Politique

Emmanuel Séraphin ira chercher l'identité de ses diffamateurs


Emmanuel Séraphin ira chercher l'identité de ses diffamateurs
Le 29 novembre, un edito du Journal de l'Ile évoque la collusion supposée entre CBo Territoria et les adjoints saint-paulois en charge de mener à terme le Plan local d'urbanisme. L'élu à l'aménagement, Emmanuel Séraphin, a, dans la foulée, répliqué par un droit de réponse. Aujourd'hui, celui-ci passe à la vitesse supérieure. Une plainte, conjointe avec Lynda Hoarau, devrait être déposée d'ici peu, via les deniers publics.

En conseil municipal ce jeudi après-midi, l'intéressé a pu compter sur le soutien de ses collègues dans cette démarche. "Je remercie mes collègues qui ont voté à l'unanimité l'affaire N°37", nous explique à l'issue du conseil Emmanuel Séraphin.

"On risque d'avoir quelques surprises derrière les adresses IP"

Accusé par Sandra Sinimalé de piocher dans les fonds municipaux pour sa défense, Emmanuel Séraphin livre sa version. "Je sollicite, avec Lynda Hoarau, un fonds prévu lié à notre fonction d'élu qui s'appelle la protection fonctionnelle".

Autre précision utile : la liberté de la presse n'est pas remise en cause à en croire le 13e adjoint d'Huguette Bello. Sa plainte visera les commentaires "diffamants et injurieux". "On n'attaque pas le JIR. L'edito, c'est une chose, il est rempli d'inexactitude. Il remet en cause notre travail sur le PLU qui a été exemplaire mais sur les commentaires, Clicanoo n'offre pas de modération. Les personnes qui y écrivent doivent cocher une case rappelant que leurs propos n'engagent en rien le journal". C'est vers ces anonymes du web que l'élu oriente donc sa riposte.

"On risque d'avoir quelques surprises sur les identités qui se cachent derrière les adresses IP" sourit-il, avant de croire que "si je ne dis rien, ça revient à accepter ces propos". Pour ce dernier conseil 2012, les élus étaient ensuite conviés à un pot de fin d'année.
Vendredi 14 Décembre 2012 - 07:19
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 7735 fois




1.Posté par * le 14/12/2012 06:59
il a jamais entendu parler de VPN? lol

2.Posté par ecolo bobo pasteque le 14/12/2012 06:59
bof, la mairie est complémentent discreditée depuis qu'elle a bradé la domaine public de boucan canot au commercants deja bourré de fric. (jir de la semaine derniere)

-Une honte quand Thomas Campeaux avait commencé a les faire degager
- Une honte puisque Meme le maire Benard ne s'etait pas laissé aller jusque là


3.Posté par Cherche Emmanuel, cherche... le 14/12/2012 07:24
Il est vrai que mettre à défaut l'intégrité morale des élus dans ce genre de situation est extremement rare vu qu'ils sont justement élus pour cette qualité première la probité.
C'est incroyable cette défiance constante des administrés envers nos incorruptibles édiles prêt à dégainer du coup l'artillerie judiciaire pour défendre une" profession" au dessus de tout soupçon.
Si les administrés n'arrivent pas à maitriser leurs paroles, sous le coup d'une émotion par exemple,eh bien qu'ils copient le calme et le sang froid de leurs élus qui maitrisent leurs mots, prennent de sages décisions...Cherchez bien, vous devez savoir à quoi je fais allusion...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales