Social

EDF : La CGTR persiste, elle réclame plus de Réunionnais aux responsabilités

Une partie des employés d'EDF Réunion débraye ce matin encore sur différents sites de l'île. Saint-André, concerné depuis vendredi dernier, est rejoint par le site du Port ce matin.


EDF : La CGTR persiste, elle réclame plus de Réunionnais aux responsabilités
L'alignement de l'indice de vie chère qui était présenté comme la revendication numéro 1 la semaine dernière par le syndicat est quelque peu mis entre parenthèse. En effet, la direction locale a promis que les négociations sur le sujet étaient prévues pour le début de l'année 2011. Une négociation nationale de branche s'y tiendra affirme Patrick Bressot, directeur régional d'EDF Réunion. La CGTR semble s'en accommoder mais ne relâche pas la pression sur l'autre volet de son mouvement.

"On ne donne pas la chance aux réunionnais d'occuper des postes à responsabilité"


Exit donc la première revendication, le mouvement s'appuie désormais sur "la sous-représentativité des locaux aux postes à responsabilité", deuxième grief déjà mentionné dans le préavis de grève du 23 septembre dernier par la CGTR, seule organisation syndicale mobilisée.

Selon Patrice Atchicanon, du même syndicat, "la majorité des postes de cadres supérieurs à EDF sont réservés à des métropolitains. Aucun des cadres actuels n'a connu de gros cyclone, alors en période cyclonique, les employés EDF en arrivent à apprendre le boulot aux cadres qui eux sont surpris. Pourquoi ne pas se servir plus largement des compétences locales et de l'expérience des employés EDF qui connaissent leur île?".

Débrayage au Port

Sur ce point, M. Bressot rappelle que "la question de la représentativité locale est pleinement intégrée à la problématique du groupe". Celui-ci donne l'exemple récent de la nomination d'une martiniquaise au poste de directrice régionale EDF Martinique.

Depuis 10h ce matin, environ 60% du personnel EDF du Port (ZAC 2000) débrayent pendant une heure "soit à peu près 70 personnes", nous livre Patrick Hoarau, secrétaire général de la CGTR EDF. L'accueil des clients à Saint-André, rue de la gare, n'est également plus assuré.

Le Sud, bien que moins mobilisé, se retrouvera en assemblée générale cet après-midi sur le site des casernes à l'agence de Saint-Pierre à 16h30. Les salariés de Saint-Leu et de Saint-Pierre se prononceront sur la poursuite ou pas du mouvement.
Mardi 28 Septembre 2010 - 10:54
Ludovic Grondin
Lu 1951 fois




1.Posté par maronaz le 28/09/2010 11:08
komba de fon léga!!! zot sa pa sort vivan ladan. na lontan tousa lé vérouyé , kréol zis bon pou zwé dérnyér rol. zot i koné pa gouyav déor pli doux, pli mir, pli bon.... bon kouraz

2.Posté par boyer le 28/09/2010 11:52
le CGTR veut tourner au plus vite la page de son action collaborationniste au sein de l'intersyndicale pour l'accompagnement de la reforme sarkozienne des retraites.

En ce moment on assiste a des mini greve bien cloisonnées: meteo france, psychiatrie hospitaliere, BTP. Quand on pose la question sur l'opportunité d'eviter les conditions de greves unitaires les collabos (unsa fo etc...) disent genralement que c'est "pour eviter de diluer les revendications" .

On comprend donc le gros foutage de gueule quand le jour de la derniere manifestation on entend sur une radio georges marie Lepinay repondre à un auditeur sur la question du non appel à la greve reconductible et generale: "ca ne decrete pas ca se construit"

tous tout seuls
tous tout seuls
ouaip! ouaip!


et pour ceux qui ont encore de l'energie a perdre n'oubliez pas la techno parade ce samedi 2 octobre: il y aura un concert avec ticoq velay et distribution de freedo-cadeaux.

3.Posté par le congo chez tintin le 28/09/2010 12:03
Aucun des cadres actuels n'a connu de gros cyclone, alors en période cyclonique, les employés EDF en arrivent à apprendre le boulot aux cadres qui eux sont surpris. Pourquoi ne pas se servir plus largement des compétences locales et de l'expérience des employés EDF qui connaissent leur île?".



----------------------------------------------------------

100 % d'accord ! dans le genre on a aussi la présence de Domiens à EDF (au détriment des régionaux) en métropole bien que ces derniers n'aient jamais vécu une tempête de neige et ne connaissent rien en climats tempérés, c' est scandaleux !

4.Posté par boyer gave grave le 28/09/2010 12:12
le pauvre boyer continue d'employer des mots dont in ignore le sens !....le seul vrai collabo ? boyer !
le grand collabo de la bêtise humaine la plus infecte portée à son point ultime....

5.Posté par boyer le 28/09/2010 12:17
Et pour les emplois occupés par les rom, la CGTR va-t-elle collaborer aussi avec sarkozy et hortefeux?

6.Posté par noe974 le 28/09/2010 12:33
Les Réunionnais sont-il capables de devenir responsables ?

J'en doute : ce sera le règne du petit copain , c'est sûr et certain .

Pourquoi ces soi-disants grêvistes ne donnent - ils pas leur place à ceux qui ne travaillent pas ?

Toujours les Nantis qui crient . Comme d'habitude !!!!

"Allez bosser , donc !"

7.Posté par Marco974 le 28/09/2010 13:07
Va falloir un jour arreter le communautarisme. Pour être chez EDF il y a un concours anonyme, et oui faut démontrer ses capacités et non son état civil. Ce qui doit être mis en avant ce sont les compétences et non les origines ! Les reunionnais valent mieux que ces revendications de bas étage. Pourquoi doit on cantonner les personnes dans des cases. Il est aussi important que les reunionnais qui accèdent à des postes de responsabilites l obtiennent grace à leur mérite et non grace à leur origine. Il est important que les français et donc les réunionnais puissent être affectes partout en France afin de connaitre d' autres enjeux, d' autres cultures et puissent s' ouvrir à la France dans son ensemble. Franchement il faut s élever de ce débat qui privilégie la naissance, aux compétences.

8.Posté par le nain le 28/09/2010 13:55
reyoné d'abord

9.Posté par Faivre Daniel le 28/09/2010 13:58
Qui peut encore croire les discourt des syndicats il ne défende pas les vrais travailleurs du privé,les retraités les plus pauvres,car il gagne trop peut pour se syndiqué,leur carte est trop cher pour les
service qu'il pourrait rendre, et combien l'état les payent-il il faut voir leur train de vie gros 4w4 belle villa
les chef syndicaliste ne sont plus crédibles.

10.Posté par jumeau_974 le 29/09/2010 00:10
Dans ce genre de débat, il y a toujours des Réunionnais pour nous sortir le discours sur les compétences. Il ne s'agit pas d'un boucher qui veut être chirurgien. On n'est plus en 1950. Chaque année, des milliers de Réunionnais sont diplômés, vont faire leurs études en Métropole. Des Réunionnais dans de grandes écoles on en a plein !!!!

M. Bressot en rajoute une couche en nous disant qu'en Martinique, une martiniquaise est directrice. Il se moque vraiment de nous .... Un peu d'amour propre ne nous ferait pas de mal .....

En Métropole, le débat porte sur la représentativité des minorités dans le monde de l'entreprise, et à la Réunion, certains trouvent anormal que des Réunionnais soient aux commandes. De l'auto-flagellation ^^^

Il ne s'agit pas d'une question d'origine. Il est normal que la population majoritaire de l'île soit majoritaire dans les différentes catégories socio-professionnelles de l'économie réunionnaise. D'après les dernières statistiques de l'INSEE, c'est en effet le cas dans les professions peu qualifiées (agricoles, ouvriers, salariés...), mais peu dans les cadres supérieurs. Cela n'est pas normal. C'est un problème. Mais il faut avant tout le voir comme un symptôme : soit nous ne formons pas assez ou mal, soit les portes sont fermées pour le Réunionnais passée un certain plafond.

Il ne sert à rien de former une jeunesse locale, une élite locale, si cette dernière n'accède pas aux postes décisionnels publics ou privés de l'île. Nous avons formé cette jeunesse pour un but : qu'elle porte la Réunion et son développement. Si celle-ci est réduite à faire le manœuvre, elle deviendra aigrie, voire raciste pour certains. Le fameux "zoreil dehors", il vient d'où selon vous. C'est un comportement assez récent. Certains estiment avoir jouer le jeu : ils ont fait des études, pas fait le délinquant, et il ne trouvent pas de travail. Pire, il voit certains passe-droit avoir lieu son sous nez, avec l'assentiment des personnes chargés défendre les intérêts réunionnais.

C'est un droit naturel, je dis bien un droit naturel, que de vouloir travailler, vivre là où l'on a vu le jour, là où nos parents, grands-parents se sont brisés l'échine à travailler pour développer cette île. Même les plus réticents (lobotomisé ?) trouvent quand même cela normal, et ne seraient pas favorable à une "Creuse n°2".




11.Posté par pasquier le 29/09/2010 00:21
depuis des années ,la réunion demande que les ouvriers réunionnais qualifier travaillent au sein des entreprises ,mais les dirigeants font venir des hommes et des femmes de tous bords pour prendre leurs travail ,c'est pas normal ,même dans les écoles ils prennent des gents de dehors ,alors que des jeunes diplômés attendent ,je suis marseillaise ,j'ai habité cette belle iles j'y retournerais car mes enfants y sont ,mais je me demande quant nos politiciens laisseront en priorité le travail aux réunionnais qui connaissent mieux leurs iles que des gents de dehors.je comprend leurs colères qui est légitime

12.Posté par Léo le 29/09/2010 09:51
Té Congo le ban kreol i boss pou EDF dans la frais et la neige en France com ou di, premièrement c'est pas un choix (et oui sinavé pa un zoréy lavé pren son place dans son pays li noré pu reste coté son famille, son racine, son soléy) et deuxièmement li lé loin d'etre cadre; li fé ce ke bana i veu pa fé laba; combien de kreol cadre sup chez EDF en Métropole? Lé consternant tou sa.....le ban politique continu lav zot main, ferme zot yeux, pire continue collabore encore, fé desend mem le kréol com ou.....tant ka lo ban zorey lé en lair ici la Réunion ( c'est à dire 80% de mouns bien placé koi) na un jour i apel demain....kan kreol va réagir sra tro tra pask sra pu pou coser malereusemen....

13.Posté par Alex974 le 29/09/2010 09:55
Un combat juste et noble.
Il est toute à fait normale d'accorder la priorité de l'emploi au réunionnais formé et qualifié pour.
Un seul hic persiste toute fois. Les gens veulent que cela bouge, mais peu agissent réellement.
Comme i dis, le chien i aboye i mord pas.
Prenons exemple sur les autres Dom (Martinique et Guadeloupe), il est beaucoup, beaucoup plus fréquent de voir un natif de ces îles aux postes dit à responsabilité que les gens d'extérieur.
Les réunionnais sont trop dociles vis à vis de cela.
Il faudrait que les collectivités locaux agissent réellement afin de freiner ces pertes d'embauches pour les réunionnais.

14.Posté par le congo chez tintin le 29/09/2010 12:19
Té Congo le ban kreol i boss pou EDF dans la frais et la neige en France com ou di, premièrement c'est pas un choix

--------------------------------

Ah bon, on les force à passer des concours avec un pistolet sur la tempe ? Et tous les réyonés sont forcément au bas de l'échelle, déportés à fond de cale, et pas de cadres Domiens en métropole, alors qu'ici tous les zoreils seraient sur des "postes à responsabilité" de plus choisis... quelle bonne blague !



15.Posté par Léo le 30/09/2010 10:09
Congo...c'est un question de proportion: mi di pa ke na aucun kréol sur des postes a respnsabilités sur toute la métropole mais le fait est ke bana lé pa nombreux (à etre bien placés) alors kici vu la petitessse de l'ile se seré aux kreols detre sureprésentés dans les hautes fonctions(forcément ils sont plus nombreux); mais c'est malhereusement la tendance inverse (et c'est rien de le dire) qui s'observe ici et les récentes statistiques le disent! Joré aussi que ce soit une blague, kon rigole tous un bon coup et comme par magie les kreols accédent à tous ces postes réservés aux métropolitains ki sont solidaires il fo le dire; c'est ce communautarisme métropolitain ki fait qu'ils se recrutenst entre eux, font venir leur amis, amis des amis, etc....a tel point que meme pour un stage (mem non rémunéré) le kreol reste le bec dans l'eau.
Il ne tient qu'a nous de changer; a nous kréol; mi coné pa cosa ou lé congo pa kreol mi espér pask sinon, si toute kreol i pense com ou, nous lé battu davance...lesclavage la pa fini et nous lé en train de cautionne sa...nout toute paske nou bouge pa...tro genti tro couillon

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales