Economie

Écart de salaire homme / femme moins important qu'en métropole


Selon la dernière enquête de l'Insee sur les écarts de salaires entre les hommes et les femmes sur le marché du travail réunionnais, l'écart de salaire horaire est moins important qu'en métropole : 3% ici, contre 7,3% en France métropolitaine.

Une femme perçoit en moyenne un salaire horaire brut moyen équivalent à 99,5% de celui de l'homme. En France métropolitaine, cet écart est de 19,7%. Cependant, à la fin du mois, les femmes gagnent en moyenne 5% de moins que les hommes car elles se trouvent plus souvent sur des postes à temps partiel : 35% d'entre elles sont dans ce cas contre seulement 16% des hommes.

Deux fois moins de femmes cadres

Les femmes cadres sont deux fois moins nombreuses que leurs homologues masculins et sont aussi moins bien payées : elles touchent 83% du salaire horaire d'un homme. A noter également qu'à compétence égale, une femme occupe un poste moins qualifié qu'un homme. Avec une licence, quasiment six hommes sur dix occupent une fonction de cadre, contre quatre femmes sur dix.

Plus l'entreprise est grosse, plus l'écart de salaire augmente

En général, plus la taille de l'entreprise augmente, plus la différence de salaire est importante en faveur du sexe fort. Les disparités sont notables aussi en fonction du secteur d'activité. Dans les finances par exemple, une femme gagne 75% du salaire horaire moyen d'un homme. Dans les secteur de l'énergie, l'écart est de 83%.

Certains secteurs sont par contre plus rémunérateurs pour les femmes : l'administration, le service aux entreprises ou de l'industrie des biens intermédiaires, ou encore les secteurs de l'agriculture, de la construction ou du transport.

Si les salaires augmentent de manière générale avec l'ancienneté, cette dernière profite plus aux hommes qu'aux femmes. "Si les jeunes femmes entre 18 et 35 ans disposent d'un salaire horaire plus important que leurs homologues masculins, cette réalité s'amenuise puis s'inverse pour les femmes plus âgées. On observe un salaire quasi identique pour les hommes et les femmes entre 36 et 55 ans puis une forte différence après 55 ans, âge auquel les femmes touchent en moyenne seulement 83% du salaire d'un homme" .
Mercredi 5 Mai 2010 - 07:17
Karine Maillot
Lu 2049 fois




1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 05/05/2010 08:39
Et Bla Bla Bla INSEE habituel... INSEE, outil de discrimination par excellence (comme la HALDE, la Défenseur des Enfants, la LDH,...etc et comme tous les faux instruments de "mesures sociales") surf sur la vague des Seuls Droits de la Femme...

Encore une fois, pour les sourds et malvoyants de l'INSEE, Rien ne vous oblige a obéir aux ordres absurdes en favorisant les SEULS CHIFFRES des discriminations subies par les Femmes. Il reste LÉGITIME de dénoncer ces domaines dans lesquels elles sont spoliées, mais ça ne l'est PLUS DU TOUT quand vous maintenez sous silence complice les DISCRIMINATIONS FLAGRANTES que subissent les Hommes et Pères au regard du MONOPOLE ÉDUCATIF des ENFANTS...
du courage Messieurs / Dames, allez, la moitié de vos collègues attendent....

Que vous ayez peur de vous en prendre au "monde judiciaire, Éducatif et Sociale" pour l'Immunité dont bénéficient ces Gens là par le Procureur de la République, nous pouvons le comprendre, mais que vous favorisiez du même coup le Massacre des Enfants et leur Pères est inacceptable... Vous reste la Possibilité de DÉMISSIONNER, refusant votre instrumentalisation et conditionnant vos interventions à la Possibilité de LIVRER LES CHIFFRES qui ÉQUITABLEMENT rétabliraient la VÉRITÉ sur L'ESSENTIEL: La Détention de NOS ENFANTS OTAGES FRANÇAIS...
********************************************

M. ROYER Pierre au cas ou vous souhaiteriez une confrontation Publique avec le Procureur de la République qui favorise les faits par son obstruction...
Il va bien falloir que des hommes dignes assument un jour quand même...
Même Ingrid Bétancourt a fini par être libérée 6 ans après, nos enfants sont détenus depuis 3 ans, 6 ans, 9 ans, 15 ans,...ou depuis toujours....

2.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 05/05/2010 09:22
"Mais au final, ce sont les natifs de la Réunion qui constituent la composante principale des mouvements migratoires. 18 750 d’entre eux ont quitté la Réunion entre 1999 et 2006. Il s’agit à 80% d’hommes jeunes, partis pour suivre des études ou débuter une carrière professionnelle"....
Et oui, les Enfants Réunionnais partent repeupler les Départements Français, mais ça, tout le monde le savait déjà, raison supplémentaire pour encourager les Femmes a faire des Enfants, a les rémunérer pour cela, quitte a Maintenir artificiellement le Massacre de des Pères...
Les Pouponnières de la France rapportent des Devises comme elles le peuvent, mais ça, l'INSEE ne doit surtout pas le faire apparaitre...

Chiffres sur la CORRUPTION Judiciaire, Éducative ou Sociale? Non ? toujours pas ?

3.Posté par tanya le 13/08/2010 01:14
salut les homme moi c est tanay

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales