Faits-divers

Eau non-conforme dans des bonbonnes: Une assignation engagée contre Edena


Une assignation a été engagée fin septembre à l'encontre de la société Edena par un particulier, après que ce dernier a découvert, dans des bonbonnes d’eau de 5 gallons livrées par l’entreprise, la présence de particules noirâtres et blanchâtres.

Cette affaire remonte à novembre 2015. Suite à des douleurs ressenties au bas ventre et à des désagréments constatés par lui et certains de ses invités, ce client qui souhaite conserver l’anonymat contacte la société Edena pour qu’elle effectue un nettoyage complet dit "sanitation", de la fontaine à eau qui avait été mise à sa disposition.

Lors du contrat d’abonnement signé avec Edena en août 2012, cette dernière s’était engagée à lui offrir un service après-vente et une intervention annuelle de sanitation de l’appareil pour un montant mensuel de 27,01 euros sur une durée de 24 mois.

Or, la demande d’intervention du particulier faite en novembre 2015 n’a jamais été effectuée par Edena, et ce malgré plusieurs relances téléphoniques et courriels. Pire, aucune intervention visant à nettoyer la fontaine à eau n’aurait jamais été faite par Edena depuis l’installation au domicile de ce particulier au mois d’août 2012.

Après avoir alerté le Laboratoire départemental des eaux et d’hygiène (LDEHM) pour une demande d’analyse, ce particulier tombera des nues en février 2016 en découvrant que, "l’eau traitée et distribuée par la Société Espace Edena est contaminée".

Le client fait alors part à Edena de ces résultats. L’entreprise possessionnaise affirme alors à ce dernier avoir "rempli ses engagements" liés à l’hygiène de l’appareil. Pour preuve, elle transmet un bon d’intervention qui, selon le client, est un faux. Quelques temps après, l’entreprise se rétractera sur la fiabilité et l’authenticité de ce document tout en ne donnant aucune explication à son client.

Après quelques jours de silence, Edena recontacte le particulier et programme une intervention à son domicile le 2 mars dernier pour une sanitation complète de l’appareil et le changement des bonbonnes présentes.

Malgré ces changements, les douleurs du client persistent. Après s’être rendu chez son médecin traitant, ce dernier relèvera dans un certificat daté du 7 mars 2016 "l’apparition d’irritations cutanées sur certaines parties du corps sur la période de mars à avril 2016".

Des bactéries d’origine fécale dans l'eau

Le 13 avril 2016, Edena demandera au LDEHM une contre-expertise qui confirmera les premières conclusions faites en février. Cette seconde analyse mettra également au jour la présence de "flore mésophile excessive coliformes et E Coli". En clair : des bactéries d’origine fécale. De plus, l’analyse conclut également au "non-respect de la référence de qualité de la conductivité".

Le laboratoire, dans sa conclusion, confirme que l’eau est bien impropre à la consommation et que "le manquement reproché à la société Edena est extrêmement grave", car il porte "sur la non-conformité de l’eau destinée à la consommation humaine mise en vente par cette société".

Outre les expertises sanitaires, une expertise judiciaire a également été sollicitée par le client pour "déterminer les causes et les conséquences de la présence des matières dans l’eau préparée et mis en circulation par la société Edena".

Contactée par notre rédaction, la société Edena affirme n'avoir jamais reçu cette assignation en justice.

Démenti et droit de réponse d'Edena communiqué à 18h01

EDENA : Droit de réponse suite à l’article de presse Z’infos 974 du 18/10/2016 La société EDENA, n’a aucune activité de distribution de fontaines et bonbonnes à eau.

C’est donc à son plus vif étonnement qu’elle a vu son nom figurer dans l’article de presse Z’infos 974 du 18/10/2016 intitulé " Eau non-conforme dans des bonbonnes: Une assignation engagée contre Edena ".

Citée à tort dans une affaire qui ne la concerne pas et n’ayant jamais reçu cette assignation – contrairement à ce qui est affirmé dans cet article - la société EDENA se réserve la possibilité d’engager toute action à sa disposition pour faire valoir ses droits et demander réparation du préjudice qu’elle subit. 

Droit de réponse d'Espace Solutions Réunion communiqué à 18h15

La société ESPACE SOLUTIONS REUNION : Droit de réponse suite à l’article de presse Z’infos 974 du 18/10/2016 La société ESPACE SOLUTIONS REUNION, manifestement visée dans l’article de presse Z’infos 974 du 18/10/2016 intitulé " Eau non-conforme dans des bonbonnes: Une assignation engagée contre Edena " entend exercer son droit de réponse et clarifier la situation auprès des consommateurs réunionnais.

Tout d’abord la société EDENA n’est pas concernée par cette affaire.

La société ESPACE SOLUTIONS REUNION a été prévenue par un consommateur, en février 2016, de l’existence d’un rapport d’analyse réalisé par un laboratoire, le LDEHM, faisant état d’une non-conformité de l’eau distribuée par l’une de ses fontaines.

Prenant cette information très au sérieux, une contre-analyse a été demandée par la société ESPACE SOLUTION REUNION et réalisée en avril dernier par ce même laboratoire. Les résultats des analyses du 15 février et 13 avril 2016 précisent toutes les deux que les résultats concernant les coliformes et E. Coli sont " non interprétables ".

C’est ce caractère " non-interprétable " qui conduit à ce que l’analyse soit déclarée " non conforme à l’arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la consommation humaine ", comme indiqué dans l’extrait de rapport produit dans l’article précité. En aucun cas la présence de germes de contamination fécale n’est avérée dans les prélèvements réalisés. Les spécialistes de la société ESPACE SOLUTIONS REUNION pensent d’ailleurs que les résultats sont dus à une mauvaise utilisation de la fontaine à eau (eau stagnante, bec verseur souillé…)

La société ESPACE SOLUTIONS REUNION a demandé à plusieurs reprises au consommateur de récupérer la fontaine à eau afin de vérifier la cause de ces résultats, ce consommateur s’y refuse obstinément.

Ce consommateur prétendait avoir assigné notre société en septembre, ce qui était encore une fois totalement faux, l’assignation ayant été reçue après la parution de l’article précité.

Au vue de ces accusations très graves, la société ESPACE SOLUTIONS REUNION se réserve la possibilité d’engager toute action à sa disposition pour faire valoir ses droits et demander réparation du préjudice qu’elle subit. 

Mardi 18 Octobre 2016 - 12:05
SI
Lu 25119 fois




1.Posté par Eno le 18/10/2016 12:37
Trop de déjections sauvages dans les sommets de nos montagnes ... pollutions humaines ....

2.Posté par La vérité vraie... le 18/10/2016 12:51
De la merde en bouteille quoi...
Indigne : la concession d'exploitation minérale doit être retirée le plus rapidement possible. Là, pour le coup je suis sûr que certains membres de la direction font dans leurs culottes...
Bravo au particulier d'avoir poussé l'affaire jusqu'au bout. Combien aurait abandonné.
La il y a tout pour de la prison : faux et usage de faux (!), mise en danger de la vie d'autrui que le ministère pourra facilement prouver vu les documents produits et les obligations de la société, etc.
Qu'en pense les Mauriciens ?

3.Posté par Hugues le 18/10/2016 12:53
Ça craint dans " l'eau " en ce moment.

Pour reprendre d' autres Z'info sur la qualité des eaux de baignade du lagon ( entre autre ) et, de la qualité de celle qui est desservie pour les biens propres de la consommation et, par ceux qui nous la vendent impropre à la consommation ( ceux nous font payer des prix exorbitants ) ; je me demande s'il n'est pas plus confortable de consommer du vin ou de la Dodo, au moins, les bactéries qui les composent donnent de vraies diarrhées en cas d'abus.
Une ile qui est en train de couler à cause de son EAU, il y a une forme " D'ÎLE LOGISME " non ?

4.Posté par tito le 18/10/2016 11:24
il faudrait condamner aussi la CISE et Veolia pour les facturation d'eau potable alors que l'eau est impropre à la consommation

5.Posté par golf51 le 18/10/2016 13:52
Si tous ces éléments s'avèrent exact (pourquoi en douter d'ailleurs) pour ce particulier curieux au sujet de sa santé c'est un véritable scandale. Et on peut se poser des questions légitimes au sujet de l'eau vendue en bouteille sous cette marque.
Attention Edena des boites ont coulées(c'est le cas de le dire) pour moins que ça !!!!

6.Posté par bertrand le 18/10/2016 12:52
Un usine d'embouteillage des eaux n'est qu'une usine à plastique … leur valeur ajoutée reside en le fait qu'ils conditionnent l'eau d'une source.

Nous sommes majoritaires à boire de l'eau autre que celle qui arrive à nos robinets.


Pourquoi ?

Zinfonotes, à vos plumes.

7.Posté par Choupette le 18/10/2016 15:39
Ils se connectent directement sur la station d'épuration de Cambaie ... ???

8.Posté par chikun le 18/10/2016 16:10
Ca craint autant chez edena qu'à l'ordre des avocats, des notaires, ...... ???????
Hein ?! Hein !?

9.Posté par verolia le 18/10/2016 16:41
Dire que l'on donne de cette eau aux nourrissons...
Qui se goinfre à la Run sur le dos de la population ? Et le prefet qui nous annonce qu'il va encore falloir mettre la main à la poche...
Nanmého !!!

Jetez un oeil là-dessus !
http://www.reunioneurope.org/UE_PROJ_FEDER.asp#
http://www.reunioneurope.org/DOCS/PO_FEDER_PROJETS_AIDES_3-12.pdf
http://www.reunioneurope.org/DOCS/PO_FEDER_PROJETS_AIDES_3-14.pdf

Profitez-en pour jeter un oeil sur toutes les subventions (entreprises, IRT université etc etc)

Et ça c'est le pompon !
http://www.reunioneurope.org/DOCS/2014-2020_PO_FEDER_REUNION.pdf

( p 38 infrastructures, frêt etc 190 284 816 €
p 64 à 80 numérique
p 92 petites subventions
p 108 AOT / SMTR €€€€€€
p 113 pistes cyclables etc €€€€€€€€€€€
130 à 133 EAU USÉES !!!!!!
146/147 Enormes !!
170 à 177 éducation lycées etc LOL
181 re-frêt
191/192 GPMDLAR CIVIS (grand port maritime de la Réunion ????)
201 à 205 petits séminaires petites missions entre amis... à lire
210 €€€€€€
211 transport durable €€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€
212 DISCRIMINATION PAUVRETÉ 73 054 €

Bref ÉDIFIANT et dire que mi attend toujours le remboursement de mes 50 euros (chq livre) ! Pas reçu mon dossier soit-disant. Envoyé 2 fois !)

10.Posté par Ayo ! le 18/10/2016 18:07
A Maurice, on dit " c'est dan baise ki y'a baise, papa " . Là ya un problème !

11.Posté par Pamphlétaire le 19/10/2016 03:11
C'est EDENA sans être EDENA mais être la société ESPACE SOLUTIONS REUNION à travers la publicité EDENA peut être. Je passe souvent devant l'entreprise EDENA à LA RIVIERE DES GALETS au PORT et j'y vois souvent des palettes supportant des "gallons" ou" fontaine à eau" cerclées de plastique transparent en attente de quitter les lieux de conditionnement...Pour rester dans la présence de l'eau, ce n'est pas clair comme de l'eau de roche cette affaire...

12.Posté par ALEXANDRA le 19/10/2016 06:59
Ne vous étonnez pas d'avoir une gastro ????

13.Posté par Question bete le 19/10/2016 07:00 (depuis mobile)
L'Etat va t il porter plainte contre les maires ..? Ou laissera t il les réunionnais être empoisonné en silence?

14.Posté par Eric le 19/10/2016 10:01
Bonjour, le rapport d'analyse n'est pas très détaillé, j'aurais bien aimé voir le rapport complet... merci.
Sinon il est clair que l'eau a la Réunion est un scandale, et en plus nous payons pour sa potabilité ?.... arrêtons de payer tous ensemble et vous verrez que des mesures seront prises rapidement et que les choses bougeront enfin...
Personnellement je bois de l'eau minérale depuis 20 ans et plus de gastro du tout.... Mais si maintenant même l'eau minérale n'est plus sure ????....
Au secours !

15.Posté par polo974 le 19/10/2016 11:04
allez, pour rire:
quelques adresses trouvées sur le net

Espace Solutions Reunion
10 rue Eugène Delouise Riviere Des Galets, 97419 LA POSSESSION

ESPACE EDENA et WAM
Siège social : 10 rue Eugène Delouise Rivière des Galets 97419 La Possession

Edena
10 rue Eugène Delouise - Rivière des Galets
97419 La Possession

mais c'est (presque pas) les mêmes...

16.Posté par La vérité vraie... le 19/10/2016 12:14
MDR Polo974. Bien joué pour les adresses. Ils se moquent vraiment du monde ces individus. Ils ont de la chance de ne pas être à Paris, Lyon, où Marseille. La-bas ça aurait été réglé vite fait bien fait. Ici ce n'est que La Réunion...

17.Posté par Alex UPR le 19/10/2016 14:31
Ne faudrait-il pas au minimum corriger le titre, en précisant que Edena dément, et idéalement faire apparaître le démenti et le droit de réponse AU DEBUT, c'est à dire avant le texte de l'article ?
Sans prendre parti, cela me semble être une élémentaire règle de courtoisie...

18.Posté par Clarisse974 le 19/10/2016 22:57 (depuis mobile)
Je suis outré, j''ai cette Fontaine à la maison et je confirme que sur toute les bonbonnes il est clairement ECRIT EDENA. Je peux vous envoyer les photos et j''aimerai bien savoir qu''elle nouvelle chansons EDENA va inventer pour dementir cette vérité

19.Posté par Clarisse974 le 19/10/2016 23:00 (depuis mobile)
Y'a même un autocollant écrit ''ESPACE EDENA Pur et sûr'' ... le slogan est très bien choisi! Bravo au particulier pour ce courage ne lâchez rien les réunionnais sont avec vous! Faut arrêter de nous rouler! Je vais aussi faire analyser mes bonbonnes!

20.Posté par verblanc le 20/10/2016 21:10 (depuis mobile)
Une eau non conforme ne veut pas dire impropre à la consommation. Si c'est le cas. Alors vous pourquoi ne pas porter plainte contre la cise, veolia, etc.je vous signale que dans ce cas vous devriez cesser de payer l'eau qui vous ait fourni au robinet

21.Posté par Louis le 21/10/2016 09:21 (depuis mobile)
@vertblanc: et quand des germes fécales se promène dans l'eau elle est propre à la consommation selon vous?

22.Posté par Eric le 21/10/2016 09:52
20) que veut dire non conforme alors ? qu'on peut la boire mais... avec des risques non évalués ?.... allons bon ne jouons pas sur les mots... le sujets est trop grave non ? vous avez des enfants aussi j'imagine... moi, je veux leur laisser de l'eau potable, conforme... bref sans risque pour la santé !

23.Posté par polo974 le 21/10/2016 13:39
Escherichia coli

NF EN ISO 9308-3 (eaux superficielles et karstiques).NF EN ISO 9308-1 (eaux souterraines) dans les conditions suivantes :- l'analyse doit être réalisée selon l'essai standard de référence (ne pas utiliser l' essai rapide optionnel ) ;- une deuxième lecture est obligatoire après une période d'incubation de 44 h (+/- 4 h) ;- une eau dont la membrane est envahie et ne permet pas un repiquage de colonies isolées doit être déclarée non interprétable (flore interférente importante) .

donc non conforme car non interprétable car trop de bestioles dans l'échantillon...
ça donne envie...

24.Posté par verblanc le 24/10/2016 20:56
Si je comprends bien. c'est l'eau à la sortie de l'appareil qui est mis en cause et non la bouteille qui est sur l'appareil. J'ai une fontaine de la marque concurrente dans mon entreprise. et je vois bien comment ça fonctionne.
Pour que l'eau soit avec des germes fécales, je vois une seule possibilité. je fou mon doigt dans mon cul et je passe à la sotie de l'appareil, je la pollue. L analyser ne peut pas être conforme.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales