Politique

Embauches au Parc National : Le Conseil général veut plus de Réunionnais

Par l'intermédiaire de Jean-Jacques Vlody et Eric Fruteau, le Conseil général réagit à l'embauche de 17 agents assermentés au Parc National et réclame plus d'accès à l'emploi pour les Réunionnais.


Embauches au Parc National : Le Conseil général veut plus de Réunionnais

L’emploi des Réunionnais : une priorité collective


Alors que la désignation d’une Directrice réunionnaise devrait être confirmée pour le Parc National, le Conseil général se félicite de cette évolution favorable donnée à l’emploi de cadres réunionnais au sein de
l’administration. Cette candidature avait été soutenue par la Présidente du Conseil Général et les élus à
différentes reprises durant les phases de sélection qui devraient ainsi trouver aujourd’hui une issue favorable.

Dans le même temps, nous prenons connaissance par voie de presse il y a deux jours de l’installation de 17 agents assermentés au Parc National de La Réunion. Ces agents ont été recrutés suite à un concours national (pour lequel les élus locaux s’étaient battus en vain pour obtenir un concours local), qui semble s’être conclu par la réussite d’un seul Réunionnais sur la promotion des 17 nouvelles recrues.

Le Conseil Général met pour sa part en œuvre des moyens conséquents pour préserver et valoriser
l’environnement. La collectivité vise également à travers ces investissements un impact sur l’emploi localement. Le secteur de l’environnement dans ce contexte constitue un potentiel d’emplois important pour les Réunionnais.

Nous observons que les modalités de recrutement de ces agents nouvellement nommés au Parc, et dont la mission est de protéger la biodiversité de La Réunion, d’accueillir et d’informer le public, sont en totale
contradiction, d’une part avec les discours au plus haut niveau de l’Etat (allocution du Chef de l’Etat au conseil Interministériel de l’outre mer le 6 novembre 2009 sur l’accès à l’emploi pour les ultramarins dans l’administration outre mer, mais aussi les circulaires de mise en application de juillet 2010), et d’autre part, avec la réalité locale caractérisée par :
- le fort taux de chômage des jeunes Réunionnais, le nombre de jeunes aujourd’hui formés à La Réunion
ou encore les dispositifs de formation existants pour satisfaire le besoin de compétences localement ;
- la spécificité du contexte local et la nécessaire maitrise de l’environnement géographique, culturel et
social des populations et secteurs couverts par le Parc National.

Dans le droit fil de la motion adoptée par l’Assemblée Plénière du Conseil Général le 15 décembre dernier, nous réaffirmons la nécessité de concrétiser l’orientation visant à faire de l’emploi des jeunes Réunionnais une priorité collective. Face à l’ampleur du problème du chômage des jeunes, seule une action massive, à travers une véritable bataille pour l’emploi doit être engagée de façon unanime. C’est la position du conseil Général que nous défendons au sein des instances du Parc National et la raison pour laquelle nous déplorons une fois de plus ces modalités de recrutement non adaptées. Lors de la prochaine réunion des instances du Parc nous proposerons au Président du Parc National une action concertée des élus locaux vis-à-vis de l’Etat afin que de nouvelles dispositions soient enfin prises pour tenir compte de cette préoccupation.

Les Représentants du Conseil Général au sein du Parc National de La Réunion :

Eric FRUTEAU
Vice Président du Conseil Général Vice Président du Conseil Général

Jean Jacques VLODY
Délégué à l’Environnement délégué à l’Agriculture et de l’insertion
Vendredi 25 Février 2011 - 17:44
Lu 5373 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

99.Posté par VBM le 16/03/2011 11:15
La nouvelle directrice ne s'entoure que de "zoreils" !!!
Elle trouve que nous les créoles sommes des incompétants.

98.Posté par Michoue le 01/03/2011 11:14
faut pas prend a nous pou couillon faut sortir de l'ENA pou travail au parc ou sont nos créoles ? un jour va arriv un zafaire.. à qui sera la faute, faut voir dans l'avenir.

97.Posté par Moreau le 28/02/2011 21:38

5.Posté par martinebonbois le 22/02/2011 23:24
Cet article n'est qu'un communiqué du parc des hauts. Le concours national, déconcentré à La Réunion est un mensonge puisque le concours a été organisé au niveau national et que 17 ATE ont débarqué de métropole pour venir verbaliser la population. Il faut également préciser que les médiateurs du patrimoine, à grande majorité créole, accompagne les fameux ATE sur le terrain pour un meilleur contact avec la population locale, font quasiment le même travail hormis le fait qu'il ne peuvent pas verbaliser, et sont deux fois moins bien payés. Ces médiateurs du patrimoine sont trimballés depuis le début par la future directrice du parc Maryléne Hoareau pour obtenir enfin leur CDI qu'elle leur a promis depuis la création du parc. La direction du parc aime bien donner des leçons de morale à tout le monde mais ferait bien se regarder un peu en face.

96.Posté par Moreau le 28/02/2011 21:34
Sans parler de débats "raciaux" qui frôlent les limites du ridicule, il me semble qu'il n'y a pas que des cadre A " réunionnais" au Parc... Ces politiciens soit disant au conseil d'administration du Parc et qui souhaite fortement mettre plus de " réunionnais" en poste dans cette institution ignorent-ils l'existence des très nombreuses recrues locales dans ce Parc??? Mais ... quels postes occupent ces agents réunionnais??? Sont-ils contractuels? En tous cas cela ne m'étonnerai pas. Pour ma part, comme il y a déjà de l'emploi local dans cette structure, il faudrait commencer par pérenniser ceux là, avant d'entamer tout débat inutile de propagande de campagne.
Alors messieurs les politiques et administrateurs... qu'en dites-vous?

95.Posté par macadam cowboy le 28/02/2011 21:31
pitoyen ne sois pas aussi aigri !...certains jouent du piano et d'autres...les portent....où est le problème ?
au fait , t'es même pas fonx ?......comment peut-on ?...t'es encore plus grave ignare que je croyais !
ne te sens pas obligé de me pondre un pensum de 60 lignes...tu finis par mélanger total...
allez mon brave , prends tes gouttes et...au dodo !

94.Posté par citoyen le 28/02/2011 19:43
83.Posté par macadam cowboy le 27/02/2011 20:56

Commentaire stupide -qui révèle le niveau assez bas de son auteur qui se prétend créateur d'entreprise, et multilingue (et aussi modeste au passage). Edifiant!

Dans le post idiot et simplificateur autant que mal intentionné, venant d'une soit disant lumière de personnage qui s'est fait tout seul et a osé bousculé le système tout en l'utilisant et faisant son beurre, chapeau!

1 - j'ai déjà dit que la surém est surfaite : il faut la revoir très sensiblement à la baisse, on est d'accord là dessus.

2 - j'ai rappelé que dans le système actuel, supprimer purement et simplement la surém pour créer un fonds local n'est pas forcément intelligent au plan économique et que de toute façon, dans le système actuel, c'est impossible.

3 - à savoir si des personnes dans mon genre veulent changer le système: j'en discute ici, mais je n'ai pas organisé de mouvement politique ou d'action collective en ce sens.

Mais ce doit certainement être ton cas de Macadam cowboy, pour te permettre de me juger et juger les autres et les dires incapables de bouger: t'as fait quoi en ce sens (pour remettre en cause la surém?) dans le détail et précisément? A part faire du beurre avec ta ou tes entreprises (certainement, t'as du distribuer à tes salariés et salariées un peu plus que le SMIC pour relancer la consommation locale?).

4 - sur le qualificatif de "docte", je n'ai pas cette prétention: par contre, essayer de bien raisonner oui, mais au café du commerce de zinfos dont tu te montres être un pilier, c'est vrai que c'est déplacé...

Mais c'est tellement mieux les affirmations simples en 1 ou 2 lignes au plus avec une bonne saucée de bile ou de haine contre telle ou telle catégorie sociale... Ouais, ça, ça parle mieux.... Et puis une bonne lampée d'a priori (ici, l'anti-fonctionnaire viscéral....). Mais surtout, pas de nuance, et pas de respect des autres commentaires! Et haro sur les empêcheurs de cracher ou fieller en rond!

5 - "on serait encore à quatre pattes en train de manger de la viande crue avec les doigts en poussant des cris au fond d'une caverne...": faut arrêter les bières ou les excitants, mon gars, ça déforme la perception des choses, apparemment!

6 - "de toutes façons ton " pipeau " est gros comme une maison , t'es un fonx retraité qui profite de la sur-rèm et tu viens ici avec tes gros sabots essayer de démontrer que ce système de Me.de est une fatalité biblique à laquelle on ne peut échapper...à cause de...l'ordinateur ?"

Manque de bol pour toi, je suis un actif (je travaille) et dans le privé, en ayant été très mal payé ... Ca ne m'empêche pas de dire qu'il en faut, sans vouloir rejoindre l'administration et ses avantages, ni cracher ma bile sur les "fonx" et leurs avantages.

7 - la haine des "fonx" (déjà le mot révèle le mépris de celui qui se croit supérieur et crache sur ces vils insectes que sont les fonctionnaires, engeance tellement inutile, lui ou sa famille qui n'utilse jamais directement ou indirectement leurs services (école, hopital, route, etc etc la liste serait bien longue), ça se soigne, mais peut-être pas chez tout le monde, la preuve....

Conclusion: pas d'argument raisonné à m'opposer sur le "fonds local alimenté par la surém" à part une attaque personnelle (ou tentative) stupide.

Surtout, ça fait peur, venant d'une soit disant personne cultivée, qui se dit multi lingue, entrepreneur, un tel langage aussi viscéralement (et donc c'est irraisonné) "anti-fonx": heureusement qu'il y en a (même trop payés) pour s'occuper de l'intérêt général; parce que c'est pas avec des gars comme macadam cowboy pour qui il faudrait presque les faire disparaître que l'intérêt général sera défendu...

Au fait, si vraiment la Réunion comporte trop de "fonx", pourquoi tu continues à y habiter voire faire ton beurre? Et je redemande, tes projets réels pour faire changer la surém, c'est quoi, à part les yakafokon?

Allez, une autre chtite bière pour continuer de parler au café du commerce?

93.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/02/2011 13:59
merci congo pour ces précisions.
mais encore faut il préciser le contexte et les raisons pour lesquels un dispositif anti constitutionnel est mis en place, voir si ce contexte et ces raisons sont identiques pour la Réunion, puis déterminer si le statut de département de droit commun est le statut le plus adéquat pour notre île, ce dont je ne demeure pas persuader.

Ensuite, sur les taux de "natifs" exerçant dans leur département d'origine, nous serions dans le haut du panier de la moyenne nationale.... Est ce suffisant ? chacun jugera.

Comparer avec le réunionnais, le résident du val de marne (pour des questions de coût), qui bosse dans le 75, ou le frontalier du maine et loire qui bosse dans une collectivité de loire atlantique, est ce que cela a vraiment du sens ? Chacun jugera.

92.Posté par le congo chez tintin le 28/02/2011 12:17
b[La preference regionale est inconstitutionnelle
vendredi 29 septembre 2006
Temoignages a publié en mars 2005, une analyse d’andré Oraison (professeur de Droit public à l’Université de La Réunion) sur l’insconstitutionalité de la preference regionale, suite a la "révision" de l’article 74 de la constitution en mars 2003. [1]
]b
extraits : [(La tendance à la généralisation du principe contestable de la “discrimination positive" dans une partie de la France ultramarine

(...)

Ce principe discriminatoire à valeur constitutionnelle a toutefois un champ d’application bien déterminé. Conformément à l’article 74 de la Constitution, il ne peut pas s’appliquer dans n’importe quelle collectivité territoriale ultramarine mais uniquement dans les collectivités d’Outre-mer (C.O.M.). C’est dire déjà a contrario qu’il b[n’est pas applicable dans les D.O.M. en général [*et à La Réunion en particulier !*]
]b
(...)

I . Les mesures prises pour assurer la protection de l’emploi local (...) Au niveau des principes, ces diverses dispositions législatives nous paraissent tout à fait condamnables[. Elles constituent des atteintes manifestes au droit au travail et à la liberté d’aller et venir ou liberté des communications dès lors qu’elles visent à exclure des personnes en fonction de leur provenance géographique.]b

(...)

Pourtant, la concrétisation du principe de la "préférence régionale" est aujourd’hui saluée par l’ensemble de la classe politique polynésienne.

(...)

Après avoir été introduit à titre exceptionnel en Nouvelle-Calédonie en 1998, voici qu’il est maintenant étendu à la Polynésie française en 2004. Il est en outre déjà programmé pour 2005 dans le projet de loi organique concernant la future C.O.M.-D.A. de Saint-Barthélemy qui a fait sécession de la Guadeloupe lors de la consultation populaire du 7 décembre 2003.

(....)

b[La répétition de ces exemples démontre que le principe de la "préférence régionale" est destructeur de la démocratique française et de la cohésion sociale dans un État moderne. )]
]b
Un petit rappel qui reste hélas d’actualité lorsque :
le parti socialite propose "Une charte de l’embauche locale"

L’ancien secretaire de la CGTR explique en 2004 :

" savoir que les Réunionnais, aujourd’hui et depuis longtemps, dans leur ensemble sont victimes d’une “préférence” extérieure, et plus précisément la préférence européenne et métropolitaine C’est cela le vrai problème."

le collectif observatoire des prix et des revenus parle le 27 avril 2006, de lutter contre les inégalités identitaires (et non pas lutter contre les inégalités sociales).

Pourtant dans la fonction publique d Etat, au 31 décembre 2002, parmi les 1 620 000 titulaires civils nés en métropole ou dans les DOMTOM, 44 % travaillaient dans le département où ils sont nés et 56 % dans un autre département. b[Tandis que 70 % des Réunionnais travaillent chez eux, 27 % seulement des Ariégeois sont dans ce cas. [2]
]b
la mobilité dans les services publics à la reunion

en 2002/2003 :

70% des reunionnais recrutés dans la fonction publique sont mutés à la Réunion
Le taux de natifs dans les effectifs de la fonction publique à la Réunion est compris entre 49 et 59,5%
81.8 % des retraites de la fonction publique natifs de la reunion sont domiciliés à la Réunion
le nombre de retraités de la fonction publique domiciliés à la reunion : 8758 dont 6379 natifs (73%) et 2379 non natifs (27%)

[1] ART 74, Alinéa 10 : des mesures justifiées par les nécessités locales peuvent être prises par la collectivité en faveur de sa population, en matière d’accès à l’emploi, de droit d’établissement pour l’exercice d’une activité professionnelle ou de protection du patrimoine foncier

[2] source : ministere de la fonc tion publique,


http://www.aid97400.lautre.net/spip.php?article6



En 1999, le conseil régional de Bretagne (qui était alors à majorité RPR) a conditionné certaines aides à la naissance dans la région, au fait d'être né en Bretagne ou d'y résider depuis plus de deux ans. Pour l'hebdomadaire Charlie-Hebdo, il s'agit d'une mesure de « préférence régionale » visant à satisfaire les nationalistes bretons, assimilable à la « préférence nationale du FN »13. Le 20 septembre 1999, à Nantes, les unions départementales Force ouvrière des Côtes-d'Armor, du Finistère, d'Ille-et-Vilaine, de Loire-Atlantique, de Maine-et-Loire, de Mayenne, du Morbihan, de Sarthe et de Vendée se sont également prononcées contre « les mesures discriminatoires de "préférence régionale" adoptées par le Conseil Régional de Bretagne »1





Puisque les gauchiottes de la CGTR et de Charlie hebdo nous disent que préférence régionale= Front National, aucune raison de ne pas les croire sur parole....à moins qu'ils n'aient aussi qu'un seul neurone ???

91.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/02/2011 10:25
boyer,
lis entièrement ce que j'écris (pas d'affectation sur un premier poste à la Réunion...), ensuite on en rediscute.

90.Posté par chikun le 28/02/2011 08:35
Boyer, tu es parfait sur ce coup là.
T'as bien mouché la perlouze.

"ILs faut arrter de delirer un coup sur la preference regionale et le lendemain faire la vierge effarouchée sur le clientelisme. VLODY, FRUTEAU et GONTHIER n'ont aucune credibilité là dessus. En instrumentalisant ces questions de facon cynique ils montrent combien ils sont MINABLES. "

Tu remontes dans mon estime.
E n France les socialistes font venir des étrangers-pas des français- dans leurs villes pour conserver le pouvoir et à la réunion ils se la jouent identitaires. les fossoyeurs de la France sont incohérents entre eux.

89.Posté par palaxsa le 28/02/2011 07:25
zorro et citoyen mange un roche

88.Posté par boyer le 28/02/2011 07:06
86.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/02/2011 23:38
post 80,
qu'attends tu pour dénoncer le système existant dans l'EN ? (les 1000 points attribués aux créoles)



ben justement tu refuses de comprendre ce qui t'es expliqué depuis longtemps: L'egalité des chances est la meme dans le recrutement NATIONAL et aujourd'hui c'est rare.

Je connais des bougs 100% creoles depuis 10 generations , bac+5 en economie qui ont renoncé a regarder les offres d'emploi locale depuis qu'ils ont vu un fils a papa diplomés des staps les griller a un concours de comptabilité à la CCIR. Ce constat tous les jeunes le font: a la reunion: le colonat vient a peiine d'etre aboli et a la reunion si t'a pas asservi à un politicien, un piston , t'as aucune chance .

Nicolas , t'es marrant avec ton urgence du chomage. Il y a des gens qui revent de DIGNITE. On dirait que la celebration de la liberté du 20 decembre releve simplement du folklore pour toi. Ces jeunes preferent un concours national avec 7% de chance de reussite plutot qu'un concours local avec zero %.

ILs faut arrter de delirer un coup sur la preference regionale et le lendemain faire la vierge effarouchée sur le clientelisme. VLODY, FRUTEAU et GONTHIER n'ont aucune credibilité là dessus. En instrumentalisant ces questions de facon cynique ils montrent combien ils sont MINABLES.

87.Posté par le congo chez tintin le 28/02/2011 05:51
80.
la france n'étant pas une région, on ne peut mettre dans le même sac, préférence régionale et préférence nationale.. ça je te l'ai déjà expliqué en long, large, travers..mais bon, quand ça veut pas rentrer dans ton neurone, ça rentre pas !


------------------------------------------------------

Ai je seulement évoqué la préférence nationale sur ce post ?


retourne chercher tes blasons et ta boussole (...)

86.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/02/2011 23:38
post 80,
qu'attends tu pour dénoncer le système existant dans l'EN ? (les 1000 points attribués aux créoles)
qu'attends tu pour dénoncer le système existant en Nouvelle Calédonie ? (la préférence régionale instituée dans l'emploi public)
qu'attends tu pour dénoncer ici ou là dans les régions françaises, la sur représentation éventuelle de régionaux dans les emplois publics ?? (aie le courage d'aller dire aux syndicats corses, que la préférence régionale est une aberration...)

Encore une fois, posons un principe simple, celui de la mesure du taux de 974 dans l'emploi local. il suffit pour cela d'utiliser les DUP pour le privé, et les données des services RH de la fonction publique et assimilés. La mesure déterminée par catégorie socio professionnelle, permettrait en outre de mettre un terme à nos discussions sur la préférence régionale.

Que l' on ne vienne pas m'opposer l'impossibilité de statistique "ethnique", car cette mesure ne peut revêtir ce qualificatif, alors que le droit du travail français, consacre pour les entreprises de plus de 300 salariés, l'obligation de ventiler les effectifs selon leur nationalité.

Pour terminer, le président a rappelé son attachement à voir les natifs occupés des fonctions dans leur département, le cumulard didier robert a proposé que ce principe soit appliqué sur l'ensemble du territoire national. aucun d'entre eux n'a proposé l'étape préalable que constitue la mise en place de la mesure, préalable indispensable à toute action et/ou discours "populiste".

N'oublions pas toutefois, que l'emploi public ne constitue pas la panacée au chômage des DOM et à la Réunion en particulier, mais son utilisation dans un contexte de préférence régionale, aurait une vertu démonstrative plus que "curative". et c'est bien là le moins que l'on puisse attendre de l'Etat.

85.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/02/2011 23:28
80.
la france n'étant pas une région, on ne peut mettre dans le même sac, préférence régionale et préférence nationale.. ça je te l'ai déjà expliqué en long, large, travers..mais bon, quand ça veut pas rentrer dans ton neurone, ça rentre pas !

84.Posté par touriste le 27/02/2011 21:55
la seule coherence de nos elus corrompus est leur voeux de generaliser les recrutements à la tete preferées. que les emplois verts distribués aux assos deviennent la norme

83.Posté par macadam cowboy le 27/02/2011 20:56
post 82 mon pauvre citoyen...si on devait attendre que des lumières de ton espèce se bougent pour changer quoi que ce soit dans ce qui existe..." dans le système actuel "...comme tu dis si doctement , on serait encore à quatre pattes en train de manger de la viande crue avec les doigts en poussant des cris au fond d'une caverne...de toutes façons ton " pipeau " est gros comme une maison , t'es un fonx retraité qui profite de la sur-rèm et tu viens ici avec tes gros sabots essayer de démontrer que ce système de Me.de est une fatalité biblique à laquelle on ne peut échapper...à cause de...l'ordinateur ? LoL !

82.Posté par citoyen le 27/02/2011 19:09
J'ajoute, pour macadam cowboy, que l'idée d'un fonds local pour reverser 300 € à tous ou aux smicards ou rmistes est politiquement irréaliste: dans le contexte actuel, toute économie faite sur le dos de fonctionnaires sera gardée par l'Etat qui cherche à faire des économies sur tout.

S'il récupère quelques millions, ça ne va pas être pour les redistribuer... Faut pas rêver...

81.Posté par citoyen le 27/02/2011 19:02
47.Posté par macadam cowboy le 26/02/2011 11:14

- si on peut "jouer" agir sur les règles publiques et donc limiter la surém, comment on fait pour le secteur privé qui est libre de payer les gens comme il veut sous réserve bien sûr de respecter les minima ?

- je me répète, mais: règle de base de la comptabilité publique de non affectation des recettes publiques à des dépenses: l'histoire du fonds local pour verser 300 € à tout le monde ou les smicars n'est donc pas envisageable dans le système actuel...

Je t'ai connu meilleur dans le raisonnement macadam... ;-)

Je crois utile de préciser pour mes posts précédents que la motivation pour aller en métropole n'est pas forcément pécuniaire: car cela permet à de nombreux réunionnais et réunionnaises de travailler tout simplement, vivrre autrement, profiter d'opportunités qui n'existent pas ici..

Ne pas oublier que si un certain nombre de réunionnais veut révenir sur l'île, d'autres ne le veulent pas et se sont parfaitement adaptés à la métropole...

Aussi réduire le débat à "les zoreils viennent profiter du soleil et de la surém" et les pauvres réunionnais sont arnaqués parce qu'ils perdent la surém en allant en métropole est quand même un peu simpliste....

80.Posté par le congo chez tintin le 27/02/2011 17:28
post 78 interressante ta théorie du solde migratoire favorable...congo !...donc selon toi ; le fait qu'il y ait plus de réunionnais en métrople que de métros à la réunion priverait les réunionnais de tout droit à une identité régionale et donc à une forme de préférence régionale ?...mais bon sang , c'est bien sûr !

--------------------------------

Tout d'abord ce n'est pas "ma" théorie, juste le rappel de quelques chiffres réels pour poser le cadre.

Je n'ai pas parlé de privation d'identité (quel rapport avec le schmilbik ?), mais je dis qu'on est TRÈS largement gagnant dans les échanges de migrants avec la métropole !


Donc si on prétend se réserver les boulots entre natifs ici, il sera absolument normal que les métros réagissent chez eux et appliquent la préférence gauloise en demandant aux réunionnais d'aller chercher du boulot chez eux...et on y sera largement perdant !!!

Quand une région trouve son compte à envoyer près de 200 000 de ses enfants faire leur vie en métropole, elle n'a pas à la ramener si 30 000 métros font le chemin inverse, à moins d'avoir une mentalité de maquereau !

Pour quelle raison les métros devraient ils accepter que 200 000 réunionnais viennent travailler sur leur sol s'il n'y a même pas un semblant de minimum de réciprocité ???


Identité régionale, ou autre... donnant droit à une préférence ou la discrimination positive= NON , par principe...et ceci qu'il y ait un solde migratoire positif ou négatif..peu importe !


Ni ici, ni pour les corses, les basques et les transsexuels, les harkis ou les colons du 93 dont les ancêtres auraient connu la colonisation...je suis allergique aux communautarismes, aux préférences en tous genres et aux discriminations positives ou négatives !


Si la Réunion veut réserver ses emplois à ses enfants, qu'elle le fasse...en état souverain , avec son pognon ..toute seule comme une grande à la Mauricienne et qu'elle s'auto finance son parc !


Dans le cadre actuel d'appartenance à la république française, cette exigence de préférence selon des critères de réyonité est non seulement incompatible...elle est malsaine et nauséabonde !

79.Posté par macadam cowboy le 27/02/2011 14:35
post 78 interressante ta théorie du solde migratoire favorable...congo !...donc selon toi ; le fait qu'il y ait plus de réunionnais en métrople que de métros à la réunion priverait les réunionnais de tout droit à une identité régionale et donc à une forme de préférence régionale ?...mais bon sang , c'est bien sûr !
au fait , il ya combien d'antillais en métropole , de corses ? ou de catalans de bretons et de basques hors de leur région d'origine ? dans toute ces régions le " solde migratoire " est encore pire qu'à la réunion !
tu devrais d'urgence prendre ton bâton de pélerin et aller donner des conférences dans ces régions pour leur expliquer , vu le " déficit migratoire " qui les caractérise , à quel point leurs positions sur la langue , la culture , l'identité ou la préférence régionale sont injustifiables....LoL !

78.Posté par le congo chez tintin le 27/02/2011 09:01
Pour terminer, 200 000 réunionnais en france hexagonale, représentent globalement 0,30% de la dite population.


--------------------------------------------------

je l'attendais ce calcul tordu....il en a mis du temps à sortir !

On peut aussi dire que si la métropole absorbe un quart de la population réyoné...en retour la réunion doit accueillir quinze millions de gaulois !


Je m'en tiens à un réyoné= un métro, et un solde migratoire très largement favorable pour l’île avec plus de 170 000 personnes en moins ici !


Dans ces conditions, pleurer que les personnes qui nous offrent de gros morceaux de gâteau mangent quelques miettes est malvenu.

77.Posté par le congo chez tintin le 27/02/2011 08:43
.
..Vous croyez forcement ? que quelqu'un qui n'est pas du Congo , connait bien la faunes et la flores de ce pays comme les crocodiles, les boas, les tortues, les singes, et les antilopes,....?..


---------------------------------------------

Si vous saviez combien de vrais parisiens ne sont jamais montés à la tour Eiffel....

76.Posté par Tapcal Reunion le 27/02/2011 08:10
"Bref, il ne suffit pas de regretter la domination métropolitaine dans les recrutements publics. Dépassant les indignations faciles face à des promesses présidentielles non tenues, les élites locales auraient intérêt à renoncer à toute hypocrisie sur le sujet pour davantage préparer les jeunes de l'île à affronter des concours qu'elles savent incontournables" (L'Humeur de Thierry Durigneux - Le Quotidien du 26/02/11).

Le vrai enjeu est là et tout à fait réalisable.
La preuve, pour un concours national avec des épreuves dont les sujets ne concernaient aucunement La Réunion, il y a eu 3 créoles sur 17 admis, soit 17% de locaux (alors que La Réunion ne représente que 1,30% de la population française)

De plus, au classement de ce concours, celui qui est arrivé en premier est réunionnais.

Alor, kréol, arèt plèr dési !! Nout' tout' lé kapab !! Pa besoin piston "préférence régionale"

Na i jour i appelle demain. Na in jour nora in ot concours. Prépare azot !!


75.Posté par laluno le 26/02/2011 23:24
--------------------------------------
Quelle logique implacable !

Et pour le musée de l'esclavage on "embauche" des esclaves ? Un boucher comme gardien du parc de la villette, des anciens combattants pour bosser au ministère des anciens combattants, des marmailles au ministère de la jeunesse... des gaulois pour bosser au parc astérix et des yankees pour eurodisney ?
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

: Ne confondez point les minauderies, la grimace, les petits coins de bouche relevés, les petits becs ..
.
..Vous croyez forcement ? que quelqu'un qui n'est pas du Congo , connait bien la faunes et la flores de ce pays comme les crocodiles, les boas, les tortues, les singes, et les antilopes,....?..

74.Posté par MOI du Tampon Quelle honte!!! le 26/02/2011 22:52
Trop fort, rien que la gauche pour dire choses pareilles. Vlody et Fruteau lé endémique zot. Le parc est National et les employés lé local. Qu'elle honte!!!! Bien sûr qui faut embaucher localement, mais surtout sur les compétences, si un zoreil na bout temps que lé ici lu na le droit d'être embauché. Zot y veut la révolte??? l'indépendance ??? l'injustice???? Si ça c'est un argument pou PAS VOTE SOCIALISTE zot la bien réussit zot politique faussement sociale et vraiment raciste. Couillons de marmailles si zot y réfléchissait c'est bien le gouvernement Français qui paye a surtout le ti prof absent du Collège du Tampon. et zot prétendu préférence régionale sur ce dossier et ces postes zot raisonnement lé a terre. Dehors lé couillons, préférence aux compétents.

73.Posté par metencor le 26/02/2011 22:18
"Alors que la désignation d’une Directrice réunionnaise devrait être confirmée pour le Parc National, le Conseil général se félicite de cette évolution favorable donnée à l’emploi de cadres réunionnais au sein de l’administration".

Le nomination de la directrice adjointe serait la pire chose qui soit, ce n'est qu'une ambitieuse qui se drape de vertu environnementaliste. Elle n'a pas cessé de glisser des peaux de bananes à l'ancien directeur pour le faire échouer et grâce à ces appuis politiques, puiqu'elle mange à tout les ratliers et n'a pas peur de se renier, elle y a réussi. Tout le monde vente ces compétences, mais c'est la moindre des choses de connaitre l'environnement réunionnais quand on a toujours travaillé dans le secteur de l'environnement et uniquement à La Réunion. Elle n'a aucune vision, elle n'a aucune organisation, elle part dans tous les sens, brasse beaucoup d'air et ne connait rien au fonctionnement d'un tel établissement. Mais bon j'entends déjà crier les bien-pensants. Nous en reparlerons dans quelque temps.

72.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/02/2011 22:08
pour les défenseurs du caractère national des concours, rappelons leur que dans l'EN, les fonctionnaires réunionnais bénéficient d'un avantage en raison du caractère "réunionnais" de leur personne.
Ainsi, ceux qui se posent la question de savoir ce qu'est un réunionnais, peuvent se référer aux dispositons applicables dans l'EN pour les mutations, et les points supplémentaires que confère aux "réunionnais", ce caractère.

Ensuite, rappelons une position simple : l'emploi public est un outil. Utilisons le localement pour pourvoir à l'emploi de réunionnais au sens reconnu par les textes en vigueur tels qu'ils sont appliqués depuis quelques décennies, sans que l'on ait vu d'ailleurs depuis, les défenseurs "aveugles" de l'égalité républicaine s'en émouvoir outre mesure.

Rappelons pour finir que l'emploi dans le privé, l'employeur embauche qui bon lui semble selon des critères qui lui sont propres.

Pour terminer, 200 000 réunionnais en france hexagonale, représentent globalement 0,30% de la dite population.

Si l'on ramenait ce pourcentage à l'effectif de "zorey" à la Réunion, cela donnerait 2 400 zorey à la Réunion...

comme je l'ai déjà écrit, qu'est ce qui empêche la misère de France Hexagonale de venir s'installer sous nos lattitudes...et de réclamer boulots précaires en mairie, logements sociaux etc..etc.. il s'en trouverait certainement parmi ceux là alors, à déconseiller à leurs compatriotes de venir vivre leur misère au soleil (sans parler de coûter à la solidarité nationale et départementale) à coup sûr..et comprendraient encore moins que l'on puisse avoir un solde migratoire dans la fonction publique, sur un certain nombre de postes, en total incohérence avec la situation de l'emploi et des qualifications localement, mais surtout avec le discours de nout' bon président..

les concours locaux de la fonction publique doivent être ouverts à tous, les affectations sur un premier poste ne peuvent être locales, et les affectations par voie de mutation doivent être attribuées préférentiellement aux réunionnais partis et qui ont la volonté de revenir, l'affectation de non réunionnais au sens retenu par la fonction publique, devant demeurer l'exceptionpar absence de candidatures réunionnaises.

71.Posté par zorro le 26/02/2011 21:24
Au fait, un Réunonnais, qu'est-ce-que c'est?
Quelqu'un qui est né ici?
Plein de gens n'ont séjourné à la Réunion que le temps d'y naitre.
Ca n'en fait pas des Réunionnais pour autant.
Quelqu'un qui a l'apparence ou l'accent de la Réunion?
Blanc, noir, jaune ou autre, les Réunionnais n'ont pas d'apparence suffisamment marquée pour etre discriminante.
L'accent, c'est pareil, et en plus, il est facile à imiter.
Si on suit les socialistes et qu'on veut vraiment appliquer la "préférence régionale", il nous faudra avant tout déterminer ce qui fait un Réunionnais sur une base multicritères et forcément complexe.
Une fois ceci fait, nous devrons appliquer les bonnes vieilles recettes.
En meme temps que l'interdiction d'accès aux emplois publics, le port de l'étoile jaune ou du brassard à étoile bleue s'imposera ainsi que le tampon "ZOREIL" sur les cartes d'identité.

70.Posté par SEVERIN le 26/02/2011 20:18
On est complètement déconnecté de la réalité,je suis pas un témoin de Géopha,réveillez-vous mes frères.Les dirigeants de la France nous le met dans le trou du cul leurs échecs,ils se font un salaire mirambolant et ils s'embrelant pas une.

69.Posté par chikun le 26/02/2011 20:16
cher congo, tu as mon adresse mail ? yves.Remore@gmail.com

68.Posté par le congo chez tintin le 26/02/2011 19:18
Allez les gauchiasses wacistes, on reprend tous en coeur avec Eric Cartman le tube "minorities", vous reste plus qu'à créoliser la chanson !!!



http://www.dailymotion.com/video/xbao2g_cartman-minorites_fun

67.Posté par Robh le 26/02/2011 18:25
Et ben dis donc la gauche réunionnaise, écolos inclus, nous remet çà une fois de fois de plus, arretez çà tourne à l intolérance çà sent des vieux relans de conneries dit par des petits d esprits
allé ciao bonsoir!!!!

66.Posté par chikun le 26/02/2011 18:23
Zot lé frensé kenti arenz azot.
Zot lé rénioné kenti arenz azot.
Le discours pourri de certains politiques est un appel au racisme et à la xénophobie.

65.Posté par chikun le 26/02/2011 18:18
S'en prendre aux zoreys à la réunion est une chose , une chose malsaine
S'en prendre aussi aux zoreys en France et les traiter de racistes, de françaidesouche, de blanc, est le symbole même des antiracistes qui n'aiment pas le blanc.
S'émouvoir de cette pensée perverse vous catalogue comme facho, raciste, etc...
L'indignation de certains politiques est programmée ,rectiligne , sur voie et sens uniques.
Ils nous font bien comprendre que : Péyi là sé ta nous, sé pa ta yo’’ (Ce pays est à nous pas à vous).

Ce genre d’aveuglement, d’organisations et de politiques ‘’ à sens unique, qui ne s’offusquent, qu’ à sens unique ‘’ crée plus de rancœurs voir de racisme qu’on ne saurait imaginer.
Y a-t-il des gens sensés sur zinfos ? :)

64.Posté par le congo chez tintin le 26/02/2011 18:02
Il est tout a fait normal qu'on embauche un péi pour le Parc National de l'ile.....Comme il serait normal par exemple: qu'on embauche un pyrénéen pour le parc des Pyrénées ..


---------------------------------------
Quelle logique implacable !

Et pour le musée de l'esclavage on "embauche" des esclaves ? Un boucher comme gardien du parc de la villette, des anciens combattants pour bosser au ministère des anciens combattants, des marmailles au ministère de la jeunesse... des gaulois pour bosser au parc astérix et des yankees pour eurodisney ?

63.Posté par le congo chez tintin le 26/02/2011 17:51
c'est vrai que l'emploi local doit etre privilégié. Dans toutes les régions en France ca se passe comme ca! et n'en parlons plus en Corse ou aux Antilles....

------------------------------------

FAUX !

mensonge, désinformation, bêtise ou fantasme....qu'est ce qui te pousse à écrire des choses fausses ???

62.Posté par MAIN-TROUER le 26/02/2011 16:24
J'avais oublié de vous dire : lavé et repassé bien les tabliers , car nassima , vous et le reste de votre majorité ,vous allez bientot les rendre

61.Posté par MAIN-TROUER le 26/02/2011 16:21
Vous et mr fruteau , arreté d'envoyer les jeunes dans la rue pour défendre vos postes de vice-présidents et peut-ètre passeront-ils des concours qu'ils gagneront et qu'ils auront les emplois qui se trouvent sur l'ile ! et puis arretez de craché sur la FRANCE qui vous nourrit et qui vous paye . AU faites ; BONNE DEFAITES A TOUS LES DEUX

60.Posté par fabrice le 26/02/2011 15:30
Assurément, le problème global posé par Vlody et Fruteau n’est pas anecdotique : c’est une vraie question de fond. Mais, dans ce cas précis, l’obstacle est bien ce label de parc “national” qui nous oblige à suivre des règles de recrutement “nationales”. Le parc a pourtant réussi à le contourner, à force de négociations, en recrutant localement une vingtaine d’agents patrimoniaux, il y a peu, bénéficiant d’une sorte de dérogation alors que le concours, là aussi, aurait dû être national. Un coup d’œil sur l’organigramme complet du Parc ne laisse guère planer de doute sur la “réunionnité” des effectifs : on y trouve des Bègue, Grondin, Fontaine, Virassamy, Louise, Mardaye, Vidot… et pas forcément aux fonctions les plus subalternes. La nouvelle directrice elle-même est désormais réunionnaise, avec le nom le plus réunionnais qui soit : Marylène Hoarau. Eric Fruteau et Jean-Jacques Vlody ne manquent pas de s’en féliciter dès les premières lignes de leur communiqué. Et ils montrent tout de suite leurs intentions politiciennes démago : “Cette candidature (celle de Marylène Hoarau, NDLR) avait été soutenue par la présidente du conseil général et les élus à différentes reprises”, écrivent-ils. Sans doute, mais ils ne criaient pas bien fort, lorsque la dame Hoarau était en mauvaise posture. Celui qui lui a sauvé la mise est le président du parc, Daniel Gonthier. Évidemment, Vlody et Fruteau se gardent bien d’apporter cette précision : Gonthier est dans l’autre camp politique


59.Posté par fabrice le 26/02/2011 15:26
c'est vraiment l'hopital qui se fout de la charite!

58.Posté par noe974 le 26/02/2011 15:13
Pour le Parc National , on ne devrait pas prendre les Réunionnais ...ils connaissent trop la forêt ...
Ils vont tuer les tangues , couper les palmistes , ramasser les plantes de tisane , pêcher les chevaquines , les truites , les anguilles ..détruire les nids de guêpes ....pour arrondir la fin du mois ...ti bizeness !

Un métro est plus respectable ...il ne mange pas ces mets là .

57.Posté par EDITO JIR 26 -02-11 . A lire...tres interessant! le 26/02/2011 15:12
auvres gardes moniteurs. En posant pour la photo, mardi dernier au tribunal de Champ-Fleuri, ces 17 jeunes gens et jeunes filles ne pensaient assurément pas être l’objet d’une récupération politique un brin gros doigt. Ce jour-là, ils prêtaient serment puisqu’ils sont désormais habilités à dresser des procès-verbaux en cas d’infractions aux règles du parc national. Ils s’appellent Rivière, Le Padellec, Lefort, Zitte, Ridoux, Hollinger, Durand… Et disons-le tout net, sur la photo, ils sont blancs de peau. Les commentaires ont donc commencé à affluer sur le thème tant attendu de la préférence régionale. Pourquoi serait-on allé chercher des gens de l’extérieur pour protéger la forêt réunionnaise ? La polémique aurait pu faire long feu si deux élus en campagne électorale ne s’étaient fendus d’un communiqué, hier. Le communiste Eric Fruteau et le socialiste Jean-Jacques Vlody qualifient “l’emploi des Réunionnais” de “priorité collective”, point sur lequel on ne saurait leur donner tort. Et ils s’émeuvent donc de “l’installation” de ces 17 agents “recrutés suite à un concours national (pour lequel les élus locaux s’étaient battus en vain pour obtenir un concours local) qui semble s’être conclu par la réussite d’un seul Réunionnais”. Et d’ajouter que “les modalités de recrutement de ces agents nouvellement nommés sont en totale contradiction” avec les discours présidentiels qui font la promotion de l’endogène, pour résumer. L’ennui, c’est que, selon nos informations, au moins trois de ces agents sont natifs de la Réunion, que plusieurs autres sont employés par le parc national depuis plusieurs années (et ont donc vraisemblablement “leurs intérêts moraux et matériels à la Réunion” selon la définition que faisait le PCR du Réunionnais par le passé). Et que nous avions interrogé l’une d’entre elles, dans le JIR, qui expliquait qu’elle était venue faire ses études à la Réunion, y décrochant son diplôme en 2007, ce qui n’en fait pas tout à fait une “fraîchement débarquée”. Assurément, le problème global posé par Vlody et Fruteau n’est pas anecdotique : c’est une vraie question de fond. Mais, dans ce cas précis, l’obstacle est bien ce label de parc “national” qui nous oblige à suivre des règles de recrutement “nationales”. Le parc a pourtant réussi à le contourner, à force de négociations, en recrutant localement une vingtaine d’agents patrimoniaux, il y a peu, bénéficiant d’une sorte de dérogation alors que le concours, là aussi, aurait dû être national. Un coup d’œil sur l’organigramme complet du Parc ne laisse guère planer de doute sur la “réunionnité” des effectifs : on y trouve des Bègue, Grondin, Fontaine, Virassamy, Louise, Mardaye, Vidot… et pas forcément aux fonctions les plus subalternes. La nouvelle directrice elle-même est désormais réunionnaise, avec le nom le plus réunionnais qui soit : Marylène Hoarau. Eric Fruteau et Jean-Jacques Vlody ne manquent pas de s’en féliciter dès les premières lignes de leur communiqué. Et ils montrent tout de suite leurs intentions politiciennes démago : “Cette candidature (celle de Marylène Hoarau, NDLR) avait été soutenue par la présidente du conseil général et les élus à différentes reprises”, écrivent-ils. Sans doute, mais ils ne criaient pas bien fort, lorsque la dame Hoarau était en mauvaise posture. Celui qui lui a sauvé la mise est le président du parc, Daniel Gonthier. Évidemment, Vlody et Fruteau se gardent bien d’apporter cette précision : Gonthier est dans l’autre camp politique

David Chassagne

56.Posté par laluno le 26/02/2011 14:39
Il est tout a fait normal qu'on embauche un péi pour le Parc National de l'ile.....Comme il serait normal par exemple: qu'on embauche un pyrénéen pour le parc des Pyrénées ..

55.Posté par jjacques le 26/02/2011 13:45
vu la situation du chomage a La Réunion sans faire de discrimination c'est vrai que l'emploi local doit etre privilégié. Dans toutes les régions en France ca se passe comme ca! et n'en parlons plus en Corse ou aux Antilles.... alors il faut assumer ce debat et offrir toutes les chances à nos jeunes qui ne doivent plus voir passer les emplois sous leur nez sans rien dire!

54.Posté par Cambodge le 26/02/2011 13:19
Si ce n'est pas des réunionnais, ce sont qui les employés actuels?!

53.Posté par chikun le 26/02/2011 12:22
Les xénophobes "péi" sont de sortie, de sortie au parc NATIONAL. Quelle mentalité ! c'est à pleurer.

52.Posté par Untel le 26/02/2011 11:59
Et si ces recrutements n'étaient que le dessus de l'iceberg ? Il faudrait faire l'inventaire du nombre de réunionnais qui ont été embauchés depuis la création du Parc et surtout les postes qu'ils occupent. Il faut évidemment faire abstraction du poste alibi.

51.Posté par joseph naminzo le 26/02/2011 11:46
bonjour ! bon , là mi arrive pas bien comprendre 1 réunionné sur 17 avek toutes diplomés y sorte du cursus tout les ans po gardien 1 parc y demande peut etre d'etre professeurs en biologie ou en botanique ???? ou bac + 50 ?? y fo arrete prend créole po des imbeciles , parce que si y fo prend tout le temps domoune y sorte en metropole que lé formé dans lo meme systeme é ducatif y voudrait dire noute diplomes lé pas validés !!!!

en plus est ce que néna 1 creole y travaille dande parcs en metropole ???????????? ...

50.Posté par boyer le 26/02/2011 11:34
au fait ou sont les comptes rendu de seance du conseil d'admnistration pour savoir comment nos elus et adminstratifs gerent le parc?

sont-ils uniquement une chambre d'enregistrement?
pourquoi cela est-il secret?
pourquoi refusent t-ils la transparence?
pourquoi refusent-ils de rendre des comptes à la population?

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales