Economie

Elle est enfin née la nouvelle société aéroportuaire

Créée officiellement le 14 juin dernier, la Société Anonyme Aéroport de la Réunion Roland-Garros a été officiellement mise en place aujourd'hui. Après un premier conseil de surveillance regroupant l'Etat, la Région la Mairie de Sainte-Maire et la CCIR, les membres du directoire ont été installés cet après-midi. Au commande, Jean-Paul Noël actuel directeur de l'Aéroport. Concrètement, pas de grand changement dans la gestion de l'aéroport de Roland-Garros mais surtout une continuité de l'engagement de l’État.


Elle est enfin née la nouvelle société aéroportuaire
 
"C'est Historique !", lâche Ibrahim Patel, nouveau président du conseil de surveillance. La Société Anonyme Aéroport de la Réunion Roland-Garros est officiellement née cet après-midi après un premier conseil de surveillance. "La Chambre de commerce et d'industrie de la Réunion a géré la concession aéroportuaire pendant 30 à 40 ans, rappelle le président de la CCIR, aujourd'hui je remercie le préfet de nous avoir fait confiance en nous donnant la gestion de cette nouvelle société aéroportuaire", ajoute-t-il.

La Société Anonyme a été mise en place dans le cadre de la réforme de mode de gestion des aéroports régionaux, engagée depuis 1999. La loi du 20 avril 2005 définit les dispositions relatives à la création de sociétés aéroportuaires pour les 11 grands aéroports régionaux que sont Nice, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Strasbourg et Montpellier et pour l'Outre-mer, la Réunion, la Martinique, la Guadeloupe et la Guyanne. L'aéroport de la Réunion est le premier à devenir société aéroportuaire en Outre-mer

"C'est l'aboutissement d'une étape, point de départ vers de nouveaux horizons. Cette évolution était nécessaire, l'Outre-mer restait dans un statut-quo alors que l'Union Européenne posait des conditions au passage en société anonyme", explique le Préfet, Michel Lalande. "Cette société anonyme est l'aboutissement d'un équilibre entre la nécessaire évolution des sociétés qui font évoluer l'aéroport et la nécessité de positionnement pour affronter les investissements futurs", précise-t-il.

Un engagement fort de l'Etat

Avec la mise en place d'une nouvelle société anonyme, on pouvait craindre légitiment un désengagement de l'Etat au sein de l'aéroport Roland-Garros. Un doute "balayé" de la main par le préfet : "L'Etat investit sur le long terme, la participation de l'Etat au capitale de la société n'est pas a discuter. Thierry Mariani (secrétaire d'Etat aux Transports) a assuré dans une lettre la présence de l'Etat au sein des sociétés aéroportuaires. De plus, je vous rappelle que nous avons signé les accords de Matignon il y a moins d'un an, accords qui prévoient des investissement sur trois à quatre ans dans l'aéroport".

La société aéroportuaire est constituée de la manière suivante : 60% pour l'Etat, 25% pour la CCIR, 10% pour la Région et 5% pour la mairie de Sainte-Marie. Quant au capital, il s'élève à 148.000 euros.

Concernant la gestion, pas de changement à attendre pour le quotidien, "la réforme n'aura pas d'incidence sur les passagers", souligne Jean-Paul Noël, nouveau président du directoire de la SA Aéroport. "Le directoire devra passer par le conseil de surveillance qui autorisera le budget, le plan d'investissement. Ce dernier aura un rôle de contrôle permanent sur la gestion", précise-t-il.

Les objectifs de la SA restent les mêmes que ceux au temps de la concession exploitée par la CCIR. Dans trois ans, l'aéroport Roland-Garros devra être capable d'accueillir l'Airbus A380, ce qui passe par des travaux d'agrandissement de la piste et du taxiway de l'aéroport. "Les travaux commenceront à la fin de l'année pour être livrés fin 2013. Les études pré-opérationnelles ont déjà commencé et le calendrier d'investissement sera soumis au conseil de surveillance au mois d'octobre", conclut Jean-Paul Noël.
Lundi 20 Juin 2011 - 18:29
Lu 2427 fois




1.Posté par noe974 le 20/06/2011 19:26
ça va coûter moins chers les billets pour aller en Métropole ?

2.Posté par giblin le 20/06/2011 20:26
Et ils ont l'intention de recruter du personnel??? si oui, à qui faut il écrire???

3.Posté par JORI le 20/06/2011 20:37
Mais non, les billets ne couterons pas moins chers, mais la Région et l'Etat, grâce à nos impôts s'engagent à combler tous les trous financiers que cette société serait amener à creuser. Nous allons ainsi voir si nos chefs d'entreprises sont meilleurs gestionnaires que nos élus.

4.Posté par Le Taliban. le 20/06/2011 20:41
Non! mon cher Noe!!
Faudrait encore les augmentés pour les assistés,que nous sommes.
Car privé, veut dire Rentabilité!!!!!

5.Posté par LeMakiMaské le 21/06/2011 06:27
Il y a quelques mois de cela le bruit "courrait"que la u[Société privée]u AEROPORTS DE PARIS (ADP) devait en reprendre la gestion... Ces gabegies (et ces chasses gardées) que sont les organismes "consulaires" (Aéroport et Port), ces magouilles sur lesquelles "nous" fermons gentiment les yeux, ces dysfonctionnements permanents (vols dans les magasins sous douane, chantage et corruption à la "sortie" des marchandises, etc.), ne cesseront JAMAIS ! On se croirait dans un pays voisin et si décrié pour la corruption de ses édiles...

6.Posté par Le chomeur sans emploi le 21/06/2011 13:10
Giblin, on a pensé à la même chose toi et moi !!
il faut mettre à l'attention de qui la lettre de motivation ?? à monsieur jean Paul Noêl

7.Posté par polo974 le 23/06/2011 08:59
Et dans 2 ou 3 ans, c'est vendu aux copains...

(voir gdf par exemple qui ne devait ô grand jamais être vendu)

Saloperie d'ultra-libéralisme, où l'argent et les marchandises ont plus de droits et de valeurs que les humains.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales