Politique

Elections législatives demain à Maurice : 2 coalitions en lice

Les élections législatives auront lieu demain à Maurice. Les mauriciens devront élire les nouveaux députés du Parlement et par voie de conséquence leur Premier ministre. Deux coalitions regroupent les principaux partis : l'Alliance pour l'avenir et l'Alliance du cœur.


Elections législatives demain à Maurice : 2 coalitions en lice
Deux coalitions dominent

Les Mauriciens vont passer aux urnes demain afin d'élire 70 nouveaux députés à l'Assemblée nationale. Un dernier grand rassemblement à eu lieu ce week-end pour les deux coalitions dominantes.

Les Mauriciens sont venus par milliers soutenir leurs candidats à l'occasion du dernier week-end avant les élections législatives : l'Alliance du cœur qui se représente en mauve et l'Alliance pour l'avenir en rouge.

Les militants de l'Alliance pour l'avenir, mené par l'actuel premier ministre et leader du PTr (Parti travailliste) Navin Ramgoulam, qui regroupe avec son parti le Mouvement socialiste militant et le Parti mauricien social-démocrate, se sont retrouvés à Quatre Bornes, tandis que ceux de l'Alliance du Cœur mené par Paul Bérenger, et qui regroupe le Mouvement militant mauricien (MMM) dont il est le leader, l'Union nationale et le Mouvement mauricien, se sont réunis à Port-Louis.

Les listes ont été déposés le 17 avril dernier et comptabilisaient 545 candidatures, dont une centaine qui ont été rejetées, pour 21 circonscriptions. La presse mauricienne révèle que les rejets de candidatures sont dus au fait que les candidats n'ont pas mentionné leur appartenance ethnique, comme la loi l'exige à travers une règle constitutionnelle datant de l'administration coloniale britannique en 1958, et qui est toujours en vigueur. Les quatre communautés reconnues sont les créoles, dite communauté générale, les Hindous, les Chinois et les Musulmans.

Selon le journal en ligne Lutte ouvrière, le gouvernement en place, dite l'Alliance sociale assure faire de son mieux pour s'intéresser au sort des plus démunis. L'actuel premier ministre Navin Ramgoulam aurait déclaré que son principal opposant, Paul Bérenger avec qui il a gouverné, l'aurait empêché de prendre "l'argent des gros capitalistes" pendant sa mandature qui arrive à terme.

Un discours qui doit séduire une population de plus d'1,2 millions d'habitants, dont 100.000 qui vivent avec moins de 100 euros par mois. Le chômage est un mal qui touche de plus en plus la société mauricienne ces dernières années. Le secteur sucrier a vu des départs en retraites anticipée de milliers de travailleurs. Mais le secteur hôtelier haut de gamme a encore de beaux jours devant lui. Les hôtels de luxe sont de plus en plus nombreux dans l'île sœur.
Mardi 4 Mai 2010 - 07:54
Karine Maillot
Lu 1839 fois




1.Posté par Joseph le 04/05/2010 12:10
Puisse le système communautariste mauricien hérité de la colonisation britannique ne jamais gagner LA RÉUNION (système basé sur la division ethnique de la population ) !
Lors des débats sur la nécessité de bâtir une M.C.U.R. dans notre île certaines velléités communautaristes (heureusement très minoritaires ) ont pu être entendues parfois ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales