Economie

Ecocité: Le TCO signe des conventions de financement avec des acteurs privés

Les conventions de projet urbain partenarial (PUP) signées engagent la SCPR et les Consorts Louapre. Elles permettront une participation financière par ces acteurs privés à hauteur de 7 millions d’euros.


Sébastien Langlois (SCPR) et Joseph Sinimalé (président du TCO et maire de St-Paul)
Sébastien Langlois (SCPR) et Joseph Sinimalé (président du TCO et maire de St-Paul)
Pour la première fois à la Réunion, des partenaires privés s’engagent dans le financement d’équipements publics d'intérêts communal et communautaire. Dans le cadre du projet de l’écocité de Cambaie, la SCPR et les Consorts Louapre ont signé ce mercredi des promesses de vente et des conventions de PUP (projet urbain partenarial) avec la ville de Saint-Paul et le Territoire de la Côte Ouest. Un moment jugé « émouvant et important » par le président du TCO, Joseph Sinimalé. « C’est un tournant dans la manière de construire la ville durable de demain, estime le maire de Saint-Paul. Au lieu d’une acquisitions forcée, de manière unilatérale et sans contrepartie,[…] nous avons trouvé un rapport gagnant-gagnant ».

Dans le contrat, il est prévu que les deux partenaires cèdent 75% de leur foncier au TCO au prix de France Domaine de 50 centimes le m2. De son côté, la SCPR s’engage à construire, sur 25% de son terrain, 1044 logements (sociaux, intermédiaires et libres) et de l’immobilier de bureau, de commerce et d’hôtellerie. Parallèlement, elle versera 6,2 millions d'euros pour participer à la réalisation des équipements publics, comme un gymnase, des voiries piétonnes, une place ou un square. Pour Sébastien Langlois, dont la société est propriétaire du terrain depuis les années 1970, « il s’agit d’un bon moyen de valoriser le patrimoine ».

Les consorts Louarpe, eux, avouent que cette cession résulte de « gros sacrifices », mais expliquent avoir « préféré cette solution à celle de l’expropriation » et se déclarent finalement satisfaits de l’accord trouvé. « On avait envie d’être générateur d’activités », précise son représentant, Georges Guillaume Louapre. Ils s’engagent, d'une part, à construire sur 25% de leur terrain une résidence pour personnes âgées comprenant une crèche ainsi qu'une résidence de tourisme d’affaires, et, d'autre part, à financer une partie des équipements publics à hauteur de 840 000 euros. 

Si les deux partenaires privés disent avoir hâte que le projet se concrétise, de nombreuses étapes restent à finaliser, telles que l’obtention d’autorisations administratives et la réalisation d’études environnementales. Etabli sur une durée de plus de 30 ans, ce projet d'écocité qui s'étend sur 5000 hectares et dont le coût total s'élève à 3 milliards d'euros, est qualifié de complexe. Les premières pierres devraient être réellement posées en 2020. 
Mercredi 23 Décembre 2015 - 13:46
marine.abat@zinfos974.com
Lu 1165 fois




1.Posté par A mon avis le 23/12/2015 18:15
Article incomplet :
Il est question ici des investissements dans ce partenariat public-privé.
Mais rien est dit sur les contrats d'exploitation des futures réalisations.

2.Posté par ticolon le 23/12/2015 19:24
Bravo, monsieur le Président,
Voila un bel exemple de partenariat public/privé.
Pour ceux qui se posent des questions, il faut consulter le schéma de cohérence territoriale qui prévaut en matière d'urbanisme, puis la loi SRU, qui définit les accords financiers dont la participation de l'Etat.
Il n'est pas d'usage de publier les conditions d'exploitation avant que les projets soient intégralement bouclés et adoptés.
Mais pour un comptable ces éléments sont faciles à préfigurés.
J'aimerai avoir les commentaires de Thierry ROBERT et Huguette BELLO sur ce projet.

3.Posté par GIRONDIN le 23/12/2015 19:45 (depuis mobile)
Le PPP il n'y a rien de pire!

4.Posté par alé dit partout le 24/12/2015 00:17
GIRONDIN si c'était BELLO c'était une bonne chose.
Tout ce que sini ou didier i fé ou critique.
Critiqué oui
proposition non.
Sa lé doss

5.Posté par Copain coquin le 24/12/2015 07:59
Après quelques recherche sur les consort louapre, je tombe sur une page facebook d un consort qui est pdt du magazine mémento et soutien de Didier Robert. Bizarre, bizarre........dossier à creuser.

6.Posté par GIRONDIN le 24/12/2015 08:46 (depuis mobile)
4. alé dit partout

Le PPP il y a rien de pire..

Une proposition Va coller tes affiches, espèce couillon va....et surtout après va les decollés couillon va

A part ça Bonne fête à toi.....

7.Posté par ticolon le 24/12/2015 14:51
Girondin, quelle expérience ou retour d'expérience avez vous sur le PPP.
Dites nous les difficultés et les inconvénients de tels partenariats.
Le pire c'eut été de confier l'aménagement de l'écocité à un privé intégralement . Là, c'aurait été la cata.
Quand l'Etat a rédigé ses premiers PPP permettant à certaines administrations de faire face à d'énormes difficultés (exiguité des locaux, logements des personnels, etc. ...) Les seuls qui ont râlé ce sont des gauchistes de dernière heure avant que la vague ne les fasse disparaitre.
Au final le PPP a été approuvé par toutes les classes politiques et à tous les niveaux.
Si c'est ça le pire, expliquez moi svp.

8.Posté par A mon avis le 24/12/2015 15:54
@ 7 pour votre info :

En 2014, la commission des lois du Sénat a publié un rapport qui dénonce la formule du PPP en les qualifiant de « bombes à retardement ». La Haute Assemblée évoque des « effets néfastes notamment pour les générations futures » en particulier en raison des « loyers » dont doit s’acquitter l’autorité publique, parfois pour de très longues durées. Les sénateurs pointent également l’« effet d’éviction des petites et moyennes entreprises » dont la capacité d’investissement est limitée.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/11/06/partenariats-public-prive-un-dispositif-de-plus-en-plus-decrie_4804403_4355770.html#qm5rtZ1TiqgWIjRg.99

9.Posté par GIRONDIN le 24/12/2015 18:02 (depuis mobile)
8.A mon avis
Excellent
Faut-il repondre à 1 militant?
Le seul intérêt pour l''état c''est de lisser les dépenses dans le temps,etc

L''état empreinte à -1% sur les marchés. Une entreprise privée empreinte au minimum à +1%. L''intérêt

Bonne fête

10.Posté par kld le 25/12/2015 01:23
non , Girondin , la sagesse commande de ne pas répondre à un "militant" , un suiveur parmi tant d'autre ...........bonnes fetes !

11.Posté par GIRONDIN le 25/12/2015 09:56 (depuis mobile)
10. kld✅

Ok l'ami je ferai un effort pour appliquer à la lettre ce précepte...bonnes fêtes.

12.Posté par ticolon le 25/12/2015 13:48
Je ne suis ni militant ni suiveur de qui que ce soit.
Les critiqueurs qui n'ont pas d'éléments inventent tout de même l'excuse de militant.
C'est tellement petit.
Oui, le sénat a critiqué le PPP, mais la commission des lois est elle composée de spécialistes?

13.Posté par GIRONDIN le 25/12/2015 16:10 (depuis mobile)
12. ticolon
Je le redis une nouvelle fois, je vous souhaite de bonne fête de fin d'année.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales