Social

Echec au Conseil général, l'Arast vers la liquidation judiciaire

Faut-il attendre une solution miracle d'ici l'audience du lundi 28 septembre pour sauver l'Arast ? Du côté de l'Arast, on n'y croit plutôt. Encore une fois, La Réunion va jouer : “on achève bien les associations sociales après les avoir utilisé à des fins personnelles et électorales”.


Echec au Conseil général, l'Arast vers la liquidation judiciaire
Il y a eu l'Arfuts, Saint-Jean-de-Dieu et ceux qu'on a oublié. Il y a aura bientôt l'Arast (Association régionale d'aides sociales territorialisées) née des cendres de l'Arfuts et de Saint-Jean-de-Dieu. C'est le tribunal d'Instance de Champ-Fleuri qui pourrait donner le coup de grâce, ce lundi 28 septembre.

En effet, ce jugement sera étroitement lié à la position du Conseil général. Et tout à l'heure, le Département, principal financeur de la structure, a confirmé les décisions prises la semaine dernière. “Le Conseil général s'engage à maintenir les services”, mais aucune déclaration quant au devenir de l'Arast.

La collectivité locale (ou Nassimah Dindar) lâche donc la structure en déficit financier de 10 millions d'euros. La semaine dernière, la présidente a fustigé la gestion de la direction. “Il y a trop de cadres, trop de salaires importants et trop d'embauches”.

Depuis cette intervention, des voix commencent à s'élever. “Qui a demandé ces embauches depuis les élections législatives de 2007 et lors des cantonales de 2008 à votre avis. Dès que nous aurons mis la main sur les courriers, les employés de l'Arast sauront qui est vraiment irresponsable et incompétente”, a lâché tout à heure une syndicaliste en colère.

A suivre...
Mercredi 23 Septembre 2009 - 12:22
Jismy Ramoudou
Lu 1597 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 23/09/2009 15:19
ça me rappelle cette association chargée de faire bénéficier aux associations sportives et culturelles de la Réunion, des tarifs négociés de billets d'avion... quand un des vice présidents d'une collectivité fut épinglé par un rapport d'audit pour des demandes de prise en charge faites sur papier à en tête de la dite collectivité, celui-ci n'a eu d'autres termes, que de remercier le dit cabinet d'audit et d'appeler à une plus grande vigilance désormais...
que les syndicats effectivement ressortent les courriers...on verra bien alors ..!

2.Posté par le dodo le 23/09/2009 21:04
Pour rebondir sur le post 1, cette assos ne se trouvait pas par hasard vers le barachois à St Denis?


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales