Politique

Election au Centre de gestion: Qui sera le nouveau président ?

L'élection à la tête de la présidence du Centre de gestion (CDG) va se jouer ce soir avec la clôture à 16 heures des votes. Une élection sur fond de tension entre certaines communes, avec d'un côté, le président sortant et maire des Avirons, Michel Dennemont, et de l'autre l'adjoint au maire de Saint-Louis, Thierry Vaïtilingom.


Centre de gestion de la Réunion (source : site du CDG974)
Centre de gestion de la Réunion (source : site du CDG974)
Qui sera le nouveau président du Centre de Gestion de la Réunion ? Cette question a cristallisé les tensions entre les maires de la Réunion au début du mois de juin. Une crise qui débute lors de l'élection à la tête de la présidence de l'AMDR (Association des maires du département de la Réunion). Au cours de cette élection, qui voit Stéphane Fouassin être élu, un accord est passé entre les deux courants majoritaires : le maire de Salazie prend la tête de l'AMDR en échange de l'assurance de voir Michel Dennemont reconduit à la tête du Centre de Gestion.

Mais rien ne se déroule comme prévu et l'élection à la présidence du CDG vire règlement de compte politique entre les pro Thierry Robert et les pro Didier Robert. Le tout, à plus d'un an des prochaines échéances régionales. Le 2 juin dernier, deux listes sont déposées en préfecture pour l'élection. Celle de Michel Dennemont, actuel maire des Avirons, et celle de Thierry Vaïtilingom, adjoint de l'ex-maire de Saint-Louis, Cyrille Hamilcaro. Une "trahison" qui a conduit bon nombre de maires à démissionner de l'AMDR.

Au cours d'une conférence de presse début juin, Michel Dennemont avait réitéré sa volonté d'être réélu à la tête du Centre de Gestion. "Je m'accroche au CDG car c'est une question d'honneur. Je ne fais pas ça pour l'argent. J'ai une liste et je n'ai pas perdu. Je suis confiant. Les maires vont réfléchir, le vote se fait par correspondance et à bulletin secret", avait-il expliqué.

Mais dans les faits, l'élection devrait être compliquée pour l'actuel président du CDG. Chaque maire de la Réunion, en dehors de Saint-Denis et Saint-Paul (communes non rattachées au CDG), pèse un nombre de voix en fonction de ses agents titulaires. A titre d'exemple, Michel Dennemont pèse 90 voix, là où Thierry Vaïtilingom pourra compter sur les 1.300 voix de la commune de Saint-Louis.

Entre le dépôt des listes le 2 juin et la clôture des votes ce 24 juin à 16 heures, les tractations entre les différentes communes ont dû se multiplier. Reste à savoir pour quel résultat. Le dépouillement a lieu demain matin, à 9h.
Mardi 24 Juin 2014 - 14:38
Lu 1330 fois




1.Posté par michou le 24/06/2014 15:56 (depuis mobile)
Goût...
Tout était réuni pour sortir ce maire de la mairie des avirons.
Mais non, vous avez choisi un candidat contre nature.
Et bien assumez maintenant. Vous n'avez pas fini d'en faire les frais... Mauvaise pioche...

2.Posté par " VIEUX CREOLE " le 24/06/2014 16:05
"IL FAUT SAVOIR PARTAGER LES RESPONSABILITÉS " A, , OU AURAIT DÉCLARÉ : L'ACTUEL MAIRE DE SAINT-PAAUL . .. "CETTE DÉCISION DE SAGESSE" VA -T-ELLE SE RENOUVELER POUR FAIRE AVANCER "UNE AUTHENTIQUE DÉMOCRATIE DANS NOTRE ÎLE OU ASSISTERA -T-ON ENCORE A "UN SEMPITERNEL CUMUL DE MANDAT" ???

3.Posté par BLUESHARK le 24/06/2014 17:04
Le Ti Roquet y sa gagne un' moque!!!

4.Posté par kako le 24/06/2014 21:59
les avironais on voulu le meme maire, qu'ils s'en morde les doigts

5.Posté par Laurent le 25/06/2014 11:10 (depuis mobile)
Qui peut m'éclairer : Comment se passe le vote ? Qui vote ? Est ce que ce sont les agents ou les maires. Merci pour vos réponses.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales