forme d'une fédération. Cette idée a été confortée par l'étude menée par le CNAR environnement portant sur la structuration du secteur associatif et les emplois environnement et éco tourisme. Ce qui a permis d’évaluer et de proposer une stratégie en matière de croissance verte et donc d’emplois verts. Différents ateliers participatifs ont été organisés au bénéfice des associations emplois verts. Les conclusions de cette étude réalisée par Oxalis nous ont amené à nous regrouper dans la perspective de mutualiser les moyens, concevoir un projet de développement global en matière de croissance verte et porter des projets dans le champ de l'Economie Sociale et Solidaire.

Depuis 2012, l’engagement de la Plate-forme des Emplois Verts aux côtés de la Région a permis de débloquer des situations de crise. Notre intervention auprès des services de l’État a été récompensée par l'attribution de plus de 1800 contrats supplémentaires pour le second semestre 2012 et le premier semestre 2013.

En outre, nos actions ne s'arrêtent pas aux portes de la Préfecture mais s'inscrivent dans un processus plus global visant à maintenir et à pérenniser le dispositif Emplois Verts.

Ainsi la Plate-forme pour l'année 2013 souhaite développer et promouvoir le Dispositif Emplois Verts par des projets novateurs sur les filières vertes, et par de nouvelles structures oeuvrant dans le champ de l'Economie Sociale et Solidaire. Nous répondons par ce fait à la demande des services de l'Etat qui voudraient une plus grande autonomie des associations.

Dans la continuité de ces actions, la journée du 16 août est une action symbolique de la Plateforme visant à réunir les 75 associations et à valoriser le travail des agents.

Les deux objectifs principaux de cet événement est d'une part de faire reconnaître les associations et les agents comme essentiels dans la protection et la valorisation de sites à caractère exceptionnel et touristique et d'autre part de positionner la plate-forme comme une fédération majeure agissant pour toutes les associations auprès des pouvoirs publics et des institutions.

La reconnaissance du travail réalisé par l'ensemble des acteurs associatifs et notamment celui mené par la Plate-forme des associations Emplois Verts sera traduit par la signature d'une convention cadre pluriannuelle avec la Région Réunion.

Aussi, face aux critiques émises, la Plate-forme demande à ses détracteurs d'accompagner la démarche et de contribuer à promouvoir le travail de plus de 2000 agents. Elle estime outrageux d'insulter l'investissement du personnel des associations et le bénévolat de ses membres au regard de la situation de l'emploi, des enjeux que représentent le développement économique et durable de notre île.

Elle attend que l'engagement de la Région de créer 10 000 Emplois Verts proposés se concrétise en dehors de tout clivage politique et estime stérile et futile toute opposition sur un tel sujet alors que nous avons tous été solidaires du combat mené pour le maintien du RSTA.

Le principe de la transparence est à la base de notre action c'est pourquoi nous invitons les élus conseillers régionaux de l'alliance à venir à cette journée du 16 août et à assister au témoignage de ces salariés «captifs d'un soi disant clientélisme électoral». Ils verront que chacun est libre de s'exprimer et que l'ensemble des associations sont avant tout apolitique.

Cette journée est dédiée aux Réunionnaises et aux Réunionnais qui nous accompagnent dans cette démarche.

Nous invitons l'ensemble les acteurs associatifs à défendre avec conviction les emplois aidés mais aussi à développer de nouvelles formes de coopération."
Mercredi 14 Août 2013 - 09:24
Lu 993 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perrière le 14/08/2013 12:26
comment des employeurs peuvent ils demander à leurs employés d'aller pendant une journée, satisfaire les besoins de communication de la Région???

un conseil ? n'y allez pas !

2.Posté par Poucette le 14/08/2013 12:50
C'est pas les emplois verts qui sont visés.. ce sont des victimes de ce système bien rodé et utilisé par tous.
C'est la manière de faire à 7 mois des élections. C'est tellement énorme, avec NOS impôts qu'on en reste sans voix.

3.Posté par palaksa le 14/08/2013 14:33
Normal, si ces associations sont subventionnées par la Région, elles ont le couteau sous la gorge.
A la REUNION c'est connu ça marche au chantage : alé voté...apré na war.
Valoriser l'espace vert certes, mais c'est pas une vocation pour une majorité, mais une obligation pour avoir une rémunération, etc..Moi je l'ai fais pendant 6 mois, en CES, car c'était pour avoir de l'argent avant d'aller bosser en métropole.
Arèt tir lo do kréol souplé...

4.Posté par ndldlp le 14/08/2013 20:19
question subsidiaire ... comment iront à bois madame ces emplois verts..Bus affrétés par les associations respectives qui recevront une subvention complémentaire..?

comment voulez vous qu'on s'en sortent, si les nouveaux maîtres que sont les élus disposant du droit divin de subventionner à l'emporte pièce pour n'importe quel motif, et surtout en période pré électorale, se comportent comme les vieux singes qu'ils ont voulu déboulonner..?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales