Société

Election Chambre d'agriculture : "Le bilan de Minatchy est négatif aux yeux des agriculteurs"

Le 31 janvier aura lieu l'élection pour la Chambre d'agriculture. Après avoir donné la parole à Jean-Yves Minatchy, président sortant et tête de liste de la CGPER, Frédéric Vienne, tête de liste de la FDSEA, c'est au tour de Jean-François Sababady, tête de liste du Mouvement paysans solidaires Réunion et troisième candidat en lice, de s'exprimer. Très critique à l'encontre de Jean-Yves Minatchy, il dresse le bilan du président sortant.


Election Chambre d'agriculture : "Le bilan de Minatchy est négatif aux yeux des agriculteurs"
Zinfos974 : Comment qualifiez-vous le bilan de Jean-Yves Minatchy à la tête de la Chambre d'agriculture ?

Jean-François Sababady : Déjà il y a une ambiguïté autour de Jean-Yves Minatchy. Il utilise la Chambre d'agriculture comme fonds de commerce pour son syndicat la CGPER. Les techniciens de la Chambre ne se déplacent qu'auprès des agriculteurs syndiqués auprès de la CGPER. Ce n'est pas normal. La Chambre d'agriculture devrait être au service de tous les agriculteurs sans exception (…). Son bilan est négatif aux yeux de l'ensemble des agriculteurs (…). Par exemple, sur la convention canne nous avons été obligés de nous révolter un an après la signature. Aujourd'hui elle est obsolète.

Pourquoi avoir décidé de vous présenter ?

Ce n'est pas une nécessité mais une obsession de mener le combat pour tous les agriculteurs réunionnais. On veut être porteur de projets et d'idées nouvelles. Notre principale ligne de conduite est de donner une identité à l'agriculture à la Réunion.

A l'instar de Frédéric Vienne, vous êtes également très critique sur le vote par correspondance ?

C'est un système mafieux. Nous sommes un syndicat existant depuis trois mois et nous n'avons pas vocation à aller faire du porte à porte pour jouer les facteurs et récupérer les enveloppes de vote. Ce n'est pas un vote démocratique. Ce n'est pas normal.

Quelles sont les grandes lignes de votre programme ?

On veut permettre à chaque agriculteur réunionnais de vivre décemment sur son exploitation. Que ce soit les petits ou gros exploitants. Sur les prochaines échéances (ndlr: renégociation de la politique agricole commune) nous allons être vigilants. Il y a un risque que les aides européennes soient baissées de 33%. Mais nous avons confiance dans l'Etat et je suis sûr qu'il n'abandonnera pas la filière canne à la Réunion. Les 3.500 planteurs doivent être solidaires.

Est-ce que vous avez des chances de remporter cette élection ?

On est très optimiste mais en même temps réaliste. J'ai bon espoir de réaliser au moins 10% des suffrages mais le système de vote par correspondance ne nous rend pas la tâche facile. On espère que le refus des agriculteurs de donner leur enveloppe aux deux autres syndicats nous sera profitable. Après s'il faut former des "facteurs" chez les syndicalistes pour la prochaine élection dans six ans, on le fera mais ce n'est pas notre objectif.
Vendredi 25 Janvier 2013 - 14:00
Lu 1073 fois




1.Posté par zou le 29/01/2013 10:41
qu'est-ce que vous en savez que le bilan de Minatchy est négatif aux yeux des agriculteurs? Et je vous trouve trop confiant dans la volonté du gouvernement d'aider les planteurs; le gouvernement c'est les usiniers qu'il aidera, les petits planteurs que nous sommes il en rien à cirer, y qu'à voir la loi de sarko que hollande n'a pas abrogé sur l'interdiction (sous peine de 'taxe" ) aux agriculteurs d'utiliser leurs propres semences !! Le gouvernement est à la botte de l'UE, et les agriculteurs ne pourront compter que sur eux-même ! Si tout ce que vous proposez comme argument c'est le moucatage et une confiance aveugle en le gouvernement, bé les agriculteurs de la Réunion sont mal barrés!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales