Société

Education Nationale : Les enseignants en grève contre la réforme de l'évaluation


Education Nationale : Les enseignants en grève contre la réforme de l'évaluation
 
Les syndicats enseignants ont appelé à la grève aujourd'hui. Ils protestent contre la réforme de l'évaluation et l'avancement des professeurs.

Concrètement, le projet prévoit de confier aux chefs d'établissement le soin d'évaluer les professeurs du secondaire. Ces évaluations détermineront l'évolution de leurs salaires. Les syndicats d'enseignants s'y opposent et réclament le retrait immédiat de cette réforme, qu'ils jugent inapplicable. Jusqu'à présent, les enseignants étaient notés en grande partie par les inspecteurs d'académie.

Les enseignants trouvent absurde l'idée d'être évalués par une personne qui n'est pas compétente dans leur discipline. Plusieurs rassemblements sont prévus dans toute la France mais la mobilisation risque d'être difficile à l'approche des fêtes de fin d'année et des vacances. Les établissements du secondaire pourraient néanmoins connaître quelques perturbations aujourd'hui, et notamment à La Réunion.
Jeudi 15 Décembre 2011 - 09:32
.
Lu 1158 fois




1.Posté par jason bourne le 15/12/2011 09:45
certes actuellement ils sont inspectés tous les 4 ou 5 ans , prévenus à l'avance et prépare l'inspection pendant une semaine avec les élèves !!!

cette nouvelle solution n'est pas la panacée ...mais bon

pourquoi les enseignants refusent-ils les inspections surprises ??

2.Posté par N importe quoi! le 15/12/2011 10:53
Qui a parlé d'inspection surprise? Si tu ne sais pas lire, il faudrait peut être retourner à l'école...

3.Posté par William le 15/12/2011 12:20
On est tous évalués par des incompétents... alors pourquoi pas les profs ?

4.Posté par PECPEC le 15/12/2011 12:27
Les revoilà dans la rue, qui donc, mais ....les profs !
Impensable d'être évalués par ceux qui les rencontrent tous les jours. C'est sur, c'est plus simple de n'être évalué que tous les 5 à 10 ans, sur quelques heures, qu'il est si facile de "truquer".
Comme le disait dans un ouvrage, l'ancien ministre, de gauche, Claude Allègre :
"Un mauvais prof aura la possibilité de sévir plus de 20 ans, du fait du manque de contrôle des professeurs."
Et de conclure :
"Ce mauvais prof, aura "salopé" plus de 30 000 élèves." (5 classes de 30 élèves par an pendant 20 ans...Le compte est bon).
On voit l'ampleur des dégâts.
Une évaluation paritaire serait la solution, chef d'établissement pour le quotidien et inspecteur pour la spécialité.
Mais que voulez vous, l'éducation est l'administration la plus figée de France. On veut le changement, mais en ne changeant rien....Alors les réformes se font dans la rue comme toujours.

5.Posté par laluno le 15/12/2011 13:02
Il ont raison ...? vivement 2012 que Hollande diminue le nombre d'effectif 10 ,15 élèves par classe...vous allez voir les notations ...?+++++++ de vacances...

6.Posté par fonctionnaire non enseignant le 15/12/2011 14:10
la reforme de la notation a fait supprimer chez nous le critere de service public.

Chaque année il y a un entretien individuel de notation qui pose les objectifs sur lesquels s'appuie la notation. Notre travail est bien simplifié: on s'occupe seulement de faire des statistiques propre. Si le boulot est mal fait tout le monde s'en fout car il n'y a plus personne pour verifier. S'il s'accumule on le laisse s'accumuler. Nos chefs sont content car le non remplacemnt des depart à la retraite leur permet de monter en grade plus facilement qu'avant sans passer d'examen ni competence: il suffit de plaire aux chefs, et surtout d'eviter les vagues.

Avec la mobilite on passe d'un service a l'autre sans que personne ne nous demande de competence; On applique les textes au pif. Quand les usagers sont mécontents on a des vigiles d'une société de gardiennage comme à EDF .

L'exemple le plus visible est celui de la police: ils font du chiffre avec les PV et les garde a vue. Les bonne stat permettent d'avancer la carriere et s'il y en qui sont pas content on leur explique d'aller voir sarkozy.

7.Posté par David Asmodee le 15/12/2011 15:23
J'ai vu sur LCI les enseignants qui se plaignent de la réforme : " on va nous évaluer comme dans les entreprises"
Et quand ils prononcent le mot "entreprise", on dirait qu'ils pourraient le remplacer par "tas de merde". Ils sont mignons les Bisounours.

8.Posté par noe!!!!! le 15/12/2011 17:08
Evaluer c'est constater l'évolution des pratiques, c'est aider l'enseignant à faire le point sur ses qualités et les compétences à développer en lui , en lui donnant les moyens (stages ou matériels) et en tenant compte des spécificités de l'établissement en communiquant le coefficient socio- professionnel qui est un indicateur du public concerné. L'évaluation doit avoir un impact sur la progression de la carrière des enseignants. Pour donner envie aux enseignants d'être plus performants dans leur travail à travers une rémunération qui en tienne compte. Et éviter ainsi une baisse de motivation et d'investissement à cause du "tous pareils au même rythme".
L'évaluation permet de faire le point face à des objectifs donnés. Ensuite, vient le temps de la remédiation, de conserver ce qui fonctionne, d'en améliorer d'autres. Certains projets aboutissent, d'autres moins facilement. L'implication face à son travail doit être récompensée par exemple par des indemnités supplémentaires….
Evaluer les enseignants dans leur pratique est plus que nécessaire puisqu’ils ont comme mission d'éduquer les élèves et les aider à préparer leur avenir.

9.Posté par fiuman le 15/12/2011 17:22
A quoi servent les évaluations si elles ne débouchent jamais sur un licenciement pour incompétence ou pour absence ? Les écoles , les collèges , les lycées trainent, jusqu'à leurs retraites, des profs-boulets qui ont massacrés des générations entières d'élèves.
Quelques mesures de bon sens pourraient améliorer la situation :
Remettre sur une estrade les profs employés à des taches de non enseignement,
Virer les absents chroniques et les mauvais,
Supprimer les syndicats de l'EN,
Augmenter le nombre de d'heures de "face à face pédagogique",
Réglementer la tenue des enseignants, ( interdire le déguisement de soixante-huitards CGTistes),
Qu'ils redeviennent enfin des exemples pour nos enfants.
ceci n'est pas une liste exhaustive, chacun peut l'enrichir.

10.Posté par noe!! le 15/12/2011 18:11
P9 fiuman

Mon cher , vous avez absolument raison ...
J'y adhère !
Les boulets ...à la porte pour recyclage ! et on embauche d'autres !!!!
Nos enfants auront à y gagner !!!
Qu'on réforme la loi "Le Pors" de toute urgence !!!!!!!

11.Posté par noe!! le 15/12/2011 18:12
J'y ajoute : 98 % des enseignants adhèrent à vos idées !

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/12/2011 18:52
va y avoir de l'hécatombe à la Réunion..d'un autre côté, faire reposer sur le seul enseignant lacapacité de nos marmaillles à progresser, c'est oublier l'immense travail qui reste à réaliser au sein des quartiers et des familles..

encore une fois, des lieux d'enseignement fermés 2 jours sur 5 et 90 jours par an..à chacun de se prononcer sur la nécessaire reprise en main du citoyen, de ses lieux, sous couvertes d'associations pour la promotion et l'éducation populaire ET familiale..

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales