Faits-divers

Elle vend un bébé imaginaire sur internet et écope de six mois de prison ferme

Pour avoir escroqué une femme en lui faisant croire qu'elle était enceinte et qu'elle lui vendrait son bébé, Vanessa a été condamnée à six mois de prison.


Pour avoir joué à la mère-porteuse et profité de la détresse d'une femme, une jeune sainte-marienne a été condamnée ce mardi à six mois de prison ferme, rapporte la presse écrite.

Vanessa, absente lors de son procès, avait repéré sa victime sur un site féminin, en 2009. Alexandra*, une internaute métropolitaine désespérée de ne pas réussir à tomber enceinte, avait posté une annonce dans laquelle elle expliquait être prête à mettre le prix pour bénéficier d'une mère porteuse ou adopter l'enfant d'une femme qui n'en voulait pas.

Vanessa saute alors sur l'occasion et entre en contact avec elle. Lui faisant croire qu'elle est enceinte et qu'elle lui vendra son bébé, la jeune femme de 26 ans met alors en place une véritable escroquerie. Elle demande à sa victime de lui envoyer diverses sommes d'argent, payées en mandat cash, pour payer "les frais de grossesse". Au total, elle soutirera 7 000 euros à cette femme en mal d'enfant.

La date du terme approchant, Vanessa raconte alors à sa victime avoir vendu le bébé à quelqu'un d'autre. Secouée par cette nouvelle, Alexandra avait tenté de mettre fin à ses jours, indique encore la presse écrite. Suite à une plainte qu'elle avait déposé, l'escroc avait été rapidement identifiée.

Au cours du procès, l'avocate de la prévenue a souligné que la plaignante était elle-même hors-la-loi : acheter un bébé sur internet est illégal. Si l'argument a été entendu, la prévenue, qui était déjà connue de la justice pour des faits de vols et d'escroquerie, a été condamnée à de la prison ferme.

--
* Prénom d'emprunt
Mercredi 27 Avril 2016 - 07:54
Lu 1717 fois




1.Posté par Hugues Neau le 27/04/2016 11:08
Le pire n'est jamais décevant...

2.Posté par Zarin le 27/04/2016 11:24
Ces femmes qui ne veulent pas d’enfant

Par Tatiana Chadenat | Le 15 juillet 2014

« Je n’ai jamais voulu avoir des enfants. Et à regarder mes copines, mon choix se confirme. À côté de la joie qu’elles ressentent, il y a le manque de temps, la fatigue, les problèmes de couple. Moi, j’aime mon train-train quotidien, voyager quand je veux ou faire la grasse matinée. »

http://madame.lefigaro.fr/societe/ces-femmes-qui-veulent-pas-denfant-150714-898496

3.Posté par Tonton le 27/04/2016 16:15
La acheteuse n'a rien pris, quelle surprise.

Elle a quelle age? Quelle profession ? Sa déception ? Quel problèm psychologique ? Son désanimé préféré ? Raison médicale ?
Du (ou non du) a un avortement, un mari violent, une enfance gaché, un enseignant mal orienté ?

Ne nous laissez pas sur la faim: je veux tout savoir. Pourquoi elle a cherché d'achèter un bébé ? C'est pas important de connaitre un peu les arrières de l'histoire ?

4.Posté par Pamphlétaire le 27/04/2016 16:41
La victime qui désire ardemment un enfant devrait consulter un centre ou est pratiqué l'IVG...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales