Economie

Eleveurs et planteurs dans l'attente

Une trentaine de planteurs et d'éleveurs de la CGPER at effectué une action symbolique ce mardi matin devant les locaux de la DAF à Saint-Pierre. En cause, le non-versement de l'Indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN) programmée en octobre. Une aide relative provenant de la Politique agricole commune (PAC).


Eleveurs et planteurs dans l'attente
C'est une manifestation improvisée mais attendue qui s'est déroulée ce matin du côté de la Direction de l'agriculture et des forêts à la Ligne Paradis. Pour la trentaine d'agriculteurs adhérents à la CGPER, l'heure était, une nouvelle fois, à l'incompréhension liée aux retards de paiements. Cette fois, ce sont les indemnités compensatoires de handicap naturel (ICHN) qui sont à l'origine de l'action syndicale menée par le bras droit de Jean-Yves Minatchy, Bernard Maratchia.

"Les ordres de paiement sont partis..."

Le 14 septembre dernier, le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire avait annoncé, sur le socle du 24ème Salon international de l'élevage (SPACE), que des versements anticipés de certaines aides de la Politique agricole commune étaient acquises. Résultat, le versement d'une somme de 3 milliards d'euros d'aides directes de la PAC en direction des agriculteurs de l'Hexagone depuis le 18 octobre dernier. En métropole, 79.100 agriculteurs ont déjà bénéficié d'une avance de 75% de l'indemnité compensatoire de handicap naturel dont l'objectif est le "maintien d'une communauté rurale viable dans les zones défavorisées et (participant) ainsi à équilibrer l'occupation du territoire par les activités économiques et humaines", selon le ministère de l'Agriculture. Toujours est-il qu'à la Réunion, ce paiement prend du retard, ce qui n'avait pas été le cas en 2009.

"Il est vrai que l'ICHN a augmenté de 5% cette année mais on a une trésorerie et des annuités à gérer", explique le vice-président de la CGPER, Bernard Maratchia. Pour l'adjoint au chef de service de la DAF qui a accueilli la trentaine d'agriculteurs, Frédéric Fanon, "la DAF était prête à payer ces indemnités mais il y a eu des problèmes de paramétrages qui se sont posés". Et d'ajouter que "les ordres de paiement à la Banque de France ont été réalisés le 4 novembre dernier. Date à laquelle il faut ajouter à peu près cinq jour d'attente".

Qu'il en soit ainsi, les planteurs et éleveurs patienteront jusqu'à demain. Si rien n'est fait ce mercredi, ils promettent de revenir en fin de semaine, équipés de leur tracteurs et autres sirènes. "Ce versement dans les mêmes délais que les précédentes années aurait permis aux planteurs de cannes de commencer l'entretien pour la prochaine campagne et les éleveurs de bénéficier d'une aide en trésorerie dans une période difficile", précise Jean-Yves Minatchy dans un courrier qu'il a fait transmettre au président du Comité paritaire de la canne et du sucre (CPCS) et de l'Agence des services et paiement (ASP).

bernard_maratchia___cgper.mp3 Bernard Maratchia - CGPER.mp3  (816.87 Ko)


Mardi 9 Novembre 2010 - 13:45
Ludovic Robert
Lu 1345 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales