Politique

EELV : "Les événements rappellent la structure inégalitaire de la société"

Ce matin les deux candidats d'EELV Réunion (Europe Ecologie-Les verts) aux législatives, Jean-Pierre Marchau (candidat sur la 1ère circonscription) et Yvette Duchemann (candidate sur la 6ème circonscription), ont tenu une conférence de presse commune sur les propositions faites autour de la table ronde en préfecture, carburant et vie chère, mais également sur les violences qui ont émaillé la semaine de la Réunion.


EELV : "Les événements rappellent la structure inégalitaire de la société"
Pour les deux candidats, la solution pour la sortie de crise de la Réunion ne passe plus par la case "pétrole" qui est devenue une "addiction" pour les Réunionnais. "La fiscalité sur les carburants, toutes taxes confondues, rapporte aux collectivités plus de 230 millions d’euros. Le pétrole coule dans les veines de la société réunionnaise. La hausse historiquement inéluctable des prix des carburants provoque désormais des crises régulières avec un scénario identique : revendication corporatiste et consumériste, blocage des routes, propos incendiaires et au final des violences urbaines qui rappellent brutalement la structure inégalitaire de la société réunionnaise", expliquent les deux candidats d'EELV

Les longues discussions de vendredi dernier ont débouché sur une baisse de 8 centimes par litre du prix du gasoil et sans-plomb à la pompe pour tous les Réunionnais. Mais cette baisse "occulte" les vrais problèmes de la population. "Derrière le prix des carburants, il y a les prix élevés de tous les produits de consommation et derrière eux, il y a la vie chère qui pèse sur les travailleurs pauvres et les Réunionnais assujettis aux minimas sociaux et enfin, problème dans le problème, il y a les jeunes déshérités qui sont sortis du système éducatifs, n’ont aucun revenu et surtout aucune perspective d’avenir. Peut-on revendiquer une baisse des prix en occultant la question des inégalités de revenus avec la question lancinante de la sur rémunération qui tire les prix vers le haut ?", s'interrogent-ils. Lle principal problème des Réunionnais est le tout voiture "opéré" depuis 50 ans dans notre île. "Il n'y a pas d'alternative à la route (…) Notre message est simple, il faut sortit du tout routier", explique Jean-Pierre Marchau. Pour ce dernier, la route du Littoral n'est pas la solution et les 2 milliards d'euros déboursés pour un "tronçon de 12 km" sont une "impasse".

"Les jeunes du Chaudron attendent le respect"

Yvette Duchemann et Jean-Pierre Marchau regrettent que les collectivités supportent 90% du financement des mesures au détriment de la grande distribution et des pétroliers, notamment la SRPP. "Les "négociateurs" pouvaient exiger que le Préfet intervienne sur certains éléments du prix des carburants, droits de stockage, marge de gros et marge de détail afin d’alléger la facture carburant qui pèse notamment sur les ménages à faibles revenus. Il n’en a rien été, le système de monopole et de prix administrés sort intact de la crise" déplore Jean-Pierre Marchau.

Sur les violences qui ont secoué plusieurs communes de la Réunion cette semaine, Yvette Duchemann a tenu à rappeler qu'il ne fallait pas "stigmatiser" les jeunes. "Les émeutes urbaines ne doivent pas conduire à stigmatiser des jeunes qui retournent contre les autres la violence qu’ils subissent quotidiennement du fait de leur exclusion", souligne-t-elle.

"Le Chaudron est un quartier abandonné par les élus qui ne se souviennent de son existence que lors des élections. 21 ans après les graves événements de 1991, les mêmes problèmes demeurent, chômage, logements, éducation, faiblesse des minima sociaux, absence de reconnaissance, ajoute-t-elle, les jeunes du Chaudron attendent le respect".

La secrétaire adjointe d'EELV a rappelé le programme du parti écologique : "Il faut la nécessité de développer avec des moyens financiers à la hauteur des enjeux, une véritable économie sociale et solidaire, non seulement créatrice d’emploi mais aussi susceptible de redonner le sens de l’utilité sociale à chacun alors que le système actuel, au contraire, nie cette utilité sociale des jeunes des quartiers", conclut-elle.
Dimanche 26 Février 2012 - 17:29
Lu 1510 fois




1.Posté par Job le 26/02/2012 16:43
Et voilà des rigolos encore complètement à côté de la plaque. Allez continuez votre blabla sans analyse, vous aurez l'impression d'exister. Vous occultez les raisons profondes et you are barking at the wrong tree comme disent les british.

2.Posté par Fidji le 26/02/2012 17:28
Il est bien dommage de voir que les événements récents soient récupérés à des fins politiques juste pour servir les interêts d'une poignée de politiciens aux dents longues.
Qui plus est, votre discours, qui a le mérite de mettre en lumière certains problèmes, n'apporte toutefois pas de réponses !
Sortir du tout routier ? Oui bien sûr... Et que direz-vous à tous nos professionnels de la route qui s'usent au travail tous les jours ?!

Vous qui prétendez comprendre les jeunes du chaudron, et plus largement ceux qui sont en difficulté (loin de moi l'idée de stigmatiser la population du chaudron !), où étiez-vous avant que tout cela n'explose ?
Remettez-vous en question, vous, rond de cuir !

3.Posté par arrete les bobos le 26/02/2012 18:16
sé sa bande de bobos surremunérés.

continuer quand un jour zot va gagner zot va voir.

4.Posté par domtom le 26/02/2012 19:30
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/332238-hausse-du-prix-de-l-essence-les-5-questions-qui-nous-inquietent.html

5.Posté par Gaston la gaffe le 26/02/2012 21:11
A 3 : nous, les bobos sur-rém, on bouffe du caviar, du foie gras, des ortolans, on picole du champagne, on se la pète sur nos surfs, on glande pour gagner le double de vous, on s'habille dans les marques (curieux! les d'jeuns, ils ont tous des marques), on se la coule douce dans des hôtels 5 étoiles (euh, non, y en a pas à la Run, alors on va ailleurs, en première classe de préférence), on se déglingue la santé à faire des teufs, on vous marche dessus, mais des fois c'est pas facile, vu qu'on vous confond avec des sauvages et qu'on a pas envie de se faire mordre!
Quelle vie! t'imagines même pas à quel point c'est pas facile! On fait c'qu'on pneu, mais ça nous crève!
Vivement la retraite!

6.Posté par M. Anvy de Vaumirre. le 26/02/2012 21:25
"Le Chaudron est un quartier abandonné par les élus qui ne se souviennent de son existence que lors des élections. 21 ans après les graves événements de 1991, les mêmes problèmes demeurent, chômage, logements, éducation, faiblesse des minima sociaux, absence de reconnaissance, ajoute-t-elle, les jeunes du Chaudron attendent le respect". (SIC)


Quand je vois cette cité "Michel Debré" par rapport à ce qu'elle était en 1970, je me dis que sans les kaniars qui y sont, j'aimerais bien y vivre ...
Tous les commerces et services de proximité y sont. Il ne manque qu'un cinéma. Les kaniars ont préféré le bruler. Étonnant qu'ils n'aient pas exigé la construction d'un autre ...

7.Posté par M. Anvy de Vaumirre. le 26/02/2012 21:27
"case pétrole" qui est devenue une "addiction" pour les Réunionnais. (SIC).

Combien de km par an font les écologistes dans leurs autos ? Moins que la moyenne ?

8.Posté par M. Anvy de Vaumirre. le 26/02/2012 21:31
"Il n'y a pas d'alternative à la route (…) Notre message est simple, il faut sortit du tout routier", explique Jean-Pierre Marchau. Pour ce dernier, la route du Littoral n'est pas la solution et les 2 milliards d'euros déboursés pour un "tronçon de 12 km" sont une "impasse". (SIC)

Hé bien quand elle sera en service, il vous restera la possibilité de marcher en pied de falaise avec un casque pendant que je roulerai sur la nouvelle route.

9.Posté par laluno le 26/02/2012 21:34 (depuis mobile)
Ils ont belles mines ces écolos bobos..
Comme Boulot ils vont préconiser de doubler les murs des habitations pour économiser de l'énergie .. Des transports en communs gratis payez par tous les contribuables etc.
Refusons la dècroissance barbare...

10.Posté par tonton le 26/02/2012 22:01
Premiere chose a faire:
- abandonner l-octroi de mer ET la surmuneration !

(des revendications souvent mentionnées lors des assise de l'outre mer - ils sont passé ou, les résultats, et les "interlocateurs" donc Mlle. Francoise Verges, payé qq. 8.000 Euros pour les services ????

Fini dans la poubelle, comme d'habitude - voila c'est pouquoi vous gagnez les feux des poubelles maintenant !.
Marre des Pseudo-commissions et enquetes qui n'aboutissent a rien..... qu'à caser des pôtes.

11.Posté par LBH le 27/02/2012 04:53
http://www.marinelepen2012.fr/2012/02/23/jappelle-les-pouvoirs-publics-et-les-responsables-politiques-a-prendre-leurs-responsabilites-face-a-la-crise-qui-secoue-la-reunion/


"Le coût de la vie à La Réunion est devenu insupportable pour nos concitoyens Réunionnais.
J’entends et je comprends l’appel de mes compatriotes d’Outre-mer, qui voient leur pouvoir d’achat diminuer un peu plus chaque jour.
Marine Le Pen propose dans son programme présidentiel de supprimer la taxe d’octroi de mer, excepté pour les produits concurrents à la production locale, ce qui permettra de faire baisser le prix des denrées alimentaires et du carburant et permettra aussi une meilleure compétitivité de nos entreprises, artisans, agriculteurs, éleveurs…

Mais également une augmentation directe de 200€ nets pour les salaires inférieurs à 1500€ nets, et une revalorisation des retraites."

12.Posté par William le 27/02/2012 07:34
il faut que...
Y'a qu'à...

13.Posté par Pax le 27/02/2012 09:28
Réponse aux Posts 1,2,3: Je pense que beaucoup de jalousie et de violence aveugle les personnes qui balaient d'un revers de main la parole des politiques qui essaient de se bouger pour faire changer les choses.
Focaliser systématiquement sur leur salaire quand ils proposent des solutions et se mettent au service de la population réunionnaise, c'est vraiment porter des œillères, c'est adorer la querelle et le conflit, c'est POLLUER LE DEBAT PUBLIC, et c'est se cantonner à des arguments de bas étage, je dirais même de CANIVEAU.
Au lieu de perdre votre temps à insulter ces gens-là, vous feriez mieux de vous rendre utiles dans un groupe de militants. Vous en arriveriez aux mêmes conclusions qu'eux.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales