Sport

Elvina Vidot, championne handisport, à La Réunion pour le Pandathlon


Photo: pandathlonreunion.re
Photo: pandathlonreunion.re
À 20 ans, Elvina Vidot est vice-championne d'Europe d'athlétisme, en master de Droit des affaires à Paris et non-voyante. Après sa victoire aux championnats d'Europe sur l'épreuve des 100 mètres à Swansea au Pays de Galles, la Dionysienne rentre à La Réunion pour les vacances mais aussi pour parrainer le Pandathlon 2014 ce weekend. "Ça fait du bien d'être chez moi, de voir tout le monde et de pouvoir souffler", avoue-t-elle.

Son histoire, on peut s'en inspirer. Tout commence à l'âge de 10 ans, lorsque la jeune fille découvre qu'elle souffre de glaucome, une maladie dégénérative du nerf optique. "Je commençais à perdre la vue et je ressentais une tension dans les yeux, raconte-t-elle, c'est à cause de cette tension qu'on m'a interdit le sport qui, en cas de chute, pourrait aggraver la maladie".

"Quand j'ai perdu toute ma vue, je n'avais plus rien à perdre, donc j'ai testé plein de sports différents"

Elle dit n'avoir jamais trop aimé le sport étant petite, mais que c'est "en voyant les autres faire" qu'elle a réalisé qu'elle ne pouvait plus faire comme eux. "Quand j'ai perdu toute ma vue, je n'avais plus rien à perdre, donc j'ai testé plein de sports différents". La natation, le tir à l'arc, l'escalade... Elvina Vidot a tout essayé avant de rencontrer un ami en première année de droit qui faisait de l'athlétisme. "J'ai commencé à en faire et j'ai adoré".

Après avoir terminé huitième aux championnats du monde l'année dernière, c'est la deuxième place qu'elle décroche cette année en Europe. "C'était magique. Même si on se doutait que j'allais avoir une médaille, on ne sait jamais ce que ça fait vraiment", explique-t-elle. La prochaine étape : les championnats du monde en 2015 et les Jeux Paralympiques de Rio en 2016. "Le niveau international progresse tout les ans donc mon but est de progresser au même rythme que les autres, en espérant y arriver".

Car la jeune Réunionnaise pratique aussi le 200 mètres et le saut en hauteur. "Je pense avoir le niveau en 200 mètres", affirme-t-elle malgré son élimination due à une chute à 50 cm de la fin.

Mais pour le moment, il s'agit de se reposer, de profiter de son île et de parrainer le Pandathlon ce week-end. "Ça m'a vraiment fait plaisir car je ne m'y attendais pas. La randonnée c'est important à La Réunion, d'un point de vue touristique. C'est ce qui est le plus connu ici. Ça permet aussi de s'aérer et de respirer l'air pur".
Lundi 8 Septembre 2014 - 14:43
SH
Lu 828 fois




1.Posté par noe le 08/09/2014 17:40
Félicitation pour cette grande championne qui nous montre ici , qu'on peut tj réussir si on a la volonté !

2.Posté par yabos le 09/09/2014 11:11
Bravo mademoiselle. Vous êtes un bel exemple pour tout le monde et pour les Réunionnais en particulier. Encore bravo pour votre courage et votre force de caractère. Je vous souhaite réussite pour vos projets.

3.Posté par justedubonsens le 09/09/2014 12:50
Je ne peux que m'associer aux autres posteurs pour féliciter cette jeune femme et saluer sa persévérance et son courage. Je vous souhaite beaucoup d'autres réussites tant sur la plan professionnel et sportif que dans votre vie privée.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales