Economie

Emploi agricole et minimas sociaux: Le cumul est possible!


Emploi agricole et minimas sociaux: Le cumul est possible!
Les agriculteurs peuvent profiter d'un emploi et de minimas sociaux. C’est le message que veut transmettre la préfecture à ceux qui craignent de voir diminuer ou de perdre totalement le RSA, les allocations logement et autres allocations lors d’embauches temporaires.
 
"Depuis quelques années et notamment lors de l’actuelle campagne 2016, le déficit de main d’œuvre agricole expérimentées représente pour une majorité de planteurs, un risque important compromettant leur capacité à récolter tout ou partie de leurs productions", explique la préfecture. Elle précise que les coupeurs de cannes et salariés agricoles qui ont souvent peur de perdre leurs aides, peuvent les cumuler.
 
La DAAF (direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt), la DIECCTE (direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi), l’ensemble des partenaires de l’emploi agricole et des représentants de la filière canne ont présenté les conditions et possibilités de cumuls des revenus pour ces agriculteurs mardi.
 
Par exemple, dans le cas où un bénéficiaire du RSA démarre une activité en tant que salarié agricole, le cumul des revenus et du RSA est possible. Au bout de trois mois, le droit à la Prime d’Activité est ouvert.
 
Quelles démarches ? Pour les bénéficiaires du RSA, aucune démarche à faire : la Caf calculera automatiquement le droit à la Prime d'activité. Pour les non bénéficiaires du RSA, une demande est à réaliser en ligne via Caf.fr dès le mois suivant la perception du premier salaire.
 
La question du cumul de l’Allocation de solidarité spécifique ou l’Allocation d’aide au retour à l’emploi avec le salaire a aussi été abordée.
 
Pour plus d’information, se rapprocher de la Caf, la CGSS ou Pôle Emploi.

Deux exemples:


Mercredi 30 Novembre 2016 - 16:45
Lu 936 fois




1.Posté par cmoin le 30/11/2016 18:14
Mais ils se prennent pur qui ceux là?!

2.Posté par cmoin le 30/11/2016 20:17
Non,ces bons à rien ne méritent pas ces privilèges!

3.Posté par Marx le 30/11/2016 21:53
Cela suffit la canne a sucre sous subventions de toute part, si le pays continue a se colectiviser, bientot nous n'acheterons plus du sucre mais on nous distribura des tickets alimentaires avec des quotas obligatoire par famille pour cette merde!
Faut-il rappeler a la DAAF, la DIECTE ETC que le sucre est plus mauvais pour la santé que le gras? Qu'ils font tous pour maintenir des incapable sous perfusions alors que nous sommes l'un des seuls territoires qui peut pretendre produire des fruits et legume bio made in France en contre-Saison???
Oui mais pour cela il faudrait sortir du socialisme bien douillet pour ces planqués méprisables.

4.Posté par Bayoune le 01/12/2016 06:05
Post 3 et 3- zote komantèr lé méprizab konm zot lé méprizan pou sate i travay dir. Sà in onte tiyinbo kozman konmsa dann in péyi sinistré

5.Posté par Antipode le 01/12/2016 07:15
Cmoin :D il ne s'agit pas d'un privilège mais d'un droit ;) et si aou l'est jaloux, teh, aou l'y a droit aussi ;) CQFD

Pour information - en économie - sont considérés comme parasites, les riches : https://goo.gl/YP7ZVH

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales