Politique

Echangeur de la Possession : Roland Robert désavoué par le Conseil général

Un pont métallique qui passerait au-dessus de la route nationale 1 à la sortie de la Route du littoral ? Une réalité qu'ont espérée jusqu'au bout les habitants de la Possession et notamment ceux de la Ravine à Malheur. Un projet qui ne verra pas le jour. Les études de faisabilité ont de toute évidence montré des freins environnementaux à cette réalisation, mais aussi un caractère provisoire qui a pesé dans la balance puisque la nouvelle Route du littoral devrait répondre à ce problème par un échangeur tout neuf dans quelques années. Pourtant, la promesse de la réalisation de cet ouvrage a donné lieu à une bataille de textes entre gauche et droite. Roland Robert, maire de la Possession, est sans doute allé trop vite dans ses intentions de campagne. Aujourd’hui, c’est la conclusion des services administratifs du Conseil général qui viennent contredire les propos du maire de la Possession.


Echangeur de la Possession : Roland Robert désavoué par le Conseil général
 
Philippe Lew n'en démord pas. A coup de relances de courriers adressés aux différentes collectivités territoriales concernées, le "simple citoyen" de la Possession, comme il aime à se présenter, mais opposant ferme à la politique de Roland Robert, tient selon lui la preuve du mensonge de l'équipe municipale. Le personnage était pourtant le mandataire financier de Roland Robert en 2001, c'était pour les municipales, avant d'entrer en dissidence.
 
Des discours d’intention lors de la campagne
 
Au coeur des volées de bois verts : la réalisation tant espérée par les habitants de la Ravine à Malheur d'une sortie sécurisée et rapide vers le Port et Saint-Paul via la RN1 (au niveau de l'entrée de ville de la Possession en venant de Saint-Denis à la manière du pont qui enjambe la quatre-voies en face du Chaudron). Un projet qui dort dans les cartons depuis une dizaine d'années.

Le courrier reçu du Conseil général il y a peu (voir pièce 1) sonne comme une évidence : le pont métallique démontable qui devait enjamber la RN1 ne se fera pas. Seconde évidence selon Philippe Lew : Roland Robert a, de manière délibérée, trompé ses administrés en faisant croire que la réalisation d’un tel ouvrage était déjà chose acquise du côté du Département. Pourtant, les échanges de courrier entre collectivités démontrent que la réticence du Département remonte avant le changement de majorité à la pyramide inversée. Rappel des faits...
 
Il y a deux mois, à quelques heures de la fin de la campagne officielle avant le premier tour des cantonales, les deux candidats Roland Robert (Parti communiste) et Jérôme Testan (UMP - Réunion en confiance) se livrent à un dernier coup d’esbroufe via médias interposés.
 
A ce moment-là, Roland Robert montre du doigt les promesses du candidat UMP en brandissant un courrier de la Région datant de 2010 (voir pièce 2). Celui-ci, signé de Jean-Louis Lagourgue, rappelle les freins à la construction d'un ouvrage de VMD (Viaduc métallique démontable) au-dessus des quatre voies de la RN1. Une sortie qui permettrait aux habitants de Ravine à Malheur d'éviter le centre de la Possession, toujours encombrée lors des fréquents basculements de la Route du littoral. Une réalisation attendue "avec la plus grande impatience pour que nos concitoyens ne soient plus prisonniers chez eux lors des intempéries", précise Philippe Lew.
 
Un pont à durée de vie très limitée
 
Jean-Louis Lagourgue s'exprime en ces termes : "L'étude de faisabilité n'a pas pris en compte certaines incidences du projet impliquant des aménagements complémentaires onéreux ou ayant des effets négatifs importants sur l'exploitation de la route". Le vice-président de Région y ajoute deux autres facteurs qui peuvent se révéler "rédhibitoires" : "L’impact concernant les nuisances sonores auprès des riverains mais aussi en cas de défaillance de l'ouvrage de franchissement suite à un événement climatique majeur".
 
Dans un tract distribué en cours de campagne, Roland Robert est sûr de son fait. "Si la Région n’y avait pas opposé son véto, les travaux seraient déjà en cours !", tout en affirmant que "toutes les études sont aujourd’hui finalisées pour construire un VMD et que sous l’impulsion de Roland Robert, le Conseil général est prêt à le financer" (voir pièce 3).
 
Ce dernier argument finira par interpeller Philippe Lew. Questionnant les deux collectivités territoriales que sont la Région et le Département, une évidence s'impose : le projet est enterré. "Le Département ne soutient même pas les propos de son propre 1er Vice-président", selon le citoyen possessionnais. En date du 27 mai 2011, la réponse de la Direction des services techniques du Département traduit cette réalité (pièce 1) : "Le Conseil général a étudié début 2010 une liaison directe entre la RD41 et la RN1 en direction de l'Ouest, par l'intermédiaire d'un ouvrage d'art provisoire". Une infrastructure qui ne pouvait pas être réalisée sans l'accord du gestionnaire de la RN1 (c'est-à-dire les services des routes de la Région) continue le courrier. "A la lecture de ces éléments de réponse et compte tenu de la réalisation d'un échangeur complet dans le cadre du futur projet de route du littoral, le Conseil général ne peut poursuivre davantage l'étude de cette solution provisoire".
 
Le Conseil général avait pourtant senti le coup en février 2010
 
"Nous avons la preuve que Roland Robert a menti en disant que le Conseil général était prêt. Nous avons désormais la réponse", se félicite Philippe Lew, non content d'avoir mis le doigt sur un positionnement de campagne annoncé "sans fondement et visant, à travers Jérôme Testan, le Conseil régional".
 
Le plus étonnant vient à la lecture d'un courrier du Conseil général daté de février 2010 et qui dévoilait la frilosité du Département dans la réalisation de cet ouvrage temporaire. "Dans l'étude de la réalisation éventuelle de cette infrastructure, nous (le Conseil général, ndlr) devrons prendre en considération cette option dont la durée de vie devra être corrélée aux échéances de livraison du projet de la nouvelle Route du littoral et de son échangeur", affirmait Michel Dennemont (voir pièce 4). Nous étions en février 2010, donc bien avant le changement de majorité à la Région.

Une phrase noyée dans un courrier dont aurait dû, assurément, s'inspirer le maire de la Possession. Une position de contestation vis-à-vis du candidat Testan d’autant plus en décalage que le conseiller général en place depuis 40 ans aura eu tout loisir de faire aboutir ce dossier de CD41/RN1 sous la majorité régionale précédente, conçoit Philippe Lew, qui ne se fait pas prier pour ressortir du placard des tracts de campagne de 2001 annonçant la réalisation sans tarder du fameux pont métallique.

Un pont décidément trop loin…

Pièce 1 : Le Conseil général confirme la non poursuite des études :

Echangeur de la Possession : Roland Robert désavoué par le Conseil général

Pièce 2 : Jean-Louis Lagourgue émet de sérieux doutes quant à la réalisation d'une telle structure, nous sommes en 2010 :
Echangeur de la Possession : Roland Robert désavoué par le Conseil général

Echangeur de la Possession : Roland Robert désavoué par le Conseil général

Pièce 3 : "le Conseil général est prêt à financer le pont" s'était un peu trop avancé un tract de Roland Robert :
Echangeur de la Possession : Roland Robert désavoué par le Conseil général

Pièce 4 : Le Conseil général avait annoncé la couleur avant même le changement de majorité régionale :
Echangeur de la Possession : Roland Robert désavoué par le Conseil général
Vendredi 10 Juin 2011 - 07:48
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2636 fois




1.Posté par max le 10/06/2011 08:48
une passerelle métallique ne serait pas un luxe , on gaspille bien ailleurs de l'argent, on oblige les gros camions à passer sur une route pavée , il éviterait beaucoup de bordel à la Possession
les gens qui venaient de la montagne ou de la Ravine à malheur gagnaient du temps pour aller au Port c'était dans la période de l'éboulis de la route de la corniche
Ce n'est pas demain que la nouvelle route du littoral va être ouverte........

2.Posté par Silence le 10/06/2011 12:27
Silence Roro travaille, il ne manque plus un mandat pour qu'il puisse réaliser enfin cet accès qui était une priorité depuis des années pour la Possession.
Il aura mis plus de 40 ans pour le faire avec un mandat supplémentaire, le timming n'est pas bon et la population n'a pas été respectée Monsieur Lew c est évident.

Les possessionnais doivent retirer les conclusions sur les capacités de cet élu à prioriser ses choix.

De plus le projet de la Région pour la nouvelle route du littoral va écraser un peu plus notre ville vers la falaise, donc l ouverture de la ville sur la mer est un gros mensonge également pour les années à venir. Une fois de plus, roro laissera la route passer devant sa commune sans dire un mot.


3.Posté par MAC le 10/06/2011 12:43
cela fais 15 ans que le maire aurai du faire un pont ,c'est pas à l'aube d'une nouvelle route du littoral qu'il faut ce réveiller . Allez Roro continue à dormir et fermer les yeux sur la gestion de ta mairie .

4.Posté par Jean Paul FOIS le 10/06/2011 13:40
La question n'est pas de savoir si un échangeur, route du littoral / CD 41, permettrait de résorber une partie des graves problèmes de circulation que rencontrent les Possessionnais, tellement l' évidence saute aux yeux, mais de savoir si une fois de plus le maire de la Possession a menti à la population en pleine campagne électorale.
En l’occurrence OUI, et les tracts mensongers sont malheureusement loin d'être isolés à cette seule prise de position publique. Apparemment notre République s'en accommode ...
Jean Paul FOIS

5.Posté par Jean Paul FOIS le 10/06/2011 14:01
La question n'est pas de savoir si un échangeur, route du littoral / CD 41, permettrait de résorber une partie des graves problèmes de circulation que rencontrent les Possessionnais, tellement l' évidence saute aux yeux, mais de savoir si une fois de plus le maire de la Possession a menti à la population en pleine campagne électorale.
En l’occurrence OUI, et les tracts mensongers sont malheureusement loin d'être isolés à cette seule prise de position publique.
Apparemment notre République s'en accommode ...
Jean Paul FOIS

6.Posté par la case de l'oncle tom le 10/06/2011 14:31
faute d'échangeur , qu'ils fassent donc une boite d'échangistes , avec dédé eska pour l'inaugurer !

7.Posté par Spartacus le 10/06/2011 17:18
Mentère, mentère, mentère!!! Quoi dire de plus??? Tout comme le bonheur est dans le pré, le mensonge est dans la caverne de Roro. Merci M. LEW.

8.Posté par gros colon le 10/06/2011 17:22
Post 6: la boîte d'échangistes existe déjà. Elle se trouve à Boeuf Mort où les un(e)s et les autres font des choses plutôt vache vivante. C'est le domaine des bois de la sensualité, paraît-il!

9.Posté par possessionnais le 10/06/2011 19:48
Tout ces courriers datent de 2010.
ESt-ce que quelqu'un peut nous dire si liaison va t-elle se faire oui ou non?

quelle est la situation en 2011, quelles sont les relations entre Le maire et la Région, car on nous a dit que le maire devrait rencontrer didier Robert?

qui ment, qui dit la vérité?

Est-ce que jean -Claude peu nous dire c'est quoi la vérité?

10.Posté par Bye bye Roro le 10/06/2011 20:26
Post 9: le dernier courrier date du 27mai 2011, soit ily a deux semaines. On n'aura aps notre pont, contrairement à ce qu'avait dit Roland Robert. M. LEW a prouvé que notre maire a menti. Alors que faire?? A ceux qui étaient candidats contre lui en mars 2011 de décider! Alors???

11.Posté par Devineur le 11/06/2011 07:48
Qui sera le prochain maire de la Possession?
Les paris sont ouverts.

12.Posté par un jeune possessionnais le 12/06/2011 10:28
Comment est-ce possible d'être menteur à ce point? Sans scrupule, sans aucune dignité, certains ne reculent devant rien pour s'accrocher à un pouvoir! Possessionnais, à nous de jouer....

13.Posté par Le Justicier le 13/06/2011 12:03
De deux choses l'une: soit M. LEW a raison et M. ROBERT a donc menti aux Possessionnais le disqualifiant ainsi dans ses nombreuses fonctions électives, soit M. LEW a menti et M. ROBERT doit prouver aux Possessionnais qu'il est digne de leur confiance disqualifiant ainsi M. LEW de ses dires.

14.Posté par merci roro le 15/06/2011 09:35
Depuis hier, les Possessionnais sont des possédés, prisonniers dans leur ravine à malheur; Merci Roro.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales