Politique

Emergence Réunion: "2013 est l'année de tous les dangers"

Hier après-midi, Emergence Réunion tenait une conférence de presse à la veille des fêtes de fin d'année pour faire un point sur la situation économique et sociale à la Réunion. Très critique envers le nouveau gouvernement, Serge Camatchy, le président d'Emergence Réunion, fustige le manque de "changement" insufflé par François Hollande et va plus loin. Pour lui, l'année 2013 sera celle de "tous les dangers".


Photo d'archive
Photo d'archive
"On approche des fêtes de fin d'année, mais il ne faut pas qu'elles occultent les difficultés de la Réunion", lance Serge Camatchy. Pour le président d'Emergence Réunion, les difficultés s'aggravent à la Réunion. "La population a de plus en plus de mal à s'en sortir", souligne-t-il, et le changement annoncé par François Hollande se fait "toujours attendre".

"Que se soit pour le RSTA, le bonus Cospar, les contrats aidés, ça fait six mois que nous avons des parlementaires de la majorité. Ils n'ont pas réussi à faire bouger les lignes", explique-t-il. "Les parlementaires disent travailler pour la population mais on se demande s'ils ne sont pas déconnectés de la réalité", surenchérit-il. Pour Serge Camatchy, l'année 2013 qui arrive sera une "année de vérité" mais aussi celle de "tous les dangers".

Dénonçant l'absence d'avancées significatives, Emergence Réunion souhaite se faire force de proposition. "On veut que les collectivités locales prennent les choses en main", précise son président, prenant exemple sur le travail mené par la Région tout en soulignant les "limites" de cette dernière à se substituer au rôle de l'Etat. "La Région ne pourra pas faire tout toute seule et régler l'ensemble des problèmes de la Réunion. On a oeuvré sur le route du Littoral qui va créer 5 à 6.000 emplois, on a mis le plan régional de relance dont l'ensemble des communes a bénéficié, on réhabilite les aéroports, on lance les grands chantiers", souligne-t-il. "Mais que fait l'Etat, joue-t-il son rôle ?", s'interroge-t-il. Pour Serge Camatchy, il est temps de mettre en place une "nouvelle gouvernance" et pense à la mise en place d'un "plan Marshall" pour la Réunion.

"Si cela se déroulait en métropole, je ne sais pas ce que les décideurs auraient fait et s'ils auraient laissé cette situation perdurer", conclut-il.
Mardi 18 Décembre 2012 - 14:29
Lu 896 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales