Blog de Pierrot

Edito du 3 janvier 2011 : Les syndicats ne doivent pas défendre l'indéfendable

Lundi 3 Janvier 2011 - 13:06

Retrouvez tous les éditos de Pierrot Dupuy sur [Zinfos974 Replay]urlblank:http://www.zinfos974.com/replay/ .
Melanie Roddier
Lu 926 fois



1.Posté par noe974 le 03/01/2011 14:32


Les syndicats qui défendent n'importe quoi , perdent leur crédibilité devant la majorité des travailleurs qu'ils sont censés défendre .
Si, aujourd'hui, les grandes organisations syndicales sont moins puissantes, les syndicats sont encore présents dans la réalité du travail, même s'ils ont perdu une grande partie de leur assise tertiaire depuis les années 1970 .

D'après le ministère du travail, 8 % des travailleurs français étaient syndiqués en 2003 .
Aujourd'hui , le taux de syndicalisation dans le secteur privé est à peine supérieur à 5 % . Pas de quoi , pour sabler une coupe de champagne !

Selon un sondage TNS Sofres de décembre 2005, les causes de non-syndicalisation sont :
-pour 38 %, le sentiment que les syndicats ne comprennent pas leur problème ; ???????
-pour 36 %, la peur de représailles de leur direction ; ???????
- pour 34 %, la division syndicale (80 % des sondés estimant qu'il y a trop d'organisations syndicales différentes en France).

Beaucoup de choses restent à faire pour convaincre les travailleurs à prendre leur carte !!!!

2.Posté par Henri le 03/01/2011 16:32

C'est effectivement honteux toutes les conséquences de cette grève. Mais de la même manière qu'on reproche aux syndicats de défendre l'indéfendable, on peut aussi reprocher à nos dirigeants, à nos politiciens leur manque d'intégrité. Si ces derniers donnaient l'exemple, ils seraient les mieux placés pour condamner ce mouvement de grève, mais ils sont trop pourris et les pourris n'ont pas de leçon à donner. A force de voir le roi, sa cour et la haute bourgeoisie s'en mettre de plus en plus plein les poches, le citoyen d'en bas croit qu'il a raison de vouloir décrocher la lune ! Vous avez des gens qui naissent pauvres, qui paient cher toute leur vie les choses qui rapportent de l'argent aux riches et qui meurent sans un sou en poche !
Le plus grave, c'est que la proportion de pauvre augmente et malgré un travail et des études, je me classe dans cette catégorie quand je vois le niveau de vie de certains voleurs. Alors oui, on peut dire des grévistes que leurs revendications ne sont pas justifiées, mais par pitié, n'oubliez pas que les grands fautifs dans tout ça, ce sont ceux qui exploitent la situation, je pense aux grands meneurs voleurs syndicaux par exemple.

3.Posté par franck le 03/01/2011 19:17

un editon plein de populisme avec des arguments ras des paquerettes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >