Société

Elus verts, administrateurs de la réserve marine : "Il n'y a pas d'effet garde manger"

Jean Erpeldinger et Mélissa Cousin, élus écologistes et administrateurs de la réserve marine, ont souhaité s'exprimer dans un communiqué suite à l'annonce formulée par le ministre de l'Outre mer. Pour eux, rien ne permet aujourd'hui "d'incriminer la Réserve dans la recrudescence des attaques de requins" et expliquent pourquoi.


©Réserve naturelle marine de la Réunion
©Réserve naturelle marine de la Réunion
"Une semaine après le drame qui s'est noué sur le spot de Trois-bassins ne demeure qu'une seule certitude, un jeune homme est décédé dans des conditions choquantes et traumatisantes. Ces proches, ces amis portent un deuil douloureux, c'est à eux, aussi, que nous pensons en écrivant ce courrier et nous voulons les assurer de notre sympathie.

Seule certitude, car pour le reste, le conditionnel doit rester de mise. En particulier, aucune donnée scientifique ne peut permettre d'incriminer la Réserve Marine dans la recrudescence des attaques de requins ou d'affirmer que des prélévements massifs de requins apporteraient un surcroit de sécurité durable.

Pour commencer, par la réserve marine, tous les observateurs avisés s'accordent pour dire que bien qu'on note une légère amélioration de l'état de notre récif, elle est loin d'avoir produit des effets miraculeux. Il n'y a pas d'effet "garde-manger" qui expliquerait une présence accrue de requins bouledogues. Mieux encore, il semblerait que dans un récif de qualité optimale, ce sont d'autres types de requins, non dangereux, qui seraient observés. Rappelons que le bouledogue aime les environnements dégradés et les eaux de mauvaise qualité. Il y a, sans doute, plus à faire dans la réduction des pollutions d'origine humaine et dans une sauvegarde accrue de notre environnement.

Faut-il rappeler que les enjeux de la Réserve Marine ne se limitent pas à la protection des poissons? Derrière l'enjeu sur les poissons, c'est le récif et la santé des coraux qui sont en jeu et au-delà l'équilibre d'un système complexe qui protège les côtes de l'Ouest.

L'idée du prélèvement de requins peut paraître séduisante, elle obéit à un raisonnement simple qui voudrait qu'en éliminant des spécimens potentiellement dangereux, on offrirait un surcroit de sécurité. Sauf que là encore, nous avancerions à l'aveuglette. Les individus prélevés seront-ils les spécimens dangereux (Le requin en question n'avait pas rencontré les poseurs de balises)? A partir de quel tableau de chasse pourra-t-on proclamer que la sécurité est revenue? Qui prendra le risque de l'affirmer et de renvoyer tout le monde à l'eau?

Toutes ces questions ne pourront trouver de réponses, sans un éclairage scientifique à la hauteur. Nous sommes dans le temps des études, sachons raison garder. Il est irresponsable d'entretenir l'illusion qu'il existe des solutions faciles et rapides.

Nous, écologistes, avons déjà dit que s'il était avéré que quelques prélèvements ciblés pouvaient apporter une réponse durable à cette crise, ils devraient alors être envisagés (Monsieur Thierry Robert croit-il vraiment être le seul à choisir une vie humaine contre la vie d'un requin?). Mais ce n'est pas le cas aujourd'hui, il faut attendre les conclusions des études. Aujourd'hui, une telle décision n'a pas de sens et en entretenant la fable d'un règlement de la crise, elle pourrait être à l'origine de nouveaux drames. Il est honteux de voir des politiciens se vautrer dans une démagogie facile, mais dont les effets sont tout à fait discutables.

Nous avons pris connaissance de la position du Ministre de l'outre-mer qui diffère sensiblement des affirmations trompeuses de Thierry Robert (Il apparaît, notamment, que le retrait de son arrété municipal est motivé par des soucis de légalité). Néammoins, sa position en faveur de la pêche aux requins nous interpelle pour les raisons évoquées ci-dessus. Dans ce contexte, nous nous engageons, bien sûr, à rester vigilants et à partager notre position avec les ministres écologistes du gouvernement.

Plus que jamais, nous restons mobilisés pour trouver des solutions, qu'elles soient préventives ou qu'elles apportent une amélioration à long terme. Nous sommes à l'écoute du monde scientifique, mais, aussi, des usagers et des amoureux de la nature.

Les équipes de la Réserve Marine font un travail difficile avec une volonté de dialogue qui ne s'est jamais démentie. Alors que la menace sur la biodiversité mondiale et que la pression humaine sur l'équilibre de nos côtes n'ont jamais été aussi forte, ce travail est indispensable, notre soutien leur est acquis.

Jean Erpeldinger et Mélissa Cousin,
Elu-e-s écologistes,
Administrateurs de la Réserve Marine."
Mercredi 1 Août 2012 - 17:59
Lu 1581 fois




1.Posté par Léon Blum le 01/08/2012 18:52
Si Huguette Bello s'était présentée contre lui sur la 7ème, ce démagogue ne serait tout simplement pas député. De ce point de vue, la stratégie du PCR était la bonne. Maintenant, on va se le taper pendant 5 ans. Je dis démagogue parce que prêt à tout pour arriver à ses fins. Voeux d'anniversaire aux administrés, bus pour une campagne électorale, cinéma devant la SRPP, ...
L'heure du 1er bilan est proche !

2.Posté par magnol le 01/08/2012 18:53
Je propose que l'on donne à ces 2 guignol-e-s 2 bouées canard et qu'on les laisse dériver de Boucan à Trois-Bassins. Courageux mais pas téméraires les planqué-e-s !

3.Posté par EN 2004 pas de requins... le 01/08/2012 19:05
Lors de la création de la réserve des téudes ont été faites et pas de requins, encore moins de bouledogues.... Ils sont là !!!

4.Posté par jery van truc le 01/08/2012 19:46
bien sur que les bouledogues etaient là en 2004, ca faisait 10 ans que je saoulais tous le monde a chaque attaque pour sortir "bouledogue, bouledogue"

5.Posté par Un tien vaut mieux que 2 tu l'auras le 01/08/2012 20:23
Bon au moins avec eux le ton n'est pas puant, c'est déjà ça, ça change... Ceci dit, il faut comprendre une chose avec la réserve, qui est loin d'être la seule cause possible des attaques, c'est que l'effet réserve que beaucoup incriminent est au moins autant un effet de non- effarouchement de ces animaux qu'un effet garde-manger. C'est ce qu'expliquent les plongeurs et pêcheurs sous-marins qui eux connaissent les requins-ici bouledogues- pour les côtoyer, surtout depuis quelques années. Le savoir empirique est un savoir. Il vaut mieux un savoir empirique que pas de savoir du tout.

Cette crise aura aussi été l'occasion malheureuse de constater l'autisme de nombreux scientifiques, véritables comme auto-proclamés.

Si l'on avait écouté ceux qui vivent l'Océan au quotidien, on n'en serait pas là. Évidemment des études scientifiques sérieuses et indépendantes (ce qui n'a jamais été le cas jusqu'alors) sont indispensables pour une gestion intelligente et responsable du risque requins. Mais le principe de précaution doit s'appliquer, non pas en faveur d'animaux dangereux surnuméraires mais au profit des vies humaines.

6.Posté par tic tac tic tac le 01/08/2012 20:40
donc si je comprend bien si les requin bouledogue sont sur nos cote c ke notre eau et pa aussi propre ke sa et ke c pour sa con a fermer la plage de l'etang salé pour eau polluer.

7.Posté par Cousteau le 01/08/2012 20:56
3. En 2004 pas de requins. ...Tu crois peux être que les études sur les poissons se font en apnée avec une bouteille en plastique dans la main? Elles se font peut' être en plongée (scaphandre autonome) et d'avis de tous les plongeurs : On ne voit pas requins ou très peu de requins en plongée à la Réunion!!!!

8.Posté par Kaiinoa888@élus verts mais pas encore mures!!! le 01/08/2012 21:24
Vous ne savez pas nager? vous vous posez la question de savoir qui sont ces gens qui marchent sur l'eau?qui vont sous l'eau?encore moins à quoi sert un masque? un tuba? mieux, vous vous posez la question de savoir si le poisson papillon vole?

Alors, n'hésitez pas, il est fait pour vous "La Mer pour les NULS" disponible sur le fronts de mer, tous les jours 24H00 sur 24h00!!!

ps: Pour tout achat d'un livre il vous sera offert une paire de lunettes correcteurs défiscalisables!!!

9.Posté par Extraterrestres à Pierrot le 01/08/2012 21:53
@8....Dis donc... il y a du lourd sur zinfo !

10.Posté par Bulle paypal le 01/08/2012 22:36
@7 : il est normal que les plongeurs en bouteille ne voient que rarement les requins, d'ailleurs on recense très peu d'attaques sur des plongeurs en bouteille chaque année dans le monde... Ils n'aiment pas bien vos bulles, c'est tout de même connu. Donc si vous voulez éprouver le risque requin pour de vrai, allez donc vous allonger sur une planche de surf et ramez dans l'Ouest, pour voir, même à midi sans la moindre pluie les jours précédents, à la "bonne" saison (été), une planche équipée de ce que vous voulez et après on en rediscute, ok ?

Mais peut-être que quelques professionnels ont compris qu'il y a de la maille (sans jeu de mot) à se faire avec les requins et les sensations pour touristes ? Pourquoi pas un peu de shark feeding tant qu'on y est aussi ?

11.Posté par fundisantim le 01/08/2012 22:51
Pas d'effet garde manger? Ben quel l'effet alors? Ote les verts ,fais tourner!!!

12.Posté par M.N.S depuis 10 ans le 02/08/2012 00:57
Comment ces 2 élus enseignants qui touchent la surême et qui cumulent les fonctions à la mairie;
au TCO et dans les nébuleuses contrôlées par la mairie comme par exemple la réserve marine...
que nous n'avons jamais vu en maillot de bain " DANS OU SOUS " la mer, avant que soit créée la réserve marine jusqu'à ce jour,... ou même dans une des 4 piscines municipales de Saint-Paul,...
peuvent-ils donner un avis autorisé sur ce délicat problème posé par la proximité de la réserve avec des lieux fréquentés par les nageurs et surfeurs ???

13.Posté par bernard le 02/08/2012 07:14
il etait temps de prendre la parole !!
les conclusions des études demandées en 2011 par le ministére de l'environnement étaient bien celles d'un prélèvement controlé, donc rien de nouveau et Robert s'est appuyé là dessus, c'est tout !
par contre pas sûr que ça change grand chose dans un sens ou dans l'autre
mais demandez aux pecheurs St paul, ils ne pêchent plus le requin depuis des années....
Urgence de faire de vraies surveillances des zones aquatiques d'activités humaines
élevage de la baie de ST Paul ??? long liners et autres pêches intensives ???

14.Posté par Sam le 02/08/2012 08:50
5. Malheureusement le savoir empirique n'a rien de fiable. C'est sur la base du "savoir empirique" que se base souvent le racisme. C'est aussi lui qui, des siècles durant, fit croire que le soleil tournait autour de la Terre. La base de la science, c'est de se méfier des évidences "empiriques".

12. Que vous ne les ayez pas vu ne signifie pas qu'ils n'y étaient pas (ils peuvent ne pas aller là où vous allez, ne pas y aller quand vous y êtes ou vous pouvez ne pas les avoir reconnu parce qu'ils n'étaient pas connus avant cette histoire, pour ne citer que les possibilités les plus évidentes). Qu'ils n'y aient pas été ne signifie pas qu'ils ne sont pas compétents sur le sujet: les spécialistes des drogues sont ils tous accros au crack et à l'héroïne? Les criminologues vivent ils dans les cités où se déroulent des fusillades quotidiennement? Les experts psychologues travaillent ils tous dans un hopital psychiatrique et ont ils tous grandi dans un environnement familial propice au développement de maladies mentales?

3. Il y avait des requins en 2004 à la Réunion. Il y a même eu des attaques de requins, en 2004: une au nord de Saint-Pierre a couté sa jambe à un surfeur. Une autre près de Saint-Benoît. De plus, même à supposer qu'il n'y avait pas de requins à l'époque, une corrélation ne signifie pas une causalité. Un exemple: un baby boom a lieu et dans le même temps les financiers fuient le pays. Est ce que la fuite a provoqué le baby boom ou est ce que c'est le baby boom qui a provoqué la fuite? Ou est ce que ce sont les nouvelles mesures d'un gouvernement nouvellement élu qui a provoqué les deux? Autre exemple: vous tirez à pile ou face et juste à ce moment là quelqu'un a une crise cardiaque à côté de vous. Avez vous provoqué son attaque en tentant la chance?

15.Posté par La vigie... le 02/08/2012 09:03
@Poste12 - M.N.S depuis 10 ans

Pourquoi ces 2 élu-e-s écologistes à la mairie de Saint-Paul, Administrateurs de la Réserve Marine depuis plus de 3 ans, n'ont-ils pas encore procédé à une étude Scientifique sérieuse sur l'évolution de la vie dans cette réserve depuis sa création?

Comment peuvent-ils dire que d'autres espèces de requins, non dangereux ,sont observées alors que c'est exactement le contraire, ce sont les bouledogues qui se sont appropriés l'espace ...

Comment ces 2 enseignants ( 1 créole et 1 zoreil ) ont-ils pu écrire:
" CES proches, CES amis portent un deuil douloureux ? "
Au delà des 2 fautes d'orthographe existe-t-il un deuil joyeux ???


16.Posté par nicolas de launay de la perrière le 02/08/2012 18:17
tant que des " branlos" seront aux commandes...plus appâtés par le gain en fin de mois d'un poste au TCO... de vrais requins !

17.Posté par La vigie... le 02/08/2012 20:58
PARIS (Reuters) - L'association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) a annoncé jeudi avoir déposé plainte au tribunal de Mende (Lozère) contre José Bové pour avoir prôné de tirer sur les loups.
La plainte vise le député européen et militant altermondialiste pour "incitation à la destruction d'une espèce protégée", précise-t-elle dans un communiqué.
"Pour moi, les choses sont claires: si le loup risque d'attaquer un troupeau, la meilleure façon de faire, c'est de prendre le fusil et de tirer", avait déclaré José Bové le 17 juillet sur Radio Totem.
"Ce qui se passe dans les Alpes est absolument intenable pour les éleveurs et si cette menace risque d'arriver ici dans les Cévennes, ça va être intenable encore. Donc je ne crois pas qu'au nom de la biodiversité on doive accepter", a ajouté l'élu d'Europe Ecologie-les Verts (EELV).

Que pense E.E.L.V de cet article paru ce jour ???

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales