Société

Election: "Un véritable camouflet pour la démocratie" selon Refonder l'Université

Ce 30 octobre, la seule et unique liste "Démocratie, partage et service public" présente aux élections des Conseils de l'Université, emmenée par Mohamed Rochdi, a remporté le scrutin. Pour Refonder l'Université de la Réunion, il s'agit d'un "véritable camouflet pour la démocratie universitaire" car une seule liste était présente sur les collèges A et B. Voici l'intégralité de leur communiqué.


Election: "Un véritable camouflet pour la démocratie" selon Refonder l'Université
Le scrutin du 30 octobre 2012 à l’Université de La Réunion marque, un véritable camouflet pour la démocratie universitaire puisqu’organisée avec une seule liste dans les collèges A et B.

Le taux de participation chez les enseignants n’est que de 64 %. (alors que celui-ci était de plus de 90 % en juin).
La liste DPSP, de M. Rochdi, n’obtient que 55 % des suffrages exprimés. Chez les Biatoss cette liste n’atteint que 48 % des suffrages exprimés.

Les résultats de cette journée sont donc aussi un véritable camouflet pour la liste DPSP dans son ensemble élue avec seulement un électeur sur 2. Par rapport au scrutin de juin la position de cette liste se tasse.

Ces résultats sont décevants étant donnés le climat de peur, les moyens dont a bénéficié la liste DPSP jusqu’à la mise en congé de M. Rochdi et les pressions exercées sur les électeurs.

Parmi ces pressions inacceptables, on peut citer les doubles recours visant la tête de liste de Refonder l’Université de La Réunion (recours conduits pas 13 collègues enseignants-chercheurs) et témoignant du climat délétère qui a prévalu durant ces journées. Une véritable chasse en meute semble s’organiser visant à dissuader tout émergence d’une quelconque opposition au parti unique.

Avec cette nouvelle attaque de M. Rochdi et ses compagnons, chacun doit la prendre la mesure de la dimension de ces personnages, propres sur eux, naturellement.

Si, à la veille d'une élection qu'ils disent vouloir apaisée, M. Rochdi et ses compagnons ont fait le choix d’une conduite d’une telle violence, de quoi seront-ils capables une fois élus ? Entendent-ils dès demain demander, au nom de la « démocratie », le bannissement de Philippe Jean-Pierre et de ceux qui auraient le crime de le soutenir ? Comme ils l'ont déjà exigé de deux collègues, responsables syndicaux et élus dans cet établissement ou comme les courriels menaçant envoyés dès le 31 octobre à certains collègues.

Même si les urnes ont parlé, la légitimité de la gouvernance de l’Université de La Réunion est donc entamée. Cette présidence est affaiblie.

Dans ce contexte, nos seules pensées sont pour l’Université de la Réunion et pour toutes celles et ceux qui ont fait vivre et qui veulent continuer à faire vivre cet établissement au service d’idéaux fidèles à nos héritages multiples et au service du développement de ce territoire et de la réussite de ses enfants.

Aux responsables et complices qui ont délivré a un clan qui, depuis 8 ans, met cette université au service d’une somme d’intérêts particuliers (recrutements, promotions, carrières, orientations), un permis de chasser ou toutes celles et ceux qui veulent travailler normalement dans un établissement d’enseignement supérieur de la République française ou toutes les cibles identifiées, pour lesquelles le fait d’être nées à La Réunion devient un facteur aggravant, nous leur disons que nous ne nous laisserons pas faire.

Même sous les tropiques, la République doit s’imposer et le Droit se faire respecter.

Nous disons à l’ensemble de la communauté universitaire de ne pas se laisser abuser par la rhétorique de ce clan qui emprunte aux classiques de la manipulation.

Nous disons à tous les membres de la communauté universitaire qu’ils peuvent compter sur notre énergie et sur notre totale détermination pour défendre leurs personnes et leurs droits.

Notre combat est juste et nécessaire pour l’Université de La Réunion, pour La Réunion, pour ses enfants, pour la connaissance et pour faire vivre les idéaux républicains.

Aucun clan, aucune complicité, ancienne ou circonstancielle ne saura nous détourner de nos responsabilités et altérer notre détermination à faire triompher nos engagements pour une cause qui triomphera inéluctablement : celle de l’ascenseur social républicain dans un territoire français et européen de l’océan Indien et dans l’océan Indien

Refonder l’Université de La Réunion
Mercredi 31 Octobre 2012 - 15:06
.
Lu 1559 fois




1.Posté par Professeur Maboule le 31/10/2012 14:36
Bla bla bla bla!

2.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 31/10/2012 14:44
Le camouflet c'est vous "refonder..." de ne pas aller au combat politique.Vous avez pratiquement tous les médias avec vous, dont "zinfos", maintenant "petit toutou" de verges arrête d'aboyer à la niche maintenant.
Pour "rochdi" faites que l'université de la Réunion retrouve sérénité et surtout redevienne un temple du savoir et non une arène de pouvoir.

3.Posté par Sansblague! le 31/10/2012 18:40
Na longtemps la kilotte de la démocratie y monte pi, tellement na de bougs y marchent dessus pour faire leurs zafairs.....

4.Posté par la Construction du Grand Califat de France le 31/10/2012 21:05
Monsieur Jean Pierre a bien fait de se soumettre ou de se démettre en faveur de Ratchdi , bien placé au même titre que le Fou rare pour présider l'imminent sultanat de la Réunion . C'est préférable pour lui , plutôt que de servir d'eunuque .

5.Posté par lionel à michel le 31/10/2012 21:10

tu fais partie d'une garde raprochée intégriste pour envoyer Philippe Jean-Pierre à la niche !


6.Posté par Juge Jean-Pierre et parti Jean-Pierre le 01/11/2012 09:53
Oté là mi comprend pa, zanpir i présent pa et zanpir i di la pa bon ? Po moin li lé ziz, et victim ? La mi comprend, koman la morue lé bon marché, po do moun i rappel chanson là ! zanpir , aret ek sa ou alé mouill out chemiz ek transpiration .

7.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 01/11/2012 12:39
"Cher post5", ça fait très longtemps j'ai quitté l'université de la Réunion, qui était à l'époque rattaché à Aix-Marseille et les locaux étaient encore dans la rue de Paris et la fac de droit ouvrait à Moufia.
Et pour ta gouverne je ne suis ni pour un ou pour l'autre.Mais après tout le cinéma de PJ.P (ex alliance) pur produit du PCR, il a le même comportement des dirigeants de ce parti....à la niche J.P et ses soutients.

8.Posté par Fantômette974 le 01/11/2012 13:16
J'aimais bien ce type, dommage qu'il ait pris les méthodes du PCR pour tenter de l'emporter et qu'il soit aussi peu fairplay dans la défaite.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales