Blog de Pierrot

Edvige : La démocratie a gagné...

Vendredi 19 Septembre 2008 - 22:56

Nicolas Sarkozy a finalement fait marche arrière, et Michèle Alliot-Marie a déposé ce soir le nouveau projet de décret qui doit remplacer celui instaurant le fichier contesté Edvige, à la Commission nationale informatique et liberté (Cnil).
Cette nouvelle version est la conséquence de la forte mobilisation des Français qui avaient été nombreux à signer des pétitions pour exiger son retrait.

Le nouveau décret ne prévoira plus de ficher les "informations relatives" aux personnalités qui "exercent un mandat ou jouant un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif".
De même, il ne contiendra aucune donnée touchant à l'orientation sexuelle ou à la santé des personnes.
Par contre, il continuera à prendre bonne note des informations relatives aux mineurs, à partir de leur treizième année. Mais les données les concernant seront supprimées à leur majorité s'ils n'ont plus commis d'autres infractions, au nom du "droit à l'oubli".
Pierrot Dupuy
Lu 684 fois



1.Posté par Boyer le 20/09/2008 07:03

-l'inscription ne fera telle toujours sur simple présomption, sur les relations directes, actuelles, passées, parents, collègues de travail, amis ou sur condamnation?

- Y aura-t-il un droit à l'information et à la rectification des erreurs ?

- Si y a droit à l'oubli, quid des recommandations de la cnil ignorées qui suggéraient:

de porter l'age de fichage à 16 ans
que le fichage reste "exceptionnel"
que le niveau de sécurité et la traçabilité des consultations soient garantie



2.Posté par Phyllie le 20/09/2008 09:38

Je ne suis pas d’accord Pierrot, la démocratie n'a pas gagnée bien au contraire.
Je ne me prononce pas sur le bien fondé du fichier, mais sur le principe qui prévaut dans notre pays depuis trop longtemps.
Ce n'est pas la RUE qui doit GOUVERNER, ni les associations, ni les pétitions.
Nous avons élu des gens, pour le faire. Force est de constater que le courage politique n’est jamais un de leurs point fort, et cela quelque soit le parti au pouvoir.

Quel camouflet pour le Ministre de l'intérieur. Encore un dossier préparé par des Enarques et des Polytechniciens qui fait « Pschitt ». C’est la crédibilité du gouvernement qui est mis en cause. C’est du travail d’amateurs.

La France mérite un Etat exemplaire. Cela fait 30 ans que les peintres, les coquins, les copains gouvernent ce pays.
En conséquence, la rue gouverne à la place de l’Etat car celui-ci est mal servi et très mal conseillé. Un Etat "mou du genou", sans vision, sans conviction, sans courage politique, sans patron crédible.

Gouverner un pays est une affaire sérieuse, nous sommes en droit d’attendre mieux des pseudos serviteurs de l’Etat.

3.Posté par Boyer le 20/09/2008 12:14

ca fait longtemps que sarko cherche a mettre le chiraquienne Alliot Marie sur la touche. Deja l'année derniere elle reprochait a sarko de lui avoir donné des objectifs impossible à realiser. On imagine bien qu'il a là un bon pretexte.

4.Posté par bertel le 20/09/2008 17:45

2. Posté par Phyllie le 20/09/2008 09:38
"Je ne suis pas d'accord Pierrot, la démocratie n'a pas gagnée bien au contraire.
Je ne me prononce pas sur le bien fondé du fichier, mais sur le principe qui prévaut dans notre pays depuis trop longtemps.
Ce n'est pas la RUE qui doit GOUVERNER, ni les associations, ni les pétitions."

Dans toute démocratie digne de ce nom, il faut un contre-pouvoir. Soyons donc heureux que ce contre-pouvoir existe ! Pour combien de temps encore, personne ne peut le dire, mais lorsqu'il ne sera plus possible de contester les abus, alors nous serons dans un état que les plus grands ont toujours combattu, à savoir la dictature !

Par contre, je vous rejoins dans votre conclusion : "Gouverner un pays est une affaire sérieuse, nous sommes en droit d'attendre mieux des pseudos serviteurs de l'Etat."...

5.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 23/09/2008 07:35

Un contre pouvoir qui selon les statistiques représente un peu moins de 10% de la population, je n'appelle pas ça un contre pouvoir. De plus, l'opposition et les juges chargés de faire appliquer les principes constitutionnels et internationaux, ça sert à quoi? La démocratie n'a pas besoin du pouvoir de la rue, des contre pouvoirs il y en a déjà beaucoup.

6.Posté par Aéro Freins le 24/09/2008 08:33

Moi je pense que le pouvoir de la rue, des copains mais surtout des peintres -et surtout s'il font dans l'Art Brut !!!- sont autant de "forces" qui sont réellement la bienvenue et qui font un bien fou à la démocratie. Des contres-pouvoirs je ne sais pas vous, mais moi je considère qu'il y en aura jamais "assez"...

C'est un peu comme ceux qui ont chanté "San Fransisco" ou "Big Yellow taxi"...

Franchement...? ils ont bien fait !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter