Société

Election Université: "Philippe Jean-Pierre a obtenu largement ce qu'il souhaitait"

Actuellement à la Réunion dans le cadre de sa mission d'inspection avant le scrutin universitaire du 30 octobre prochain - une mission diligentée par le ministère de l'enseignement supérieur - Philippe Forstmann, inspecteur général de l'administration de l’Éducation nationale et de la Recherche et président de la commission électorale d'accompagnement de l'Université, a souhaité faire un point sur la situation de l'Université de la Réunion, au lendemain de la clôture du dépôt de liste des candidats.


Election Université: "Philippe Jean-Pierre a obtenu largement ce qu'il souhaitait"
"Compte tenu du contexte actuel, compte tenu des déclarations, il est important d'apporter des précisons à cette mission", explique Philippe Forstmann en introduction. A la Réunion depuis lundi dernier, l'inspecteur général de l'administration de l'Education nationale et de la Recherche, est venu superviser le scrutin électoral du 30 octobre prochain et installer une commission électorale d'accompagnement de l'Université dans un soucis de garantir "la neutralité du processus électoral". "Le ministère a décidé de confier à une personne non impliquée dans le débat local, le soin de le représenter et de prendre toutes les décisions nécessaires ", souligne-t-il.

Cette mission fait suite à l'annulation de l'élection des Conseils de l'Université le 10 septembre dernier par le tribunal administratif de Saint-Denis. Dans ce cadre, Philippe Forstmann a convié tour à tour Mohamed Rochdi et Philippe Jean-Pierre pour écouter leurs doléances. "La commission a tenu sa première réunion hier matin (ndlr : mardi 23 octobre) et c'est dans ce cadre qu'il a été décidé de ne pas modifier le calendrier électoral", précise Philippe Forstmann. C'est sur ce point que Philippe Jean-Pierre de la liste "Refonder l'Université de la Réunion" avait décidé d'appuyer en demandant de repousser de deux semaines la date du scrutin.

Conseil d'administration budgétaire

"Avec une élection prévu le 30 octobre prochain, le Conseil d'administration budgétaire ne pourra se tenir avant le 6 décembre", explique-t-il. Or, dans le cadre de la loi LRU (Libertés et responsabilités des Universités) relative à l'autonomie des Universités, existe le volet RCE pour Responsabilités et Compétences Elargies (ndlr: qui prévoit de transférer des responsabilités sur la paie des personnels titulaires, l'accroissement des compétences en matière de gestion de personnels…). Cette loi doit s'appliquer le 1er janvier 2013 à l'Université de la Réunion. "J'ai entendu la demande mais il n'était pas possible de changer la date du scrutin en raison de la nécessité de tenir ce Conseil d'administration avant le 31 décembre. En janvier prochain, l'Université devient autonome et devra gérer la gestion du personnel et il y avait notamment un risque de perturber la paie pour janvier et février", précise-t-il. Pour l'inspecteur général, repousser le scrutin aurait eu pour conséquence de modifier l'arrêté (pris dans le cadre du scrutin du 30 octobre prochain). "Il aurait fallu un mois pour prendre un nouvel arrêté", ajoute-t-il.

De plus, pour Philippe Forstmann, la volonté de la liste Refonder l'Université de changer la date du scrutin reposait sur une "question de principe". "Un choix illégitime pour eux car pris par Mohamed Rochdi", précise-t-il. Sur ce point là, Philippe Forstmann ne veut pas "polémiquer". "Je suis là pour mettre en place les élections. Le traitement des candidats s'est fait de manière égale. Philippe Jean-Pierre a obtenu largement ce qu'il souhaitait", explique-t-il.

Philippe Forstmann ne "comprend pas" Philippe Jean-Pierre

Quand au refus, hier, de Philippe Jean-Pierre de déposer une liste Refonder l'Université à ce scrutin, Philippe Forstmann dit ne pas "comprendre". "Philippe Jean-Pierre a fait un choix et il l'assume", lâche-t-il. Pas question pour la commission de revenir sur un éventuel dépôt de liste ultérieurement. "Le scrutin sera maintenu mais il n'y aura qu'une seule liste vraisemblablement et c'est malheureux", précise-t-il.

Reste que le scrutin du 30 octobre prochain perd son enjeu. Le résultat est connu d'avance et devrait voir Mohamed Rochdi garder la présidence de l'Université. Quand à un "hypothétique" recours déposé pour faire annuler cette nouvelle élection, Philippe Forstmann se veut très clair : "On ne peut pas ne pas envisager une nouvelle annulation du scrutin. Celui qui engendrerait cette procédure porterait une lourde responsabilité et ne ferait que prolonger la période d'incertitude que connaît l'Université de la Réunion", conclut-il. Voilà Philippe Jean-Pierre prévenu.
Mercredi 24 Octobre 2012 - 15:21
Lu 2212 fois




1.Posté par vital le 24/10/2012 19:07
en somme cet inspecteur est venu passé des vacances sous les cocotiers et s'assurer que l'opportuniste encarté ps sera bien aux commandes de l'université de la Réunion , l'avenir des étudiants réunionnais étant secondaire .
vital

2.Posté par Georges revient! le 24/10/2012 19:23
La position de cet Inspecteur est proprement scandaleuse.
A ce scandale s'ajoute pour les socialistes l'indignité ,puisque si je lis par ailleurs ce monsieur est dans le civil un dirigeant pS du val de marne?
Socialistes de la réunion avez-vous encore de la dignité?
Assumez-vous sa position?
C'est du pire colonialisme ces menaces d'un autre temps pour ceux qui réclament l'application du Droit .
M Philppe demain j'y serais à votre rassemblement.
Courage . on est avec vous.

3.Posté par bonnemémoire le 24/10/2012 21:25
Je ne connais pas grand chose dans les histoires de l'université.
Mais je connais un peu ,mon âge aidant, quelques histoires locales ,dont celle de la fraude.
j'en ai connu de ces messieurs ,autant socialistes que lui, autant démocrates que lui, autant hauts fonctionnaires que lui,détournant le regard , quand dans le bureau de vote ,l'assesseur était molesté ,chassé ,parfois battu.
C'était le temps des années 50- 60, seule différence le gouvernement qui les envoyait "accompagner (déjà) l' apprentissage de la démocratie était de Droite .
Aujourd'hui il est de Gauche , quelle avancée. C'est le changement quoi.
Il est vrai ,dois-je le reconnaitre on n'en est pas aux coups ,mais qui sait....
Pa rcontre , sous La Droite déjà le nombre de " Démocrates" et "socialistes" , était ,parmi ces fonctionnaires , très nombreux.
Des vrais enfants de Ferry ,nourris aux Droits de l'homme ,si si je vous assure.
Et voilà après le couplet à Ferry par Hollande ,l'autre jour pour son installation, qu'on les retrouve ,toujours pour accompagner un vote .
Accompagner c'est leur première nature.
Messieurs les universitaires ne vous laissez pas faire ces gens sont toujours du bon côté ,plans de carrières , discours et grandes mascarades au nom de Jaurès ,de la révolution française ou de quelques autres grands moments de l'histoire de France.
Ces gens sont des imposteurs.
Honte au PS qui se discrédite, honte au gouvernement de nous envoyer tels personnages qui se moque de cette université ,de ces étudiants, de la Réunion.
Ce discours pue . Les socialistes tombent bien bas et la démocratie restera toujours un combat.
Étudiants ,Professeurs battez -vous votre cause est juste.
Monsieur Jean-Pierre vous semblez avoir de l'énergie merci de la mettre pour la grande cause .
A vous et votre équipe courage . Nous les aurons et leurs bouffons locaux également .

4.Posté par Ctro TROMPETTE le 24/10/2012 21:54
Et si les personnels de l'Université en avaient assez de ce psychodrame mené de toutes pièces par PJP et sa liste, et qui va crescendo au fil des jours ?

Assez de tous ces courriels qui les inondent chaque jour ! (un par jour, au moins) Sont-ils contructifs ? Qu'apportent-ils ? Qu'en retenir ? ... de la haine... De qui proviennent-ils ? de RuR.

Où sont donc ces soi-disant personnels menacés ? Ceux qui étaient sûrs de gagner en juin, se comportaient comme les nouveaux saigneurs, mais qui, Patatras, l'élection venue, comme Perrette, se sont retrouvés Gros Jean comme devant.
Il fallait donc user de tous les moyens pour refaire cette élection. Bingo !
Aujourd'hui, comme en juin, avec toute cette folle course au pouvoir (les étudiants, le service public, kézako ?), je ferai un choix : celui pour l'équipe qui semble la plus digne.
Et ce n'est certes pas celle qui fait le plus de bruit.
Beaucoup de bruit pour rien.

5.Posté par LIONEL a TROMPETTE le 25/10/2012 00:17
La Trompette ... ce Pascal du Tampon !!!!

DRH : virée
Agent comptable viré
DGS : dans une tombe
Valorisation : viré
BRED : convoqué pour être viré
FST : accusés levez-vous !

....

Ca va vous pêter à la figure à la fin.
Ca fera tellement de bruit que même au Tampon tes tympans seront troués !



6.Posté par Parisienne974 le 25/10/2012 05:05
Post4 vous allez pouvoir travailler tranquillement c'est fini le meilleur reprend les commandes enfin il ne l'avait jamais quitté .
Cet inspecteur n'a pas honte enfin c'est un inspecteur normal ce qui me sidère le plus c'est que toute la classe politique est MUETTE n'en parlons pas de ces SOCIALISTES et dire qu'on voulait le changement.
Toute la clique de St DENIS qui demandait la tête du recteur et du président aujourd'hui cette même clique RAMPE. RESPECTEZ VOS ÉLECTEURS

7.Posté par Amphi le 25/10/2012 07:49
Ctro
Oui quand un président élu par la fraude entame des représailles au lendemain de sa victoire.
Oui quand les saigneurs sont en place par la peur depuis 8 ans et n'ont pas hésité un seul instant a décapité toute l'administration de l'université
Oui quand on laisse diffuser des torchons nuitamment dans les bureaux qui plus est de l'administration centrale
Oui quand la haine de La Réunion, des réunionnais et théorisée et mise en application dans toutes les instances
Avez-vous un fils ,une fille ,en attente de recrutement , une concubine peut-être ou une promotion ,une charge de mission ?
Alors pas de timidité annoncez clairement votre choix .

8.Posté par Laure974 le 25/10/2012 17:41
J'ai l'impression que certains ont "omis" que Philippe Jean-Pierre s'est retiré des scrutins et sachant que personne ne veuille se présenter, le seul candidat restant gagne. C'est logique non? Alors arrêtez de sortir des bêtises, et si vous tenez à un autre président de l'université, présentez-vous !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales