Politique

EHPAD du 23ème : Paulet Payet dénonce le désengagement du Conseil général


 
Depuis 2005, la municipalité du Tampon a montré son intérêt pour un projet porté par la Fondation Père Favron : la création d'un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) censé être implanté à la Plaine des Cafres, au 23ème km. L'établissement était prévu pour une capacité de 83 lits destinés à accueillir les personnes âgées. Pour l'heure, la commune n'a, semble-t-il, obtenu qu'une autorisation partielle de création de cet EHPAD puisque le Conseil général n'aurait accordé que 10 lits pour l'aménagement de l'établissement.

Cette situation est inadmissible pour Paulet Payet, le maire du Tampon, qui dénonce le désengagement du Conseil général, surtout que l'autorisation du Département vaudra aussi comme engagement de financement de fonctionnement. Il s'insurge de cette situation car sa commune connaît un accroissement démographique et un vieillissement de sa population. Concrètement, de plus en plus de personnes âgées ont besoin de ce type de structure, plus de 300 personnes seraient actuellement accueillies dans des structures "marrons", c'est-à-dire des établissements qui ne sont pas reconnus.

L'EHPAD du Port favorisé ?

Le Schéma Départemental d’Organisation Sanitaire2007/2011 (SDOSM) prévoyait pourtant une inscription prioritaire de deux projets d’EHPAD, un au Port, et l'autre au Tampon. Pour Paulet Payet, le projet du Port a été favorisé : "La volonté politique du Conseil Général de la Réunion a été de favoriser l’EHPAD du Port pour une capacité de 80 places, alors que la population de cette commune est de moins de 40.000 habitants contre 72.000 au Tampon et que la situation dans le Sud de l’île est de plus en plus alarmante. La population et les personnes âgées ne doivent pas subir les conséquences d’une décision arbitraire du Conseil général de la Réunion, quelle que soit la sensibilité politique des décideurs locaux", s'insurge-t-il.

Que font les conseiller généraux, TAK et Vlody ?

Pour tenter de mener à bien ce projet, le maire du Tampon va se rendre dès demain en métropole pour évoquer ce dossier avec un conseiller du ministère des solidarités et de la cohésion sociale en charge de la politique de la dépendance. Pour l'heure, Paulet Payet fustige l'attitude des deux conseillers généraux de sa commune, Jean-Jacques Vlody et André Thien Ah Koon "qui font partie de la majorité mais qui ne défendent pas nos dossiers", souligne-t-il. Pour lui, "il y a une volonté politicienne de ne rien faire pour les personnes âgées au Tampon".

Lundi 10 Octobre 2011 - 18:52
Lilian Cornu
Lu 4465 fois




1.Posté par Antiboulet le 10/10/2011 18:56
En voila un qui découvre la Politique, mais ceux qui sont au dessus de lui, ceux dirigent réellement, ont ils les mains propres eux?

Et le meilleur, ça va se payer un p'tit séjour pénard en France...

2.Posté par Melanchon, viens le 10/10/2011 20:52
Il faut reconnaitre que sur ce coup là le maire du Tampon n'a pas tord.

3.Posté par Olivier le 10/10/2011 18:34
Le maire du Tampon a raison : c est ignoble de laisser les familles dans la détresse pour de sombres calculs politiciens.

4.Posté par métencor le 10/10/2011 21:02
Que font les deux autres conseillers généraux du Tampon: Guy Sorres et Nathalie Bassire qui appartiennent à la majorité municipale du Paulet Payet ? Défendent-ils les dossiers du Tampon au Conseil général ?
Il faudrait dire au Maire du Tampon d'articuler quand il parle et puis pour un ancien directeur d'école, il faut qu'il se remettre à la grammaire: " Alors nous, nous voulons absolument à ce que pour qu'un EPAD soit complet il nous faut absolument 83 lits."

5.Posté par Critique acerbe le 11/10/2011 09:14
Quel mauvaise foi du maire du Tampon. Il parle de l'EHPAD du 23eme km. Cela ne concerne que TAK ! Vlody est conseiller général du 4eme canton soit du centre ville ! Mr Payet, nous savons que vous avez peur de Jean Jacques Vlody. Il est plus jeune, plus charismatique, sans compter qu'il a une vision, un projet pour le Tampon. Je pense que jusqu'en 2014, nous allons voir le maire du Tampon pleurer sur son sort, alors qu'à la Mairie c'est l'abandon. Ça ne traite plus que les affaires courantes. Tic tac Tic Tac Paulet :)

6.Posté par Fabrice Philippe HOARAU le 11/10/2011 14:36
une ois n'est pas COSTUME, je cite PATRICK MALET , conseiller général du NOUVEAU CENTRE (ancien ADJOINT DE CYRILLE HAMILCARO) : Un projet autour des questions sanitaires et sociales

"Patrick Malet souhaite rassembler et travailler pour "lutter contre les exclusions, sans promesses démagogiques", dit-il. Il assure se soucier des problèmes liés à la réinsertion des jeunes en difficulté, tout comme l'accompagnement des tout-petits et des anciens "vers ce mieux-vivre rivierois". Pour cela, le candidat d'Objectif Réunion souhaite la création d'une maison départementale de l'enfance et de la famille et de deux établissements d'hébergements pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) à La Rivière et au Ouaki. Pour les plus jeunes, il souhaite également la création de crèches et d'un nouveau collège à Bois-de-Nèfles-Coco.

Désenclavement des exploitations agricoles et grands chantiers

Patrick Malet souhaite également la cantine à prix réduits et des "effets scolaires gratuits pour les collégiens". Il n'oublie pas la nécessité de créer des empois à travers la réalisations de grands chantiers comme le nettoyage des ravines, la reforestation des hauts et la création de sentiers. Enfin, outre l'accès à la culture et aux sports, pour tous et à tous les âges, Patrick Malet est attaché à l'aide aux agriculteurs à travers "un projet ambitieux de désenclavement des exploitations agricoles, la création d'une foire aux bestiaux afin que les éleveurs de La Rivière démontrent leur savoir-faire" et un programme d'irrigation sur les secteurs du Tapage/La source. .... "

ALORS??? ca vient??? ;-)

7.Posté par Fabiola le 11/10/2011 19:07
A t-il un désengagement des élus de la commune ? L'absence remarquable de l'élu au 3ème âge et aucun élus de la Plaine de Cafres à cette conférence de presse ? Peut-être ils n'ont pas été invités ? LOL

8.Posté par daisy le 15/10/2011 10:05
pour la mairie du Tampon la plaine des cafres ne fait pas parti de la commune du Tampon
rep a poste 7 je pense que la mairie du Tampon oubli que les elues de la plaine des cafres fait parti de la commune du Tampon
quand a nous administrées n en parlons pas ont est completement oublié
tout se passe au Tampon
vivement 2014 le retour de tak lol

9.Posté par dominique le 15/10/2011 10:08
la solution c est que la plaine des cafres devient commune

10.Posté par adrien le 15/10/2011 10:15
Tak a toujours défendu les personnes agées de la commune dire que il bloque le projet de la maison retraite de la plaine des cafres c est n importe quoi

11.Posté par ancienne tamponnaise le 21/04/2013 19:43 (depuis mobile)
La politique au tampon me donne de plus en Plus de nausée... M PAYET PAULET vous êtes vraiment courageux... Car les politiciens qui vous entour et qui vous met des bâtons ds les roue sont des égoïstes sans cœur qui pense qu a leur porte monnaie...

12.Posté par isabelle le 23/04/2013 10:54 (depuis mobile)
Personne ne s occupe de personne c est juste le pouvoir ki vous intéresse les politiciens c est bien la première fois ke la commune tombe d aussi bas tak a su faire pour la commune du tampon

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales