Social

Ecole du Sacré Cœur : "Première grève de l'histoire dans l'enseignement catholique réunionnais"


Ecole du Sacré Cœur : "Première grève de l'histoire dans l'enseignement catholique réunionnais"
Les salariés de l'OGEC (Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique) de l'école maternelle du Sacré Cœur, située rue Juliette Dodu à Saint-Denis, ont entamé un mouvement de grève illimité, ce lundi 2 décembre 2013.

"C'est la première grève de l'histoire dans l'enseignement catholique réunionnais et la première grève des salariés de droit privé, puisque chaque école a un organisme de gestion qui emploie des secrétaires, des agents d'entretien, des ASEM", souligne Jean-Pierre Marchau, secrétaire général de la FEP-CFDT.

"Il y a un manque de communication dans cette école. Nous ne sommes pas écoutés. On a eu une table ronde avec la direction vendredi qui n'a débouché sur rien du tout", renchérit Arsène Roselie, ouvrier technique à l'école du Sacré-Coeur et représentant du personnel. C'est donc à la suite de cette réunion qui n'a rien donné qu'un mouvement de grève a été décidé.

Concrètement, la vingtaine de grévistes, qui a reçu le soutien de 18 des 20 enseignants de l'école, à travers une pétition, demande à la direction  :
 
- un 13e moi pour tous
- le droit à la formation pour tous les salariés
- l'organisation des EEAD (obligatoires depuis le 30 juin 2011)
- le respect des salariés par l'employeur
- l'établissement de fiches de postes précises pour tous
- le respect des postes et fonctions de chacun
- la transformation des CDD en CDI
- la mise en place d'une NAO
- la fin des pression et des remarques discriminantes envers les personnels
- la mise en place d'un véritable dialogue social dans l'établissement

"Il y a un mépris de la direction"

"Depuis deux ans, leurs revendications ne sont pas acceptées, explique Jean-Pierre Marchau. Les salariés veulent une reconnaissance du dialogue social, et il n'y en n'a pas : c'est un comble dans un établissement catholique ! Il y a un mépris de la direction et nous mettons en cause le comportement de la directrice, qui n'est pas à la hauteur des enjeux actuels", poursuit-il.

"L'employeur dit qu'il n'y a pas d'argent pour augmenter les salaires mais on sait qu'il y a de l'argent. On sait qu'en 2012, il y avait 690.000 euros sur le compte de l'employeur", ajoute Jean-Pierre Marchau qui s'offusque que l'école ait "embauché des animateurs ce matin pour faire de la surveillance. La direction est prête à payer des gens pour casser la grève plutôt que de satisfaire les revendications des salariés. Cela en dit long sur l'absence de dialogue social dans l'entreprise", lance-il.

Pour le moment, aucune rencontre n'a eu lieu entre la direction et les grévistes. "On attend un signe de la directrice", conclut Arsène Roselie.
Lundi 2 Décembre 2013 - 11:03
Lu 2383 fois




1.Posté par darky le 02/12/2013 11:12
si des élus confondent trésorerie et compte de résultat..comment voulez vous avancer?? faut retourner à l'école Marchau !

2.Posté par Ti dash le 02/12/2013 11:39 (depuis mobile)
Ce n est qu une petite partie de l Iceberg.

3.Posté par marylise le 02/12/2013 13:22
L'humanité et le respect sont souvent des valeurs mises de coté dans les structures dites catholiques, Les salariés souffrent en silence pétris dans leur foi et dans leurs douleurs.
Les codes et la morale sont pour les autres, seuls eux en ont besoin.
La valeur qui compte vraiment même si on s'en défend: l'argent, celui des parents *** triés sur le volet.
Cette grève est une première, il y en aura d'autres!

4.Posté par O.de Trogoff le 02/12/2013 13:28
Si cette directrice était compétente ca se saurait, depuis le départ de l'ancien Directeur, le trés regretté Monsieur HO YEN. Cette femme refuse même le dialogue avec les parents et si par inadvertance il lui arrive de vous saluer c'est qu'il s'agit d'une erreur elle vous a confondu avec le pape François. L'incompétence, le mépris, la discrimination ont remplacé Liberté Egalité Fraternité.

5.Posté par Ozon le 02/12/2013 14:52
Je partage le commentaire 4. Rien n'est fait pour cette école depuis l'arrivée de cette directrice.
Elle est entièrement responsable de ce qui se passe aujourd'hui. Les responsables haut placés de l'OGEC qui la soutienne et méprisent les revendications des grevistes en ont .... pour leur argent (amassé au détriment du developpement de l'école...).

A Darky du post 1 : peux tu donner des détails sur ton commentaire : les chiffres ne sont pas bons ??

6.Posté par quelle pétaudière le 02/12/2013 15:35
Il n'y a pas de surveillance des OGEC ni par l' UROGEC ni par l'évéché.
On laisse des francs maçons à la tête des Ogec, on laisse un Marchau se mêler de l'école catholique. On laisse des présidents d'OGEC ne pas payer la scolarité ni la cantine pour leurs enfants ! j'ai des preuves.
Une reprise en main s'impose à tous les niveaux de l'eglise et de l'enseignement catholique à la réunion.
Tout fout le camp à cause de décennies de laisser-aller.

7.Posté par Charly Menot le 02/12/2013 15:50
Et une grève au Vatican ? C'est pour quand ?

8.Posté par PaulHO le 02/12/2013 18:36
A post 6: MDR

Les Francs maçons sont partout et même à l'Evêché, clergé compris!
Ceci explique surement cela!

9.Posté par Turbo le 02/12/2013 18:46 (depuis mobile)
Dieu règne au ciel et l'argent règne sur terre ^^

10.Posté par Ti dash le 03/12/2013 07:25
Dans l enseignement prive : rien n est controlé. Certains pardon CERTAINE se permette une double remuneration deux fiches de paie pour le meme boulot. Merci monseigneur

11.Posté par moniklacq le 03/12/2013 09:11
L'église catholique d'aujourd'hui devrait plutot dire "Que Dieu soit loué, mais à un bon Prix."

12.Posté par Goyave le 03/02/2015 22:17 (depuis mobile)
J''ai envisage d inscrire mon fils ds cette école maternelle. Jai ressenti un climat elitiste assez répugnant. "La directrice vous recevra en entretien et fera son choix après avoir reçu tous les parents" sur quels critères ? Revenu ? reseau ?

13.Posté par Flo le 05/03/2015 17:20
J'envisageai moi aussi à inscrire mon petit dans cette école mais là....,
Ca fait peur!

14.Posté par fd le 3 novembre 2015 12:22 le 03/11/2015 11:28 (depuis mobile)
Toutes les ecoles catholique sont pareil.
A ce jour on est pas encore payé.
Quand on demande un rdv avec le president de l OGEC voila se qu il nous repond: je vous envoye mes disponibilites, mais on se sais jamais quand il pourra nous recevoir.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales