Politique

Elie Hoarau lance sa campagne pour les Européennes à Saint-Pierre

Après avoir été reconduit dans ses fonctions de Secrétaire général du PCR, Elie Hoarau a tenu, hier soir, son 1er meeting en vue des élections européennes du 7 juin prochain. A la tête de la liste "Alliance de l'Outre-mer", il a rassemblé les adhérents du parti et plusieurs personnalités du PCR et du monde civil dans le quartier de Basse-Terre, à Saint-Pierre, afin d'expliciter les composantes de son programme politique pour la Réunion et la zone océan Indien.


Ils étaient nombreux hier soir dans le quartier de Basse-Terre, à Saint-Pierre, puisque ce sont près de trois-cent personnes qui étaient présentes pour écouter le discours du "nouveau" Secrétaire général du Parti communiste réunionnais, Elie Hoarau.

Après les interventions de personnalités nationales du Front de Gauche et du président de séance, Jean-François Sarpedon, Elie Hoarau a posé les bases de son intervention. Une nouvelle fois, la crise économique et financière s'est invitée à ce meeting du PCR. Structurant son discours autour de la pauvreté, du chômage, des crédits, du capitalisme mais aussi des combats passés, Elie Hoarau a présenté un programme en trois points "pour défendre la Réunion contre les dangers".

Planteurs, équipements et Octroi de mer en danger...

C'est par un hommage à la famille Soubaya, chez qui était organisé le lancement d'une campagne courte, qu'Elie Hoarau a commencé à détailler la menace qui planerait sur les planteurs en 2013, date à laquelle les aides octroyées aux planteurs ne seraient plus autorisées par la Commission européenne. Selon le n°1 du PCR, si cette situation se présentait, "le planteur perdrait 31€ sur sa tonne de canne payée aujourd'hui à 70€".

Ce sont ensuite les risques liés aux crédits pour les équipements qui ont été exposés à la population. "Il faut se battre pour défendre les intérêts de la Réunion" a souligné Elie Hoarau. "D'ici à 2013, les crédits européens destinés à la construction d'équipements indispensables à notre développement (...) sont menacés d'être fortement réduits." ajoute ce dernier. Selon ses dires, ce sont 1,5 milliards d'euros qui viendraient à manquer à l'économie locale.

"Les producteurs locaux sont menacés de ruine..."

Même constat pour l'Octroi de mer. Après avoir vanté les mérites des Brasseries de Bourbon et de sa célèbre Dodo, Elie Hoarau s'est concentré sur l'éventuelle suppression de l'octroi de mer pour 2014 : "la TVA va doubler, les communes verront leur budget être privés de 400 millions d'euros. (...). N'étant plus protégés par l'Octroi de mer, les producteurs locaux sont menacés de ruine..."

Suite à cette intervention, Maurice Gironcel, Pierre Vergès et Claude Hoarau ont encensé la candidature d'un homme d'expérience qui est libre de toute mandat et qui "pourra mener le combat pour les Réunionnais et réunionnaises..." selon le représentant du CAPE (Comité d'action pour les Européennes), Jean-Hugues Ratennon, présent hier soir en soutien de cette candidature...

Jean-Hugues Ratenon, Pierre Vergès et Maurice Gironcel tenaient à être présents
Jean-Hugues Ratenon, Pierre Vergès et Maurice Gironcel tenaient à être présents
Vendredi 15 Mai 2009 - 07:30
Ludovic Robert
Lu 875 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales