Faits-divers

Ecoles vandalisées à la Plaine-des-Palmistes: Trois enfants de 10 à 12 ans ont avoué


Image d'archives
Image d'archives
Alors que ce week-end, deux écoles (Zulmé Pinot et Myosotis) de la Plaine-des-Palmistes étaient vandalisées, trois enfants ont avoué les faits devant les gendarmes. 

Le principal auteur n'aurait que douze ans, et le plus jeune seulement dix ans, rapporte la presse écrite. Ils devront passer devant le tribunal des enfants pour répondre de leurs actes.

Pour rappel, dans l'école Zulmé Pinot, de la peinture a été répandue sur le sol et les murs, des systèmes de climatisation ont été détériorés, du matériel scolaire a été jeté à terre et un tag injurieux a également été inscrit. Dans l'autre établissement, des vitres ont été cassées à coups de jets de pierres. 
Jeudi 28 Avril 2016 - 07:12
Lu 1907 fois




1.Posté par Issia le 28/04/2016 07:31 (depuis mobile)
Enfant mal éduqué voila les conséquences .

2.Posté par Turbo le 28/04/2016 07:33 (depuis mobile)
Éducation tu barre en couille...a 12ans écrit "PD metre" son cas est grave..

3.Posté par Consanguin le 28/04/2016 07:49 (depuis mobile)
Ah ces chers bambins du 974 futur cania rd faut bien qui apprennent c' est le métier qui rentre a 12 ans vole de scooter a 15 y frappe moman et 17 y tue le voisin pour un regard vive éducation vive la France vive la caf

4.Posté par Zarin le 28/04/2016 08:14
Graine de violence — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Graine_de_violence

Un film ouvertement engagé

Dans le générique du début, avant même le nom des acteurs, figure cet avis :

« Notre système éducatif est fondé sur la confiance que nous avons en notre jeunesse. Le problème de la délinquance juvénile, devient particulièrement aigu quand il envahit l'univers scolaire. Les scènes décrites ici sont imaginaires, mais pour lutter contre le danger, il faut d'abord le connaître. C'est dans ce but que nous avons tourné Graine de Violence. »

5.Posté par Juliette Caranta-Pavard le 28/04/2016 09:09

*Très bien ! - Et ils sont orphelins de père et mère, ces petits, oui ??

6.Posté par eno2016 le 28/04/2016 09:12
Pas de quoi être catalogué "méchant" !

Ce ne sont que des enfants qui sont souvent "à l'abandon" , famille désunie , maman "seule" ...

Gestes regrettables mais .....

7.Posté par haha le 28/04/2016 10:13
Ben voilà, à cause de parents indignes(quel parent digne de ce nom laisse son marmaille de 12 ans dan chemin la nuit?), nous avons surement à faire à de futurs boulets de la société. Il faudrait condamné les parents aussi à payer les réparations au centime près, qu'ils bénéficient des allocs ou pas, peut être que çà les fera réfléchir sur le fait que un marmaille on s'en occupe ou on n'en fait pas.

8.Posté par Clain le 28/04/2016 10:39 (depuis mobile)
C''est du beau tout ça dis donc! Je pensais que La Plaine aurait pu être épargnée. La cause ? Sûrement une famille monoparentale ou parents jeunes alcolos, fumeurs et violents qui abandonnent les enfants. Vive l''éducation, vive la caf, vive l''avenir !

9.Posté par titi974 le 28/04/2016 12:33
Eh oui post 8 la Plaine n'est pas épargné la faute aux clientélisme des élus d'aujourd'hui et d'hier qui rasent la nature pour y planter des logements sociaux et cela n'est pas fini puisqu'ils prévoient de reclasser des terrains agricoles en zones constructibles toujours par clientélisme pour des propriétaires peux scrupuleux qui veulent se faire du fric sur le dos du contribuable, la population de la plaine a évolué et pas dans le bons sens il suffit simplement de passer le 5 du mois devant la poste pour s'en rendre compte.

10.Posté par Mémé le 28/04/2016 12:45
Où sont donc les parents ?
Si au moins ils pouvaient être condamnés au remboursement des dégâts suis sure que ces enfants seraient bien surveillés.

11.Posté par Ti' yab le 28/04/2016 12:55 (depuis mobile)
Moi je me pose surtout la question de la sécurité dans cette école. Parce que si des enfant on pu y entré...

12.Posté par Pamphlétaire le 28/04/2016 14:55
L’aveu n’est pas, de façon évidente et irréfragable, la vérité sur la survenance de faits mais simplement la possibilité du vraisemblable ou du probable, c’est-à-dire une hypothèse par exemple
que l’enquête de flagrance permet de limiter voire de rejeter. C’est la raison pour laquelle il convient d’appréhender l’aveu non pas de façon statique, ce qui supposerait a priori comme vraie toute déclaration librement et spontanément consentie, mais davantage de façon dynamique en l’articulant à un processus tendant à une possible vérité. D’ailleurs, sur le plan historique, l’aveu n’est pas la vérité, il peut être judiciaire, lorsqu'il est consenti directement devant une autorité chargée de l'enquête ou du jugement (officier de police judiciaire lors d'une enquête de flagrance ou lors d'une enquête préliminaire, juge d'instruction, procureur, magistrats du siège) ou extrajudiciaire et cet aveu sera alors indirect.
Après, il reste l'outrage à magistrat d'avoir menti...

13.Posté par Babafigue le 28/04/2016 15:32
@ 12.Posté par Pamphlétaire le 28/04/2016 14:55

C'est pas de l'aveu dont vous avez abusé mais d'la beuh ;-)/__

14.Posté par Theliberator le 28/04/2016 19:05
Quand on supprimera la CAF on supprimera bon nombre de ce type de délinquance.. Pauvre France..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales